26/03/2005
03:41:15
Index du forum Continents Aleucie Bochizuela

Periódicos [PRESS]

1365
El Independiente


El Independiente est le journal national de référence basé dans le ville de San Lorenzo. Il couvre tout ce qui se passe dans le pays et quelques grands événement internationaux, même si 'El Diplomático' reste plus intéressant pour décrypter l'actualité internationale. Journal sans ligne politique.




La Gaceta Deportiva

La Gazette Sportive, plus simplement appelé 'La Gaceta' est le journal qui se vent le mieux dans le pays. Il couvre tous les événements sportifs notamment Primera División Nacional de fútbol et le Pro 8. Journal connu pour son franc parler et ses touches d'humour.




El Diplomático

Journal de référence pour tous les événements internationaux. Réputé pour ces analyses sur les questions géopolitique, diplomatique et de relations internationales et ses Interviews régulière de personnalités tant Bochizueliennes que étrangères telles que des chefs d'états, des diplomates ou des ministres pour tenter d'éclaircir les choses souvent compliqué dans le diplomatie. Ne couvre que rarement des faits nationaux sauf quand ceci on des répercussions internationales.




Louisbourg Messager

Le Louisbourg Messager est le premier périodique francophone du pays en nombre de vente. Très populaire dans la région de Louisbourg, le Messager s'axe sur la culture francophone et s'investit dans un nombre important de projet culturel locaux.




<i>¡Arriba!</i>

¡Arriba! est le Journal officiel du PFB (Partido de la Phalange Bochizuelana), le parti phalangiste. Souvent vendus gratuitement par les sympathisants dans la rue, il sert à développer et diffuser les idées du Parti.
2240
El Independiente

Édition du 14/10/2003

Le Président en Hausmanie


Le Président en Hausmanie



Selon un communiqué de presse officiel du gouvernement, le président ainsi que les ministres de l'économie et des affaires étrangères seraient bien arrivé à Zénith, la capitale de le République Fédérale d'Hausmanie pour participer au FECA, le FORUM ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL D'ALEUCIE. Pour beaucoup de Bochizueliens c'est le une opportunité pour créer des liens, notamment économiques, avec nos voisin pour redynamiser l'économie du pays notamment dans les régions frontalières, plus particulièrement dans l'Estado de Aguilar où le taux de chômage bat des records en ce moment. Le maire de San Lorenzo espère aussi que des accords commerciaux seront signés, le port tournant au ralentit depuis quelques temps maintenant.

Voici le communiqué:

Communiqué de presse officiel du gouvernement a écrit :
"Ce 12 Octobre 2003, le président Lautaro Fernández Sanches ainsi qu'el señor Alardo Carrión Jaime et José Garica Rodríguez, respectivement ministro de Economía et ministro de Asuntos Exteriores, ont attérit à l'aéroport international de Zénith. C'est avec une certaine admiration qu'ils y ont découvert un pays industrialisé et développé. Ils ont étés chaleureusement accueillis par une délégation de la République Fédérale d'Hausmanie puis conduit à leur hôtel en centre-ville. Sur la route aucun incidents apparents malgré les récent troubles civils au seins du pays. El señor Presidente rencontrera bientôt le président Hausmanien, Joseph Kurthmann.

De plus nous sommes heureux d'apprendre la future venu du président dans notre belle capitale qu'est San Paulo.

Nous espéreront cependant que l'incident survenu lors de la visite de Martha FULTON, conseillère fédérale aux affaires étrangères pour l'Arkencheen, n'était qu'un simple accident qui ne se reproduit plus et non une tentative délibérée d'humiliation. Si tel était le cas nous nous tenons aux cotes de nos voisins de l'Arkencheen.

En espérant que ce sommet sera une réussite complète et que de nombreux accords profitant à tous seront signés."

En effet un petit incident à eu lieu à l'arrivé de la délégation de l'Arkencheen: le drapeau était minuscule comparé aux autres. Tentative d'humiliation ou simple accident ? Rappelons que l'Hausmanie est en proie à des troubles d'ordre civil et qu'un important dispositif policier a était mis en place. L'organisation d'un tel dispositif est long et énergivore, ce qui peux potentiellement expliqué ce léger incident.

