06/09/2005
11:13:27
Index du forum Scène Internationale Diplomatie internationale

Sommet entre l'Astac et Netsamereti

1185
- Sommet entre l'Astac et Netsamereti -


Astac

Netsa

f
Le Palazzio Alvarina, joyaux architectural de l'édifice colonial d'antan réutilisé pour le Palais du gouvernement nets'aféréen. Il surplombe la ville de Kumdor

Malgré le Congrès Panafaréen en cours, la diplomatie nets'afaréenne n'a pas manquée de vouloir contacter l'ensemble de ses possibles partenaires. Pour la coalition à majorité conseilliste, créer une nouvelle Internationale rouge permettrait enfin de recalibrer la gauche mondiale vers un élan commun. Pour une pareille occasion, Netsmereti aaménagé le Palazzio Alvarina de fond en comble, d'inspiration architecturale latine, pour plaire le plus à ses camarades outrecontinentaux. Meles Zenawi, le Vice-Commissaire (équivalent du 1er ministre), va gérer la rencontre. La question est simple: Les autres nations socialsites/communistes rejoindront aussi la nouvelle internationale ?

Meles Zenawi a écrit :

Ils sont arrivés dans la grande salle du palais où ce passera les négociations entre les deux pays frères socialistes

"Bienvenue à kumdor, Camarade Guilhem Pradet. Je suis Meles Zenawi, Vice-Commissaire du Peuple et chargé de vous recevoir dans le Palazzio Alvarina, siège du gouvernement netsameretien. J'espère que votre voyage s'est bien déroulé. Je suis heureux que la glorieuse République Populaire d'Astac a répondu à l'appel international des prolétaires !"

1194

Secretari General Camarade Guilhem Pradet

C'est en cette douce journée d'hiver d'Astac que l'avion gouvernemental a décollé de l’aéroport international de Castelnodac en direction du Net͟s’amerēti. À bord se trouve bien sur le Secretari General Camarade Guilhem Pradet et sa garde rapprochée, mais aussi une dizaine de conseillers et autant de journaliste venue couvrir cette première rencontre depuis la réouverture du pays.
Durant tout le vol Guilhem Pradet a prit le temps de s'informer sur la culture nets'afaréenne via des notes données par son Commissariat aux Affaires Étrangères. Il va de soit que le Secretari General ne souhaite pas faire d'erreur ni d'incident diplomatique en ne connaissant pas assez son hôte.

Une fois arrivé à Kumdor, le Camarade Guilhem Pradet fut subjugué par la flore du pays, les couleurs, l'architecture, un dépaysement total. Accueillie au sein du palais Palazzio Alvarina le Secretari General serra longuement la main de son homologue pour les cameras.

Adiu, Bonjour cher Camarade je vous remercie de votre accueil au sein de votre magnifique pays! En effet nous avons trop longtemps regardé que le bout de nos chaussures, il est temps que les pays frères socialistes s'unissent et j’espère que notre démarche servira d'exemple aux autres pays frères qui serraient être trop frileux .
6123
Meles Zenawi a écrit :
Vous avez raison Camarade, je suis heureux de voir que vous etes en ethousiaste à l'idée de réassembler les socialistes du monde entier. Je vous ai préparé alors le traité fondateur de l'Internationale, nous pouvons le signer maintenant pour l'instituer au plus vite pour contrer la réaction qui se développe en particulier sur votre continent

l'Internationale Socialiste
-
Traité Fondateur de Kumdor



Les représentants socialistes et les dirigeants rassemblés à Kumdor déclarent :

PARTIE 1: Les Conditions d’Adhésion


1-La Propagande et la diffusion des idées pour les entités membres est libre tant que celle-ci ne rentre pas en contradiction avec les valeurs communes de l’Internationale Socialiste (IS)

2-Élimination des éléments fascistes, racistes et centristes au sein du parti, les travailleurs doivent être privilégiés

3-L’entité si celle-ci est contrainte doit envisager des actions illégales voire faire une guerre civile pour remplir le devoir révolutionnaire.

4-Dénonciation de l’impérialisme et du suprémacisme

5-Les entités adhérentes doivent s’opposer aux gouvernements cherchant à attaquer l’idéal socialiste.

6-Les entités adhérentes doivent chercher à influencer les autres entités.

7-Soutien (avec critiques autorisées) aux pays et partis adhérents

8-Toutes les décisions de l'Internationale doivent être exécutées.

