13/11/2004
14:30:15
Index du forum Continents Eurysie Astac

[Presse] - Commissariat aux Communiqués de Presse

627
Commissariat aux Communiqués de Presse:



Voulez-vous en savoir plus ? Aller sur www.govern.diari.as !


Liste des médias:



La veu de la gent (La voix du peuple):
La veu de la gent ou V.G est le principal média de propagande d'état du gouvernement, il est composé d'une chaîne d'information 24h/24h, d'un journal papier ainsi que d'une chaîne de cinéma et de reportage.

Artista:
Journal artistique et satirique, qui sert souvent de tribune pour critiquer le gouvernement, il est plus ou moins toléré par le parti.

Reste à venir...
1873

Communiqué : Le Camarade Guilhem Pradet vous parle !


Camarade, voici un extrait du premier discours de notre cher Secretari General (Secrétaire Générale) Camarade Guilhem Pradet nouvellement élue devant les cadres du parti.

Camarades, Astacane, Astacan j'ai l’immense honneur de me tenir devant vous en tant que Secrétaire Générale de la République Populaire d'Astac. Et je vous remercie grandement d'avoir su placer votre confiance en moi afin d’amener le pays dans une nouvelle direction.
Qu'elle est telle cette direction ? Je vous le dis, c'est celle de mettre fin à la politique de « l'Ostal » tenue depuis plusieurs décennies par mes aînés. Politique qu'il faut avouer, a permit de donner à chaque Camarade Astacan deux plats chauds par jour. En 50 ans le taux d'alphabétisation dans le pays est passé de 30% à 98%, les soins sont en grandes majorités remboursés, les terres et ressources ont été redistribués. C'est une preuve et un bel exemple de ce que peut faire le socialisme poussé par un peuple fier et soudé.
Malheureusement « l'Ostal » nous a isolé du monde pour un temps beaucoup trop long. Aujourd'hui notre médecine est dépassé, nos écoles sont a reformer et temps d'autres encore... Cet aveu que je vous fais m'est terrible et me blesse le cœur.
Mais cela va changer ! Nous allons maintenant rentrer dans une nouvelle ère en rouvrant nos frontières, nous rentrerons dans le bal des nations pour amener l'Astac au rang des puissances mondiales. Avant même de me tenir devant vous , j'ai reçu des demandes d'autre pays socialiste qui seront de futur partenaire d'importance face au combat éternel contre le capitalisme !!
Je tiens d'ailleurs à avertir ces nations capitalistes , que notre récente ouverture ne sera pas une porte ouverte pour nous envahir de vos idéaux de consommations qui écrasent les classes, qui provoquent violences et pauvretés.
Camarade, Astacane, Astacan, nous sommes à l’orée d'une nouvelle ère , ensembles et soudés nous vaincrons !
Visca la Socialiste, Visca la Republica, Visca l'Astac.



Camarade Guilhem Pradet
1508

Communiqué : Création du centre l'Oustal!


Base aérienne 109

En ce 28 décembre 2003, la Commissaire aux Affaires Culturelles Camarade Carlotta Verrez c'est rendue sur la base aérienne n°109 de l'Armada Aeriana. Inoccupé depuis plus de cinq ans, et vidé de ses militaires et ses aéronefs la base va être cédé au Commissariat aux Affaires Culturelles. Dans son discours décénial le Secretari General Camarade Guilhem Pradet a fait vœux d'augmenter le budget de la culture afin de promouvoir et exporter la culture Astacane et le socialisme à travers le monde dans une méthode dite de « soft power ». Pour cela notre cher Camarade a demandé à la Camarade Carlotta Verrez de remplir cette mission à bien avec des moyens conséquents.
Camarade Carlotta Verrez a donc eu l'idée ingénieuse de créer un pôle cinématographique, capable de produire des films et séries à gros budget dans l'idée de concurrencer les grandes firmes capitalistes.

Elle a donc décidé de récupérer la base aérienne n°109 comme lieu de production, ce site à la particularité de posséder 745 hectares, de plusieurs dizaines hangars qui pourrons être réhabilités en studio. Le terrain sera transformé pour servir de décor extérieur à plusieurs types de biotopes en fonction des besoins.
La réalisation de ce projet va permettre la création de 1 000 emplois et de dynamiser la collectivité.

En parallèle, le Commissariat va créer une entreprise d'état cinématographique sous le nom de "Vermella Int.", quand au site il prendra le nom de "l'Oustal".