Nous suivrons plus en détails l'avancé des débats durant l'évènement grâce à nos reporters sur place.
2412
El Independiente

Édition du 16/10/2003

Le Jugement Dernier

Le Jugement Dernier
En ce tout début de journée, ce 16 Octobre 2003, quatre des grandes villes du pays sont victime d’attentats sans précédent. A Jacinta Ciudad, San Lorenzo, Santa Paulina, Águilar des explosions ainsi que des coups de feu se font entendre en centre ville et en périphérie. A Santa Paulina, dans trois des grandes boites de nuit des explosions surviennent, alors qu'à Águilar une voiture piégé explose lors d'un contrôle de police. On décompte plus d'une centaine de morts pour le moment et pas moins de 400 blessés dont une cinquantaine grave. Scène de chaos dans les rues: on suffoque à cause de la fumé, les yeux nous piquent à cause des cendres, on crie, on hurle, on est effrayé, on pleure, on cherche nos proches on trébuche sur des corps qui jonchent le sol.
La Guardia Civil ainsi que l'armée sont déployées dans les villes. Les régiments "Gran Capitán", "Duque de Alba" et "Alejandro Farnesio" de la légion sont déployés dans leurs villes respectives tandis que le régiment "Juan de Austria" basé à San Paulo est en chemin pour Águilar.
A la frontière Est du pays prés de Jacinta Ciudad, deux pickups ont étés interceptés par los Carabineros et les Border Patrols alors qu'un troisième à réussis à passer la frontière. Tous les passagers sont mort dans l’explosion de leur véhicule. A Santa Paulina des échanges de coup de feu on débuté entre l'armée et les terroristes. Dans les villes de San Lorenzo et d'Águilar plus rien depuis les explosions alors qu'une question se pose: mais où sont-ils passés ?

Les terroristes de Jacinta Ciudad ont étés formellement identifié et feraient partis de l'EPLN (Ejército Para Liberación Nacional) un groupuscule fasciste d'ultra-nationaliste voulant instaurer un état militaire au Bochizuela. Milice créée au début des années 90 pour lutter contre la guérilla communiste, ils ont très rapidement voulus de plus et après le refus du gouvernement de l'époque de leur accorder des places au seins du gouvernement ils ont commencé une "contre-guérilla". Cependant cela faisait longtemps qu'ils s’étaient fait oubliés. Des arrestations ont débutés partout dans le pays.

Le président vient de quitter l'Hausmanie, où il était partis il y a de ça moins de deux jours pour tenter de négocier des accords historiques pour relancer l'économie du pays. Les ministres de l'économie et des affaires extérieures sont cependant rester sur place pour représenter le Bochizuela lors des négociations.
Nous n'en savons pas plus pour le moment, mais cela pourrait bien être l'attentat le plus meurtrier que le Bochizuela est connus...

Quelques photos on cependant pus nous parvenir, les voici:

Les pompiers évacuent les bléssées

Scene de chaos dans les rue des Santa Paulina
1899
La Gaceta

Édition du 28/02/2005

Édition Spéciale: Histoire des Clubs



Arsenal FC

Arsenal FC

L’Arsenal Football Club est fondé en 1905 à Puerto del Valle par le syndicat ouvrier de la manufacture d’armes «Arsenal Real de Puerto del Valle».

A sa création le club est avant tout un moyen d’améliorer le quotidien des familles ouvrières. Ainsi, les dimanches, les ouvriers ainsi que leurs familles se réunissait après la messe pour passer du bon temps ensemble. Les femmes se retrouvaient pour bavarder, les enfants pour jouer et les hommes pour disputer d’endiablés matchs de football.

Le club ne jouera pas de match contre une autre équipe avant 1916, date de son achat par Agustín Puig. En effet, avec le développement progressif du football au Bochizuela dans les années 1910-1920, de riches patrons d’entreprises locales et nationales s’intéressent au club. Le 12 Janvier 1916, Arsenal FC s’incline lourdement 6-1 contre le Victoria San Paulo pour son tout premier match national. C’est le début de la grande aventure.

