18/03/2005
13:55:33
Index du forum Continents Aleucie Garaguay

Encyclopédie de la Fédération de Garaguay

23901
ENCYCLOPEDIE ET DONNEES DE LA FEDERATION DU GARAGUAY


drapeau

1\ INFORMATIONS GENERALES
Nom officiel : La Fédération du Garaguay (Es/: La Federación Del Garaguay)
Nom courant : Garaguay
Gentilé : Garaguayen / Garaguayenne
Langue(s) officielle(s) : Espagnol, Nahuatl
Autre(s) langue(s) reconnue(s) : Anglais, Français, Italien (notamment dans la région de San Alberto)
Devise officielle : Solidaridad, vertud, simplicidad (solidarité, vertu, simplicité)
Hymne officiel :
Monnaie nationale : Peso Garaguayen
Capitale : Querétaro
Population : 85 714 255 habitants

2\ HISTOIRE
En 1997, Les deux archélogues, le Garaguayen Romeo Borja et le Saint-Marquois Nicolas Brave, decouvrent les vertiges d'un temple dedie au dieu de la pluie, Tlaloc, qui était vénéré par les amérindiens vers le IVeme. Cette decouverte temoigne de l'existance des civilisations qui ont exister en Aleucie centrale.

Aux origines de la culture Garaguayenne une grande cité situé en Aleucie centrale, Tula. Fondé sous l'influenece d'une ancienne tribue amérindienne, les Toltéques, la cité s'étendais sur 25Km2 et était doté d'une architecture grandiose pour son époque. Son importance est considerable dans le domaine culturel et technique : L'agriculture se developpe grace au barrage et a l'irrigation. La peinture, l'architecture ou encore l'artisanat deviennent plus raffines.

au Veme siècle, le chef Toltèque rentre en conflit avec une autre tribu : les Nahuatl. La guerre durera approximativement cent ans et affaiblira les deux tribus. Les Toltèques et les Nahuatl decident de fusionner ce qui donnera naissance au peuple,la civilisation et à l'empire Garaguayenne.

Empire du Garaguay

L'Empire Garaguayen fut un Empire puissant qui avait une civilisation très développée pour son époque. Les Garaguayens font developper des jardins flottant permettant la culture du mais, des tomates et de l'haricots. Ils font aussi developper et amenager les canaux pour transportes la marchandise. Enfin, il font eriger des barrage plus resistant pour eviter les inondations.

Au milieu du XIIIeme siècle, l'Empereur Garaguayen decide de rebâtir la cité de Tula. Elle est quadrille en 4 grandes sections autour d'un temple central qui constitue le centre religieux, culturel et politique de l'Empire du Garaguay. Les Garaguayens font mener une politique d'alliance avec d'autres tribus telle que les Talxcalas, les Irokis ou encore les Algonquins et cela grace aux mariages.

Vers la fin du XIIIeme siècle et pour des raisons économique, l'empire menait des campagnes de conquêtes et une véritable culture de la guerre se met en place. L'armée n'était pas permanente mais constituée autour d'unité mobilisable à tout moment. En général, quand une tribue voulait se battre avec une autre tribue elle envoyait des ambassadeurs pour decider de la date et du lieu de l'affrontement. Une fois cela fait, la bataille pouvait commencer. Le combat se terminaissait lorsque l'une des tribus mettait le feu au camp de l'ennemi. Le montant du tribut était négocié avec le chef de la tribue vaincu si celui-ci n'était pas mort lors du combat. Ces tributs permettaient d'entretenir la cour, l'armée, les fonctionnaires ainsi que les artisans. En à peine 50 ans, l'Empire est devenu hegenomique et maitre de l'aleucie centrale.

La structure de la société Garaguayenne de l'époque était pyramidale : les prisonniers, les esclaves et les cultivateurs sans terres étaient tout en bas. Ensuite viennent les marchands et les artisans sous le contrôle d'un fonctionnaire. Puis vient l'aristocratie soit de sang ou bien promue suite à des exploits de guerre. Enfin tout en haut l'Empereur qui designe une sorte de 1er ministre qui avait un grand pouvoir économique, judiciaire et militaire.

