26/03/2005
02:31:09
Index du forum Continents Nazum Ashtra

Encyclopédie

13406
L'Histoire de l'UNION D'ASHTRA
ou comment en est on arriver là ?


L’histoire de la région ne pourrait se résumer en quelques paragraphes, étant donné que celle ci s'étend sur près de 5000 ans... elle naît dans l'actuelle région de l'Ashtra. La civilisation de la vallée de l'Ashtra apparaît !

L'Ashtra ancienne


les dernières recherches ont montré qu'elle commence il y a 5000 ans. Effectivement les objets retrouvée dans la Vallée de l'Ashtra situé je le rappelle dans l'actuelle vallée de l'Union s'étendant du nord des chaînes montagneuses en passant par une large vallée jusqu'à un immense delta se jetant dans le golf du Nengal. Le berceau de la civilisation Indo-aryenne vient d’apparaître.

L'Ashtra paléolithique entre– 14000 ans avant notre ère et 25000


Des anciennes présences humaines ont été retrouvées dans la vallée de petits hameaux et de petits habitats regroupé autour de champs, l'agriculture primitive est née.
Ces habitats que l'on considérerait de fortune sont les prémices des futurs villages et ville de l'Ashtra bien qu'ils non rien à voir avec ceux ci. Cependant une large partie du peuplement reste nomade. Cela prouve tout de même le début de la sédentarisation dans la région. Il est probable que nos ancêtres ont reconnu dans ce paysage une opportunité de s'y installer l’agriculture y est facile le fleuve apporte du limon favorable à une agriculture intensive pouvant nourrir la population et assurer sa croissance démographique, la présence d'une faune importante assure quand a elle l'apport essentiel en protéine carnée, l'eau est à porter de main grâce au fleuve, l'accessibilité peut escarpée, et le site est protégé d'éventuel envahisseurs par les déserts ou montagnes environnantes permette d'entrevoir un peuplement plus important.

L'Ashtra néolithique

A la suite de cette période les fouilles ont pu mettre à jour des objets tel que des porterie, des chemins reliant divers villages qui pourraient expliquer la naissance d'un commerce de type troc dans la région et la naissance d'une infrastructure routière primitive.le peuplement reste encore largement nomade au grès de la mousson et des trocs

L'Ashtra de l'arrivée du premier âge d'or

La présence de route de cité de tailles variables mais non comparable à celles existant actuellement. Permettre d'entrevoir l’urbanisation de la vallée, la naissance d'un véritable réseaux routier, les villes forment une grappe de raisins tout le long du fleuve et la présence de port dans le golf de Nengal . Ce qui fait penser à unité administrative politique. C'est à ce moment que les premiers signes religieux naissent, ainsi nous avons pu retrouver des symboles de religion agropastoral sous forme de dessins certainement mais aussi écrite. Les premières formes d'écrits naissent...

L'Ashtra du premier mode de gouvernance

les villes nouvellement crées apportent de nouvelles opportunité tel que l'architecture qui semble prendre de la hauteur et de la grandeur ce qui nous conduit aux premiers lieux de cultes et de siège du pouvoir politique.

Le pouvoir politique commence à organisée la vie de la cité dans un mode de gouvernance encore inconnu à ce jour par le fait de manque d'écrit car nous restons toujours pour une large majorité à une culture agropastoral orale.

L'Ashtra naissance économique

cette nouvelle révolution voit l’apparition des ateliers de confection de textile, de bijoux, d'art, de poteries,... ainsi que l'évolution des compétences du peuples vers les bâtisseurs pour l’architecture tel que la construction de ponts. La nouvelle agriculture arrive avec l’apparition de canaux irrigation, l'élevage sédentaire et l'utilisation des éléphants pour les travaux lourds Qui permet de soutenir la natalité et d'avoir de meilleurs conditions de vie avec l'élévation de l’espérance de vie ce qui permet une croissance démographique exponentielle. Les premières pièces de monnaies apparaissent l'Adiv !