1772

Communiqué : l'Internationale Socialiste est née !


Camarade avant tout nous vous souhaitons une bonne année 2004 et nos meilleurs vœux.

Maintenant passons à l'actualité internationale.
Car aujourd'hui est un grand jours nous apprenons que notre cher Secretari General Camarade Guilhem Pradet, dans son voyage diplomatique au sein de notre pays frère le Net͟s’amerēti āfarē’ā, a signé avec son homologue le Camarade Meles Zenawi la création de l'internationale Socialiste !

Affiche murale commémorant la création de l'internationale.
En effet à partir de cette nouvelle années les pays, les partis, les groupes d'idées socialistes pourront se rencontrer, échanger, s'entraider au sein d'une organisations internationale. Organisations qui permettra de continuer la lutte prolétaire perpétuelle dans le monde grâce à l'union du socialisme.

La République Populaire d'Astac et le Net͟s’amerēti āfarē’ā étant les deux membres fondateurs, les différents organes politique de l'organisation siégerons dans nos pays respectif.
Ces sièges sont :
Le Comité de l’Internationale qui siégera à Kumdor.
L’Assemblée de l’Internationale qui siégera à Castelnodac.
Le Commissariat à la Justice qui siégera à Castelnodac.

Le gouvernement viens d'avertir qu'il va lancer la construction d'un vaste chantier pour recevoir le bâtiment officiel du Commissariat à la justice. Quand au bâtiment devant accueillir l'Assemblée Internationale il existe déjà, c'est l'ancienne bibliothèque royale aujourd'hui réhabilité pour le prolétariat internationale.


Palais de Poble Roge (Palais du Peuple Rouge) hébergeant l'Assémblée de l'Internationale.


Futur Palais de Justicia (Palais de Justice) devant héberger le Commissariat à la justice.
1788

Communiqué : Néo-troubadour, ces poètes, musiciens venant du Moyen âge.


Tout le monde aujourd'hui connais les troubadours, ces compositeurs, poètes, musiciens typiques de la culture Astacane du moyen age. Mais connaissez vous les néo-troubadours du 21 siècle ? Non ?


Alors allons à la rencontre de Payal Puyzol, musicien et poète ambulant qui à bord de sa petite camionnette passe de village en village, pour chanter et énoncer ces poèmes dans les salles des fêtes. A la différence des anciens troubadours qui chantaient pour les nobles la chevalerie et l'amour courtois, ce troubadour lui chante l'amour entre les peuples et le socialisme, dans un style musical aux intonations anciennes. Ces chansons racontent les exploits de nos héros de la République Populaire d'Astac, comme ceux des chevaliers d’antan.


Je suis Paiyal Puyzol dit PP, j'ai 27 ans et ça va faire maintenant 5 ans que je suis troubadour, même si néo-troubadour est le nom plus approprié. Du faite que au Moyen Âge ils chantaient pour des seigneurs, bien sur aujourd'hui je chante pour mes Camarades.
Je roule de village en village à bord de ma camionnette qui est ma maison en quelque sorte, elle m'a été offerte par le parti lorsque j'ai fini premier du conservatoire de Castelnodac. Mais j'ai voulu prendre rapidement mon autonomie en devenant néo-troubadour.
J'aime chanter les exploits de mon héro préféré, Raymond Galda celui qui seul dans les montagnes du Rouca réussie à stopper une colonne de royaliste juste avec son fusil de précision. Permettant aux révolutionnaires de fuir vers des positions plus sur.
Mon instruments ?
La guitare sèche et l'harmonica.
Il faut avouer que on commence à avoir de plus en plus de succès dans le milieu, il m'arrive même de temps en temps de remplir des salles complètes le vendredi soir. Les gens après la semaine de travail veulent ce divertir autre que devant la télévision et recherche un retour au tradition donc ils sont demandeurs de nos prestations.
1552

Communiqué : Un futur ennemie à notre porte ?



Camarades, nous apprenons avec surprise et inquiétude l'ouverture diplomatique d'un de nos voisin proche le San Capolino, dont nous possédons une frontière maritime avec ce pays.

Le San Capolino est un état impérialiste religieux et ouvertement anti-socialiste, en plus du Magermelk c'est un nouvel état que l'on pourrait qualifier de « néo-fasciste » qui apparaît dans notre environnement proche.
Devant le Part del Poble Fratern ( Parti du Peuple Fraternel) notre Secretari General c'est exprimé sur le sujet, écoutons le.