En 1459, a l'apogé de l'Empire, le général Josep Maria Ruiz entend parler de cette civilisation mythique et lance une campagne de conquête en Aleucie centrale. Le général arrive en Aleucie centrale et très vite comprend les rivalités entre les different tribues. Il s'allie avec une des tribues ennemies de l'Empire du Garaguay et grace à l'aide de cette tribue il découvre cette civilisation. Il attaque l'Empire lors d'une cérémonie et tue l'Empereur ainsi que l'aristocratie. La conquete fut une reussite et le général Ruiz se voit donner la nouvelle colonie par la couronne Espagnole comme propriété prive mais qui sera rendue à la couronne lorsque celui-ci mourra. En 1488, le général Ruiz meurt et la colonie devient officiellement une colonie Espagnole.

Josep Maria Ruiz

Suite a l'effondrement de l'Empire du garaguay, le général Ruiz prend pour capital l'ancienne cité de Tula devenu par la suite Querétaro. À la mort du général Ruiz, les espagnols s'étendent progressivement vers le nord et le sud. La soumission des peuples passe par la conversion au catholicisme, la création de nouvelles villes et villages comme par exemple la ville de La Costa ainsi que par l'exploitation de la main-d’œuvre indigène dans les mines d'or, d'argent ou encore dans les champs. Les terres sont accaparés par une poignée de propriétaires qui en font de grands domaines agricoles. Ce système permet à quelques personnes, principalement des espagnols, de concentré la richesse du pays.

En 1605, La Hausmanie gagne son indépendance et peu à peu les personnes d'origine européen et hispanique nés dans le territoire garaguayen commencent à aspirer à une certaine indépendence vis-à-vis de la couronne espagnole. C'est en 1715 que commence la guerre d'indépendence garaguayenne avec la naissance du le mouvement Garaguayen qui sera massivement financier par la République Fédérale d'Hausmanie.

Les premiers coups de feu sont tirés le 1er novembre 1715. Malgré des forces inférieures, les révolutionaire surprennent en remportant quelques succès. En 1721 aura lieu la plus célèbre et décisive des bataille celle de Fort William ou les hommes d'Hugo Sanchez, un jeune général de guerre de 19 ans, terrasseront l'armée coloniale.

Guerre civile

Après 7 années de combat, 1722 sera l'année de la libération pour les Garaguayens puisqu'ils prennent leur indépendance et la Fédération de Garaguay avec au tout debut deux etat : Veracruz et San Alberto. Hugo Sanchez sera élu premier président de la Fédération de Garaguay. Durant son règne la ville de Ciudad Sanchez sera nommé en son honneur.

Les espagnols laissent derrière eux trois états indépendants : la Fédération du Garaguay (formé de l'État du Veracruz et de San Alberto), la République du Tlaxcala et le Royaume Chrétien de Chuparosa.

Le jeune Président doit faire face immédiatement à un soulèvement des peuples du nord de San Alberto qui refusent de payer la nouvelle taxe fédérale et qu'il soumet rapidement. Souhaitant de réunir les trois états indépendants sous son autorité et revant de s'inscrire dans les pas des héros homérique comme achille, Hugo Sanchez entame un processus d'unification.

En décembre 1722, Sanchez se lance à l'assaut du Royaume Chrétien de Chuparosa. Il remporte plusieurs batailles et la famille royale de Chuparosa capitule et accepte de négocier avec Sanchez pour leur sécurité. Ce n'est qu'en 1735 qu'Hugo Sanchez réussit à faire annexer l'État du Tlaxcala grace à de longues négociations avec l'exécutive tlaxcalan.

A l'époque, les présidents, premiers ministres et gouverneurs étaient plus des chefs de guerre que des politiciens et les voir ce faire la guerre était commun. C'est dans ce contexte qu'en Juin 1753 éclate la premiere guerre civile garaguayenne aussi appelée la petite guerre. Elle oppose le Président Sanchez, son Premier Ministre Francisco Padron et son général des armées Felix Estrada face à la coalition anti-Sanchez composé de Jesus Paralez, le gouverneur de Chuparosa, Esteban Garzón, un chef de guerre de l'état de San Alberto, ainsi que de Lorenzo Lopez alors gouverneur de Tlaxcala et d'Emiliano Zapata un autre chef de guerre local qui est originaire de Tlaxcala.