L'Ashtra naissance du religieux

c'est à ce moment que naisse les premiers textes religieux prémisse d'une culture qui va qui quitter l'oralité pour aller vers l'écriture. La littérature va permettre ce changement. À travers des textes symbolique et d'écrit saint raconté l'épopée et fantasmant un destin comme le Barrayana et Mahabrayanna conservée toujours au conservatoire national. Ce qui va conduire à L’hindouisme. Cette nouvelle religion, ancienne pour nous autre, va amener une homogénéité à la région. Religion polythéiste comportant plus de 100 divinités tel que Shiva, Brahma, Shakti, Vishnu pour les principaux.


Tout ce ci constitue le premier age d'or!

L'Ashtra du premier empire

Le premier empereur est Katosha son nom est connu dans toute la péninsule indo-aryenne né dans l'actuelle vallée de l'Ashtra, réussit à unifier dans un ensemble administratif politique économique et ainsi crée une nouvelle culture dominante sur la région : la culture indiria! La ville actuelle de Vallisnériapur est fondée, carrefour de routes commerciales elle permet le contrôle de la vallée par son centre.

Le nouveau peuplement se sédentarise les villes, grandissent ce qui procure une immigration massive dans la région attiré par la nourriture en abondance et la capacité de sécurité qu'apporte cette entité qu'est l'empire.

Cet empire nous laisse des monuments et un savoir abondant tel que l'astronomie, les début des mathématiques...

L'Ashtra des incursions

Les premières incursions arrivent ! Les aryens

attiré par les richesses ce peuple venus du nord de culture turco-mongole dite Turcique apporte avec lui la chute de l'empire Katoshaien. La capitale Vallisnériapur perd son statut mais reste au centre des routes de commerce.

Cette nouvelle population s'installe désormais en Ashtra où elle va prendre le contrôle de la région apportant aussi de nouvelles connaissances, de nouveaux savoirs la culture indo-aryenne naît. Ils construisent de nombreux temples et font évoluer la religion : l’hindouisme contemporain que l'on connaît aujourd’hui. De nombreux palais sont construit pour les divers rois princes...

L'empire tombé ils réorganise la vallée en un système pluriel de ville état et de provinces diverses avec chacune ses spécificités culturelles linguistique toutes dérivés de indo-aryen.
Les villes ainsi libre de toute forme de gouvernance supranational et leurs mises en concurrence, vont se développées à grandes échelles.

La deuxième incursions vient de l'Est ! Les chinois

les chinois qui occupent les vastes plaines réussissent à franchir les déserts et montagnes attirés eux aussi par la richesse... Ils s'installeront principalement dans le sud sur la côte eux aussi apporte de nouveaux savoirs, tel que la maîtrise du judiciaire, bien qu'il intégreront très vite la culture dominante au profit de la leur...

La troisième incursions vient cette fois de l'ouest ! Les Arabo-persique

Nouvelle domination de la vallée, Vallisnériapur retrouve sa primeur de capitale. Ce nouveau peuplement apporte avec lui la philosophie, les sciences nouvelles tel que les mathématiques contemporain. Ils vont construire les palais, tombeaux, monuments. Tout ceci dans un mélange perpétuelle avec la culture indo-aryenne. Et fonde le sultanat de Vallisnériapur. La décadence de ce sultanat le conduit à sa propre chute.

L'Ashtra du second empire le second age d'or

le second empire celui ci indo-aryen va cumuler les apports de toutes les incursions et fondés les dernières grandes villes que nous connaissons. Les villes s'agrandissent les palais pullule, l'immigration est massive. la dynastie Hashtraya gouverne pendant plus de deux siècles.ce qui permet une stabilité politique, ils unissent la vallée, les revenus du commerces sont important et valide l'enrichissement de l'empire, les arts les sciences explosent, la création des universités voit le jour ! La religion est mise en second plan en rapport aux valeurs impériales. Cela continue jusqu'à l’arrivée des colonisateurs.