Camarade, j'ai appris ce matin l'ouverture diplomatique de Union Impérialiste de SanCapolino. Voisin proche, c'est un état à l'opposé de nos valeurs qui dans le futur pourrait nous amener vers des futures mésententes ou pire un conflit ouvert. A ce stade il n'est en aucun cas utile de mettre l'armée en alerte sur l'île de Peyradu. Une paix durable peut être envisagé si chacun respecte les règles internationales et ne « bombe pas le torse » permettez moi l'expression. Mais je tiens à vous dire que si le pire est à venir, je prendrai toutes les cartes en main en ma possession pour assurer la sécurité de la République Populaire et du peuple Astacan.
Visca la Socialiste, Visca la Republica, Visca l'Astac.


Mais quel est ce pays qui à longtemps gardé ses frontières fermées ?
Le San Capolino est un pays qui est environ trois fois plus grand que l'Astac mais qui n'est habité que par environ 12 millions d'habitants, soit moins que l'Astac. D'après les informations du Burèu de Servici Extérior, ce pays serait sous la férule d'un régime autoritaire et religieux dirigé par un homme nommée Raul 1er.
1326

Communism en salle le 27/25/04!



Affiche du film publié dans les rues.

Aujourd'hui est sorti la bande annonce de la première production des studios Oustaliens « Communism ». Et d’après les premières images le succès risque d'être au rendez-vous. On peut tout de suite voir via les effets spéciaux que la hausse du budget gouvernementale de la culture a été utilisé à bon escient.
Mais surtout de quoi parle ce film ?
Communism est un film de super héro sombre dont le héro nommé Red-Man. Un nom « anglais » diriez vous ? Normal nous sommes dans un monde fictif ou l'Astac fut après la victoire du camps socialiste lors de la guerre civile envahie par une coalition de pays capitaliste et occupé jusqu’à aujourd'hui. Dans ce pays sous occupation, l'anglais est devenue la langue officiel parlé dans les institutions, et les Astacans sont écrasés et exploités pour produire des biens de consommation aux pays de l'Aleucie.
Red-Man est journaliste le jour ou il dénonce la société, et justicier la nuit ou il mène des actes de résistance et combat le gouverneur d'Astac et ses sbires.
Mais nous vous spolierons pas plus que ça et nous vous invitons à aller voir ce film qui risque sûrement de s'exporter à l'internationale !

Critique :

Mr C : Sombre, explosif de quoi égaler les superproductions capitalistes.

Televeza : Première pépite des productions Vermella Int et sûrement pas la dernière !
2553

Communiqué : Le groupe independencia y libertad de Madenha viens d'annoncer la reprise des armes.



Le 1 mars 2004, le groupe terroriste ILM pour Indepencia y Libertad de Madenha, dans une cassette vidéo envoyé à tous les bâtiments gouvernementaux et à la presse régional, a annoncé la reprise de la lutte armée. Dans cette vidéo que nous avons réussi à nous procurer, nous pouvons voir plus d'une dizaine de personnes cagoulées et armées derrière un pupitre surement de nuit d’après les images.


Nous membres du bureau décisionnaire de l'Independencia y Libertad de Madenha prenons aujourd'hui à la majorité des voix, la décision de reprendre la lutte armée. Depuis vingt ans que nous avons rendu les armes et rien n'a évolué, les promesses faites par le gouvernement n'ont pas été tenues. Est-ce normal de devoir parler le Languadocien lorsque nous rentrons dans une boutique qui est au pied de notre rue? Non! Est-ce normal que les noms de nos lieux soit traduis en seconde langue ? Non! Est t'il normal que nous soyons pas maitre de notre justice alors que nous sommes censés être une “république” ? Encore non ! C'est pourquoi nous avons décidés de reprendre le combat, mais pas pour plus d'autonomies comme il y' a vingt ans, mais pour une indépendance totale ! Dorénavant chaque Astacan qui vit sur nos terres aura une épée de Damoclès sur la tête, à toutes heures et à toutes lieux nous frapperont afin de libérer le Madenha.
Afin d'éviter de futur et triste mort, nous conseillons le Secretari General de la République Populaire d'Astac que nous en reconnaissont pas d'engager des pourparlers sans conditions pour une indépendance totale.En cas de réponse négative ou si l'on est ignoré nous toucherons le cœur de l'Astac, Castelnodac. Vous connaitrez le prix du sang, et le goût amer de la souffrance.