La coalition anti-Sanchez est formé de personnes avec des objectifs different. Par exemple, Jesus Paralez veut la chute de Sanchez pour mettre fin à la fédération et gagner l'indépendence du Chuparosa alors que Esteban Garzón veut renversé le Président Sanchez pour prendre sa place.

Francisco Padron décide d'attaquer Jesus Peralez en premier mais l'un de ces soldat l'assassine durant la campagne. Il sera remplcer par un certain Javier Hidalgo au poste de Premier Ministre. Au méme moment, Emiliano Zapata ce fait tuer lors de la bataille qui l'oppose à Felix Estrada. Ce n'est qu'en Aout 1753 que les differents partis signent un accord de paix.

Hugo Sanchez meurt en 1761 et avant sa mort il designe son successeur : Javier Hidalgo. Cela va précipiter le Garaguay dans une deuxieme guerre civile aussi appelée la grande guerre. Arturo Sanchez, le fils d'Hugo sanchez, ne supporte pas l'affront que vient de lui infliger son père, lui qui espérait hérité de cette charge. Arturo Sanchez rompe ses relations avec Javier Hidalgo qui de son coté va s'allier à Felix Estrada qui été devenu Premier Ministre. Une alliance entre Arturo Sanchez, Lorenzo Lopez, Jesus Paralez et Esteban Garzón se forme. Felix Estrada reussit à calmer le soulèvement des peuples dans l'état de San Alberto ou la population ne cache pas son soutien à la rebellion. Esteban Garzón le tue en 1769 lors de la bataille de Leon situé au sud de Pawnee. Pour appaiser les tensions, le Président Hidalgo retire le poste de chef des armée et le remplace avec le poste du ministre des armée, il designe Esteban Garzón ministre des armée. Cela ravi les habitant de San Alberto mais énerve les autres états ainsi que les membres de l'alliance contre Hidalgo qui pense que Garzón n'est qu'un opportuniste et a tué Estrada uniquement pour lui prendre sa place. Une coalition contre Javier Hidalgo et Esteban Garzón est donc formé, elle se compose d'Arturo Sanchez, Jesus Paralez et Lorenzo Lopez.

drapeau

Esteban Garzón attaque le Tlaxcala en 1772 mais piétine devant Santa Rosa bien garder par les hommes de Lorenzo Lopez. Garzón use d'une stratégie qui sera reprise par tous les acteurs de cette guerre civile : il effectue une proclamation à l'adresse des habitants de Tlaxcala leur promettant plus d'autonomie et de liberté s'il soutiennent la fédération afin de les détacher de l'emprise d'Arturo Sanchez et de les attirer dans son camp.

Le Ministre Garzón se rend vers El Azul pour affronter Jesus Paralez alors que son fils, Diego Garzón, garde le Tlaxcala. Le gouverneur de Chuparosa va recruter Andreas Benavente, l'assassin de Francisco Padron, avec qui il attaque Esteban Garzón lors de la bataille de Guarma prés d'El Azul en 1775. A bout de force, Esteban Garzón entame des négociations. Une paix est conclu en Mars 1776 qui revient à une sorte de statu quo d'avant les hostilité.

En 1777, les hostilité reprennent puisque le président Hidalgo veut centralisé le pays et donner moins d'autonomie au états. c'est la que l'un des moments les plus insolites de l'histoire du Garaguay a lieu puisque le fils du premier Président, Arturo Sanchez, s'allie avec le future 3eme Président Andreas Benavento. Ils s'opposent a l'actuel Président Javier Hidalgo qui est allié avec Esteban et Diego Garzón, père et grand-père du 4eme Président de la Fédération du Garaguay et l'un des pères de la nation : Cesar Garzón. Ce fait montre l'importance de cette guerre civile dans l'histoire du Garaguay.

