06/08/2004
21:45:39
Index du forum Continents Nazum Lavyria

[PRESSE] Vfei Shvupula - Voix du Peuple

1394
Vfei Shvupula

Vfei Shvupula



La Vfei Shvupula, traductible par Voix du Peuple est le principal journal quotidien du peuple lavyr, créé il y a déjà près de 200 ans le journal est resté dans l'actualité du royaume jusqu'alors. Lu par près de 80% de la population, la Vfei Shvupula possède aussi une chaine télévisuelle de nouvelles du même nom. Comme tous les autres médias, le journal est soumis à l'autorité royale qui, cependant, n'est que très peu intervenu ces 50 dernières années sur les publications. Avec la récente ouverture sur le monde, la Vfei shvupula se fait fer de lance de l'actualité nationale, des relations et de l'internationale.

Bien qu'il existe quelques autres journaux régionnaux, la Vfei Shvupula domine largement le domaine de l'actualité. Le quotidien est aujourd'hui dirigé par la jeune journaliste et politicienne, Céleste Finrinye après la disparition de son prédécesseur en 2000. La récente réforme apportée par la nouvelle directrice prévoit une ouverture de près de 150 postes au sein de son bureau à Isha-Selevha, dédiée à la nouvelle section internationale.

Principalement rédigé en haut-lavyr, le quotidien possède néanmoins quelques sections en bas-lavyr et d'autres dédiées aux régions rédigées dans leurs langues , s'inscrivant dans la politique de renforcement identitaire.
2397
16 Novembre 2003 - Flash du Soir

Isl Boshanei - L'ouverture


Diplomacy


Lavyrs, lavyres, après plus de trois années de travaux, voilà que le Premier Gouverneur a annoncé cet après-midi, au cours d'une conférence, la réouverture de la fameuse "Pyramide". Le bâtiment, scellé pour travaux de rénovation et d'agrandissement est sur le point de ré-ouvrir et ce dans le cadre de l'accueil des déiplomates étrangers. Les bureaux, qui avaient été délocalisés au Jardin des Cygnes, y ont fait leur retour avant les employés, il y a de celà trois semaines. L'inauguration de la réouverture aura lieu dans une semaine en la présence de la famille royale et des gouverneurs, a annoncé le PG.

"Il nous tardait de voir à nouveau ce bâtiment ouvert, comme vous pouvez le constater, ça sent encore un peu la peinture mais, c'est fait. Avec la ré-ouverture de notre CAE, c'est aussi l'ouverture de notre nation qui est en jeu..".

De plus, selon nos informations, il semblerait qu'une première ambassade va faire son entrée dans les nouveaux locaux dès la réouverture. Bien que cette information n'aie pas été confirmée par le PG malgré notre sollicitation, il semblerait cependant qu'il nous ait laissé quelques indices quant à la première nation qui fera son entrée sur notre sol. Nous le saurons très certainement avec la prise de parole prévue par Sa Majesté, lors de l'inauguration. Une conférence de presse est prévue avec l'ensemble des gouverneurs dans les prochains jours pour évoquer la question de la position des clans régionaux dans les objectifs d'ouverture et plus particulièrement la situation du Lespe-Vpfa, seul accès au continent et la région qui sera la plus impactée par les nouvelles mesures.

" Le Lespe-Vpfa est notre principale relation avec le reste du continent et notre seule ligne terrestre directe, il est évident que nous allons mettre les moyens nécessaires pour développer une région qui a été assez négligée jusqu'à lors. Bien que cette région à la ruralité forte et inscrite dans un historique industriel, nous souhaiterions en faire une région attractive et accueillante, aussi bien pour la jeunesse lavyre que pour les plus anciens. Nous en discuterons prochainement."

Ce sont les paroles du PG qui éveille la curiosité et le questionnement des citoyens du Lespe-Vpfa, région qui, effectivement n'est que peu attractive et dont le taux de chômage s'avère être le plus élevé et le taux de développement au plus bas depuis 20 ans. Allons nous assister à la renaissance du Lespe-Vpfa ? Seul l'avenir nous le dira, à moins que ce soit la Vfei Shvupula.

3710
Eco urbanisation

L'Eco urbanisation, le défi de la décennie.


Cette semaine, notre chronique vous plonge au coeur du défi lancé par sa majesté Lemysia II.

"Ces cinquante dernières années, le développement urbain et industriel a pris une tournure excessive et aujourd'hui, nous en voyons l'impact sur l'environnement. Nos villes, à l'effigie d'Isha-Selevha, s'agrandissent de plus en plus et s'étendent sur l'espace de production rizicole ainsi que sur nos forêts et nos côtes déjà bien garnies. Nombreux sont les citoyens qui ont relevé la couleur grise et terne de certains quartiers de la capitale [...] et des plus grandes villes.
Notre nouvel objectif est donc de définir une ligne directrice pour orienter notre développement urbain vers une approche plus écologique à l'image de certains pays étrangers. Nous nous concentrons sur la conservation des nos espaces agricoles et de nos forêts et allons appliquer des procédures et nouvelles restrictions fortes quand au littoral....
"

Voilà ce que remarque S.M. Karl, le roi consor avance déjà quelques objectifs de changements et une ligne directrice pour la prochaine décennie dans le but de minimiser l'impact du développement humain sur l'environnement. De la même manière, les récentes études démographique montre une tendance à la hausse, pour autant notre territoire convient à une population au nombre relativement moyen, dans un avenir plus ou moins proche nous devrons donc songer aux différentes solutions possibles quant à la question de l'urbanisation et l'explosion démographique.
Le mouvement est déjà en marche, toujours selon S.M Karl, la capitale fait déjà l'objet d'études à grandes échelles et de nouvelles modifications quant au mariage du béton et des plantes. De nombreux habitants du quartier Kvhelmoïs ont déjà pu remarquer l'apparition de murs végétaux sur les grandes parois des immeubles et dans la rue, ce à la place des anciennes fresques à l'honneur de la famille royale. Ces essais tendent à se développer, dans un premier temps dans d'autres quartiers de la capitale puis s'étendre aux autres villes en fonction des résultats que cela peut avoir.

La cohabitation de l'agriculture et du bâtiment

Ce défi d'allier l'expansion urbaine et l'agriculture a réveillé plus d'un architecte et génie urbain. Dans le cadre de cette nouvelle politique annoncée en milieu d'année par S.M Lemysia II et son appel d'offres pour les projets dans ce but. Cela fait 6 mois depuis l'appel d'offre, qu'en est-il aujourd'hui des projets retenus ?

Iseki

Le projet qui a retenu l'attention de S.M Lemysia II, c'est celui du reconnu architecte et urbaniste, Kiseki Kawahara. Son nom était déjà évoqué parmi les premiers contactés par sa majesté et il semblait évident pour nombre d'entre nous, qu'il figurerait aussi parmi les projets avec les plus de potentiel. Il va sans dire que sa renommée et son savoir-faire sans précédent fait de lui, l'homme de la situation. Reste à savoir désormais si la "concurrence", sera de taille ou non.

balcon verts

" J'ai voulu mettre en avant notre savoir faire originel et l'inspiration des collines qui parsèment notre beaux pays. J'ai pris des vacances dans la maison familiale à Jyuscwana, et l'idée m'est tout de suite venu en voyant les agriculteurs planter le riz sur les champs en escaliers. Je me suis dis qu'il serait tout a fait intéressant d'harmoniser les immeubles et autres protections de la cité avec des balcons verts sur les toits et les espaces publics. Tout en offrant aux citoyens des espaces verts accessibles et des lieux pour la culture de différentes plantes et herbes utiles. Mes grands-parents étaient très proches de la forêts et connaissaient les plantes comme personne, il serait bon pour nous et les générations futures d'acquérir ce savoir perdu" - Kiseki Kawara

Le projet de monsieur Kawara semble être en bonne place pour se réaliser, nous avons eut écho de futurs tests et mises en place de ces nouveau escaliers verts dans un futur proche. Reste cependant de nombreux autres projets tout aussi innovants en cours d'étude au sein du HCAL. Parmi lesquels figure, un projet particulier sur lequel nous reviendrons dans un numéro spécial dédié à la jeunesse.

