01/05/2004
05:10:06
Index du forum Continents Nazum Nikawa

[PRESSE] L'agence nikaoin des presses

969
Logo
L'agence Nikaoin des presses

Journaliste TV : Bienvenue à l'agence Nikaoin des presses !

Nous sommes une instance de réunification de toutes les presses du Nikawa ! Que ce soit une presse gouvernemental, étrangère, de droite, de gauche, c'est ici que toutes les presses du Nikawa sont réunies, et c'est d'autant plus pour cela que je vous prierais de faire attention aux noms des presses indiqués aux dessus des articles pour connaître leur point de vue et de ne pas fausser votre propre opinion !
Voici une liste des presses qui sont réunis ici et leur caractéristiques.

Liste a écrit :

° Agence de la Presse Gouvernemental (APG) : Presse publique financé par le gouvernement
° Le coup de poing national (CPN) : Presse privée d'extrême droite, journal de l'opposition parlementaire
° La nouveauté, camarade (NC) : Presse privée d'extrême gauche, considéré comme communiste par certains
° Les plantes, avant tout (LPAT) : Presse privée de gauche, axée sur l'écologie
° L'envers du décors (LED) : Presse privée se voulant être neutre

° Agence de la Presse Asiatique (APA) : Presse publique financé par le gouvernement, axé sur les informations internationales
2180
Agence de la Presse Gouvernemental (APG)

hopital
Photographie prise par l'APG, 23/01/2004

Le projet "EWIP", nouveau progrès industrielle

Dans une annonce du 22 Janvier 2004 à une conférence de presse dans la capitale de Pintuan, le porte-parole du gouvernement à annoncé le lancement du projet "EWIP" pour Electronics Work Industries Project. Un projet idéal censé relancer l'économie électronique du Nikawa. Le porte-parole à ainsi expliqué que ce projet était un partenariat entre le Nikawa et deux grandes entreprises privées du secteur de la construction et de l'industrie "Nokota Inc." et "Pingwan Industries Cie" et à énumérer une liste de missions.

La première mission que le porte-parole à expliqué durant cette conférence de presse est le lancement d'un projet de création d'industries électroniques dans la bordure limitrophe de Pintuan, censé ouvrir au mois de Avril 2004, trois de ses usines électroniques seront équipé d'équipements de productions d'une qualité supérieur avec pour chacun, 30 machine programmé pour le marquage laser et 5 machine programmé à l'impression combinées. Cette effort dans l'équipement est justifié par la grande vitesse de production qu'assureront ses usines à l'avenir et garantir un certains stock d'électronique. Le porte-parole ajoute qu'une convention à été signé entre les deux entreprises selon les clauses d'une promesse de partenariat entre ses entreprises et l'Etat du Nikawa.

La seconde mission du projet "EWIP" est d'assurer au Nikawa d'avoir des composants électroniques de nouvelles générations. C'est ce qu'a assuré un représentant de "Pingwan Industries Cie.", accompagné du porte-parole :

"Ce projet sera axé sur trois grandes principales fabrication : Les circuits intégrés spécialisés, les circuits imprimés et les condensateurs électrochimiques. Ce sont des éléments nécessaires à l'électrochimie et au semiconducteur. D'après les objectifs de l'entreprise fixé, le seuil à dépasser pour garantir les besoins des usines de fabrications spécialisé dans l'électrochimie et les semiconducteur, serait..Hmm..une fabrication à hauteur de 15.000 composants électroniques en une semaine. "

Pour simplifier ce qu'à été dit par le représentant de "Pingwan Industries Cie.", ses composants électroniques sont utile pour la fabrication d'ordinateur, de machine d'analyse biochimique et plus largement, dans tous les objets et toutes les machines utilisant un circuit éléctrique.
2619

