06/08/2004
21:30:24
Index du forum Continents Aleucie Garaguay

Media Garaguayen

489
journal

La Fiesta Del Mundo est un journal Garaguayen cree par Diego Dominguez en 1995 et est aujourd'hui le journal le plus lu au Garaguay avec plus de 500.000 exemplaires imprimés par moi.

journal

Le journal a été utiliser à des fins politiques et fut le principal moyen d'opposition pour Dominguez contre le président Antonio Salgado du Parti catholique et qui est le frère de l'actuel gouverneur de Chuparosa Stefano Salgado. Plusieurs personnes, notamment du Parti catholique, spéculent que le journal est financé par la Hausemanie mais aucune preuve ne prouve cela.

journal
2053
journal

CHAOS AU BOCHIZUELA
Édition du 16/10/2003
bochi

Entre la nuit du 15 Octobre au 16 Octobre 2003, quatre des grandes villes du Bochizuela ont été victime d’attentats terroristes qui d'apres la press locale font au moins 100 morts et 400 blessés dont une cinquantaine grave.

D'apres les force de l'order du Bochizuela, les terroristes de Jacinta Ciudad serai a l'origine de ces attentas mortel. Ils feraient partis de l'EPLN (Ejército Para Liberación Nacional) un groupe terroriste a tendence fasciste et ultra-nationaliste. Ce groupe a été créer au début des années 90 pour lutter contre la guérilla communiste mais qui aujourd'hui veut instaurer un état militaire au Bochizuela.

Le Président de la Fédération du Garaguay qui est actuellement en Haussemanie a tenu a manifesté son soutien au peuple bochizuela dans dans son discours ce matin au Forum Économique et Commercial d'Aleucie.

Diego Dominguez a écrit :
Mesdames, Messieurs les présidents, les ministres et représentants diplomatiques aleucien.

En ce 16 octobre 2003, des attentats mortels ont touché la République Social et Démocratique du Bochizuela. Toout mes condoléances aux familles des personnes qui perdit la vie cette nuit. C'était une nuit tragique qui nous laisse pas indifferent. Aujourd'hui est un jour sombre par uniquement pour le Bochizuela mais pour toute l'aleucie.

On ne peut pas laisser la haine et la violence nous consomer et nous détruire. On ne peut pas laisser des petits groupes prendre la vie de nos concitoyens Aleuciens pour un simple jeu de pouvoir. On ne peut pas laisse une telle chose se repeter à l'avenir. On ne peut pas se permettre cela. On se doit d'être meilleur.

Ce sommet traitre de nombreux sujets tels que l'économie et la politique internationale mais également la sécurité du continent. Il faut rendre ce continent plus sure mais tout en restant juste. Quand je parle de sécurité je ne parle pas d'instaurer un État policier ou militaire mais de faire en sorte qu'on améliore nos services de police et notre service secret et de les rendre plus performant en investissant encore plus dans ce domaine-là. Rendre la justice plus juste et incorruptible et de faire en sorte que ces gangs et mafias disparaissent. On se doit aussi de combattre la pauvrette et la misère car moins de misère rhyme avec plus de sécurité et de sérénité. Et justement c'est pour ça qu'on est là aujourd'hui.

Je vous remercie.

Longue vie a l'Aleucie et longue vie au Garaguay
1019
journal


DE LA DROGUE ARKENCANE SUR LE TERRITOIRE
Édition du 27/10/2003
bochi

Dix individus de 21 à 35 ans ont été mis en examen et écroués entre septembre et novembre dans l'état de Chuparosa à Puerto Tula, dans le cadre du démantèlement d'un réseau qui importait "massivement" des stupéfiants depuis l'Arkencheen.

Grâce à des investigations "approfondies", un premier convoi a été intercepté le 11 septembre, permettant d'interpeller le conducteur, qui été seul à bord, et de saisir pas moins de 50 kilogrammes d'herbe de cannabis. Trois autres membres présumés de l'organisation ont également été interpellés le lendemain.

D'autres perquisitions ont permis la saisie de près de deux kilogrammes de cocaïne, 250 grammes de méthamphétamine, 1,5 kilogrammes de produits de coupage, deux presses hydrauliques destinées à conditionner les produits stupéfiants, dix pistolets automatiques, de nombreux jeux de plaques d'immatriculation et un véhicule de grosse cylindrée équipé d'une cache aménagée.

Domiciliés en grande majorité dans l'état de Chuparosa, les suspects étaient déjà connus des services de police, notamment pour trafic de stupéfiants
1463
journal

LE GOUVERNEMENT PROMET D'INVESTIR DANS LES BANLIEUES
Édition du 02/11/2003
bochi

Retour sur le terrain social pour le Premier Ministre! Jesus Medina et son Ministre de l'économie et des finances, Eiji Nakagawa, sont à Otomi dans l'état du Veracruz ce 2 novembre pour une rencontre avec le maire de la ville. L’occasion pour l’exécutif d’annoncer 2,5 milliards d’euros pour les quartiers. Avec une priorité : la rénovation urbaine.