9-La presse des entités adhérentes doit imprimer les décisions de l'Internationale Prolétarienne.

10-Si plusieurs entités adhérentes se retrouvent dans le même pays, elles devront collaborer et éviter le conflit.

11-Les entités adhérentes souhaitant adhérer à l'Internationale doivent se prononcer le plus tôt possible dans des congrès extraordinaires.

12-Les entités adhérentes sont anticapitalistes ou du moins contre l’économie libérale de marché. (soutenir une économie socialiste mixte ou tout autre type d’économie de gauche est donc
autorisée)

13-Une entité membre peut être un parti politique, un syndicat, une association, une entreprise collective (comme une coopérative), un groupe rebelle, un groupe religieux, un État ou une entité administrative.


PARTIE 2: Le fonctionnement de l’organisation



- Article 1 -

Le Commissariat à la Culture (CC) est un organisme international géré en commun par l’ensemble des ministres de la culture, des sports et de l’éducation des pays membres de l'Internationale. Elle a pour but de:


Créer des échanges culturels entre les pays membre
Créer des projets communs de nature sportive ou culturel (des expositions d’art continental, une coupe sportive afaréenn, etc)
Créer un Programme d’échange d’étudiants intercontinental
Aider les producteurs d’art en donnant des subventions.

Le CC aura un budget commun décidé à l’unanimité par le Comité de l’Internationale.


- Article 2 -

L’Internationale Socialiste se donne comme but de réaliser le socialisme dans le monde, de contrer l’impérialisme et le capitalisme et de préserver les peuples du monde.

Dans ce but, la Commissariat à la Défense est créée.


Le CD réunit l’ensemble des ministres de la défense des États membres qui la gère en commun. Elle agit comme une conférence permanente des États membres sur le plan militaire. Les membres s’engagent à un pacte mutuel de non-agression et une alliance militaire et diplomatique entre eux.
Les adhérents non-étatiques sont acceptés à siéger pourvu qu’ils soient armés.

Le CD aura un budget commun décidé à l’unanimité par le Comité de l’Internationale.

- Article 3 -

Le Commissariat à la Recherche (CR) est un organisme géré en commun par l’ensemble des ministres de la Recherche des États membres de l’IS. Elle a pour but de:

- Partager les connaissances scientifiques entre les pays adhérents
- Coordonner les recherches entre les pays membres
- Former des projets communs de recherches entre les pays adhérents

Le CR aura un budget commun décidé à l’unanimité par le Comité de l’Internationale.

- Article 4 -

Le Commissariat aux Territoires est un organisme géré en commun par l’ensemble des ministres du développement, du commerce et des territoires des pays membres de la Communauté Afaréenne. Elle a pour but de:

- établir des axes de liaison transafaréens
- Aménager les territoires des états-membres en construisant des bâtiments de liaison (comme des ports, des aéroports, des gares, etc) pour favoriser l’interconnectivité entre les états
- établir des nouvelles routes commerciales et favoriser le développement du commerce
- établir des entreprises publiques communes aux états membres

Le CT aura un budget commun décidé à l’unanimité par le Comité de l’Internationale.



- Article 5 -

Le Comité de l’Internationale (CI) est l’organe principal de l’IS. Elle est composée des des représentants (ou titulaires) officiels désignés. Elle dirige l’orientation de l’Internationale, établit les budgets de chaque commissariats et l’ensemble des grandes impulsions sont votées par les États membres.

Seuls les États membres peuvent siéger au Comité de l’Internationale.

Chaque état membre compte pour une voix. Les décisions doivent être prises à l’unanimité ou du moins sans vote contre.

Un Porte-Parole officiel sera désigné en interne et devra rendre compte des agissements et déclarations du Comité de L’Internationale.

Le Comité de l’Internationale siège à Kumdor.

- Article 6 -

L’Assemblée de l’Internationale est l’organe législatif représentant les peuples dans l’Internationale. Celui-ci est composé d’un député pour chaque pays entité membres. Celui-ci est désigné par l’entité. Le député ne peut siéger plus de 3 mandats cumulés. Le député peut être révoqué par son entité membre avec ¾ des votes internes.
Les élections internationales se font en même temps dans chaque entité tous les 3 ans.

L’Assemblée de l’Internationale peut proposer des lois, des réformes, sous réserve de la validation après du Comité de l’Internationale.

Elle peut bloquer une décision du Comité de l’Internationale avec 4/5 des votes.