4127
Focus - Episode Spécial : Son Altesse Royale, la Princesse Héritière Synthéa Ilyuseya

Synthéa



A l'occasion de sa première intervention publique diplomatique sur le conflit qui se déroule actuellement en Varanya, nous avons pu obtenir la première interview complète de S.A.R la Princesse Synthéa. Tout juste 20 ans, la jeune, belle mais discrète princesse a prit la parole en tant que représentante de l'autorité royale pour défendre l'intérêt de la résolution pacifique d'un conflit se déroulant de l'autre côté du continent. C'est la première intervention diplomatique lavyre sur le plan international, la jeune princesse va-t-elle devenir le symbole lavyr à l'étranger ? Notre journaliste spécialiste de la famille royale, Remisia Hiruyuki, a pu l'interviewer sur des sujets divers.


R.H : Votre altesse, mes hommages. Merci de nous accorder cette interview, nous avons appris que vous étiez malade il y a peu et que vous aviez du être prise en charge par les médecins royaux. Comment vous portez vous aujourd'hui ?

S.A.R : Tout va bien, merci. Il s'agissait d'une intervention prévue il y a longtemps déjà, simplement l'hiver arrivant, les jours de pluie et le changement de température a favorisé une petite grippe bégnine. [rires]

R.H : Que ressentez-vous après votre première intervention diplomatique sur le plan international ? Il s'agit d'ailleurs de votre toute première intervention dans les affaires politiques du pays, quel rôle allez vous jouer dans la nouvelle politique extérieure ?

S.A.R : A vrai dire, je suis comme vous et comme n'importe qui, malgré le travail que je fais sur le stress, j'ai été très stressée lors de cette intervention. Il y a un poids qui pèse sur vous quand vous devez représenter un pays et il faut bien peser chacun de ses mots. En ce qui concerne mon rôle, eh bien, ça sera une exclusivité mais mon rôle est de veiller aux relations diplomatiques internationales. Je vais représenter nos diplomates et ambassadeurs en tant que porte parole et moi même image diplomatique. Il est de mon devoir de faire cela pour l'avenir et mon enseignement personnel lorsqu'il faudra monter sur le trône.

R. H : Un décret royal concernant le recrutement de 5000 soldats professionnels vient d'être publié dans le journal royal, que pouvez vous nous dire sur les attentes et les intentions de sa majesté ?

S.A.R : Eh bien ... à vrai dire, je ne sais pas, je ne peux pas vous dire plus sur ce sujet. Pour l'heure, je suis une citoyenne assez ordinaire comme vous, j'apprends au fur et à mesure les intentions de notre gouvernement. Je n'ai pas encore accès aux conversations politiques internes. Comme vous le savez, je ne rejoindrais les discussion qu'à mes 21 ans.

R.H : Je me permets de rappeler à nos lecteurs que vous êtes modèle pour "Nolvr Sindinye", que vous suivez des études de bio-chimie et que, si je comprend bien, vous êtes désormais en charge des relations internationales. Vous venez de fêter votre vingtième anniversaire il y a un mois à peine. Comment faites vous pour allier, les études, votre mission et votre travail ?

S.A.R : [rires] Je suppose que je fais comme beaucoup d'étudiants qui allient travail et études, je me débrouille pour faire de mon mieux dans les études et en tant que modèle qui est mon premier métier. Pour ce qui est de la scène politique, c'est mon devoir en tant que représentante du peuple lavyr et héritière de participer à l'avenir de la nation. J'espère pouvoir faire de mon mieux pour défendre les intérêts de chacun sur le plan international.

Synthéa pour Nolvr Sindinye
S.A.R Synthéa, couverture du magazine Nolvr d'Octobre

R.H : Si je puis me permettre une question indiscrète, on vous considère belle et charmante, vous devez avoir beaucoup de prétendants. Dites nous, y a-t-il quelqu'un qui partage votre quotidien ?

S.A.R : [rires] ... Haha, vous savez c'est un sacré poids que de partager le quotidien d'une princesse, il faut en avoir le courage [rires] ...

R.H : J'imagine oui. Permettez nous une dernière question, vous n'êtes sans doute pas sans savoir que de nombreuses rumeurs circulent stipulant que les relations que vous entretenez avec Son Altesse Royale, la Princesse Yumiya sont mauvaises et que vous, je cite "vous détestez". Effectivement, on ne vous voit que rarement ensemble et votre soeur cadette est bien plus discrète. Qu'en est-il réellement ?

S.A.R : [grands rires]... Je suis effectivement au courant de ces rumeurs, vous savez, les gens parlent beaucoup et je comprends leur inquiétudes par rapport à cela. Mais je tiens à préciser et à remettre les choses au clair. Nous nous entendons excellement bien, voilà, c'est dit. Ma soeur est encore jeune et nous faisons attention à son image mais nous entretenons d'excellente relations ! Voilà ça c'est à l'intention des fans des théories.

R. H : Tous mes remerciements, je vous souhaite une excellente journée votre Altesse.

S.A.R : Merci à vous.

2378
News - Edition du soir

La pluie s'abat sur Numelio.

pluie

L'ile de Numelio et son chef-lieu, Poliesshvfei ont les pieds dans l'eau. La pluie n'a cessé de tombé depuis plus d'une semaine, les autorités locales craignent une montée en puissance des crues et un débordement du système d'évacuation d'eau urbaine. Certains habitants des villages ruraux craignent la nouvelle semaine à venir et les force d'intervention du feu se sont préparés à évacuer les zones à risques. Les habitants de Numelio craignent que les évènements de l'année passée se reproduisent. Pour rappel, l'année dernière, dix personnes sont mortes et portées disparues durant les crues de fin d'année. Le HCEL a annoncé un possible déploiement des forces de défense en renfort des autorités locales si nécessaire. Pour cela nous avons pu assister cet après-midi au départ d'un convoi depuis la capitale vers le port militaire de Teshmeli. Cette année, les habitants semblent cependant bien plus préparés que l'année précédente. Pour le moment, aucune victime à déplorer si ce n'est des riverains aux genoux mouillés.

Le dernier jour du condamné

condamné
Portrait de Kishi Levi

Après 30 ans derrières les barreaux de la prison nationale, Kishi Levi, condamné pour meurtre en série avec préméditation, va effectuer sa Oslei Huve Dom, "Journée Sans Retour" demain. En accord avec le 15e article de la constitution, le condamné à mort va pouvoir vivre sa dernière journée à l'air libre, bien évidemment entouré d'un grand nombre d'agents de force de l'ordre. Il pourra accéder à tout les loisirs souhaité durant cette journée de 14h avant de retourner en cellule une dernière fois. Son exécution aura lieu le 25 novembre à 10h, il est, pour l'heure, le seul condamné à mort restant.
Nos prisons compte près de 1500 condamnés pour raisons diverses, la prison d'état ne compte aujourd'hui que 24 membres sur les 100 places disponibles. Une étude sur la criminalité est en cours au niveau national et nous pouvons d'ore et déjà constater une diminution évidente des hauts crimes.