Les hommes de Benavento tue Esteban Garzón en 1778 lors de la bataille de Talosa dans l'état du Veracruz et son fils, Diego, parvient a s'enfuir. Hidalgo sera tué deux and plus tard en 1780 par Benavento lors du coup d'état de 1780. Benavento annonce que la fédération restera intacte mais donne beaucoup plus de liberté au états. Cependant, beaucoup sont mécontent de cette situation notamment le gouverneur du Chuparosa Jesus Paralez et le gouverneur de Tlaxcala Lorenzo Lopez qui eux veulent l'indépendence de leur états ainsi qu'Arturo Sanchez qui veut reprendre le pouvoir. Il n'aura pas le temps puisqu'il meurt d'un œdème en 1785 à 52 ans.

En 1796, Diego Garzón va essayer de s'allier avec Lorenzo Lopez mais celui-ci refuse, voyant les veritable intensions de Garzón qui, comme son père, à des interets personel. Cela agace Diego et attaque Tlaxcala. Le Président Benavento lance une offensive et vainc Diego Garzón qui sera laché par son armée. Il sera emprisonner et mourra quelque années plus tard en 1802.

La dernière phase de cette guerre civile voit la chute de Lorenzo Lopez qui est unanimement détesté par les habitants de tlaxcala notamment à cause de la pression fiscale qu'il exercé pour financer la guerre. c'est en parti pourquoi les Tlaxcalans ont trés rapidement changer d'avis sur la question de l'indépendece. Il sera tué lors de la bataille de Valle Nuevo par les troupes de Benavento. Jesus Paralez mourra de vieillesse en 1799. Le président Andreas Benavento sera la dernière figure de cette guerre civile a mourir en 1720 à 85 ans.

La Fédération du Garaguay est véritablement une république fédérale depuis la modification de la constitution de 1941 et est constituée de 4 États. Le pays est une fédération depuis 1722 et collabore avec les quatre États mais en réalité le chef d'État n'était pas élu mais choisi par son prédécesseur. Ça ressemblait plus à un empire qu'a une fédération. Le 1er président fut Hugo Sanchez qui restera au pouvoir jusqu'à sa mort en 1761. Ce system favorisait les présidents qui restaient au pouvoir pendant très longtemps. Par exemple, Cesar Garzón fut président durant 53 ans et son successeur, le président Alberto Cortés, fut président pendant 58 ans et est jusqu'à ce jour le régne le plus long de la Fédération du Garaguay. Cela change en 1941 avec le 6e président, Enrico Huepa, qui decide de changer la constitution et depuis le président est élu pour un mandat de 8 ans mais a tout de même le droit à un nombre illimité de mandats.

Les premières élection auront lieu en 1946 après la mort du président Huepa qui sera remporté par Antonio Rosario. Les derniers élection ont eu lieu en avril 2002 où Diego Dominguez du Parti libéral gagne l'élection avec 62,5% des suffrages exprimé et devient le 10eme president de la Fédération du Garaguay.

En 1992, la crise économique et financière touche durement la fédération. Le président Juan Salgado annonce qu'il veut faire un référendum pour que le Garaguay se retire du Commonwealth. Un premier référendum aura lieu en 1996 ou le "NO" l'emporta avec 52,5% des votes alors que le "Sí" récolte 45,2% des votes. En 1999, le président Salgado fait un deuxième référendum qui sera une humiliation pour le président Salgado puisque le "NO" emporte avec un résultat historique de 86,7% des votes. Ce référendum sera juste le début de la fin pour Juan Salgado puisqu'il perd les élections face à Diego Dominguez en avril 2002.

List des présidents de la Fédération du Garaguay:
  • HUGO SANCHEZ (1722 - 1761)
  • Premier président élu par l'Assemblée des representants. Chef de guerre brillant, il sera a l'origine de l'indépendence du garaguay et de son unification. Sa présidence sera marqué par les événement de la premiere guerre civile de 1753 aussi appelée la petite guerre.

  • JAVIER HIDALGO (1761 - 1780)
  • Deuxième président et nommé par le président Sanchez, sa présidence sera trés courte surtout pour les standard de l'époque. Sa présicence sera marqué par la deuxième guerre civile aussi appelée la grande guerre. Il sera tué en 1780 par Benavento lors du coup d'état de 1780.