L’Assemblée de l’Internationale siège à Castelnodac.


- Article 7 -

Le Commissariat à la Justice (CJ) veille à l'application des règles de l’Internationale et à l'uniformité de son interprétation chez les adhérents et chez les institutions de l’Internationale. À cette fin, elle contrôle la légalité des actes des institutions de l’Internationale et statue sur le respect, par les membres, des obligations qui découlent des traités. En cas de conflit entre deux paires au sein de l’organisation, celle-ci est compétente pour trancher l’affaire.

Elle est constituée de 2 juges (un homme une femme) par états membres et de 2 juges tirés au sort paritairement parmi les autres entités. Le tirage au sort se fait parmi les volontaires. Le tirage au sort est déclenché dès que le nombre de juges provenant d’entités non étatiques est inférieur à ceux provenant d'entités étatiques.

La délibération et les jugements se font à la majorité unanime.
Le Commissariat à la Justice (CJ) siégera à Castelnodac.
1005

Secretari General Camarade Guilhem Pradet

Le Camarade Guilhem Pradet sortie sa paire de lunette ronde et lue attentivement le traité, on pu voir durant la lecture sa tête hoché d'approbation. Il se fit alors amener par un de ses conseillers deux stylos fabriqués et gravés spécialement pour l’événement en Astac, dont un fut offert au Camarade Meles Zenawi. Puis il signa le traité qu'il montra ensuite aux cameras et photographes.

Ce traité cher Camarade est une aubaine et pose ici les bases pour que le socialisme se développe dans le monde entier main dans la main, mais aussi qu'il permette de nous rassembler et nous défendre dans le futur. Car il est vrai que au sein de l'Eurysie de nombreux pays capitalistes ou fascistes espèrent notre annihilation par un étouffement économique voir pire par les armes... Nous nous devons de leur faire croire que cela serait une grave erreur et pourrait engendrer un conflit que personne ne veut voir arriver sur ses terres.

En dehors de ce traité je vous proposes de nous entretenir en privé si vous le désirez afin de parler d'échange entre nos deux pays ? Quand dites vous?
550
Meles Zenawi a écrit :

Il attend que le Camarade finisse de lire le traité qui allait tout simplement changer l'histoire de la gauche mondiale. Après ça, il prend le magnifique stylo (qui sera ensuite le stylo officiel avec quoi le gouvernement nets'afaréen signe les traités internationaux) fabriqué en Astac, pour signer le Traité. L'internationale est née !

Le peuple nets'afaréen et tout le Parti vous est éternellement reconnaissant d'avoir permis de lancer un projet gigantesque qui va changer notre histoire... Oh pour un entreetien privé avec joie j'accepte, je vous écoute [après la séance avec les journalistes ils rejoignent une salle à l'abris des regards]
1005

Secretari General Camarade Guilhem Pradet

Voila, depuis la création de la République Populaire d'Astac le parti c'est donné comme mission de permettre à chaque Camarade Astacan d'avoir accès à des soins de qualités et le plus gratuits possibles. Il y'a encore trente ans nous étions au même niveau que les pays capitalismes en terme de soins et de technologie médicale. Malheureusement avec la politique de "l'Oustal" pratiqué par mes prédécesseurs, l'Astac a été dans un total isolement que nous payons aujourd'hui. Notre technologie dans la santé est obsolète , et nos médecins pratiquent une médecine en retard sur son temps. L'Astac a toujours mis un point d'honneur à être un modèle dans la recherche médicinale et offrir par delà le monde des soins aux plus démunis, ce que nous ne pouvons plus faire aujourd'hui.
C'est pourquoi je viens vers vous dans une idée de solidarité entre pays frère socialiste afin de nous aidez à rattraper notre retard, soit par l'installation d'universités modernes au sein de l'Astac ou par des programmes d'échanges étudiants entre nos deux pays ?
143
Je suis d'accord avec vous, il faut collaborer plus pour mettre sur pied un véritable programme scientifique des pays socialistes. j'accepte avec joie votre proposition !
427

Secretari General Camarade Guilhem Pradet

Cela me réjouit que que nous allons dans le même sens, je vous propose donc que nos administrations liés à l'éducation et à la recherche ce rapproche ultérieurement pour faciliter les démarches, afin que des étudiants Astacans puissent venir étudier dans vos universités ?
J'aimerai aussi que l'on ouvre chacun chez l'autre une ambassade diplomatique pour de futur dialogue.
Haut de page