L’équipe intègre la FBF (Federación Bochizuelana de Futbol) en 1917. Le club jouera ces trois premières saisons en Primera B Nacional (seconde division de football). Grâce à une victoire 2-0 en 1920, le club gagne son premier titre national et accède à la première division. Deux ans après seulement, notamment grâce à un investissement massif du propriétaire Agustín Puig, Arsenal FC remporte le titre de champion de la Primera Division. Le club réitéra en 1931en battant sa bête noire le Victoria San Paulo en finale.

La suite est moins glorieuse. Après la mort de Agustín Puig, plusieurs dirigeants incompétents se sont succédés. Mauvais investissements, malversations, détournement d’argent, joueurs non payés font sombrer le club. Entre 1950 et 1970 le club oscillera entre la Primera B Nacional et la Tercera Division Metropolitana (3e division de football).

L’arrivé de deux nouveaux joueurs, Ernesto Villa et Ivan Aguinaldo ainsi qu’un nouvel investisseur en 1972permet au club de reprendre du poil de la bête. En deux ans seulement, il remonte Primera Division. Le club sera sacré champion en 1983et 2000 et disputera la finale 1991.

Depuis 1972 ils n’ont jamais quitté la première division.
2605
La Gaceta

Édition du 12/03/2005

Édition Spéciale: Histoire des Clubs



Atlético Junior San Paulo

Atlético Junior

Né en 1944 avec la fusion du Deportivo Junior et de l’Atlético San Paulo, l’Atlético Junior est le club emblématique des années 1960-1970.

Suite à des difficultés financières, le Deportivo Junior est contraint de mettre la clef sous la porte. Racheté par le milliardaire Ernesto Luque un an plus tôt, l’Atlético en manque de joueur pour son effectif fait une offre de rachat à son voisin. L’accord est signé par les deux présidents le 14 Mai 1944 : l’Atlético Junior est né. Le club évolue depuis lors à l’« Estadio del 12 de Abril », stade mythique au Bochizuela.

Les débuts sont compliqués. L’affluence moyenne par match à domicile est faible pour l’un des plus grands stades du pays. Les résultats sur le terrain sont quant à eux tout aussi décevant. Le club est miné par les rivalités internes. C’est après de longues années de doutes et de questionnements que tout semble s’arranger. Durant la saison 1961-1962 le club effectue une de ses plus belles saisons arrivant deuxième au tableau général mais perdra la finale de la Copa Nacional. S’ensuit l’une des plus belles décennies du football Bochizuelien. Porté par des légendes du foot tel que l’attaquant Saint-Marquois Oliver Phaneuf, le tout jeune Walserreichien Tom Kortig ou encore le gardien de l’équipe national Jaime Valladares, le club finis systématiquement dans les trois premiers du classement général entre 1961 et 1970. Ils remportent la Primera Division en 1964, 1965, 1966et 1969. De plus, le club remporte la Copa Nacional 3 fois, en 1964, 1966 et 1967. A cette période de son histoire, les supporters du club sont en trans. L’argent afflue grâce aux nombreux produits dérivés, aux importants sponsorts et aux places qui se vendent comme des petits pains.

La chute n’en fut que plus terrible. Une crise internet fragilise le club, mais celui-ci tient le coup en atteignant le final de la Copa Nacional de 1978, mais la perdant. Le club n’est que 6e au classement général à la fin de la saison 1978-1979.
La mise en examen du président pour corruption et détournement de fonds, ainsi qu’un lien avec la mafia local on raison du club.

Le club est relégué en Primera B Nacional au terme d’une saison 1980-1981 très compliqué. C’est une douche froide. Cependant, le club ne restera que trois ans en seconde division et remontera en Primera Division en passant par les barrages.

Depuis, le club à gagner la Copa Nacional une fois, en 2003, et à gagner la Primera Division à deux reprises : 1991et 1993.

Avec son rachat en 2000 par Bochizuela Internacional Sports Investment et les récentes arrivés de Akram Abboud du Nedjma et de l’Albeloi Anthony M. Spencer le club reviens à un niveau supérieur.

Le Superclásico est joué contre le Nacional San Paulo.

L'Atlético Junior joue le derby de San Paulo contre le Victoria San Paulo.

El Estadio del 12 de Abril est un stade d’une capacité de 77000 places. Moderne est imposant c’est certainement l’un des plus beaux stades du Bochizuela.
Haut de page