  • ANDREAS BENAVENTE (1780 - 1820)
  • Troisième président suite au coup d'état de 1780. Faissant parti de l'armée de Francisco Padron, c'est lui qui le tuera ne croyant plus au projet du gouvernement. Il participera aux deux guerres civiles. lorsqu'il prend le pouvoir il fait face a la réalité de gouverné et en plus de stabiliser le pays il fait en sorte de le pays ce décentralise et donne plus d'autonomie au états.

  • CESAR GARZON (1820 - 1873)
  • Quatrième président et le fils du général Diego Garzón et le petit-fils du général Esteban Garzón. Il sera élévé dans la famille de président Benavente apres la capture de son père. Il reprendra les idées de son mentor et preservera le fédération pendant 53 ans.

  • ALBERTO CORTES (1873 - 1931)
  • Cinquième président de la république fédérale du garaguay. Il est le plus jeune Premier Ministre de l'histoire du garaguay à tout juste 25 ans en 1870. Il reste jusqu'à nos jours le règne le plus long de l'histoire moderne du garaguay en restant au pouvoir pendant 58 ans.

  • ENRICO HUEPA (1931 - 1946)
  • Sixème président et le dernier président non élu du garaguay. Il sera a l'origine de la modofication de la constitution de 1941 et voulant que le peuple choisisse le président, il décida d'instaurer le vote au suffrage universel direct pour les élections présidentielles qui auront lieu en 1949. Cependant, il meurt en 1946 d'une crise cardiaque et les élection sont avancer. Aujourd'hui, il est remémoré comme étant le père de la democratie garaguayenne.

  • ANTONIO ROSARIO (1946 - 1962)
  • Septième président et premier président élu du garaguay suite à la modification de la constitution de 1941. Traditionaliste, il basera son économie sur l'agriculture ce qui, au debut, sera une bonne idée puisque le pays n'importe presque rien et grace a ca il se fera réélir en 1954. Mais a partir de ce moment les choses change du fait de l'indutrialisation des autres pays qui laisse le garaguay en retard et enclachera méme un crise économique en 1960.

  • MANUEL ESCUELLA (1962 - 1986)
  • Huitième président, hyper liberal, il lancera le pays enfin dans l'ére industrielle et en quelque années il rendra le pays moderne et trés competetive. C'est depuis sa présidence que le pays exporte massivement des produits comme le maïs ou encore le soja. C'est aussi sous son mendat que le pays ce décentralise massivement et que Pawnee devient capital économique du pays, El Azul devient la capitale militaire du pays et Santa Rosa le centre judiciaire du pays avec la cour suprême.

  • JUAN SALGADO (1986 - 2002)
  • Neuvième président et élu au deuxième tour avec seulement 51,3% des voix face au candidat liberal Franco Dominguez et le père du dixième président Diego Dominguez. Il fera face a la crise économique et financiere de 1992 qui plongera le pays dans une crise qui durera pratiquement 10 ans. Il échouera a faire sortir le pays du commonwealth comme promis lors des élections de 1986 et 1994.

  • DIEGO DOMINGUEZ (2002 - present)
  • Dixième président et actuelle président étant membre du parti liberal et président du parti de 1987 jusqu'a son élection en 2002.

3\ GEOGRAPHIE POLITIQUE
Le Garaguay est situé en Aleucie centrale. Délimité au sud par le Bochizuela, et au nord par la Hausemanie. Avec une population estimée en Septembre 2003 à 85 714 255 habitants, le Garaguay se classe ainsi au septième rang mondial des pays les plus peuplés et troisième au niveau de l'Aleucie derrière l'Hausemanie et l'Albel.

Le pays est dévisé en 4 états : Veracruz, San Alberto, Chuparosa et Tlaxcala.

Les 4 Etats :
VERACRUZ :
Région situé au sud du pays. En 1722, Sanchez choisit Querétaro (anciennement Tula) comme la capitale du pays. Cependant, en 1968, le président de l'époque Manuel Escuella decide de relocaliser plusieurs ministères dans d'autre villes. Par exemple, il relocalise le ministère de l'économie et des finances dans l'État de San Alberto qui subit un boom économique. Il garde l'assemblée ainsi que le palais présidentiel à Querétaro où le président réside et nomme la ville capitale exécutive et politique du pays.