No hay paz sin sufrimiento, Viva Madenha libertad.


Certains vont poser la question de mais c'est quoi, c'est qui l'ILM ? Le Independencia y Libertad de Madenha est un groupe crée en 1952 par des indépendantistes Madenhans dont le “chef” Juan Perrada est le petit fils de l'ancien Comte de Madenha. L'ILM fut connus pour ces nombreux attentats à la bombe ayant fais plus de 1 382 morts, ces enlèvements et prises d'otages en 30 ans. En 1983 le groupe dépose les armes après les négociations de Babere, portant sur la reconnaissance de l'Espanol comme langue régionale et d'autres accords donnant largement de l'autonomie à cette république.
D'après un recensement sur 2 134 560 habitants seulement 1 372 145 sont Madenhan de langue Espanol. Un sondage anonyme effectué nous a informé que 20% de la population envisagerait la voie de l'indépendance. Ce qui nous prouve que le groupe de l'ILM représente une minorité d'habitant qui ne sont pas tousses prêt à prendre les armes... Nous attendons toujours une réaction du gouvernement et nous vous tenons informé sur le sujet.
1713

Communiqué : Le Secretari General Camarade Guilhem Pradet répond au groupe terroriste !


Discourd télévisé de notre Secretari General Camarade Guilhem Pradet.


Camarade, le 1er mars un ancien ennemi vient de nous déclarer la guerre, cet ennemi il a un nom, c'est les terroristes de l'ILM et je pèse mes mots. Sous couvert d'un combat pour l'indépendance ce groupe, dans notre histoire à fait exploser des bombes dans des lieux publiques ou de nombreux innocents sont morts, ils ont assassiné dans la rue des camarades Astacans et tant d'autre horreur que je ne souhaite pas exposer. Nous pensions que cette page de l'histoire était derrière nous après les négociations de Babere, mais les membres de l'ILM pleins d'avidités et d’égoïsme qu'ils sont, cachent leurs intérêts personnels derrière un idéal d'indépendance et ont décidé de relancer une politique de terreur.

A ces provocateurs je réponds que nous vous écraseront, je ne tolérerai pas une nouvelle insurrection et la mort d’innocent alors que des combats plus nobles sont à mener dans le monde. Nos services intérieurs sont déjà parmi vous pour vous identifier, nous vous attraperons et nous vous feront payer votre affront à l'unité de la République Populaire d'Astac.
Maintenant je tiens à rappeler à ceux qui souhaiteraient rejoindre l'ILM, que les membres fondateurs de ce groupe et les membres actuel sont les descendants des comtes d'Astac. Ceux qui ont asservi nos camarades des années durant avant la guerre civile, ces mêmes descendants pensent juste qu'a se réinstaller au pouvoir. Vous ne gagnerez rien à les suivre, on vous ment ! Seul notre unité et le socialisme peut nous aidez à traverser les épreuves de demain, surement pas en nous déchirons entre nous. Il y'a qu'une seule Astac celle de la République Populaire.
Visca la Socialiste, Visca la Republica, Visca l'Astac.



Camarade Guilhem Pradet
2017

Communiqué : Nos premiers étudiants Astacan sont passé à la pratique en Net͟s’amerēti āfarē’ā dans le cadre d'échange universitaire.


Aujourd'hui nous allons en Net͟s’amerēti āfarē’ā ou Terres-Libres rencontrer des étudiants qui étudient la médecine et la pharmacologie au sein des universitées nets'afaréennes.



Arrivés il y' a plusieurs mois dans le pays, les étudiants Astacans se sont vite adaptés à la vie étudiantes locales et aux cours dispensés par les professeurs nets'afaréens. Les étudiants vont rester 5 ans au sein des Terres-Libres afin de parfaire leurs études en médecine et ainsi rentrer au pays avec toutes les compétences et savoir faire de qualité qu'il sauront restituer par la suite.
Nous retrouvons Paiyal un des nombreux étudiants Astacans en stage dans un hôpital de Kundor afin de mettre en pratique ce qu'il a appris.

-Bonjour comment votre arrivé en Terres-Libres c'est faite et comment ce passe les études ?