Le Kletyria remporte la ligue de voile
voile

La saison de voile se termine avec le retour de la pluie, mais ce n'est pas le mauvais temps qui a empêché l'équipe régionale de Kletyria de remporter la course largement en tête, devançant le Lespe-Vpfa de 4 points et le Serminder-Esve, en troisième position avec 38 points. Après une saison forte en rebondissements, le Lespe-Vpfa a sur remonter par rapport à la saison précédente et s'est hissé à la seconde place alors qu'elle partait en bonne dernière. Néanmoins, c'est le Kletyria, seconde la saison précédente derrière le S.E qui se voit prendre sa première place depuis 5 ans. Désormais les marins vont pouvoir se reposer avant d'entamer la saison prochaine qui débutera en Mars 2004.
3732
VS

L'actu Hebdo




Le premier ambassadeur étranger débarque.

Le petit avion atterri sur le tarmac de l'aéroport royal Merodias-Tiloï tandis qu'une foule de journaliste, entouré par les militaires de la force de défense lavyrienne. Sur le côté, trois véhicules blindés sont déjà là, en attente de la personnalité qui s'apprête à descendre. Les parapluie sont de sortie, la pluie commence à tomber, tandis que l'on peut apercevoir S.A.R la Princesse Synthéa accompagnée du Premier Gouverneur et la chargée des ambassades, Polte Kamara. Un certain nombre de citoyens sont aussi présents sur le bas côté dans l'attente de pouvoir observer les évènements.
Topraj

Après 30 minutes d'attente sous la pluie, voilà que la porte de l'avion s'ouvre et que, sous un parapluie noir, on peut apercevoir un turban, une barbe blanche et des lunettes rectangulaires. Sous les cliquetis et les flashs des appareils photos, l'ambassadeur aryète, Taporaj Chanundur se montre enfin. Cependant, sous la pluie battante, pas de long discours et de longues embrassades, une simple poignée de main, une main sur l'épaule, c'est ainsi que monsieur Chanundur rencontre son altesse royale dans un échange de sourire. Accompagné de trois ou quatre autres aryètes, sans doute des employés et assistants de l'ambassadeur, les véhicules redémarrent assez vite. En un quart d'heure, l'accueil est terminé et les véhicule sont repartis comme si de rien était, laissant les journalistes et les citoyens sur place sous la pluie non moins accompagné d'applaudissements symboliques.
Nous espérons une intervention publique et médiatique de Son Altesse Royale ou de Sa Majesté pour nous en dire plus sur le sujet et l'arrivée de Taporaj Chanundur. Cette arrivée représente le premier contact et un premier pas pour une collaboration que nous espérons durer.

Un navire s'échoue sur la côte nord
navire échoué

Un navire de pêche en haute mer, le "Fangusa", s'est échoué sur les côtes nord du royaume, non loin du village côtier de Tendo. Découvert par des habitués venus pêcher tôt le matin, le navire semble être en très mauvais état. Les autorité locales sont été dépêchés sur place et ont bouclé le périmètre pour assurer la sécurité des curieux venus observer la scène. Selon les experts, le navire semble être sur le point de se disloquer laissant craindre une éventuelle fuite pouvant contaminer les eaux et le littoral.
Le navire, non identifié dans les registres maritimes lavyrien ne battait aucun pavillon et aucun homme d'équipage n'a été retrouvé à son bord. Toujours selon les experts, le navire ne semble plus être en état de naviguer depuis longtemps.

" Vu l'état du navire, nous avons constaté de nombreuses fragilités au niveau de la coque et des armatures servants à remonter les grands filets. Il en est de même au niveau du pont, il semble extrêmement fragile et pas en état, on peut remarquer qu'il n'a pas été entretenu depuis des semaines voire des mois. Nous envisageons une exploration à l'intérieur du navire, avec toutes les précautions nécessaires évidemment, mais le mystère reste entier sur l'origine de ce navire et la manière dont il a pu rester entier si longtemps. "

Gasai Shinori, le gouverneur régional devrait se rendre sur place dans la journée pour établir les mesures à suivre afin de protéger nos côtes et déterminer la provenance de ce navire.


Préparatifs du Festival de Vai Bucha
lanternes

Le festival du "Vai Bucha Enmei Seyo" aura lieu, comme chaque année, du 2 au 5 décembre et les préparatifs battent son plein notamment à Sfel-Yrn et dans la capitale. Les maisons se décorent, les lanternes envahissent les rues et l'effervescence du plus grand festival de l'année s'empare de la population malgré la pluie que tous espère voir disparaitre d'ici le début des festivités. Tout le monde attend avec impatience l'apogée de la fête et la danse de son altesse royale Synthé et son altesse royale Yumiya.
Cependant, les préparatifs annoncent aussi les vacances tant attendues pour les jeunes, les enfants et les étudiants vont pouvoir profiter d'une longue pause jusqu'à la fin de l'année avant de reprendre les cours dès le mois de Janvier. Le royaume s'apprête donc à entrer à nouveau dans son mois le plus festif, nous avons tous hâte.

5643
Dossier : La politique d'ouverture, une décision unanime ?


L'enjeu national

A quelques jours des festivités, la diplomatie bat son plein dans la capitale, de nombreuses lettres et missives ont déjà été envoyés et un ambassadeur a déjà pris place dans les bureau du CAE. Nous apprenons aussi qu'une ligne diplomatique va être établie entre Albel et Lavyria, donnant au royaume un premier contact et un premier pas sur le sol aleucien et des nouveaux objectifs de contact et de relationnel.
Malgré la période de fête qui s'annonce et la pluie qui ne cesse de s'abattre, l'enjeu diplomatique reste de vigueur et le gouvernement ainsi que sa majesté ne prendrons pas de repos avant la fin de l'année. Dans les petits papiers, des entrevues, des échanges et surtout la préparation de l'élection du Premier Gouverneur qui aura lieu dès la première semaine de janvier. La politique d'ouverture du pays semble faire son avancée plutôt rapidement, mais quel intérêt pour la nation de s'ouvrir ?

Selon sa majesté, l'ouverture du pays permet de faciliter les échanges sociaux-culturel, économique et diplomatique et ce dans le but de renforcer notre nation. L'acquisition et l'échange de biens étrangers en sera plus fluidifié et simplifié, permettant d'inonder le marché royal de produits exotiques et permettre aux citoyens d'avoir accès à de nombreuses marchandises du monde à prix raisonnable. En effet, la suppression des taxes d'entrées sont prévues et la facilitation des transports permettra de réduire grandement les couts d'importation et d'exportation, permettant au surplus de production de pouvoir s'exporter plus facilement aux nations étrangères.

Mais non seulement sur le plan économique, le plan socio-culturel en est aussi propulsé, l'ouverture des échanges culturels chez les jeunes et la possibilité de voyager de manière plus simple et rapide. L'ouverture culturel permet aussi à la nation de mettre en avant ses us et coutumes et favoriser le développement du secteur touristique qui, jusqu'à lors, se limitait aux touristes natifs et aux rares étrangers limitrophes. Désormais, le tourisme s'ouvre au monde entier et ce pour le bien de la nation.

