29/08/2005
16:12:42
Index du forum Continents Eurysie Magermelk

Le petit Républicain [Presse] - Page 2

6901

Le petit Républicain tv


Le petit Républicain tv


RÉFÉRENDUM SUR L'ÉCHELLE DES RACES
12 juin 2005



Édition spéciale sur le référendum de l'Échelle des races avec :
Marc-Antoine Karring et Giselle Liam, présentateurs tv ;
Lisa Harmer et Yves Bartier, spécialistes politiques ;
Sergent Clément Beaullaire, spécialiste militaire ;
Colonel Hugues Brochand, Vice-Ministre des Armées et de la Sécurité ;
Jean-Christophe Tournier, Membre du Ministère du Travail et de l'Emploi

Marc-Antoine Karring, Journaliste : Mesdames et Messieurs, Bienvenue sur Le petit Républicain tv pour cette édition spéciale sur le référendum de l'échelle des races. Les résultats du référendum devraient être communiqués d'ici une dizaine de minutes par le gouvernement. Nous attendons tous impatiamment les résultats. Ici avec nous sur le plateau, nous avons Lisa Harmer et Yves Bartier, nos deux spécialistes politique et le Sergent Clément Beaullaire, spécialiste militaire pour Le petit Républicain.

Giselle Liam, Journaliste : Nous avons également avec le Colonel Hugues Brochand, Vice-Ministre des Armées et de la Sécurité, et Jean-Christophe Tournier, Membre du Ministère du Travail et de l'Emploi. Avant ces résultats qui devraient bientôt arriver, nous allons laisser la parole au Colonel Brochand. Colonel, que pensez-vous de ce référendum, appréhendez-vous les prochains résultats ?

Colonel Hugues Brochand, Vice-Ministre des Armées et de la Sécurité : Pour moi, ce référendum n'est qu'une ignominie de plus de la Maréchale Talmont. Ce référendum est très clairement une honte. Nous ne pouvons pas penser un seul instant à supprimer l'échelle des races, ce serait totalement fou ! Ce gouvernement enchaîne les erreurs depuis 2002, et la suppression de l'échelle des races en est le point culminant. Je m'oppose fermement à supprimer l'échelle des races, quelle folie ! Je ne sais quel lobby a pu souffler cette idée à la Maréchale Talmont. En 2002, je ne m'imaginais pas qu'elle puisse nous livrer un tel projet régicide. Bon Dieu, sortez-nous de ce malheur ! Réveillez l'esprit du Magermelk pour qu'il ne subisse plus les frasques de notre Première Ministre. Nous allons sombrer dans un abîme enflammé par la Maréchale qui met à genoux le monde entier, et particulièrement le Magermelk, au pied des communistes et des islamistes. Si nous la laissons brûler notre nation, nous nous retrouverons bientôt dan une anarchie totale, où l'armée ne pourra plus rétablir l'ordre et la sécurité. Mesdames et Messieurs, j'espère que vous avez fait le bon choix, que vous avez voté contre la suppression de l'échelle des races.

Marc-Antoine Karring : Merci beaucoup Colonel. Nous voudrions maintenant l'analyse politique de nos deux spécialiste, Lisa Harmer et Yves Bartier. Monsieur Bartier, que pensez-vous de ce référendum ?

Yves Bartier, Spécialiste politique : Nous avons pu voir pendant toute cette campagne de nombreux combats entre ces deux camps qui s'affrontent. Nous avons pu voir une campane très chargée. Je pense que jamais la IIIe République n'a connu une campagne pour un référendum aussi importante et forte, jamais le Magermelk n'a été autant divisé par une telle question. Nous avons pu voir qu'au début, les maguerrois ont été très indécis sur la question. Il a fallut attendre le débat du 2 juin entre la Première Ministre et le Ministre des Armées pour qu'une majorité des des maguerrois se décide, avec un grand avantage pour la suppression. Nous savons tous ce que sont les sondages, mais alors que l'avantage étaient au camp contre la suppression, le grand débat entre la Maréchale Talmont et le Maréchal de Loire renversa totalement les opinions : les intentions de vote pour la suppression de l'échelle des races a explosé. A l'heure actuelle, on estime que 53 % des Maguerrois voteraient pour la suppression de l'échelle des races, contre un peu plus de 47 % contre, mais des résultats aussi serrés ne peuvent être devinés à l'avance. Nous ne pouvons être sûr du résultat du scrutin, nous attendons impatiemment le communiqué du gouvernement qui nous indiquera quel camp l'a emporté.