La nouveauté, camarade (NC)



tain

Nous sommes allés à la base militaire au sud du Gwacho, pour un documentaire au quotidien des soldats Nikaoins. Avec une autorisation officielle du ministère des armées, l’objectif de ce documentaire était vraiment de s’immiscer dans les coulisses de l’armée Nikaoienne.
Pour cela, nous sommes accompagnés du Caporal Kin, qui sera notre guide tout au long de ce reportage. Nous le rejoignons à l’entrée de la base militaire. L’entrée est gardé par une cabine contrôlant les entrées et les sorties des véhicules, et pour les personnes à pied, il y à un checkpoint avec deux soldats vérifiant les papiers et les autorisations. Pour nous, nous passerons par le checkpoint sans beaucoup de difficulté, le Caporal Kin est quelqu’un de connu dans cette base militaire par ses faits d’armes, il est le meilleur tireur de la base militaire et c’est de ce prestige, que le Lieutenant Mitukawa, lui à donner le commandement de la 34ème brigade d’infanterie légère de l’armée du Nikawa.
Tout en continuant notre chemin vers la caserne de la 34ème brigade d’infanterie légère, nous questionnons le Caporal sur sa vie à la base, sa vie familial etc… Le Caporal est quelqu’un de très honnête, ambitieux et patriote, il nous explique que sa vie familiale n’est pas chamboulée, la particularité pour les métiers de l’armée, c’est que les aménagements afin de voir sa famille, sauf dans des cas exceptionnels, sont très facilement approuvés.
Le Caporal nous explique que cette année, sur les 12 missions qu’il à eu et les 9 mois d’entraînements, il à pu voir sa famille plus d’une centaine de fois, presque tous les week-ends.

Alors que l’on continue à parler avec le Caporal, nous arrivons à la caserne de la 34ème. La 34ème est une brigade fondée en 1993, elle fait parti des nombreuses brigades utilisant de l’équipement léger, sur le terrain, on appelle cette brigade « Flash team » car elle est souvent appelée pour des missions de reconnaissance ou des opérations éclaires. Nous rentrons dans la caserne.
Le caporal nous présente tous ses camarades, d’un côté de la caserne certains s’entraînent et font des exercices sportifs, de l’autre côté, certains se la joue poker. Les lits superposés sont très bien rangés et sont alignés le long du mur de la caserne. Le caporal rassemble ses hommes et c’est l’heure de l’entraînement.
L’heure de l’entraînement, c’est le moment où le Caporal met de côté sa gentillesse, un soldat entrainé, c’est un soldat qui ne va pas mourir dit-il à chaque fois qu’il doit faire une remarque sur un de ses camarades qui ne prend pas au sérieux l’entraînement. L’entraînement est divisé par plusieurs étapes, tous plus cruel les uns des autres, eau glacée, lynchage, boue… L’entraînement passe par tout. Pour vous donnez une idée, un des entraînements consiste à plonger un soldat torse nue dans une eau à 0 °C dans un baril, un sac sur la tête et trois ventilateurs qui tourne à plein régime en direction du haut de son torse, pendant deux-trois heures. Et ce n’est pas le pire.
2756

Les plantes, avant tout (LPAT)




panda prison



Le panda est au centre de tous les débats ses temps-ci, pour comprendre pourquoi, il faut revenir 5 ans en arrière. Lorsque le parc « Panda Land » était encore ouvert, il était un gigantesque parc animalier où les visiteurs pouvaient se promener librement sur un chemin de pavé gris, entouré de tous type d’espèces. Lors d’une journée de juin, où les pétales de cerisier flottaient dans le ciel et lorsque les cigales chantaient, une jeune famille s’était décidée à franchir la porte du « Panda Land ».
Lors de cette journée, Fukyui, le plus petit fils âgé de 5 ans de la famille s’amusait beaucoup dans le parc. Il courrait de partout et nageait dans un océan de bonheur, puis les parents de Fukyui le perd de vue. Aussitôt, les parents s’empressent de contacter le numéro du centre d’urgence du parc, et les gardiens donnent l’ordre de fermer le parc et évacuent les visiteurs, des policiers et des pompiers sont aussitôt appelés.