Sur le plan diplomatique, il est évident qu'en cette décennie de renouveau et de progrès, il est devenu essentiel d'entretenir des relations stables avec nos voisins et les nations du monde. Nous avons tous un rôle à jouer sur le plan international et il est important pour notre nation de se montrer sur le scène internationale et de participer activement aux évènements majeurs dans l'intérêt d'émettre une image et de renforcer notre statut vis à vis des autres états.

Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincu de l'intérêt d'une telle politique d'ouverture, le discours annuel de sa majesté qui interviendra en fin d'année devrait mettre un terme aux doutes et aux questionnements.

Le développement urbain

Shin

Cette volonté d'ouverture apporte aussi de grands changements prévisionnels, notamment la ligne de train est-ouest dont la fin est prévue pour Mars 2004 et la mise en place dès juillet de la même année. Le plan de restructuration des réseaux de transport s'initie aussi dans cette optique d'ouverture et de revitalisation du pays. Le transport terrestre devenant l'une des clefs du développement urbain et trans-urbain de la nation. De la même manière, le transport aérien est aussi en cours de développement pour permettre l'accès aux pays étrangers et au développement du tourisme et à la redynamisation des régions les moins avancé et les plus reculés.

Le développement urbain s'observe aussi dans la transformation des quartiers et l'arrivé du métro dans les plus grandes villes. Transformation initié par sa majesté et dont les fonds du commerce international pourrait permettre d'accélérer les processus. Il en v a de soit qu'un tel développement nécessite des fonds de financement, la nation y contribue grandement mais aussi les fonds privés, comme le cas pour la rénovation de l'aéroport international de Kisleva, dont les fonds sont à 60% privés et détenus par trois des plus grosses entreprises lavyre.

Bien évidemment, le développement maritime et côtier n'est pas en reste. Le plan annoncé il y a deux mois concernant la restructuration du plus gros port de pêche, le port de Suteya-Vufulei, a beaucoup fait parler. Nombreux sont ceux qui ont été ravis par l'annonce d'un plan de recrutement massif pour une période de 10 ans, période sur laquelle devrait durer la rénovation et l'extension du port et des commandes de navires. Avec l'ouverture de nouvelles voies maritimes de commerce, notamment en Aleucie, on devrait voir aussi débuter la construction des gros tankers dans ce chantier naval

Toutes ces développements s'inscrivent aussi dans la politique et la volonté de S.A.R la Princesse Yumiya, qui a énormément promu l'éco urbanisation et le développement vert. Des objectifs que se sont fixés le gouvernement qui, nous l'espérons, puissent aboutir dans dix ans à un renouveau du pays avec de nouveaux acteurs natifs et étrangers.

Les activités étrangères

entreprise

Avec l'arrivée de l'ambassadeur et de quelques citoyens aryètes, il est de soit que ce ne seront pas les derniers. La cohabitation natif et étrangère devient un axe important dans le plan de développement. En effet, si les touristes étrangers vont se faire plus présents, il en va de même pour les expatriés qui s'implante en Lavyria avec des cultures, des coutumes et des croyances différentes. L'enjeu d'une cohabitation réussie est primordial sans quoi les échanges sociaux-culturels seront voués à l'échec. Le plan prévoit-il l'apparition d'infrastructure ou de mesures dédiées à la cohabitation ? Quelle politique sociale sera appliquée ? Des questions qui sont, pour le moment, encore soumises à reflexion tant au niveau des citoyens que du cercle politique.

Mais il ne s'agit pas simplement d'habitants, ceux-ci vont aussi voir venir les investissements étrangers et les entreprises étrangères, un boost économique majeur mais qui apporte aussi la culture d'entreprise étrangère et un mode de fonctionnement qui diffère. Faut-il s'attendre à une adaptation des lois des entreprises et du travail en ce qui concerne les travailleurs étrangers et les entreprises étrangères ? Quel politique adopter et quelle place donner aux activités économiques étrangères dans le pays, favoriser le développement ou favoriser le nationalisme ? Ce sont là encore, des questions légitimes à poser et dont les futures réponses vont déterminer l'avenir du royaume. Il nous tarde donc d'en avoir les réponses concrètes et les mesure de Sa Majesté.

1363
VS
Un oeil sur le monde



Le conflit varanyen.

Le conflit varanyen prend de plus en plus d'ampleur.
Située sur la pointe de l'Afarée, l'empire de Varanya aux mains du Shah est entré dans un conflit civil, opposant les loyaux impérialistes à une coalition de plusieurs bords, prônant la liberté. Parmi eux, des libéraux et communistes et des religieux islamistes. Au bord de la fracture, chacun des deux camps tente de remporter le vote populaire international et le soutien de nombreux pays. Enlisé dans un statut quo et une relative stagnation de la situation, les varanyens n'ont d'autres choix que de se soumettre aux soutiens étrangers de part et d'autre. Mais ce conflit a vu aussi beaucoup de ses citoyens faire leurs bagages et quitter leur pays, au bord de la rupture. Nombre d'entre eux y voient l'Aryèdie comme le refuge le plus propice dans l'attente de l'apaisement. Nos voisins craignent donc une recrudescence de l'immigration et l'arrivé de nombreux réfugiés avant, pendant et après le conflit.
Qu'en est-il de notre pays vis à vis des tensions ?
On peut voir qu'après l'appel au calme de Son Altesse Royale, la situation ne s'est pas plus amélioré et nous savons qu'un sommet de l'etat-major a eut lieu dans la journée du 1er septembre. A voir si les décisions ou les débats concernaient le Varanya ou l'Empire Rémien, nous avons pu apprendre il y a peu que sa Majesté la Haute-Reine, s'opposait fortement aux agissements de l'empire et à ses territoires sur le continent. De plus, le récent appel à l'enrôlement indique une possible volonté de renforcement de l'armée et donc un possible déploiement à l'étranger.


7584
VS

Début de la campagne électorale régionale


Le mois de décembre vient de commencer, ce qui signifie le lancement des campagnes électorales régionales débutent aussi sur fond de festivités et d'ambiance vacances pour les lavyrs. La pluie a décidé elle aussi de prendre des vacances puisque nous allons avoir le plaisir d'avoir un temps clair pour les envolés des lanternes. A ce niveau là, certains disent que c'est un miracle, après la grosse période de pluie et d'inondation à Poliessvfei.

Panneau de campagne

Le Lespe-Bechola.

Selon les sondages locaux, de nombreuses régions semble parvenir à un résultat qui sera sans doute unanime, comme le Lespe-Bechola, qui verra certainement la réélection du chef du clan Lespe, Chem Katintin. Selon les sondages et les rétrospectives de son précédent mandat de gouverneur, la population du Lespe-Bechola est largement favorable à sa réélection avec un intention de vote à 83.6 %. Ses actions pour la revitalisation et le renouveau du L-B dans la politique d'ouverture ont convaincu les citoyens, notamment au niveau des plan d'urbanisation et de la relance économique de la région dans sa transformation.
Il faut dire qu'en face de lui, il n'y a pas de véritable adversaire, celui qui se dresse en second est le cadet du clan Matsubaya, défenseur de la lignée noble et des traditions et directeur du groupe Tenshifei, à la tête de nombreuses usines de transformation métallurgique dans la région. Sa tentative d'entrer en politique n'est malheureusement pas assez forte, puisqu'il ne semble récolter que 10 % des voix pour le premier sondage. Très peu de surprise à attendre du côté du Lespe-Bechola puisque Bikani Lespe aura encore beaucoup de travail pour les 5 prochaines années. Le L-B représentant la région qui sera sans doute la plus impactée par la nouvelle politique.