-Nous avons été très bien accueillie par nos camarades Nets'afaréens, ils faut dire qu'ils ont le goût de l'hospitalité puis nous avons pu échanger lors de soirée nos différents point de vue sur le socialisme ! Quand aux études les professeurs malgré la barrière de la langue ont su être pédagogique, nous apprenons leurs manières de faire et savoir utiliser les dernières technologie.
Aujourd'hui par exemple j'ai donné mon premier diagnostic sur un patient atteint d'une insuffisance rénale, on nous laisse beaucoup d'autonomie dans le travail. J'ai hâte d'apprendre toutes les ficelles du métier et de rentrer en Astac afin de à mon tour apprendre aux futur Astacan tous ce dont j'ai appris et faire progresser la médecine de mon pays.


Lancé entre le Secretari General et le gouvernement nets'afaréens ce programme d'échange étudiant entre nos deux nations est une aubaine pour l'avenir de notre médecine, une fois formée les étudiants rentrerons en Astac et formeront ensuite nos futurs médecins. La finalité du projet est de rattraper notre retard sur les autres pays puis de créer des brigades de médecines internationales qui iront aider les pays qui le demande, à avoir à un accès des soins de qualités qu'elle que soit le demandeur.
1599

L'Empire Remien et l'Empire Ancalagonnais proche d'une guerre pour des boutons...



Dans le monde bien alambiqué du capitalisme ou deux pays ayant la même culture ancestrale et le même système politique ils devraient donc s’unir pour se défendre du monstrueux "péril rouge" comme ils aiment à le rappeler à leur citoyens?
Mais non dans ce monde la deux empires représentés chacun par un volatile cherchent à chanter plus fort que son voisin pour des raisons futiles comme la protection des peuples minoritaires dans les pays de l'un de l'autre. Excuse mainte fois utilisé dans l'histoire par des puissances ou des dictateurs pour justifier une guerre sans casus belli réel.

Nous pouvons aussi comparer ces deux pays à deux bandes de jeunes villageois qui ce battent entre eux le week-end à coup de bâton pour récupérer comme trophée les boutons de chemise et pantalon ou encore les lacets des chaussures.
Si il y' a bien une chose ou nous Artista sommes d'accord avec l'idéologie de la « fourmilière rouge » c'est que au moins l'idée commune qui régit nos pays comme l'Astac ou le Nets'afaréens permette de vivre en paix entre nous et de nous comprendre. Malheureusement ce n'est pas encore le cas pour ces états impérial qui essayent d'agrandir leurs territoires comme au temps féodal ou jouant aux petits soldats de plombs.

Plus sérieusement chers lecteurs, même si ce futur conflit peux porter à sourire il pourrait embraser la région puisque des combats navals pourraient avoir lieux dans la mer intérieur. Ce qui dans un plus long terme pourrait affecter le commerce maritime dans la région dont nous faisons parti, et surtout prendre des vies inutilement dans une guerre dirigé par des marionnettes couronnées.
2553

Communiqué : Rocket Omes capitaine des Eiris nous a quitté.



Le capitaine Camarade Pascau Vernet, quatrième en partant à droite au deuxième rang.

Camarades, nous venons d'apprendre la mort de notre Camarade Pascau Vernet hier soir à l'age de 53 ans d'un cancer du colon, ancien capitaine des Eiris l'équipe nationale d'Astac lors de la coupe du monde de 1981. Il fut le butteur d'un doublé lors du match contre le Bochizuela qualifiant son équipe pour la première fois de son histoire pour les phases finales. En hommage à ce valeureux héro du fotbòl Astcan nous vous présentons ce soir ça biographie.

