05/09/2008
16:47:33
Index du forum Scène Internationale Évènements sportifs

Veille sportive | Année 2008

69
Ici seront évoqués les événements sportifs organisés durant l'année 2008.
1744
Biathlon


Championnats du monde de 2008
Layek, Antégrie Antégrie
30 janvier - 5 février 2008


Layek 2008





Bilan des médailles
    (bientôt)


Faits notables

  • La compétition a été marquée par deux nations rivales, le Lofoten et la Manche Silice. Si l’édition de 2006, à Saint-Marquise, a été caractérisée par une domination incontestable du Lofoten (qui a remporté 12 médailles dont 7 d’or !), l’édition de 2008 a été beaucoup plus nuancée. Au contraire de 2006, le Lofoten n’a pas concouru dans un pays voisin et les biathlètes nord-aleuciens ont été moins à l’aise dans les montagnes antègres qu’ils connaissent moins, voire pas du tout. Au final, 4 médailles d’or pour le Lofoten, contre 3 pour la Manche Silice.

  • Parmi les médaillés de 2006, le Fortuna a fait pâle figure et sort de la compétition bredouille. Sverre Ingebretsen (Lofoten), champion du sprint en 2006, a cédé sa médaille d’or face à un incroyable Okuyama Kinnojo (Maronhi), alors même que le biathlon n’est pas un sport phare de la Maronhi. Médaillé d’or en poursuite il y a deux ans, Magnus Boge (Lofoten) termine cette fois-ci sur la dernière marche du podium après plusieurs petites erreurs de débutant. À l’inverse, troisièmes en 2006, les relayeurs lofotènes ont cette fois-ci ravi la première place ! Chez les dames, Nelly Ostenson (Lofoten) consolide sa première place en individuel, à l’instar des relayeuses.

  • Gros cafouillage en Mass Start masculin, les skis de Gaëtan Bonnot (Travie) se sont emmêlés à ceux d’Epeius Christoforidis (Elpidia) et ceux d’Efrosin Alexeev (Lutharovie). Résultat des courses, les trois athlètes ont glissé, la tête la première sur la piste, sur une pente de près de 10°. Si le Travien et le Lutharovien en sont sortis avec de légères blessures, les contraignant toutefois à se retirer de la course, la situation a été beaucoup plus grave pour l’Elpidien, qui sort de la compétition inconscient et sur une civière. Si ses jours ne sont pas en danger, Epeius Christoforidis a été transporté à l’hôpital de Layek.
2838
Handball


Championnats du monde de 2008
Balaya, Péronas Péronas
19-29 avril 2006


Handball
Finale masculine entre le Jashuria et le Lofoten


Compétition masculine
16 équipes sont qualifiées pour la phase finale.
Chaque groupe de la phase préliminaire est composé de 5 équipes. Les 2 premières (marquées en gras) sont qualifiées pour la phase finale.


Phase préliminaire

Championnats du monde de handball 2008 - Hommes - Groupes A et B
Championnats du monde de handball 2008 - Hommes - Groupes C et D

Détails des matchs

Détails des matchs

Phase finale

Phase finale

  • Très bon parcours de la Travie qui réussit in extremis à se qualifier pour la phase finale grâce à sa victoire contre le Burujoa, avec lequel se jouait l’égalité (deux matchs gagnés, deux matchs perdus). Si le Jashuria a mis fin aux ambitions traviennes, l’équipe aura surpris par sa pugnacité, malgré sa position d’outsider.

  • Hécatombe parmi les finalistes de 2006 puisque ni l’Alguarena (qui avait créé la surprise), ni la Lambroisie (qui a gagné l’édition) ne passent les poules. Il en est de même pour Novigrad, troisième en 2006, mais qui a perdu ses matchs. Pour sa défense, l’équipe novigradienne était tombée dans le groupe D, que les commentateurs ont qualifié de groupe de la mort.

  • Après son accident de 2006, le Jashuria devait conforter sa position de favori. Il y a deux ans, en effet, l’équipe jashurienne avait perdu en demi-finale face à la Lambroisie (vainqueur du championnat), puis face à Novigrad pour la petite finale. Tir corrigé en 2008 face des adversaires lofotènes très combattifs.

🥇 Jashuria
🥈 Lofoten
🥉 Péronas



Compétition féminine
16 équipes sont qualifiées pour la phase finale. Le Bochizuela n’est pas qualifié.
Chaque groupe de la phase préliminaire est composé de 4 équipes. Les 2 premières (marquées en gras) sont qualifiées pour la phase finale.



Phase préliminaire

Championnats du monde de handball 2008 - Femmes - Groupes A et B
Championnats du monde de handball 2008 - Femmes - Groupes C et D

Détails des matchs

Détails des matchs

Phase finale

Phase finale

  • Malgré la ferveur populaire, le Péronas échoue en quarts de finale. Après un sans-faute en phase de poules, la nation hôte s’est confrontée à son rival direct, de niveau équivalent, le Banairah, un quart de finale particulièrement incertain jusque dans les dernières minutes.

  • Vainqueur de la compétition en 2006, l’Alguarena a cette fois-ci fait pâle figure. Il faut dire que sa performance d’il y a deux ans était qualifiée d’exploit. Cependant, en 2008, la magie n’opère plus, en raison notamment d’un fort renouvellement de l’équipe, plusieurs joueuses ayant annoncé leur retraite sportive à l’issue des derniers championnats. Son adversaire de 2006, la Lambroisie, a eu un peu plus de chance mais s’est inclinée face à la Kénétie dès les quarts de finale.