SAN ALBERTO :
Région située au nord du pays et qui a la plus grande frontière avec la République Fédéral d'Hausmanie. C'est l'état le plus libéral et avec le plus grand taux d'athées du pays (18%). C'est aussi l'état le plus urbanisé et industriel du pays. L'État a subi un boom économique entre 1953 et 1976 et cela à poussé le président Escuella à nommer la ville de Pawnee capitale économique du pays.

CHUPAROSA :
Région située au sud du pays et qui a le seul accès à l'océan dans tout le pays avec le port de Puerto Tula. La région est réputé pour être la région la plus religieuse avec une forte majorité Catholique qui depase les 95% et la plus rurale avec environ 60% de la population vivant dans les villes. El Azul est la capitale militaire du pays.

TLAXCALA :
Cette région est située à l'ouest du pays. L'état est connu pour avoir la plus grande population d'indigéne du pays. La Tlaxcala est aussi connu pour étre le centre judiciaire du pays avec la cour suprême située à Santa Rosa.

4\ POLITIQUE
Le président de la Fédération du Garaguay est celui qui a le pouvoir exécutif. Tous les pouvoirs législatifs sont attribués à l'assemblée national qui est composé de de 150 députés par état ce qui donne un total de 600 députés. Le président de l'assemblée est nommé par le président de la République fédérale. Quant au pouvoir judiciaire, il est conféré à une Cour suprême.

List des partis politiques:
  • PARTIDO MOVIMIENTO LIBERTARIO [PML] :
  • PML
    Le parti Partido Movimiento Libertario [PML] est un parti politique d'orientation liberal créé en 1958 par Manuel Escuella et qui remplace le partido capitalista (1945-1958). Le PML prônent la protection des libertés individuelles face à l’État et au fort niveau d'intervention de l'État dans la plupart des économies. Le parti veut réduire l'emprise du secteur public sur l'économie, au profit du secteur privé. Le parti est progressiste et internationaliste. Les libéraux sont pros-Commonwealth, économiquement très libéral et donc en faveur du libre-échange.

    Chef du parti : Mauricio O'connor
    Députés : 331/600

  • DEMOCRACIA CRISTIANA GARAGUAYA [DCG]:
  • DCG
    Le parti Democracia Cristiana Garaguaya est un parti politique d'orientation démocrate-chrétienne créé en 1946 par Antonio Rosario pour les élections présidentielles. Le parti place l'humain au centre des préoccupations et considère que l'état doit être centralisé sous la doctrine chrétienne. Le parti n'est pas forcément contre le progrès sauf si celui-ci va à l'encontre des valeurs chrétien. Le parti est composé principalement de catholique et et bien implante dans l'état de Chuparosa qui est à majorité catholique. Le parti n'est pas forcement anti-Commonwealth mais certain membres le sont tel que l'ancien president Juan Salgado. Economiquement ils sont en faveur du libre-échange mais a condition que cela n'impact pas negativement les traditions catholiques.

    Chef du parti : Juan Salgado
    Députés : 180/600

  • CONVERGENCIA SOCIAL DEMOCRATA [CSD]:
  • CSD
    Le Parti Socialiste est créé en 1955 par un certain Hernan Chavez. Le parti est de centre gauche, réformiste tout en appliquant des idées libérales sur l'économie de marché. Le parti s'appuye donc économiquement sur un capitalisme entreprenant tout en assurant un système de protection sociale. Les socio-democrates sont logiquement pro-Commonwealth et pour le libre-échange.

    Chef du parti : Maria Ferrari
    Députés : 60/600

  • LOS VERDES [LV]:
  • LV
    Le parti Los Verdes est un parti politique d'orientation écologiste créé en 1988 suite au manifestation pour le climat par un écologiste, Marco Paulo. Le parti pour objective de réduire les emission de carbon et de reduire la polution. Ils sont pros-Commonwealth et économiquement plutot libéral et donc en faveur du libre-échange. Par contre, ils sont la encore extrêmement minoritaire.