Keres

Au niveau de Keres, le combat sera rude dans la triangulaire, très proche en terme de voix lors du premier sondage, la tête se partage entre Misuli Horiano, la seconde de l'actuel gouverneur qui compte bien reprendre sa ligne politique. Pour l'instant en tête des sondages à 33%, suivis de près, à 30%, c'est le jeune Nara Pfuvino, 25 ans et idole des jeunes, qui représente une grande part de la population de Keres. Avec sa politique d'ouverture, s'inscrivant dans le sillage de la politique nationale et à destination des jeunes, il compte bien l'emporter sur le plan social. Enfin, juste derrière, à 27% Zarto Lindakei, 62 ans et PDG du groupe Ka, représentant de la vieille génération et avec des idéologies écologistes et à destination des plus agés.
Pour l'heure, rien de décidé puisque la population du Keres semble encore indécise, peut-être que la dernière ligne droite de la campagne de décembre mettra les choses au clair et verra l'avènement d'un nouveau gouverneur. Mais qu'advient-il de Ultir Samarlin ? L'ancien gouverneur doit malheureusement laisser sa place pour des raisons de santé qui ne lui permettent pas d'entamer un nouveau mandat.

Lespe-Vpfa

Tout comme le Lespe-Bechola, le Lespe-Vpfa voit sa gouverneure remporter haut la main le premier sondage. Fanysia Tyrmondir est en passe d'accéder à son troisième mandat. Pour rappel, à l'époque de sa première élection, elle n'avait que 22 ans et était la plus jeune gouverneure de l'histoire. Surnommée la "demoiselle de l'océan", après 10 ans de mandat et une popularité au niveau national, nul ne semble être en mesure de s'opposer à elle une nouvelle fois.

Semediqa

Julia Hergemon, la seconde gouverneure populaire de Semediqa peut-elle entamer son second mandat ? Il semblerait que ce soit le cas, malgré une dispute serrée avec son opposante, Kalista Vibara. 56-44, seulement quelques points les départagent pour le moment. Kalista Vibara, ou la "dame d'Isha", est une entrepreneuse réputée dans la capitale, à la tête d'une société de transport ferroviaire et originaire de la région. Son intense activité médiatique et sa nomination en tant que femme de l'année a fait sa réputation dans sa région, c'est ce qui lui permet de coller à la gouverneure et de potentiellement prendre sa place. La campagne à venir va déterminer qui des deux femmes fortes de Semediqa va l'emporter.

Rusvermon

En ce qui concerne le Rusvermon, il n'échappe pas à son historique indécis, on y voit clairement les cinq candidats mais aucun ne semble se démarquer réellement. Sa gouverneure, Besha Nanol semble être en mauvaise passe pour le renouvellement de mandat, à 18% derrière le nouveau candidat en tête, Len Kurowa, le magnat de l'immobilier lavy qui se lance dans la politique sur son territoire. Reste à voir ce que nous réserve la lutte entre les cinq candidats, les prochains sondages seront effectués mi décembre pour constater peut-être une évolution de la situation ? Le Rusvermon fera peut-être partie de l'une des régions à devoir subir un second vote.

Kletyria

Du côté du Kletyria, Pirmanor, le doyen reste indétrônable, pieux religieux et chef du clan Xisis dont la fortune est calée sur la production agricole qui représente 30% du grenier du pays. Pirmanor est largement en tête des sondages régionaux et même du sondage de popularité concernant le poste de Premier Gouverneur. Le sondage le place à 91.8%, ce qui représente le plus haut pourcentage de tous et indique sans aucun doute une réélection quasi unanime. Où vont le reste des votes ? Les quelques jeunes qui tentent leur chance face à monsieur Xisis parmi lesquels sont fils, Toremon qui récolte 7% au total et qui, peut-être sera en passe de prendre la relève de son père. La renommée du clan Xisis n'est plus à faire en Kletyria.

Dri

La région la plus controversée et la plus difficile, cette année elle a connue une période compliquée et a vue une montée en puissance de la criminalité. Région urbaine industrielle délaissée des jeunes et qui, pourtant, offre de nombreuses opportunités. Gasai Shinori, l'actuel gouverneur semble avoir abandonné l'idée de relance et renonce à se présenter une seconde fois. Il avait été le sujet de menaces de morts plus tôt dans l'année ce qui pourrait l'avoir dissuadé de continuer. Qui reste-t-il alors pour prendre la relève ?
Fuhoka Himinari et Jun Datebama. Une jeune femme pleine d'ambition et l'un des fils du vénérable clan Datebama. On va voir s'affronter deux clans bien connus et dont la force n'est peut être remise en question. La population préfèrera-t-elle avoir l'assurance d'un homme ou le renouveau et la force féminine ? Cela reste à voir. Dans tous les cas, que ce soit l'un ou l'autre, il y a fort à faire en Dri, avec la lutte anti criminalité qui s'ajoute à la longue liste d'un plan de relance de la région pour revigorer son attractivité.

Paleve-Oranor

Le Paleve-Oranor, la région la plus riche et la plus tranquille et ce, depuis que Losha Gangi est à sa tête. C'est donc sans surprise qu'elle sera réélue cette année pour un nouveau mandat, il n'y a pas à se poser la question. Les sondages l'ont désigné à 84 %, son seul adversaire est un détracteur du calme plat et un financier dont la ligne se construit sur l'implantation d'entreprises étrangères pour continuer à booster économique la région et ainsi voir venir la nouvelle génération. Car la région est connue pour abriter notamment une bonne partie de jeunes retraités riches.

Nespi

Tout comme le Paleve-Oranor, le Nespi à la pointe de la péninsule bénéficie d'une position stratégique et d'une nombre de ressources terrestre et maritime inégalés. C'est ce qui fait la force de la région et avec la nouvelle politique d'ouverture, le Nespi n'en sera que renforcée puisqu'elle deviendra la base du commerce international. Et pour cela, rien de mieux que Matpherbal Meltegor, un ancien policier devenu directeur des chantiers navals et gouverneur de la région. Sa réélection se profile même si derrière, de nombreux jeunes ambitieux souhaiteraient prendre la relève. Peut-être dans 5 ans, mais pour l'heure, les sondages place "le maitre" à 62%, donc largement en tête pour une réélection en une fois. Mais nous pouvons nous attendre à des surprises d'ici 2 semaines.

Serminder-Esve

Comme vous le savez, le Serminder-Esve est soumià un autre régime puisque pour eux, le gouverneur est élu 7 ans, ce n'est donc pas cette année que nous allons voir un nouveau gouverneur à la tête des îles lavyres. Pour l'heure, il semblerait que les îles s'en sortent plutôt bien puisque le plan de relance est en avance et les nouvelles opérations de commerce vont aussi partir d'ici vers l'Aleucie.


Voilà en ce qui concerne les premiers sondages, rien n'est encore joué puisque la vraie campagne électorale débute maintenant et tout peut encore changer, notamment dans les régions les plus indécises et les plus combattantes. Quant aux autres, le résultat semblé déjà décidé, mais nous ne sommes pas à l'abri de revirement de situation et de surprises. Tout peut se dérouler en l'espace d'un mois.

