29/08/2005
21:08:54
Index du forum Continents Eurysie Magermelk

Ambassade de la République chrétienne-militaire du Magermelk - Page 2

Département Fédéral des Affaires Etrangères


A l'attention de l'honorable Marc Evrand, Ministre des Affaires Etrangères de la République Chrétienne Militaire du Magermelk


Votre Excellence, je tiens à vous remercier pour votre message de soutien et de compatissance à l'égard des pertes de nos concitoyens lors de ce tragique naufrage. Je dois vous avouer que je vous mentirais si je disais que je n'ai pas été surprise de recevoir une missive de la part de la République Chrétienne Militaire, nos deux nations étant éloignées aussi bien physiquement, qu'idéologiquement, mais je ne peux que me réjouir d'une telle diligence diplomatique de votre part.
Oui, M. Thomas Eriksen manquera à ses proches et à nos concitoyens, mais il n'est pas le seul à avoir péri malheureusement, de très nombreuses familles Lofotènes sont endeuillées. J'ose espérer que peu de Maguerrois ont à vivre un tel drame, sauf erreur de ma part, il y avait très peu de vos ressortissants à bord, ce qui est une excellente nouvelle.
Les procédures et protocoles de la sécurité maritime devront être révisés et revus à la hausse pour empêcher uen telle hécatombe de se reproduire à nouveau. Les Provinces-Unies du Lofoten s'y engagerons.

Veuillez je vous prie, ainsi que votre gouvernement, de bien vouloir recevoir nos remerciements les plus sincères,

Cordialement

Mme Brunehilde Wanger,
Conseillère Fédérale aux Affaires Etrangères

conseillère
header


Aumérine, le 6 juin 2005
S.E. Le Maréchal Marc Evrand
Ministre des Affaires étrangères
République chrétienne-militaire du Magermelk
Tarkeft



Votre Excellence,

Bien que nous n'approuvons pas tellement le ton employé dans votre dernière missive, je cite : Aumérine est une grande nation d'Aleucie, et une coopération avec le Magermelk ne pourrait que la faire grandir ; sans nul doute dû à un manque de tact de votre part plutôt qu'un acte volontaire et délibéré de tenter de rabaisser ainsi le Reinaume d'Aumérine à un rang inférieur à celui de la République-chrétienne militaire du Magermelk, nous accusons cependant bonne réception de votre dernière missive et sommes ravi à l'idée de pouvoir entamer des pourparlers avec l'un des acteurs majeurs et incontournables du continent eurysien. Par conséquent, j'accepte donc de me rendre à Tarkeft à la date de votre choix dans l'espoir de pouvoir entériner ce fâcheux épisode et d'en tourner très rapidement la page afin de démarrer avec vous une nouvelle coopération militaire et économique.

Je vous prie de croire, Monsieur, en l’assurance de ma très haute considération.


signature
header


Aumérine, le 6 juin 2005
S.E. Le Grand Maréchal Benoît Grisette
Président de la République
République chrétienne-militaire du Magermelk
Tarkeft



Votre Excellence,

Au nom du Reinaume d'Aumérine et de Sa Majesté la Reine Élisabeth V, nous acceptons bien entendu vos plus plates excuses et acceptons la date du 20 juin prochain pour, nous l'espérons, voir naître une nouvelle coopération qui soit bénéfique pour nos deux nations.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma très haute considération.


signature
Haut de page