Durant plus d’une heure, les recherches continuent, jusqu’à que l’un des gardiens s’approchent près d’un panda, face à un arbre. Alors qu’il tourne le panda sur lui-même pour voir de plus près ce qu’il y avait entre le panda et l’arbre, c’est la stupéfaction qui envahit le corps du gardien. Le panda s’amusa à jongler avec la tête décapitée de l’enfant de 5 ans, l’enquête mené par les experts n’a pas abouti sur une conclusion exacte, mais l’idée principal retenu serait que le panda aurait tué l’enfant.
Et c’est aujourd’hui, que l’affaire ressurgit après qu’un panda ait blessé un gardien de zoo, d’un côté nous avons des citoyens plus sensibles aux questions écologiques et qui souhaitent uniquement remettre les pandas des zoos et des parcs dans leurs milieu naturels, en justifiant leur prise de position sur le fait que les pandas se sentent en danger dans un lieu clos et tentent de se défendre contre les humains. De l’autre côté, des partis d’extrême-droite et des citoyens moins sensible sont en faveur du passage d’une loi qui est actuellement en cours de discussion à l’assemblée, et qui stipule dans l’un de ses articles, l’extermination des pandas.

Le ministre de l’environnement s’est penché sur la question puis à voulu trancher la chose, sans passer par la proposition de loi. Le ministre de l’environnement à décidé en conseil interministérielle, de saisir une commission judiciaire et de juger les affaires judiciaires qui impliqueraient les pandas. Puis l’appréciation souveraines des juges sur les décisions prises seront considéré comme des arguments appuyant si il faut ou si il ne faut pas, utiliser l’extermination des pandas.

Dans 17 affaires sur 18 affaires judicaires impliquant des pandas, les juges ont décidé que par la nature alimentaire du panda qui est omnivore, les pandas peuvent être un danger pour l’homme mais ne nécessite pas une extermination, qui plus est, l’extermination d’une espèce d’animal entière est contraire contre les valeurs éthiques et morales de l’humain.
2278
L'envers du décors (LED)


laboratoire

Laboratoire biochimique et d'analyse biologique, près de Kiyashiri


La biochimie est-elle l'avenir de l'humanité ?



La biochimie est l'étude des réactions chimiques au sein des êtres vivants. La biochimie au Nikawa est apparue pour la première fois sen 1889, par la chimiste Wei Hui. Cette apparition du domaine est une conséquence d'une expérience volontaire faite par Wei Hui sur elle-même, le but étant d'analyser le fonctionnement des nerfs de la main et de la réaction naturelle de notre corps.
Depuis 1889, le domaine de la biochimie au Nikawa à été délaissé au profit de sciences plus utile et plus direct, comme la médecine. Mais c'est en 2000 que la biochimie connaît un essor monumental, qui inscrit même le domaine dans la plupart des universités de médecine au Nikawa.

Penchons-nous un peu plus sur la question que nous nous posons, la biochimie est-elle l'avenir de l'humanité ?
Pour répondre à cette question, nous rencontrons le Docteur Menghin, diplomé de l'université des sciences chimique de Pintuan, il à publié une thèse sur l'importance de la biochimie dans le futur.

Le Docteur Menghin affirme que la biochimie permettra, si la biochimie progressive à la même vitesse que maintenant, aux humains d'acquérir de nouvelles compétences grâce à la biochimie. Autant dans le changement des comportements chimiques au sein du corps humain que pour résoudre des maladies génétiques, qui n'ont aujourd'hui pas de remède.
Plusieurs expériences biochimiques dirigé par Dr. Menghin ont été parfaitement concluant, le dernier en date se poste sur l'altération du processus de pensée afin de modifier le chemin des informations du cerveau aux organes concernés.

Cette expérience à été a moitié concluant, le sujet d'expérimentation était un rat, habitué durant des mois de choisir à entrer dans une cage bleu, en paille plutôt qu'une cage rouge, après la modification des éléments chimiques utilisé dans le processus de pensée, le rat au lieu d'entrer dans la cage bleu, à tenté de faire entrer la cage rouge dans la cage bleu en essayant tant bien que mal de la pousser ou de la tirer, en mordant la cage. Malheureusement, après une quinzaine de minute de tentative, le rat est décédé, les jours d'après, des parties de son corps fut calcinés de l'intérieur à cause de l'implantation de Propyle, Butyle et d'octane. De plus, de sa tête à germé une espèce de tumeur proportionnelle à la taille de sa tête mais assez exposé pour ressembler à une Phlyctène.