1665
VS
07 Décembre 2003


Un homme abat deux personnes en pleine rue et se retranche dans un magasin

Gurotomo, hier après-midi, un homme a abattu deux individus en pleine rue avant de se retrancher dans un magasin et de prendre en otage les employés. Aux alentours de 15h, un homme, agé de 44 ans est aperçu dans la rue Ilyuseya armé d'une arme de poing de type .7. La rue, assez animée s'est vidée en un instant dans la confusion la plus totale, lorsque les coups de feu ont retenti. L'homme touche mortellement deux personnes avant de se réfugier dans le magasin "Model", un prêt à porter féminin et d'y prendre en otage les 3 employées et les 4 clientes présentes. La police, prévenue aussitôt, est intervenue rapidement et a bouclé toute la rue avant de prendre contact avec l'individu et de tenter de négocier. Dans le même temps, les forces royales ont été déployée sur place pour intervenir pour libérer les otages. L'opération a été bouclée à 18h avec la mort du forcené, neutralisé par les forces d'intervention royale.

Roya Special Forces

L'homme, âgé de 44 ans n'était pas connu des services de police, habitant de Gurotomo dans le canton de Dri, était un commercial et travaillait non loin du lieu ou se sont déroulés les faits. Deux victimes sont à déplorer, les clientes et employées de la boutique sont quant à elles, saines et sauves et prises en charge par la cellule psychologique de la police. Pour l'heure, l'enquête est ouverte quant aux motivations de l'individus et ce qui a pu l'amener à un tel acte. Ce fait intervient en pleine période de fête et sur fond de campagne électorale alors que le canton de Dri est la région la plus soumise à la violence. Le mécontentement de la population mais aussi de la police de Gurotomo augmente fortement face au manque de moyens et d'actions pour lutter contre la délinquance et la violence permanente qui règne dans la ville et ailleurs.
3239
VS

Que se passe-t-il dans le canton de Dri ?
Situation de danger en DRI
Carte des zones à haut taux de criminalité



19 Décembre 2003

Ces dernières semaines, le taux de criminalité a dangereusement augmenté en Dri, l'expression de violence a atteint un niveau sans précédent. Sa Majesté a annoncé hier soir, dans un communiqué officiel, avoir placé le canton sous juridiction militaire et un couvre-feu est instauré dès aujourd'hui, à partir de 20h. Dans la capitale, la tension s'élève, tandis que Gorotomo, chef-lieu de Dri, a vu arriver les hommes de l'armée de l'air et les forces d'interventions royales dans la base d'opération tout juste levé dans la matinée. On assiste donc à une scène et une décision sans précédent dans l'histoire du pays, le canton obéis désormais à la force militaire et son gouverneur, Gasai Shinori a été arrêté et placé en détention provisoire et remplacé par la lieutenant-commandant Iluvia Kanbe qui prendra désormais les rennes de Dri jusqu'à nouvel ordre.

Iluvia Kanbe
Lieutenant-Commandant Iluvia Kanbe, commandante du Lavyria Voronlei Porsomai - Protection Aérienne

Dans le même temps, une vaste enquête et opération anti-criminalité est lancé avec l'arrivée des militaires. L'enquête vise à trouver les têtes pensantes des activités criminelles et surtout, le rôle qu'a tenu le gouverneur dans cette lutte. Nous en avons parlé plus tôt dans l'année, mais la hausse de la criminalité fait suite à la mainmise du clan Otaka, une mafia locale à l'origine des meurtres des dernières semaines et dont l'influence semble s'étendre au-delà du canton de Dri. Néanmoins, celui-ci a basculé cette année dans une tension sans précédente dont même certains membres de la police semble s'être glissé. Pour l'heure, l'enquête est ouverte pour juger des implications de chacun dans une grande affaire de détournement de fond sur menaces, escroquerie et tentative d'assassinat.

Du côté des habitants du canton, l'arrivée des militaire apporte une certaine sécurité, leur présence au quotidien dans les rues permet de rassurer les citoyens. En revanche, le couvre-feu placé à 20h apporte une grande contrainte à la région surtout en ce qui concerne les travailleurs, de la capitale mais aussi des cantons voisins. Des barrages seront dressés sur le long des principales voie de circulation qui mènent au canton et à Gorotomo et aux principales villes. Seuls les petits villages seront relativement épargnés par cette nouvelle mesure.

Un contrôle renforcé est aussi mis en place sur les quais de Gorotomo concernant les produits importés et exportés avec la suspicion d'importation et d'exportation de produit de contrebande, d'armes ou de drogue en provenance de l'étranger. En effet, la prolifération des armes utilisés par les criminels cette année ont mis l'accent sur la présence inhabituelle d'armes de catégorie D et C sur le territoire lavyr. L'origine de ces armes reste encore indéterminé et l'enquête en Dri pourrait fournir une explication.

Pour l'heure, nous n'avons aucune information quant à la durée de la mise en place de ce contrôle militaire et des enquêtes qui y sont menés ainsi que le couvre-feu, mais il semblerait que les citoyens de Dri vont avoir le temps de s'accommoder de la présence des hommes et femmes armés. Une date est pourtant dans la tête de nombreuses personnes, celle du jour des votes régionales, qui pourrait voir arriver le nouveau gouverneur de Dri qui prendrait place en apportant des changements au canton. Il est donc possible que la présence militaire ne durent que jusqu'aux élections. Nous attendons de voir quel sera le résultat d'une opération d'une telle ampleur.
4553
VS
Le thé lavyr, un symbole national ?


Champ de thé

Bien connu dans le pays, le thé lavyr détient a première place, avant l'eau, en terme de consommation de boisson, avec un niveau s'élevant à près de 2 L quotidien par habitant. Produit dans de nombreuses régions du pays, mais principalement dans le canton de Kletyria et ses collines verdoyantes, on ne peut passer à côté des kilomètres de champs de thé. Ce dans le but de subvenir à la demande quotidienne des citoyens lavyrs.
Aujourd'hui, avec la production du thé dépasse largement les besoins quotidiens et le surplus est stocké dans les silos à thé du Kletyria, cependant, avec la nouvelle politique d'ouverture et d'échange commerciale, les producteurs visent l'exportation du thé lavyr en terre étrangères, que ce soit sur le continent ou par-delà les mer.

Le thé de consommation.

Lorsque l'on évoque le nom de Kletyria à un lavyr, même s'il n'a jamais quitté son village, la première chose qui lui vient à l'esprit, c'est le thé. En effet, en passant sur les routes de la région, on peut admirer, sur plusieurs kilomètres, situés sur les hauteurs des collines, des champs de thé à perte de vue. Ici, on produit pas moins de 68% de la consommation de thé du pays et sont regroupés les plus gros producteurs de cette plante miracle. Mais ne vous y trompez pas, bien que la consommation et la production soit très importante, aucune machine, ni pesticide n'est employé ici. Rien que de la production artisanale et manuelle, c'est le mot d'ordre de Kletyria et des gouverneurs du canton des cinquante dernières années. Le maintien de la culture traditionnelle du thé, c'est ce qui fait la valeur de la production locale et la renommée du thé de Kletyria.
La culture du thé représente 1 emploi sur 5 dans la région, comprenant la main d'oeuvre du produit pur, c'est à dire, les ouvriers récoltants les feuilles de thé à la main; au manutentionnaire de bout de ligne, c'est à dire le vendeur dans le magasin de thé. Il va sans dire l'importance que représente la petite feuille verte dans le canton mais aussi au niveau national. Deux noms reviennent souvent sur les étales des marchés, KLT, le Kletyria Lonvoï Tesen, premier producteur de thé du pays et la marque la plus connue et la plus consommée pour son thé quotidien. Opposé à lui, Sensishumaï, le producteur familial réputé pour ses thés aux saveurs que l'on dit exquises et dont les thés sont utilisés pour en de nombreuses occasions. On a là, la consommation quotidienne et la consommation de marque et il les deux sont présent dans tous les foyers lavyrs.

