13/11/2004
16:47:30
Index du forum Règles et inscription Inscriptions Inscriptions validées

[VALIDÉE] Confédération Impériale du Yuhanaca

0

Création de pays : Confédération Impériale du Yuhanaca


Généralités :



Nom officiel : Confédération Impériale Yuhanaca
Nom courant : Empire Yuhanaca; Yuhanaca
Gentilé : Yuhanac

Inspirations culturelles : Incas, Azteques
Situation géographique :

Langue(s) officielle(s) : Yuhanac (Inspiration Incas)
Autre(s) langue(s) reconnue(s) : Meanoc (Inspiration Maya), Espagnol, Anglais et Français

Drapeau :
Drapeau

Devise officielle : Ordre, Liberté et Prospérité
Hymne officiel :
Monnaie nationale : Toltac (T¤)

Capitale : Teltica

Population : [à remplir] 102.000.000 habitant


Aperçu du pays :



Présentation du pays :
La confédération Impériale Yuhanaca est l'un des rares états pré-colonial à avoir connu une souveraineté continue. L'histoire de l'Empire débute dans la période antique. Les Yuhanacs sont alors une tribu vivant en bordure de la Mer de Cristal. Leur territoire s’étend petit à petit en remontant l’Imateza (Rivière bleue en Yuhanac). Rencontrant rapidement d'autres tribus hostiles, menaçant leur contrôle sur les berges du fleuve, la tribu se tourne vers la mer et établit des villages un peu partout sur le pourtour septentrional de la Mer de Cristal. Sous le règne presque mythologique de Aholmotep, la tribu s'impose sur terre et gagne de contrôle d'une large partie des rives nord de la Mer de Cristal. Elle soumet les tribus voisines et gagne un territoire imposant. Cette extension continuera petit à petit au fur et à mesure de l'histoire. Résolument tourné vers la mer, l'Empire s'installe également sur la rive sud de la Mer de Cristal et sur différentes îles des océans voisins. Son expansion maximale est atteinte avec la fondation du comptoir d'Azpoltec, loin au nord de la Mer de Cristal, près de l'équateur. Il intègre alors d'autres peuples tel que les Menonac ou les Teltoques pour devenir une Confédération Impériale.

C'est à ce moment que l'empire eu à affronter son plus redoutable adversaire: le Colonialisme. Grace à une série de succès militaire et à une flotte nombreuse et disciplinée, les Yuhanacs réussirent à négocier un traité avantageux avec les coloniaux. L'empire gardait son indépendance, mais il acceptait en contrepartie de commercer avec les puissances étrangères et de voir celle-ci ouvrir des établissements commerciaux dans le territoire Yuhanacs. Ce traité est aujourd'hui responsable de la présence de minorité hispanophone, anglophone, et francophone.

De nos jours, le pays est toujours dirigés par un empereur mais se révèle être une nation fortement libérale, avec une tendance à l'autoritarisme rendue invisible par une propagande intense et une volonté de consumérisme forte. Sa forme actuelle politique ne ressemble plus à une confédération mais elle en garde le nom.

Mentalité de la population :
La population Yuhanac est façonnée par l'empire et ses principes. Elle est fière, loyale, et patriotique. Ses valeurs, mise en avant au sein de l'empire, font du peuple impérial un peuple fier de son histoire. Pourtant, face à ses principes historiques, la société est également tournée vers un libéralisme moderne et une consommation importante. Cultivé par les propagandes des grandes corporations et du régime impérial, l’idée du consumérisme est devenue une sorte de valeur nationale. Chacun doit produire et surtout consommé afin de faire tourner l’appareil économique de la Confédération. Le travail est donc lui aussi une valeur importante. Il est rendu quasiment obligatoire par la société. Un Yuhanac qui ne travaille pas ne vaudra rien aux yeux de ses compatriotes. Cette valeur est elle aussi mise en avant par les grandes corporations et le régime, permettant ainsi d’enfermer la population dans un cadre ou travail et consommation sont vu comme indispensables.

Place de la religion dans l'État et la société :
Malgré la laïcité de l’état et l’absence de religion d’état, celle-ci garde une place importante au sein de la société Yuhanac. La religion du pays, le « Matahanac », est un culte polythéiste où les dieux sont représentés comme des chimères entre humains et animaux. Cette religion, complexe et abondante en termes d’écrit est construite comme une mythologie, une suite de légende, qui arbore toujours le même panthéon divin. Encore aujourd’hui, on considère régulièrement que l’Empereur, le Tahanac en Yuhanac, est issus de la descendance du dieu principale de ce panthéon « Ahanac », le Serpent-Soleil, qui aurait créé le monde et l’univers. De grande fête réligieuse sont toujours célébrés partout dans le pays, même si les parties les plus macabres du culte, les sacrifices humains notamment, sont officiellement interdit.

En dehors de la religion locale, d’autres cultes se sont introduites dans le pays avec les comptoirs commerciaux et l’immigration du début du 20eme siècle. Si la liberté de culte est assurée par la constitution, la pratique de religion importée reste minoritaire.


Politique et institutions :



Institutions politiques :
Empereur ou Impératrice : Il est le chef de l’état et le garantie de l’intégrité de la nation. Son rôle est d’assumé le pouvoir exécutif, d’assurer la diplomatie et de diriger les armées de la nation. Il est un profond symbole de l’union nationale.

Premier Cercle : Gouvernement de la Confédération, nommé par l’Empereur et approuvé par le Sénat Impérial.

Sénat Impérial : Pouvoir législatif de la Confédération, il vote les lois qui s’appliqueront à l’ensemble du territoire. Il est élu par le peuple et peut censurer le Premier Cercle.

Chancelier : Chef élu du Sénat Impérial. Il dirige les débats, transmet les textes votés à l’Empereur, peut provoquer un référendum ou décider d’un vote de censure envers le Premier Cercle.

Principaux personnages :
L’Empereur : Titre détenu par Hanac Yanac nommé communément Tahanac
Impératrice : Lana Yanac nommé communément Tahanate
Princes Impériaux : Tilpa Yanac, Yucana Yanac
Princesse Impérial : Yhyanaca Yanac
Chancelier : Mandat en cours : Peltac Manya

Politique internationale :
L’Empire garde depuis la période coloniale une place centrale dans la diplomatie de son continent. Ouvert au commerce et aux accords de coopération dans tous les domaines existants, l’état impérial se veut être une puissance diplomatique influente. Naturellement, sa préférence va aux états libéraux et capitalistes. Dans l’ombre, la Confédération est aussi prête à œuvrer pour faire fleurir ses idées un peu partout autour de la planète.
0
Le territoire est un poil grand, mais la qualité du formulaire le justifie. Bienvenue parmi nous et content de te revoir !
Haut de page