  • Parmi les favorites mais pas la favorite, l’équipe de Kénétie a particulièrement brillé, de bout en bout, en gagnant tous ses matchs de poule, puis en s’imposant face à la Lambroisie (de niveau équivalent), puis face aux monstres Kronos et Banairah, qui sont les deux sélections nationales les plus performantes sur le papier. La finale entre Banairah et Kénétie fut somme toute assez classique et technique, la Kénétie a été la plupart du temps en tête du match.

🥇 Kénétie
🥈 Banairah
🥉 Canta

3003
Lutte


Championnats du monde de 2008
Reaving, Grand Kah Grand Kah
14 - 25 août 2008


Reaving 2008
Francesco Andriola (Royaume-Soudé, à gauche) durant sa finale face à Panos Thomopoulos (Elpidia), en lutte libre (- 97kg)





Bilan des médailles
    (bientôt)


Faits notables

  • Le championnat a été entaché par des affaires de dopage chez les lutteurs loduariens. Près de trois athlètes ont été testés positifs. Parmi eux, Bruno Rigal s’est vu retirer sa médaille d’or en lutte gréco-romaine, dans la catégorie des moins de 130 kg, au profit de Fedir Dmytrenko (Novigrad). Un temps soupçonné, Raphaël Roatta, qui a gagné l’or en libre dans la catégorie des moins de 65 kg, a été mis hors de cause, ce qui laisse supposer des cas individuels de dopage plutôt qu’un dopage systémique au sein de la fédération lodarueinne. Les sportifs testés positifs ont quant à eux été sanctionnés, interdits de compétition pour les 5 prochaines années.

  • Après le triomphe novigradien en 2006, l’exploit du Royaume-Soudé ! Avec 10 médailles, les lutteurs frialans ne battent certes pas le record des 13 breloques novigradiennes d’il y a deux ans, mais ils égalisent la performance de Novigrad, en remportant 6 médailles. Toutefois, ce palmarès a été lui aussi entaché par une affaire de dopage, qui ne concerne toutefois qu’un seul individu : concourrant dans la catégorie des moins de 77 kg en lutte gréco-romaine, Geronimo Munno a été testé positif à la même substance que les lutteurs loduariens. Mais contrairement à ces derniers, l’athlète du Royaume-Soudé a largement contre-performé, et a été pris de vomissements.

  • En lutte gréco-romaine, chez les moins de 60 kg, la finale a été marquée par le comportement étrange du Citoyen Jyri, qui était totalement survolté et qui claquait des dents en continu, de quoi perturber son adversaire du Maronhi. Outsider de la compétition, le Citoyen Jyri a donc créé la surprise en gagnant l’or dans sa catégorie. Le test anti-dopage n’a été pas été positif pour l’intéressé, qui semblait toutefois présenter un état second…

  • Un duel de riches dans la catégorie des moins de 67 kg. Balthazar de Mesny, issu d’une noble lignée neofidéssienne, a affronté le Novigradien Ivan de Gotha, neveu du leader de l'opposition à Novigrad et membre de la famille la plus riche du pays. Le combat a été remporté par Balthazar de Mesny, malgré la pugnacité d’Ivan de Gotha. Malgré son honorable médaille d’argent, le Novigradien n’a pas caché sa déception, en annulant sa participant à la conférence de presse prévue après le match.

  • Parmi les médaillés de 2006, Radko Bogdanov Pironev (-77 kg, lutte gréco-romaine) n’est pas parvenu à défendre son titre mondial face à Oleg Sorokin (Clovanie) et devra cette fois-ci se contenter de l’argent. À l’inverse, son compatriote Fedir Dmytrenko (-130 kg) a remporté l’or… a posteriori, puisque son adversaire loduarien -initialement victorieux - a été disqualifié. Médaillée d’argent en 2006, Ljudmila Toncheva (Novigrad) a elle aussi gagné l’or deux ans plus tard. Xicui Miyaoaxaual (Yuhanaca) a lui troqué sa médaille de bronze pour une médaille d’argent.

  • En lutte féminine, derrière la quasi-hégémonie du Royaume-Soudé, il faut souligner les bonnes performances des lutteuses althaljirs, et notamment la consécration de Zahara Belghoul dans la catégorie des moins de 53 kg. Absent de la compétition masculine, l’Althalj a récolté au total chez les dames trois médailles, une d’or et deux d’argent.
439
Football


Coupe du monde de 2008
Burujoa Burujoa / Grand Kah Grand Kah
1er – 22 septembre 2008

Partie 1 - Phase de groupes
1er - 12 septembre 2008


Burujoa-Kah 2008


Compétition masculine
16 équipes sont qualifiées pour la phase finale.

Phases de poule – ABC
Phases de poule – DEF
Phases de poule – GH

Détails des matchs

Détails des matchs
Détails des matchs


Compétition féminine
16 équipes sont qualifiées pour la phase finale.

Phases de poule – ABC
Phases de poule – DEF
Phases de poule – GH

Détails des matchs

Détails des matchs
Détails des matchs
Haut de page