Giselle Liam : Merci beaucoup Monsieur Bartier. Nous vous affichons actuellement les différents sondages réalisés depuis l'annonce de la Maréchale Talmont d'organiser un référendum. Nous pouvons en effet remarquer un énorme changement après le 3 juin. Madame Harper, vous avez suivi de près cette campagne pour le référendum, vous avez organisé de nombreux débats politiques et philosophiques autour du sujet, vous avez-vous même présenté le grand débat du 3 juin. Vous qui avez été proche de la campagne, que pouvez-vous dire sur les résultats qui vont nous arriver ?



Lisa Harmer, Spécialiste politique : Je ne puis bien évidemment pas vous prédire quel camp va l'emporter, même si je pense que le favori dans les sondage va l'emporter, mais pas avec une grande victoire je pense. Il est clair que ce scrutin est crucial pour l'avenir du Magermelk, il définira comment nous allons vivre demain. Je ne pense pas qu'une suppression de l'échelle des races change drastiquement notre mode de vie, ceux qui doivent être emprisonnés seront en prison, mais nous pourrons peut-être voir un peu plus de noirs dans la rue. Le Gouvernement a néanmoins assuré que certains endroits leur seront interdits, comme certaines églises, écoles ou centres commerciaux. "Les Maguerrois purs sangs seront protégés", assure la Première Ministre, mais certaines personnes ont depuis le début émis des doutes sur la suppression de l'échelle des races. Néanmoins, nombre d'experts estiment que le danger de supprimer l'échelle des races n'est pas très important. En ayant suivi cette campagne depuis le début, j'ai pu surtout remarquer que les Maguerrois, en tout cas au début, ne savait que choisir, ils ne savaient pas pour quoi voter. Près de la moitié ne voyait pas ce qu'il avait à faire ici. Le débat du 3 juin a totalement changé cela, beaucoup de personnes ont enfin compris et ont pris leur décision.

Marc-Antoine Karring : Merci beaucoup Madame Harmer. Nous avons également sur notre plateau Jean-Christophe Tournier, qui est membre du Ministère du Travail et de l'Emploi. Monsieur Tournier, vous qui êtes un proche de la Maréchale Talmont, que pensez-vous de ce scrutin ?

Jean-Christophe Tournier, Membre du Ministère du Travail et de l'Emploi : Je me réjouis bien sûr de la tenue de ce référendum. Je pense que nous allons trouver une victoire de notre camp, car il défend une noble cause pour les Maguerrois. Nous avons fait une excellente campagne, et j'en suis très heureux. Je dois dire que j'ai un bon présentiment pour les résultats, je m'attends personnellement à une victoire. Je voudrais tout de même revenir sur les mots du Colonel Brochand. Colonel, vous mentez sur toute la ligne, aucun des faits que vous avancez n'est réel ou vrai. Vous n'utilisez que de pauvres suppositions qui n'arriveront jamais, sauf malheur causé par vous même. Cessez-donc de diaboliser votre supérieure, vous devez le respect à la deuxième personne de l'état. Vous respectez le Grand-Maréchal, mais pas la Maréchale Talmont ? Vous pourriez être jugé pour cela. Respectez la loi, alors vous serez respecté.

Marc-Antoine Karring : Excusez-moi de vous interrompre, mais nous venons d'avoir un communiqué de la Présidence de la République qui nous indique les résultats du référendum. Je décachète l'enveloppe, et le résultat est : Oui, à 57 %. Nous allons afficher sur votre écran le communiqué officiel de la Présidence de la République. C'est donc officiel, l'échelle des races sera supprimée.

Grand-Maréchal, Président de la République chrétienne-militaire du Magermelk


COMMUNIQUÉ OFFICIEL DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE CHRÉTIENNE-MILITAIRE DU MAGERMELK



Résultat du référendum sur la Suppression de l'échelle des races


Le résultat de 57,46 % pour le oui, et de 42,54 % pour le non. L'abstention est de 11,67 %. En accord avec le vote des citoyens maguerrois, l'échelle des races sera donc supprimée le 25 juillet 2005.

Communiqué officiel de la Présidence de la République chrétienne-militaire du Magermelk

Vive la République, Vive le Magermelk, Vive Dieu

12 juillet 2005

Haut de page