Alors, la biochimie est-elle un domaine bienfaisant pour le futur de l'humanité ou alors, sera-t-elle le domaine de prédilection pour créer de nouvelles armes destructrices ?
2041

Les plantes, avant tout (LPAT)




Infrastructure



L'infrastructure de transport est-il un problème de volonté ?

C'est suite à une étude publié à la fin du mois de Février que cette question se pose très souvent parmi les entreprises de transport. Est-ce que les infrastructures de transports sont-ils insuffisants et pourquoi le sont-ils. Cette question, Kinu, camionneur de 37 ans se la pose régulièrement, il arpente les routes du Nikawa depuis près de 15 ans, il connait chaque recoin du Nikawa et ses routes par cœur. Kinu nous emmène à bord de son camion, un bon poids lourd renommé "Ginette", c'est à son bord qu'il se confie.

" J'ai toujours voyagé au travers du Nikawa par les routes, je connait les routes par coeur du Sud au Nord. Et d'Est en Ouest. Je sait ce qu'est le vrai problème ici, dans les infrastructures routiers, c'est qu'on à privilégier les routes dans les zones urbaines ! Ginette et moi, on à souvent besoin de transporter des marchandises d'un bout à l'autre, et c'est dans la campagne que les routes sont les plus délaissés. "

C'est un avis plutôt bien argumenté puis ce que l'étude cité plus haut, démontre que 37 % des routes rurales sont insatisfaisantes tandis que seulement 3 % des routes urbaines sont insatisfaisantes. Ces statistiques fâchent l'exécutif et c'est le plan de relance routier 2005 qui entre en jeu, le ministre des transports à annoncé un plan de relance afin de réduire le chiffre de 37 % à 15 %, au moins. Et cela, en rénovant les grandes axes routiers rurales. Les chantiers ont d'ores et déjà commencés, et c'est au plaisir de Kinu.
Partons, maintenant, voir Tao, président et chef d'une entreprise de transports de marchandise. Il nous montre sur un plan géographique du Nikawa, ce que le plan de relance 2005 change concrètement.

" De Pintuan jusqu'au Sud, la principal axe routière est l'autoroute A911. Cette autoroute passe par le centre du Nikawa, pour finir son chemin à Shifuku. De cette autoroute découle l'autoroute A914 et l'A91, l'A914 part vers Kiyashiri et continue son chemin vers les frontières à l'Ouest, l'A91 part vers le Gwacho.
Cette espèce de croix qui relie les grandes métropoles à la capitale, le plan de relance 2005 consiste à rénover les axes routiers qui en découlent et qui s'éloignent dans les villes plus petites. Vous voyez, c'est une espèce de floraison des routes de campagnes et ça fluidifiera le transport de marchandise dans le Nikawa "
3381
Le coup de poing national (CPN)


Democratie manifest



La loi organique de l’article 89 est-il une aberration démocratique ?

Une loi organique intitulé « article 89 » à été proposé par le gouvernement au Parlement populaire, majoritairement voté pour, il est envoyé en seconde lecture au Sénat. Mais en quoi pose-t-il problème ce fameux article 89. Le problème est que selon cette article, il sera possible pour le chef de l’état de modifier la constitution suprême selon des prérogatives banalisés puis ce qu’il est nécessaire que le Sénat vote pour à la majorité absolue pour appliquer l’article 89, que l’état-major militaire et le ministère des armées donnent leurs accord ainsi que le 1er ministre.