Otomi, haut lieu des paysages bétonnés, avec ses 25 000 habitants et ses 9 000 logements. D'apres certain politicologues, La date ne doit rien au hasard. En effet, le Premier Ministre aurait voulu attirer l'electorat de gauche et socialiste par ce geste pour les prochaine éléctions legislative de 2006 afin de conforté la majorité gouvernementale de Diego Dominguez et du parti liberal.

Il promet d'injecter pas moins de 2,5 milliards d'euros pour les quartiers – même si certains crédits annoncés avaient déjà été engagés. Avec une priorité sur la rénovation urbaine : 1,6 milliards d'euros lui sont consacrés. Une réponse à la centaine d'élus de banlieue qui avaient adressé en septembre une lettre ouverte à Diego Dominguez, réclamant plus de moyens pour les banlieues.

Ceci en tout marque cas la première étape du plan sociale promis par le Président Dominguez. Prévu pour decembre, ce chantier est encore loin d'être prêt. Le gouverneur du Veracruz, Arturo Lozano, milite pour qu'une loi permetterait à son
état d'améliorer l'attribution de logements sociaux.

Jesus Medina a aussi annoncer le recrutement de 500 éducateurs spécialisés et de 500 médiateurs, des renforts de police ainsi que des fonds pour rénover les équipements sportifs et aider les associations.
1245
journal

JUAN SALGADO IMPATIENT DE «CONTINUER L'AVENTURE» POUR LA «GRANDEUR DU GARAGUAY»
Édition du 05/11/2003
bochi

Le président du pati catholique, qui juge sa victoire «plausible» en 2010, fonde son optimisme sur les résultats d’un sondage révélé par notre journal la donnant au coude à coude avec le chef de l’Etat au second tour de la prochaine présidentielle.

Selon nos informations, une enquête place le président de la République à 51 % des intentions de vote, à seulement quatres points du président du parti catholique, en cas de duel au second tour en 2010. C'est une baisse pour le président qui en juillet avait 77% des intentions de vote.

"L'hypothèse de ma victoire est plausible et méme trés probable", a affirmé Juan Salgado lors d'une conférence de presse, tout en prenant garde puisqu'il continue en soulignant que "les choses ne sont pas faites, c'est un sondage, c'est une image à un moment donné bien sûr et d'ici 2010 les choses peuvent changer en ma faveur ou en ma desfaveur".

Ce qui peut expliquer ce resultat c'est les promesses qui sont pour une grande parti pas encore delivré. Mais d'apres un expert en politique garaguayenne ce sondage ne represente pas la réalité politique du pays puisque Diego Dominguez n'est au pouvoir que depuis avril dernier et qu'il a besoin encore plus de temps. Il affirme aussi que vu les projets du président au niveau national et international il pourra regagner le soutien qu'il a eu cette été.
1874
journal

LES ECOLOGISTES ET LES SOCIALISTES LOIN DE L'UNION POUR LES ELECTIONS DE GOUVERNEURS
Édition du 08/11/2003
bochi

S’appuyant sur un vote des militants, les socialistes restent ouvert à un rassemblement avec les écologistes. ... mais à condition qu’ils se rangent derrière eux.

Si la porte reste entrebâillée, l'union de la gauche pour les élections de gouverneurs est loin d'être encore faite. Ce 8 novembre, la candidate socialiste dans l'état de San Alberto, Maria Ferrari, a rendu publics les résultats d'une consultation de ses soutiens, menée ces derniers jours en vue du scrutin de juin prochain dans le troisième état du garaguay, présidée par la liberale Wanda Kosmatka. Sur les quelque 2 000 votants, signataires d'un appel lancé par plusieurs mouvements socialistes, 72 % se sont déclarés en faveur d'une alliance avec les écologistes dès le premier tour. Mais, à 85 %, ils veulent que ce rassemblement se fasse… derrière leur candidate.

La candidate socialiste se donne deux mois pour mener les discussions avec ses partenaires avant un nouveau vote organisé fin février. Elle affirme que "l'alliance ne se fera pas s'il y a aucun accord" et refusant tout "manœuvre d'appareil qui repousserait nos électeurs socialistes". Un message adressé au Parti Vert et Ecologiste qui a proposé le 3 novembre aux socialiste une campagne et un accord de gouvernance partagé en cas de victoire. La future présidence, serait donc socialistes compensée par une présence majoritaire des socialistes l'exécutif régional mais avec un presence des verts. Un dispositif "très compliqué à expliquer à des électeurs potentiels" juge Maria Ferrari.

L'ex-leader et fondateur du Parti Vert et Ecologiste a salué "avec enthousiasme" le vote des militants socialistes dans un message posté sur internet, y voyant une chance laissée à l'union de la gauche. Et appelé à bâtir "sans plus tarder" un "véritable rassemblement entre partenaires […] et non les classiques ralliements des uns derrière les autres". Malgré l'union, il est éstimé que Wanda Kosmatka serait favorite et devrait étre réélu avec une large majorité pour un deuxième mandat.
Haut de page