Née en 1951 au sein de Perdarac petit village de la république socialiste de Peyradu, le Camarade Vernet va vite découvrir le goût du ballon rond lors de match entre jeune dans la cours de récréation. Rentrant vite en confrontation avec son père qui voulait que son fils après son service militaire rejoigne la coopérative viticole dont il était le directeur, Vernet tentera ça chance en allant passer les tests de recrutement au Fotbòl Club Porca Bastionat qu'il réussit glorieusement. Il va alors y jouer 5 ans, devenant une légende du club et l'amenant grâce à son talent 3 fois champions de la Ligue Rouge, premier championnat du pays.
En 1976 il est recruté par l'ASC, Associacion Sportif Castelnodac un des trois grands clubs de la capitale, il y jouera jusqu'à la fin de sa carrière en 1985.
Connue pour son jeu physique dont les adversaires eurent à subir les foudres, le Camarade Pascau Vernet était capable d'envoyer des frappes en pleine lucarne à plus de 20m , ce qui lui a donné le surnommé de Rocket Omes.
En 1981 lors de la coupe du monde se passant à la maison, Vernet va dans un discours puissant à la mi temps contre le Walserreich redonner confiance à ses Camarades mené 1-0. Il sera d’ailleurs passeur décisif en faisant une passe lobé à son camarade Guilhem Radac qui d'une reprise de volé envoie le ballon dans les cages, donnant ainsi un point décisif à la qualification de l'Astac.
Quelques jours plus tard c'est une nouvel exploit que le Camarade Vernet réalise face au Bochizuela en inscrivant 2 buts et qualifiant ainsi son équipe en l'amenant à la deuxième place du groupe A.
Le premier but sur coup franc à 22m prouvant son surnom et le deuxième par une passe en retrait d'un coéquipier il frappe au ras du poteau gauche et donne la victoire des Eiris.
Lors de ça retraite en 85 il devient entraîneur de son ancien club d'enfance tout en travaillant à la coopérative viticole de son père que les deux s'étant réconciliés des années plus tard.
Les hommages de la classe politique et du monde sportif lui ont été rendus, notre Secretari General Camarade Guilhem Pradet sera même présent aux funérailles de notre glorieux héros du fotbòl inhumé dans les collines de son village. Une stèle y sera érigé en son honneur.

Adieu Camarade nous vous manquerez !
2081

Communiqué : Projet de loi sur la diversification alimentaire et économique local.



Une des premières camarades Astacanes sélectionné pour ces micros collectivités.

Notre Secretari General Camarade Guilhem Pradet avec l'aide de la Commissaire au Travail Camarade Fani Nogues ont édité un projet de loi visant une certaine diversification alimentaire et économique à un niveau local.

La collectivisation à l'échelle national a permit dans le temps d'être autonome en denrée alimentaire, mais aujourd'hui l'alimentation des magasins est en flux tendu et manque cruellement de diversification.De nombreux hectares de terre arable sont aujourd'hui laissés en jachère par un manque de personnel et d'engin agricole, d'après certains expert cela représente 20 % de terre arable non cultivées. Le faite de prêter de petite parcelle à des familles sans obligation de quota de production et des moyens moins industrielles va permettre de récupérer de transformer ces terres à une échelle locale.
La Camarade Fani Nogues en visite dans la campagne du Païs Castanat nous a expliqué cette nouvelle démarche.

La population Astacane croit de jour en jour, nos camarades dans les supérettes collectives ne possèdent que peux de choix différents pour ce nourrir. C'est pourquoi, avec notre Secretari General nous avons décidé de proposer ce projet de loi devant le parti afin d'y remédier et d'offrir aux Astacan une meilleur condition de vie. Nommé loi « Botiga », elle va permettre de redistribuer des petites parcelles de terre à des micros collectivités nouvellement créées. Ces dernières de la taille de quelques familles régis sous la forme de scop , auront droit de produire ou faire pousser ce qu'ils souhaitent, tant qu'ils revendent environ 70% de leurs récoltes aux supérettes locales.
Cela va donc diversifier le choix alimentaire des Astacans et favoriser l'économie locale et la création d’emploi. Je tiens aussi à vous informer que avec l'ouverture diplomatique de notre pays va s'accompagner le commerce extérieur et que nous allons recevoir de nouvelle denrée venue des quatre coins du monde.
Par cette loi et d'autre qui suivront nous souhaitons laisser plus d'autonomie dans l'économie locale et moins d'économie planifié qui prévôt plus pour la politique nationale.
1843

Le retour des Néo-Fascistes vont faire sombrer le monde dans l’apocalypse.



Les pays signataires ayant réservés leurs places pour le discours du vilain canard de l'Albel prêchant sa haine.