    Chef du parti : Lautaro Maier
    Députés : 23/600

  • ALIANZA REALISTA DEL GARAGUAY [ARG]:
  • Le parti Alianza Realista Del Garaguay est un parti politique royaliste créé en 1939 par un membre de la famille royal de l'ancien Royaume de Chuparosa, Carlos Chuparosa. Le parti est traditionaliste et monarchiste. Ils sont pros-Commonwealth, économiquement plutot libéral et donc en faveur du libre-échange. Par contre, ils sont extrêmement minoritaire.

    Chef du parti : Felipe Chuparosa
    Députés : 6/600

  • PARTIDO COMUNISTA GARAGUAYO [PCG]:
  • PCG
    Le parti Partido Comunista garaguayo est un parti politique communiste créé en 1953 par Juan Santángel et Lucián Tamayo et s'opposant au capitalisme et visant à l'instauration d'une société sans classes sociales et sans salariat et ou les garaguayens vivraient dans une société égalitaire. le parti est sont Anti-Commonwealth et économiquement socialiste et en faveur d'une économie planifier.

    Chef du parti : Ariana Fitzgerald
    Députés : 6/600

5\ LA CONSTITUTION
Enrico Huepa, le 17 Fevrier 1941 a écrit :

La rectification de la Constitution de 1941

Préambule
Au nom du peuple fédéré du Garaguay, nous nous engageons à rectifier la constitution de la fédération dans le respect de la charte fondatrice de la Fédération du Garaguay proclame le 19 Decembre 1722 puis rectifier en 1723 et 1735 pour inclure les états du Chuparosa du Tlaxcala. La charte engage les quatre États dans un processus de coopération économique, militaire et technologique, dans le but de permettre à chacun d’asseoir sa souveraineté et d’entretenir sa culture et ses intérêts, tout en formant une union fédérale qui assurera la sécurité du peuple Garaguayen.

La constitution s'engage à établir la justice, de faire régner la paix intérieure, ainsi que de développer le bien-être général et d'assurer la libre détermination du peuple Garaguayen.

Article 1 - Les pouvoirs
Les pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, sont divisés et attribués aux corps gouvernementaux de la République Federale du Garaguay.

Article 2 - Le Président
Le pouvoir exécutif est donné au Gouvernement Fédéral qui est l'autorité exécutive civile suprême de la Fédération. Le Président de la Fédération du Garaguay qui est le chef de l'État, ainsi que des armées, exerçant les plus hautes fonctions du pouvoir exécutif de la République. Le président partage le pouvoir exécutif avec le Premier ministre. Il est tout de meme limité puisqu'il ne peut décréter une décision ni offensive ni défensive sans l'accord de l'Assemblée Nationale. Il est élu pour huit années au suffrage universel direct et aucune limitation de mandat consécutif est en vigueur. En plus de nommer un Premier Ministre, il nomme les ambassadeurs et les representants auprès des puissances étrangères et sont accrédités auprès du président de la république.

Article 3 - Le Premier ministre
Le Président a le devoir de nommer un Premier ministre, avec qui il nommera des ministres. Le Président a le droit de remplacer le Premier ministre a tout moment. En cas de décès, démission ou de destitution, le Premier ministre prend l'intérim jusqu'aux élections.

Article 4 - L'Assemblée Nationale
L'Assemblée Nationale est le pouvoir législatif de la Fédération du Garaguay et a le devoir de représenter la voix du peuple et de voter des lois relatives aux affaires domestiques et étrangères. Les député sont élu pour une periode de 4 ans au suffrage universel direct et aucune limitation de mandat consécutif est en vigueur.

Article 5 - La Cour Supreme
Le pouvoir exécutif est donné a la Cour Supreme Fédérale et est la seule juridiction du gouvernement fédéral qui soit explicitement exigée par la Constitution. au sein de la cour supreme il y a 7 juges fédéraux font face qux questions fédérales et des cas relevant de la Constitution, des lois fédérales et des traités.