Il n’y à pas besoin d’être un professionnelle de politique pour comprendre que c’est une aberration démocratique, sachant que le Président Sanchi à une majorité parlementaire au Parlement populaire mais également au Sénat, donc forcément, si il veut appliquer l’article 89, il sera soutenu par une majorité dans les deux chambres. Le Président, au Nikawa, nomme les ministres et l’état-major avec le 1er ministre, donc pas besoin d’être un savant pour savoir que le Président Sanchi à placé ses partisans aux postes les plus importants que ce soit aux ministères des armées et à l’Etat-major. Et c’est aussi, encore, le Président Sanchi qui place au poste du 1er ministre la personne de son choix, et là encore, forcément c’est un partisan.

Imaginez, ne serait-ce qu’une seule seconde à quel point, politiquement, le chef de l’état serait tout-puissant. La constitution suprême pourrait être modifié simplement par décision du chef de l’état avec l’accord de ses partisans, si demain, il est décidé que la langue parlée soit l’anglais, alors Mr. Sanchi l’imposteur, pourra quand il le souhaite l’appliquer dans la constitution.
Tous les groupes d’oppositions parlementaires sont d’accord pour se dire que l’article 89 est un modèle antidémocratique au profit d’un système totalitaire, juridiquement, politiquement et humainement, c’est comme ouvrir les portes du Paradis au Diable. Nous avons interviewé une parlementaire d’extrême-droite pour nous expliquer ce qu’elle en pense, c’est Madame. Hinjuan avec qui nous nous sommes entretenus. Voici un petit extrait.

Interview a écrit :
Q : L’article 89 a eu 382 votant pour au Parlement populaire, comment pouvez-vous expliquez cela ?

Mme. Hinjuan : Le journal officielle stipule le nombre de votant « POUR » et le nombre de votant « CONTRE », il ne comptabilise pas les votes blancs. Ce jour-là, tous les groupes d’oppositions ont été absent du Parlement. Même si ça n’aurait pas suffi à voter contre, ce nombre élevé est dû à l’absence des groupes d’oppositions.

Q : L’article 89 doit passer au Sénat, très bientôt, que prévoyez-vous pour la suite ?

Mme. Hinjuan : Il sera voté. Qu’on le veuille ou non, l’article 89 passera et sera inscrite dans la constitution. Notre seul barrage à cette article totalitaire serait un amendement proposé par le Sénat, mais là-encore, il faut qu’une majorité soit d’accord.

Pour compléter cette interview, nous avons rempli une étude simple parmi des citoyens, sans distinction, du Nikawa. Nous avons questionné 372 Nikaoin du Pintuan et 792 citoyens du Shifuku. La question posée à ses citoyens était : « Que pensez-vous de l’article 89, actuellement en vote ? ». 67 % d’entre eux trouvent l’article 89 anti-démocratique et ont peur, pour la plupart d’entre eux, que tous les pouvoirs restent entre les mains du chef de l’Etat. 13 % d’entre eux ne savaient même pas que l’article 89 existaient, et 20 % d’entre eux font confiance à la démocratie Nikaoienne pour ajouter des prérogatives qui contrebalancerais ce pouvoir constituant.
Dans la plupart des citoyens questionnés, une très grande majorité se trouve entre 18 et 30 ans.
1752
Le coup de sport national (CSN)

Equipe

L'équipe national Nikaoienne au point mort

L'équipe national de football du Nikawa est aujourd'hui au point mort. Alors qu'elle à eu un parcours brillant, notamment durant la Coupe du Nikawa, où exceptionnellement les U20 ont pu créer une équipe séparé de l'équipe national et ont remporté, haut la main, la coupe.

Malheureusement, depuis 2002, l'équipe national est au point mort, enchaînant les défaites cuisantes dans des matchs amicaux contre des clubs locaux, l'équipe national régresse dans le classement national et on y voit là-dedans un abaissement du moral des joueurs. C'est bien évidemment stupide de penser que le joueur Liang s'est laissé abattre durant tout ce temps, puis ce que c'est lui qui à eu le plus haut taux de pourcentage de possession durant tous les matchs de l'équipe depuis 6 ans. Il est le meilleur joueur et attaquant que le club n'ait jamais eu, avec 53 but cadrée, il est aujourd'hui le seul Nikaoien à paraitre dans le TOP 30 des meilleurs joueurs de football du monde.