En le jour du 03/05/2004 ce sont rassemblés pour signer le dit « Pacte Anti-Bolchévique » les pays de l'Albel,la Cémétie, le Magermelk, le Yuhanaca, la Saint-Marquise, l'Aumérine et le Varanya. Mais qu'elle est ce pacte ?
C'est un pacte qui va permettre entre les états signataires d'échanger des informations en vue de nuire de toutes les façons possibles à notre internationale communiste et à notre manière de vivre. Ainsi qu'une défense commune en cas d'hypothétique agression d'un de ces membres mais cher lecteur ne soyons pas dupes ces pays n'attendent qu'une occasion pour nous provoquer et ce faire passer ensuite pauvre petit victime du méchant ogre rouge…
Nous sommes donc face à des états qui cherchent une figure, un bouc émissaire à leur politique désastreuse et jouent sur la menace pour embrigader leurs masses populaires...
Mais dans cette course incessante à la haine qui pourrait mener à un conflit mondiale et meurtrier, qui sera la prochaine victime de ces néo-fascistes dirigés par l'Albel?
Peut être l'Arkencheen après tout cette démocratie libéral au statut mondial qui fait de l'ombre à l'Albel sous peine d'autoriser des partis socialiste dans son pays ?
Pourquoi pas l'Ancalagons, après tout les ancêtres de ce pays n'étaient ils pas pédérastes ? Quel insulte envers le Magermelk qui punit de la peine de mort ces citoyens homosexuels. Tient le Pharois Syndikaali dont ces marins voguent parmi les mers du monde dans un élan de liberté. Non ! Surtout pas ! Quel image cela donnerai au révolutionnaire communiste du Varanya.
Nous pourrions continuer longtemps notre liste des raisons de la haine des néo-fascistes mais nous voulons pas leur donner d'autre excuse pour signer d'autres pactes contre les crottes de chien sur le trottoir, le moustique qui vous piques le soir et tant d'autre...
2679

Communiqué : La presse Franscisquienne, verritable presse ou torchon médiatique?



Le Camarade Guilhem Pradet à gauche dans une interview mobile dans les rues de Castelnodac.

Camarade tout d'abord nous souhaitons pour une fois féliciter nos confrères de Artista qui ont su faire bouger le monde capitaliste dans sa dernière une. En réponse à cette article, certaines presses étrangères ont écrit des “pamphlet” sur des prétendus pratiques pédophile de notre Camarade Secretari General. Nous allons vous fournir la preuve devant vous que la presse Franscisquienne sort tout juste du moyen age et ne sait pas mener une enquête journalistique approfondie.

Maintenant les preuves, le 21 avril derniers notre Secretari General a été interviewé par un journaliste accrédité qui est en pleine écriture de la biographie du Camarade Guilhem Pradet, il en est donc venue sur la relation de notre Secretari General avec ces enfants.
Notre confrère le Camarade Rulian Berdech a alors posé la question suivante.

-Cher Camarade Pradet, durant votre longue carrière militaire et politique au sein du parti jusqu'à aujourd'hui dirigeant de notre glorieuse nation, comment avez vous su faire la part des choses entre l'éducation de vos enfants et votre devoir envers la République Populaire d'Astac.
-Je dois vous avouer Camarade que cela n'a jamais était facile, j'ai un profond respect et une grande loyauté envers le peuple Astacan. Mais en même temps j'aime mes deux enfants Lois et Gracià comme tout père qui ce respecte, et j'espère avoir était une bonne figure paternel pour eux tout le long de leur jeunesse malgré mes rares présences dans la maison familiale.
-Je vois, vous avez eu Camarade un poids énorme sur vos épaules que je n'aurai jamais pu tenir comme vous l'avez fait. Et si par hasard vous devenez grand père essayerez vous d’être plus présent que avant ?
-Oui, je pense que j'aurai envie de me rattraper même si j'ai maintenant de plus grandes responsabilités, j'ai toujours aimé les enfants, ils sont l'avenir du pays nous nous devons de leur donner le meilleur avenir possible, ce serai donc avec joie que je prendrai mes responsabilités de grand père.


Voila, ceci est la véritable interview qui a duré plus d'une heure, nous vous avons montré le passage concernant le mot enfant. Et le brulot de la “presse” Franscisquienne n'a retenue que les mots "aimés les enfants" et l'on a complétement sorti de son contexte, ceci est de la pure désinformation, aucune édition des sources, coupage grotesque, c'est tout simplement du journalisme d'amateur. Ne parlons pas non plus de la presse du Makt qui à relayé l'information tel le concierge du coin.
C'est pourquoi nous la Veu de la gent invitons en toute honnêteté la presse Francisquienne à venir en Astac prendre des cours de journalisme, nous avons même contacté le Commissariat aux Affaires Étrangères afin de leur obtenir le plus rapidement les visas. C'est avec plaisir que nous leur donnerons des cours sur le métier magnifique du journalisme.
Haut de page