06/09/2005
09:41:24
Index du forum Continents Eurysie Astac

[Culture] - Commissariat aux Affaires Culturelles

449
Commissariat aux Affaires Culturelles:


Bienvenue au Commissariat aux Affaires Culturelles, ici nous sommes heureux de vous présenter la riche culture Astacane. Sa langue, ses chants et poètes, ses danses, sont sport et tant d'autres sont inscris aux patrimoines de la nation et placés au même niveau que la constitution.
Regardez, écoutez, jouez, peut être sauriez vous oublier nos différences pour mieux se comprendre...

Commissaire Camarade Carlotta Verrez
1021
Equipa Nacional Astac:


L'Equipa Nacional Astac, surnommée les Eiris est l'équipe nationale de football Astacane.Elle est créée officiellement en 1935 par la Federacion Astac de Fotbòl pour concourir dans les compétitions internationales. En 1981, la République Populaire d'Astac organise la coupe du monde de football, ce qui permet à son équipe d'être directement qualifié pour les phases de poules. Les Eiris créerent la surprise en se qualifiant pour les 1/4 de finale pour leur première coupe du monde, match perdue malheureusement au tir au but.
Le football étant arrivé bien plus tard que le rugby dans le pays, l'Astac tend aujourd'hui à rattraper son retard sportif et à devenir une nation de premier plan dans le football.

Composition de l'équipe:

N-Guyal/Gar.
P-Puygdech/Gar.
L-Prad/Gar.
A-Bayogo/Def.
A-Ledac/Def.
R-Castelac/Def.
O-Simouko/Def.
S-Bolivac/Def.
J-Montperzat/Def.
P-Gastonac/Def.
Q-Mazzet/Def.
M-Topal/Mil.
B-Bayrou/Mil.
N-Estadac/Mil.
O-Nodac/Mil.
O-M'bouara/Mil.
A-Auzat/Att.
M-Garona/Att.
R-Balat/Att.
R-Castanat/Att.
D-Bouloc/Att.
P-Duypech/Att.
G-Amat/Att.

Susceptible d'être modifié en fonction du RP footballistique
2159
Le pont de Gassou monument millénaire, symbole de la résistance Astacane :


Pont de Gassou, en une belle journée d'été.


Le Pont de Gassou sur le fleuve de la Rouga est situé à la frontière entre les républiques autonomes de Madenha et de Garderac.
Sa construction commença en 972 par le seigneur local le Comte Ramon III, afin de raccourcir le temps de voyage vers les seigneuries voisines. A ce temps la il n'existait aucun point de passage en amont du fleuve.
Le premier édifice fut construit en bois avec les bases de pilier fait de pierre, son passage est soumis à une taxe dit droit de péage.
Le pont de Gassou étant devenue un point de passage stratégique, il va rendre la famille comtale immensément riche par le passage de marchandise mais aussi par la guerre. En effet, le Marquisat d'Astac rentra plusieurs années après la construction du pont en guerre contre le Comté de Madenha. Tout comme la taxation des marchandises, les ost médiévales passant le pont le furent aussi.

Au fil des siècles, le pont est agrandie, amélioré, d'une structure de bois, il passe à de la pierre. En 1241, trois tours fortifiés sont construites permettant de mieux contrôler la frontière d'Astac devenue alors un royaume.

Lors de l'an 1293 une bataille va faire rentrer le pont de Gassou dans l'histoire Astacane, elle va opposer le Royaume d'Astac au royaume voisin. Dessus vont combattre cinquante chevaliers Astacan contre plusieurs centaines de chevaliers ennemies pendant plus de deux jours, créant ainsi la légende du peuple résistant.
Par la suite le pont va continuer d'être emprunter mais va perdre de son importance avec la création de nouveaux de point de passage sur le fleuve.
Bien plus tard en 1929 une nouvelle bataille va conforter la légende, en pleine guerre civile les communistes vont se retrancher dans le comté de Madenah et faire sauter tout les ponts au sud du Gassou laissant ce derniers comme seul accès à la région sur des centaines de kilomètres.
Les deux camps vont ensuite s'opposer par une terrible charge à la baïonnette sur le pont remporté par les communistes, la bataille permit de fixer les troupes ennemies pendant que le Général Camarade Fabian Hadal reformait ses unités pour la contre offensive de Novembre.

Aujourd'hui le pont de Gassou est un musée et un symbole Astacan, chaque année on commémore dessus la bataille de 1929 tournant historique de la guerre civile.
300 000 visiteurs visitent le pont chaque année, ce qui en fait le 5 eme monuments Astacan le plus fréquentés.
Haut de page