Mais cette légende, bien que le moral reste en hausse chez lui, à subit un drame qui aurait pu toucher moi, vous, n'importe qui. Liang à subi, il y à 1 mois, le décès de sa mère qui est décéder naturellement, de vieillesse et pourtant, ce n'est pas ça qui achève son moral. Même lorsque Liang à eu sa blessure au genou lors de son match contre le club du Gwacho Football Team, il à toujours réussi à s'entraîner même avec sa blessure. Son entraîneur et le coach de l'équipe le surnomme "Terminator", certains fanatiques de football parlent même des "Jambes en acier renforcé de Liang".

Malgré que Liang soit un joker pour l'équipe, elle n'empêche pas que l'équipe n'arrive plus à décoller et briller comme avant, dans le classement elle se laisse doubler par des clubs locaux comme le fameux Shifuku FC et le Riung-Du Team Club, avec 6 points de plus dans le classement, le Shifuku FC détrône la vedette de l'équipe national. Les paris ont chutés et les cotes sur toutes les plateformes de pari sportifs ont baissés drastiquement.
3122
La nouveauté, camarade (NC)

Conflit d'intérêt

* L'oppression politique et culturelle de l'Arkencheen

Comme vous le savez la présidence fédéraliste de l'Arkencheen rencontre notre illustre comédien qu'est ce Sanchi, libéraliste et stupide, deux mots qui vont bien ensemble. Au cours de cette discussion, des contacts loyaux nous ont affirmés que le comédien Sanchi, Président de la République idiocrate du Nikawa, compte rendre comme monnaie national l'Ecobelt, le fameux projet de la monnaie international de l'Arkencheen. Je vais vous démontrer à quelle point l'Ecobelt va nous porter préjudice à l'avenir.

I. Une souveraineté économique perdu

En adoptant l'Ecobelt, d'une part le Nikawa va perdre la domination qu'il a sur le Yuang, la monnaie actuelle et va peu à peu basculer sur une monnaie internationaliser, qui n'a d'histoire que le seul symbole qu'il y à sur ses billets. L'Ecobelt est vanté par l'Arkencheen pour ses bénéfices mais c'est encore une fois, un grand mensonge puis ce que le Nikawa n'a pas du tout de bénéfice à se faire, là-dessus. La souveraineté économique que le Nikawa possède sur le Yuang sera perdu, en même temps que cette monnaie.

II. Une tentative de monopolisation de la puissance

Penchons-nous plus du côté de l'Arkencheen, c'est le pays qui est actuellement le plus puissant dans presque tous les domaines. Avec une économie forte, une armée puissante et une influence politique sur le monde entier. Il est si puissant qu'il pourrait être véritablement le chef dominant du Monde. Mais cette puissance n'est rien comparé à la course des nations vers une économie et une puissance militaire forte. Depuis déjà un petit moment, beaucoup de pays émergent et connaissent des essor économiques stupéfiant, l'état du Nikawa en est la preuve.

Vous vous dites sûrement, mais ou veut-il en arriver ?

Je vais vous répondre tout de suite, l'Arkencheen constate que les petits états commencent à progresser en évoluant avec une économie de plus en plus forte et une puissance militaire de plus en plus affirmé, que reste-t-il à l'Arkencheen si un pays le concurrence économiquement et militairement, il ne lui reste plus rien. Alors, l'Arkencheen s'appuie sur l'influence politique, troisième facteur de sa puissance, en inventant une monnaie prétendument international alors que c'est juste une technique pour affaler sa puissance politique à travers le monde. Il cherche à monopoliser la puissance. Une fois que tous les pays seront tombés dans le piège de l'Ecobelt, il sera déjà trop tard, puis ce que ce sera déjà une monnaie forte, dirigé par l'Arkencheen.

