06/09/2005
10:48:06
Index du forum Archives Pays archivés Pyragne

Encyclopédie royale

4582
ROYAUME DE PYRAGNE
« Sans foi point le loi »


Drapeau
Armoiries de sa Majesté Serge Kraftig

Préambule
L’Encyclopédie présente est destinée à être lue par les homologues étatiques. Elle a pour but premier d’informer la communauté international. Cela en dressant un portrait exhaustif du Royaume du Pyragne. Ce document est donc une compilations d’informations diverses relatives à l’Etat-Nation Pyragniens. Les sujets primordiaux explicités ici sont respectivement la Politique à travers le pouvoir royal, ce qui le restreint et les instituons. Puis dans second temps il s’agit de raconter l’Histoire du pays en partant des premiers occupants du territoire, du phénomène progressif de « poldérisation » et de la création officielle du Royaume.

I) Politique

1) Le Roi
Figure centrale et patrimoniale du pays. Toutefois le socle du pouvoir n’est pas tant la personne du roi que sa dynastie. C’est en effet la longue lignée des Kraftigs qui assure une relative stabilité politique. Depuis Jan Ier, premier roi Kraftigs la succession se fait par ordre de Primogéniture. C’est-à-dire que c’est toujours le premier enfant mâle qui hérite de son paternel. Le fait que les filles en soient exclues n’est pas perçu par les pyragniens comme une discrimination misogyne. D’une part parce que cela n’a jamais posé moralement de problèmes car les femmes du pays ne se sentent généralement par discriminée. D’autre part parce que le roi est vu comme le Père supérieur de la Nation.
Durant sa jeunesse, toute l’éducation du roi est focalisée sur l’apprentissage de sa future fonction. En conséquence il reçois une éducation riche en savoirs théoriques et en compétences diverses. Cette éducation se déroule en dehors du cadre de l’Instruction publique car elle est dispensées par les proches aristocrates de la famille royale. A l’âge de 6 ans (7 ans avant sa majorité royale) il est initié à la lecture, à l’écriture et aux mathématiques. Une fois que la base de ces savoirs faire processuels sont basiquement acquis des disciplines plus théoriques sont abordées. Ainsi à l’âge de 8 ans il commence à être instruit en histoire, en géographie et en théologie. En même temps on lui apprends à bien se tenir car pour un roi Pyragnien, courtoisie, politesse et objectivité sont requises. Il est également formé aux sports de combats et à la navigation sur voilier.
C’est à l’âge de 13 ans, majorité royale qu’il est considéré comme étant « assez mûr » pour assister aux réunions des hauts dignitaires du Royaumes (conseillés, ambassadeurs…) avec son père ou son régent. Le futur roi peut ainsi appréhender ses futures fonctions en observant son paternel et en donnant son avis seulement si il le juge pertinent.
C’est également à l’âge de 13 ans qu’il est sacré Roi de Pyragne par l’archevêque de Godelrik . Cela se déroule dans la grande cathédrale de la ville. Il reçoit la Majestas, c’est-à-dire une onction d’eau de mer bénie pour signifier que sa fonction est sacrée. Puis l’archevêque le dote Regalia, qui lui confère l’autorité suprême sur le Royaume. Concrètement il reçois un sceptre surmonté d’une ancre dorée, symbole de pouvoir. C’est son ancêtre Jan 1er qui a fait gorger cet objet somptueux. Sur la tête du nouveau souverain est également posé une couronne, elle aussi comportant de petites ancres sur ses branches. Enfin, un manteau royal, aux couleurs du Royaume (Gris clair et bleu clair) est placé sur ses épaules. Une fois la cérémonie terminée, il devient officiellement Roi de Pyragne.
Tout de suite après son Sacre, il va se montrer à tout le Royaume, il se montre aux gens en voyageant à travers les grandes villes. Sur son chemin, la tradition veut qu’il bénisse l’ensemble des bateaux accostés. Il fait également un tour dans les hôpitaux pour visiter les malades. Maintenant que le Roi est en mesure de régner il lui faut gouverner. Bien entendu, et cela pendant toute ça vie il est entouré des conseillés pour le guider dans ses décisions et le corriger fraternellement si il commet quelque faute. Cela sera détaillé dans les points suivants.

2) Les Lois fondamentales
Le roi n’est pas « absolu » dans le sens « tout puissant ». Afin d’éviter le despotisme et d’assurer la pérennité et la stabilité du trônes, des lois dites « fondamentales » se sont ajoutées au fil des générations. Ces lois sont connues de tous les pyragniens, elles consistes formellement à des commandements qui concerne le souverain et la fonction. Il y est mentionné ce qui peut, et ne peut pais faire. Ces lois sont les suivantes :

1. Le domaine Royal (l’ensemble du pays) est inaliénable
Cela signifie que le territoire national ne peut en aucun cas être vendu par le roi. Aucun organisme étatique ou commercial ne peut acheter une province, ni même la louer temporairement. Le roi est comme le dépositaire de son domaine, ou plutôt de celui de sa dynastie. Cette lois a été établie en 1654 alors que le royaume avait comme deux souverains. L’un était Alkmaar III, descendant direct de Jian 1er et héritier légitime de la couronne, et par conséquent du domaine. L’Autre était Bass Vork, prince de sans issu d’une dynastie parente de celle des Kraftigs.

[REDACTION DU RESTE EN COURS ]

2. La succession se fait par ordre de primogéniture masculine
3. La religion Catholique est la seule religion d’état

















[REDACTION DU RESTE EN COURS ]
Haut de page