Article 6 - Les symboles et emblèmes représentatifs de la Fédération
L'emblème de la Fédération d'Albel est le drapeau tricolore à bandes horizontales bleus canard, rouge et jaune, au centre duquel figure l'aigle royal perché sur un figuier de Barbarie, dévorant un serpent. L'hymne de la Fédération est le Tonantzin. La devise de la Fédération est « Solidaridad, vertud, simplicidad ».

Article 7 - Les États
Les états doivent reconnaître les lois et jugements des autres États, et traiter les citoyens des autres États à égalité avec les leurs. Les personnes poursuivies par la justice d'un État doivent lui être remises par les autres états sauf si le crime est d'une grande gravité dans ce cas le personne sera livré u tribunal national situé a Santa Rosa.





2696
6\ POLITIQUE INTERNATIONAL
La Fédération du Garaguay a depuis son indépendance des liens très étroits avec La République Fédéral d'Hausmanie, des liens économiques mais également des liens politiques et se sont allié à plusieurs reprises dans le passé. Le pays intègre la Confédération Haussmanniennes des Etats Indépendants (C.H.E.I.) dit le "Commonwealth" des son independence en 1722 et est La fédération du Garaguay étant le premier alliée et membre de la communauté d'association Haussmanniennes.

Cependant, les liens se sont affaibli depuis la Krach de 1992 et le président de l'époque, Juan Salgado, à essayer de faire sortir le Garaguay du Commonwealth par deux référendums qui ont tous les deux échoue. Depuis l'élection du president Dominguez les relations se sont grandement amelioré entre les deux pays.

7\ DEMOGRAPHIE
Ethnicité :
Après plusieurs années sous la domination Espagnole, les Garaguayens se sont mixé avec les colons Espagnols en plus des esclaves d'Afrique venue lors de l'ére coloniale et des migrans asiatiques et des europens venus au Garaguay à la recherche de nouvelle opportunité. Cela a donné un peuple très mixte et varié. Ethniquement, les Garaguayens sont à 55% mixtes, 16% Indigene Garaguayen, 13% blanc Eurysienne, 11% Hispanique, 3% d'origine Afaréenne et 2% d'origine Nazumienne.

Religion :
La Fédération n'a pas de religion officielle au niveau national mais cela varie selon les états. Par exemple, l'état libéral de San Alberto est laïc alors que l'état de chuparosa à forte majorité Catholique est dirigé selon le dogme Catholique.
les Garaguayens sont à 69% Catholiques, 23% Protestants, 7% athée ou sans religion et 1% d'autres confessions comme par exemple le Buddisme, l'Islam ou encore les religions garaguayennes d'avant la colonisation hispanique.
Là encore ça varie d'un état a un autre. Par exemple, 95% des habitants de Chuparosa sont Catholique alors que dans l'État du Tlaxcala seul 38% des gens le sont. C'est pareil pour l'athéisme puisque dans l'état de Chuparosa uniquement 1% de la population est athée alors qu'à San Alberto au moins 18% des habitants sont athées.

Langues :
La Fédération a pour langue officiel l'Espagnol et le Nahuatl et cela au niveau fédéral. Cependant, les états peuvent ajouter une langue officiel s'ils le souhaite. Le meilleur exemple c'est état de San Alberto qui a pour langue officiel l'Espagnol et le Nahuatl mais également l'Italien, le Francais et l'Anglais. Cela est dû au colons francais et anglais qui était present au nord de l'état ainsi qu'a l'immigration massive des italiens au XXeme siecle en Aleucie. il y a aussi d'autre langue, principalement indegene, qui sont parlé dans le pays comme par exemple Pápago et le Huichol. 68% des garaguayen ont l'Espagnol comme langue maternelle alors que 15% parle le Nahuatlen comme premiere langue et principalement dans l'état de Tlaxcala. 6% parlent Anglais alors qu'uniquement 2% et 1% parlent respectivement Italien et Francais en langue maternelle. 3% des garaguayens parlent d'autre langues indigenes et la encore majoritairement chez les tlaxcalans. Enfin, 5% parlent d'autre langues tel que le Chinois, le Japonais ou encore le Yaruba.
Haut de page