13/11/2004
19:01:27
Index du forum Continents Afarée Terres Libres

[ Institutions ] - ተቋማት

1103
L'OJAMA

የነፃሜሬቲ · ስብሰባ
Assemblée du peuple nets'afaréen

Le Palazzio Alvarina
Le Palazzio Alvarina, édifice colonial d'antan réutilisé pour l'Ojama





L'ኦጂማ (Ojama, de l'afahili, "Grand Conseil") est l'unique chambre législative dans les Netsamereti, et incarne donc pleinement le pouvoir législatif des Terres-Libres. Celle-ci est fondée après la fin de la guerre civile par le PSA victorieux, alors dominé par la tendance conseilliste qui voulait éviter une dictature rouge. Les députés de l'Ojama sont élus pour des mandats de 2 an, renouvelables avec 2 mandats maximums, par un mode de scrutin universel direct. Le Haut-Commissaire (l'ānidi-komīshineri) peut être renversé par l'Ojama (et inversement) avec 3/4 des votes contre lui. L'Ojama est uniquement réservé au Parti Socialiste nets'Afaréen, qui détient 100% des sièges. Cependant des "Tendances" sont organisées officiellement qui opères presque comme des véritables partis politiques internes. Le "Commis principal" (l'équivalent du 1er ministre, le Ts’ehafi wana) est élu par l'Ojama, permettant ainsi l'existence de cohabitations. 50 députés par Terre sont élus, ce qui en donne 500.
3995
L'OJAMA

የነፃሜሬቲ · ስብሰባ
Election du 12/6/2002

Ojama 1

PARTI SOCIALISTE NETS'AFAREEN - 100% des sièges


Ekanistes
- [0] Les Ekanistes (de l'afahili, unité): c'est une idéologie économiquement d'extrême gauche, autoritaire, culturellement d'extrême droite et ultra-nationaliste (peut être un nationalisme culturel, ethnique ou racial selon le contexte) qui plaide pour un système de gouvernance inspiré du stalinisme totalitaire, qui comprend une économie socialiste et un État centralisé fort, en combinaison avec un nationalisme noir suprémaciste et un soutien aux valeurs traditionnelles, empruntant certains éléments et l'esthétique au fascisme .

kefitenyawi
- [63] Les Maximalistes (kefitenyawi): Les Maximalistes: Mateo Mbensa propose le vote du programme « maximal »: il s’agit une idéologie politique fondée sur l'économie contrôlée par l'État et le Parti, l'internationalisme agressif (révolution permanente), l'athéisme agressif, l'autoritarisme socialiste,
la participation totale de l'État aux affaires intérieures et l'importance de l'État dans la préservation du socialisme. ils sont révolutionnaires (Avant-Gardisme) et souhaitent purger la société de ses éléments élitistes. (Les Marx-Len)

teramaji
- [12] Les Progressistes (teramaji): Faction rassemblant toutes les nouvelles idéologies modernes qui font leur apparition. On y retrouve des féministes, des écologistes, des intersectionnels, des végans, des animalistes, bref tous les néoprogressistes. Ils sont cependant réceptif à l'idée d'écologie radicale, n'hésitant pas ainsi à vouloir proclamer que certaines libertés et certains acquis sociaux peuvent être sacrifiés pour préserver la nature.

kotarī
- [181] Les Conseillistes (kotarī): Faction s'inspirant de la philosophe Rosa Luxembourg, la faction aspire à une économie collectivisée où les travailleurs s'autogèrent.
Ils sont pour une démocratie de conseils. Sur la question internationale, ils sont pour l'unification de l'Afarée sous le socialisme comme priorité.(communistes libertaires)

hibireti
- [73] Les Syndicalistes (hibireti): Le syndicalisme est défini par les concepts de spontanéité révolutionnaire et d'action directe - la conviction que les travailleurs eux-mêmes, organisés en syndicats, doivent combattre le capitalisme. La transformation d'une société capitaliste en une société socialiste doit se faire par le biais d'une grève générale - un rejet du capitalisme à l'échelle nationale et un transfert de tous les moyens de production aux syndicats.
Les États syndicalistes sont décentralisés et fédéraux, toutes les industries sont organisées en syndicats, les conseils du travail élus par ces syndicats gèrent la gouvernance locale, et le gouvernement central est confié à un congrès national de représentants syndicaux.

ānarikīsiti
- [44] Les Anarchistes (ānarikīsiti): L'anarchisme est une philosophie politique qui présente une vision d'une société humaine sans hiérarchie et autorité coercitive, et qui propose des stratégies pour y arriver, en renversant le système social autoritaire.
L'objectif principal de l'anarchisme est d'établir un ordre social sans dirigeants ni dirigés.
Un ordre fondé sur la coopération volontaire d'hommes et de femmes libres et conscients, qui ont pour but de favoriser un double épanouissement : celui de la société et celui de l'individu qui participe à celle-ci.

kilesa
- [127] Les Révisionnistes (kilesa): Le Révisionniste vise à réformer le capitalisme et à l'humaniser en l'alignant sur les idéaux éthiques du bien-être social tout en maintenant le mode de production capitaliste mixte socialiste,
plutôt que de créer un système économique socialiste alternatif. Tout en promouvant généralement une forme de gouvernement démocratique et une économie de marché fortement réglementée.


karatīsiti
[0] Les Caritatistes (karatīsiti): Le socialisme chrétien (ou Caritatisme, de Caritas, Charité) est une philosophie religieuse et politique qui mêle christianisme et socialisme , approuvant la politique de gauche et l'économie socialiste sur la base de la Bible et des enseignements de Jésus de Nazareth . De nombreux chrétiens-socialistes croient que le capitalisme est idolâtre et enraciné dans le péché de cupidité . Les socialistes chrétiens identifient la cause de l'inégalité sociale comme étant la cupidité qu'ils associent au capitalisme.
Ils sont pour une certaine association de la religion avec l'état, et souhaite convertir le reste des populations animistes au christianisme.
Haut de page