Qui représente alors les 32% de production restant ? Le Nespi et le thé de Serminder-Esve. Bien que le Serminder soit un territoire relativement petit, il est à l'origine de la production d'un thé noir très particulier, propre à aux iles locales et représentant 10% de la production et à destination des grands amateurs de thé noir et aux temples shinto, qui en consomme en grande partie. Les 22% restant sont produit au Nespi et qui, contrairement au Kletyria, a décidé d'emprunter une voie plus moderne dans la production et tente de gagner du terrain au niveau du marketing et de la transformation.
C'est aussi au niveau de ce canton que la question se pose alors de se tourner vers l'étranger, le marché national étant monopolisé par le Kletyria, les producteurs du Nespi, commencent à s'orienter vers l'international et souhaitent profiter de la politique d'ouverture et l'aide apporté par le gouverneur pour exporter les productions vers des pays au portentiel de consommation fort. Notamment en Aleucie, où le thé pourrait se frayer un chemin sur les étales des super marchés ou des épiceries locales, l'objectif étant de toucher les consommateurs sur un produit aux multiples bien faits.


Le thé, un rite
Un symbole national

Au delà de l'aspect commercial et de la consommation importante du thé, celui-ci s'inscrit dans l'histoire du pays et dans des rituels religieux. La présence du thé au quotidien dépasse largement le stade de produit de consommation mais est en passe de devenir un symbole national. La production, la consommation, l'art qui y est associé, fait de cette feuille, une représentation de la culture lavyre. Que vous soyez pauvre, riches, petits ou grands, nul n'est ignorant du thé.
Il n'existe pas un festival, un rite, un évènement que ce soit au niveau local ou national où le thé n'est pas utilisé d'une quelconque manière et cela, aussi au niveau de la religion. L'utilisation et l'aspect spirituel du thé est une chose qui n'échappe pas aux moines shinto. On lui accorde de nombreuses vertus de purification de l'âme, d'apaisement des maux, de breuvage de sagesse et bien d'autres choses. C'est en cela que, en dehors de l'aspect sain qu'apporte le thé, il a et a eu, une réelle influence dans le quotidien des citoyens du royaume.

L'exportation du thé aux états étrangers représenterait plus que l'exportation d'un produit national mais aussi d'une culture national qui va au-delà du simple aspect commercial et quotidien mais plus profondément dans la culture et l'histoire du royaume. Le thé pourrait alors devenir l'exportation d'un symbole national plus qu'un simple produit consommé quotidiennement.

6567
VS

Edito : L'année de la Grue



Grue Royale

Alors que nous entamons tout juste l'année 2004, l'année placée sous le signe de la Grue Royale, symbole fort du gouvernement et de sa majesté, la fin d'année a été à la fois mouvementée mais aussi très silencieuse. Aucune action de la part du gouvernement, aucune communication alors que nous approchons de les élections cantonales ont lieu en ce moment même. Les vacances et les festivités de fin d'année sont terminées et la vie reprend son cours après un mois d'arrêt national, sa Majesté la Reine, n'a pas encore pris la parole, comme habituellement les autres années.

Qu'est-ce qui justifie ce long silence ? Quelle est la situation au canton de Dri ? Que pouvons nous attendre de la nouvelle année ?
Nous répondons à tout cela dans cet édito.


Un silence angoissant

Durant tout le mois de décembre, il n'y a eu que de très rares apparitions de sa majesté et du gouvernement, l'habituel soutien aux gouverneurs durant leur campagne a été absent cette année. Nous avons que la lutte anti-criminalité est lancée de manière forte et nous sommes aussi au courant de certaines opérations intérieurs et extérieures qui ont eut lieu durant tout le mois. Cependant, aucune annonce, aucune déclaration rien.

Nous pouvons comprendre alors que des choses se préparent dans les coulisses du gouvernement et dans la tête de Sa Majesté, d'autant plus que la fin d'année a vu arriver des représentants étrangers et les premières relations commerciales avec l'extérieur. Beaucoup de choses donc sur le papier et enclenchée par cette politique d'ouverture. Politique, qui, nous le rappelons, poursuivra son cours cette année encore. Alors que se trame-t-il derrière les murs de la pyramide ? Nous pouvons entrevoir déjà, de nouvelles relations, des nouvelles mesures au niveau national et des décisions qui ne sont sans doute pas faciles à prendre. La lutte anti terrorisme, anti-banditisme et anti-corruption fait rage au sein du pays, il ne sera donc pas surprenant de voir beaucoup de choses changer au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Evidemment, il y a la situation varanyenne et la présence de l'empire rémien ainsi que la montée sans précédent des nations communistes qui sont en passe de former une alliance sans précédent. La montée des tensions et des idéologies étrangères ne peut annoncer qu'un renforcement obligatoire de notre royaume, est-ce ce qui se prépare en coulisse, nous ne le savons pas encore. A espérer que nous aurons des réponses ou des idées de ce que cette nouvelle année nous réserve avec le discours annuel de la Haute Reine.

La situation en Dri

Le silence va-t-il aussi de paire avec les évènements de Dri ? Comme vous le savez, le canton a été placé sous contrôle militaire et sous couvre feu depuis quelques semaines déjà et une forte lutte anti criminalité y sévi. On a déjà pu assister à de (très) nombreuses arrestations, notamment des membres de petits clans mineurs qui s'adonnent joyeusement à la corruption, aux menaces et aux larcins divers. Mais il y a eu d'autres arrestations plus silencieuses, comme celle du PDG d'Itakawa Manufactures, soupçonnés de détournement de fond, de corruption, de contrebande de marchandise nationale et de tentative de renversement du marché. Arrestation non médiatisée dont nous savons, grâce à l'administration, que le chef d'entreprise est actuellement en attente de jugement. Est-ce pour cela que le gouvernement garde le silence ? Pour se protéger ou pour éviter de faire des vagues ?

La situation dans le canton ne semble pas aller en s'améliorant, certains habitants des quartiers les plus touchés par la délinquance de l'année dernière, ont vu débarquer les soldats et ont du signer des documents de non divulgation d'informations. Que s'est-il passé dans ces quartiers pour que les habitants soient obliger de garder le silence ? C'est une des questions dont la réponse risque de ne jamais paraitre. Pour autant, au vu de l'activité, on peut dire que le canton de Dri va devoir redoubler d'effort pour se relancer dans la course avec les autres cantons. Nous souhaitons bien du courage au futur gouverneur qui devra se charger de remettre le Dri en ordre après une telle opération.
Nous avons tenté d'interroger la lieutenant-commandant Kanbe, en charge des opérations sur place, mais nous n'avons eu le droit qu'à un silence, semblable à celui du gouvernement depuis presque un mois. La situation régionale de Dri risque d'en prendre un coup avec ces nombreuses arrestations, cependant, la sécurité devrait revenir et la corruption devrait avoir disparu dès la fin de l'opération. En revanche, cette corruption n'est pas localisée et a commencé à s'étendre sur le territoire, notamment dans les cantons les plus en difficulté financièrement, il faut donc prévoir une lutte intense au sein du royaume pour contrer la main mise des mafias locales et des clans peu scrupuleux. Il est possible que nous voyons la disparition des petits clans nobles qui ne respectent pas les règles.