III. Une dépendance à l'Arkencheen

Pour finir ses explications avec le démoniaque Ecobelt, la personnification même du capitalisme sous un masque de libéralisme, c'est que si le Nikawa se soumet aux conditions de l'Ecobelt, alors le Nikawa sera dépendant de l'Arkencheen, en plusieurs points.

A mon avis, l'Arkencheen ne va pas laisser d'autres états membres à l'Ecobelt produire la monnaie, dans ces cas-là, ce sera l'Arkencheen qui produira cette monnaie en grande quantité qu'il enverra. Cette dépendance monétaire sera un outil de pression par l'Arkencheen, si d'éventuelles conflits apparaissent dans le futur, entre l'Arkencheen et le Nikawa.

De plus, l'adoption de l'Ecobelt par le Nikawa va favoriser le tourisme d'Arkencheen vers le Nikawa, l'arrivée en masse d'entreprises étrangères et de plusieurs autres facteurs qui vont entrer en compte. C'est aujourd'hui, avec tristesse, que je vous annonce que nous sommes un Etat ravagé par un patriotisme résiduelle.
2728
L'envers du décors (LED) : Presse privée se voulant être neutre

immigr

L’immigration de masse est-il une bonne chose ?

L’immigration de masse à été fortement observé depuis les années 2000, et est toujours en constante évolution. La cause est que la politique d’immigration du gouvernement actuelle est un gouffre sans fond, basé sur un contrôle douanier exceptionnellement faible, la plupart des personnes traversant la frontière ont pour objectif de s’installer en Nikawa.
Pour représenter cette partie de l’immigration qui tend à s’installer ici, voici un tableau démontrant les différentes données liées à l’immigration.

Sur la totalité de toute l’immigration arrivant au Nikawa, 30 % d’entre eux ont pour objectif de s’installer au Nikawa. Et sur ses 30 %, 80 % viennent des pays plus au sud de Nazum, là où la situation est instable.
Bien évidemment, ses chiffres ne veulent presque rien dire, mais c’est pour démontrer à quelle point l’immigration de masse est présentement importante au Nikawa, les 70 % de l’immigration qui viennent au Nikawa le font pour les études, le travail, ou d’autres objectifs qui ne visent pas à s’installer au Nikawa. D’ailleurs, on ajoutera que la plupart de cette immigration « positive » provient de pays beaucoup plus stable et développé comme le Lavyria mais encore l’Aryédie ou l’Ashtra.
Cette immigration qui cherche à s’installer en Nikawa représentent 89 % des habitants des quartiers populaires, ses fameux quartiers populaires qui est à l’origine de 98 % des délits et source de la délinquance.

Alors, d’un côté, cette immigration « positive » qui est constitué d’étudiant, de touriste et de travailleur reste une immigration temporaire et qui fournisse des certains points bénéfiques au Nikawa. Pour ce qui est de l’immigration « négative », il est un fléau qui n’est voué qu’à plonger le pays dans une sorte de cercle vicieux d’un pseudo hôtel qui accueillerait les réfugiés de zones instables. D’autant plus que nos chers clients ne sont pas des plus sympathiques, il n’y à qu’a voir vers les quartiers insalubres de la capitale, entre vols, recels, délinquances en tout genre, l’immigration de masse touche à toutes les couches de la société.
L’extrême droite au Parlement est très clair, lorsqu’elle fait une proposition de loi, la plupart ont pour objectif de contrecarrer le système d’immigration pleinement absurde puis ce qu’il est censé, pour le gouvernement et l’institut de la politique d’immigration gouvernemental, filtrer les immigrations dites « négative », celle qui vise l’amassement de personnes dans l’objectif de s’installer.

Pourquoi laisser l’immigration « négative » faire ce qu’elle veut, et ne laisser passer que l’immigration « positive » ?

C’est un problème de gestion gouvernemental sur plusieurs aspects, la politique du gouvernement se base sur un filtrage très faible au niveau des frontières pour combler les trous qui se creuse dans les métiers les moins appréciés de tous, de cette immigration négative se soustrait une petite part qui rejoint l’immigration « positive », et selon le gouvernement, c’est un risque à prendre.
Haut de page