La nouvelle année

Avec cette situation passée sous silence, que pouvons nous attendre de la nouvelle année ?
Le discours de la reine n'a pas encore eu lieu, mais on peut déjà se douter des activités prévues pour cette année. Déjà, la plus grande annonce sera celle de la mise en place de la route et du chemin de fer trans-nazuméen qui reliera le Lavyria à l'Aryèdie. La construction de cette nouvelle route devra commencer dans les prochains jours, au vu des offres qui ont été faites en fin d'année.
Nous pouvons aussi prévoir une relance économique, au niveau des usines de production nationale et des entreprises de technologie de pointe, d'une part pour rattraper le retard que nous avons avec certains pays d'Aleucie et du reste du monde mais aussi pour renforcer nos capacités militaro-industriels pour faire face à d'éventuelles menaces et pour pouvoir s'imposer sur le plan diplomatique international. En réalité, il s'agit d'une bonne nouvelle qui s'inscrit déjà dans la lignée de la politique d'ouverture, car qui dit ouverture, dit aussi de nouvelles menaces potentielles et des tensions qui vont avec.

En parlant de l'étranger, l'année à venir devrait aussi voir grossir les rangs des bureaux d'ambassadeurs et des relations étrangères. En effet, des nombreuses nations du monde, nous sommes entré en contact qu'avec un nombre très limités, une décision légitime et non sans objectif de notre Reine mais il est certain que nous allons voir la liste des relations diplomatique, économie et sociale s'agrandir. Ce dans le but d'ouvrir de nouvelles opportunités de commerce mais aussi de rapprochement avec les idéologies similaires ou ouvertes, au vu de la lutte idéologique qui se prépare. Cela nous soulève la question du Varanya et nous savons que le royaume y participe d'une manière ou d'une autre, cela reste un secret d'état, mais au vu des manoeuvres des soldats, il n'est pas impossible qu'un certain nombre d'entre eux soient déjà sur place. Que pouvons nous espérer de la situation là bas ? Eh bien apas grand chose, car comme vous le savez, la lutte varanyenne n'a, pour le moment, aucun intérêt pour le royaume, si ce n'est d'affirmer sa présence sur la carte.

L'année de grue royale s'annonce donc mouvementée, avec de nombreux objectifs et de nombreuses interrogations. Nous n'attendons donc que les réponses et continuons de soutenir notre Reine dans les décisions pour l'avenir de notre nation.
L'équipe de Vfei Svhupula vous souhaite à tous, lectrices, lecteurs une bonne et heureuse année, de santé, de bonheur, de prospérité. Nous continuerons de vous tenir informé du quotidien de notre nation.
4204
VS

Le Discours de Sa Majesté la Haute-Reine


Vous l'avez sans doute tous suivis, le très attendu discours annuel de Sa Majesté Lemysia II. Après plus d'un mois de long silence, l'apparition tant attendue de notre souveraine a fait l'effet d'une bombe. Alors que nous attendions tous le discours annuel il a déjà près de deux semaine, on se demandait s'il allait avoir lieu. C'est alors qu'hier, le 14 Janvier, est apparue la tant attendue, sur l'estrade tout juste installée dans la salle et devant une cinquantaine de journalistes, politiques et caméras de télévision. La grande dame se tenait droite, sa chevelure légèrement bouclée et sa tenue droite, regardait la salle longuement avant de commencer son discours.
Discours que nous retraçons entièrement ci-après.



Lavyrs, Lavyres, Citoyens, Citoyennes.

Je me tiens devant vous aujourd'hui pour vous présenter mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Une année qui, je l'espère, sera bénéfique pour tout un chacun, pour tous et pour toutes. Une année sous le signe de la grue, symbole de notre maison et de la protection de notre royaume, pour sa prospérité et sa longévité.
Nous avons, ensemble, lancé notre nation vers de nouveaux horizons. Avec cette politique d'ouverture, nous avons entamé des projets grandioses et nous avons encore devant nous des milliers de possibilités de relations et d'échanges qui nous serons bénéfiques pour le progrès social et industriel de la nation. Ce sont les efforts que nous allons fournir ensemble, qui permettrons à nous, à nos enfants et nos petits-enfants de profiter de ce que nous aurons bâtis ! Alors nous comptons sur chacun d'entre vous, pour contribuer à l'effort collectif de propulser le royaume vers un avenir assuré.

Pour cela, nous nous tournons vers l'extérieur mais nous ne négligeons pas l'intérieur. Les graines du mal qui germent au sein de la nation sont sur le point d'être détruite, nous ne tolérons pas que nos efforts pour l'avenir soient souillés et entachés par la violence et le mal être du peuple. Notre lutte anti criminalité et anti corruption n'aura jamais pris une telle ampleur, mais nous mettons en oeuvre tous les moyens nécessaires pour parvenir à lutter contre cette montée de la violence et des crimes ces dernières années. Vous devez vous poser la question, mais le canton de Dri restera sous contrôle de l'armée encore quelques mois. Que ce soit clair, le déploiement de l'armée dans le canton s'inscrit dans une opération de grande envergure dont les détails ne peuvent être dévoilé mais dont l'objectif final est de sécuriser et faire de notre territoire un lieu saint, où règnera le calme et l'harmonie. Le déploiement des hommes armés se feront aussi dans d'autre canton, à une échelle différente mais cela se fera pour le bien de tous.
Je sais qu'une question reste en suspend quand à la situation au Varanya. Nous n'interviendrons pas sur le plan militaire dans ce conflit, nous soutiendrons néanmoins notre voisin l'Aryèdie dans ses plans d'aide humanitaire et logistique, mais nos efforts ne seront pas dirigés vers un conflit interne au pays dont la politique et les idéologies divergent et sont portées par un vent de changement. Un problème interne se doit d'être réglé par les gens qui en sont concernés. C'est la politique militaire que nous allons mener, nous ne ferons pas d'interventionnisme dans des conflits sans intérêt et qui ne sont pas de notre ressort.

Cette année, sera dédiée à notre évolution industrielle et économique, nous allons mettre en place tous les plans de relance économique pour l'interne et l'externe. Les cantons les plus précaires se verront boosté par plusieurs plan de restructuration, d'urbanisation et de spécification économique. Cela dans l'idée de mettre les canton au même niveau et de relancer la concurrence et l'attrait de chacune des belles régions de notre territoire. Il en est de même pour les petits ports qui bénéficieront d'une aide pour poursuivre ou relancer leurs activités et se tourner vers l'international. C'est un plan qui s'étalera sur plusieurs années mais dont les effets vont déjà se faire ressentir, avec la hausse du PIB, la diminution du chômage. Lavyrs, lavyres, le pouvoir d'achat n'en sera que plus élevé. Tout cela dans l'objectif de vous offrir à tous, une vie meilleure, une perspective d'avenir pour nos plus jeunes et un territoire harmonieux.

Voilà, pour les grandes lignes.

Je vous souhaites, à tous et à toutes, une excellente année 2004.



Voilà qui clos le discours, bref, concis et direct. Un discours qui répond à certaines de nos interrogations mais un discours qui reste tout de même vague sur de nombreux sujets qui seront très certainement abordés plus tard dans l'année. Néanmoins, ce plan de relance annoncé devrait faire plaisir à de nombreuses entreprises de tout le royaume. Il en va de soi que l'avenir sera plus serein après ces mesures pour l'économie du pays. Il nous tarde d'en savoir plus concrètement tout ce qui se passera dans l'année.
Haut de page