L'Ashtra au temps des colonies

L'Ashtra des colonisateurs

Des étrangers du continent vont ainsi investir les côtes sous forme de comptoirs et ainsi prendre le contrôle de l'embouchure du fleuve et s'assurer le contrôle de l'amont de celui ci. Peut à peut le contrôle commercial se transforme en contrôle militaire ce qui conduit le second empire des Hastrayas à vaciller puis à s'écrouler par les problèmes interne souvent dû à la politique des différentes unités urbaine. Ces nouveau dominateurs venus de par les mers, océans ou de beaucoup plus loin au nord ouest, technologiquement plus avancée dans le domaine militaire vont dominé la région pendant prés de 200 ans. Et politiquement plus malins ils vont jouer sur les différences culturelle des villes ou territoires de l'empire et les amenés a leurs paroxysme. La chute est du second empire est acté ! Ils vont avoir un apport essentiel dans la structuration de la vallée l'Ashtra par les chemins de fer, les routes aux largeurs et plus confortable pour le commerce global. Il garde cependant la monnaie, les apport antérieurs de la civilisation de l'Ashtra. La structuration passe par l'annexion des territoires de la péninsule dans des dominions immenses. C'est la plus grande entité indo-aryenne crée jusqu’à maintenant. Il vont aussi amené un code juridique contemporain comme le code civil qui avant je le rappel était essentiellement religieux ou nobiliaire. Il vont ainsi réformé les sciences, normé les savoirs, les mœurs, la vie au quotidien. Ils apportent avec eux et non des moindre le principe de constitution ce texte régis au niveau judiciaire le rapport à l'état. Ces grandes réformes étatique vont permettre l'instauration futur d'un état contemporain indépendant et ainsi permettre l'émergence d'une partie de la population locale au statut de citoyen de ses empires.

L'Ashtra de la décolonisation

ces nouveaux codes juridique éveil donc une partie de la population qui vont avoir accès peut à peut à l'instruction, à la réflexion sur les codes des dominateurs. Ils entendent vaguement parlé d'une révolution ou tout les être humains sont libre et égaux devant la lois, celle ci va se confirmer par des tabloïds glissées sous le manteau. Une nouvelle qui va conduire le peuple à s’organiser autour de corporations, d'associations de défense, pour se transformer en mouvement de revendications. Ces mouvements de revendications vont réclamer des droits similaires aux dominateurs les droits de la terre, les droit économique, et l'accès à l'échelle sociale. Ils vont aussi s'apercevoir que la majorité des produits et biens vendu sont exportés en masse vers ces lointaines métropoles pour enrichir leurs propres intérêts. Si bien qu'ils vont commencer leurs revendications par la marche des épices, car les dominateurs fixe les prix celons la lois du marché, mais taxe la consommation locale de la population indo-aryenne dominée et qui n'a pas un statut de citoyen à part entière.la marche à fusionner toute la population de la vallée de l'Ashtra et bien au-delà la péninsule toute entière. Les mouvements vont prendre différentes formes mais toujours non violent la philosophie du Himsa est né, avec elle le mouvements des droits de l’être humain et la pensée démocratique fait son apparition. Les différents mouvements conduisent les dirigeants de ces dit mouvements à l'emprisonnement mais la population résiste par la désobéissance civile à savoir le non paiement des taxes, les premières grèves du territoires, et par des manifestations de grandes ampleur... bien que celles ci soit réprimée dans le sang et la douleur cela ne ralentit pas du tout le mouvement, cela conduit même à amplifier ses rancœurs, et ainsi à fédérer les contestations en un seul mouvement demandant le départ des coloniaux ! Le mouvement ainsi fédéré submerge les colonisateurs, ses actions paralyse la région au niveau économique et mène aux départ des dominateurs par la fuite de leurs souverains. Peur que cela dégénère en révolution qui pourrait atteindre leur intégrité physique. Le documents officiel de rétrocession est acté à Vallisnériapur en 1956 ( un an après sa sœur jumelle l'Aryédie ).

l'Ashtra indépendante et la naissance des premières républiques.

L'Ashtra de la première république

Les différents États de l'Ashtra s'unissent sous une même bannière : la république de l'Ashtra.
Les différentes villes, états voulant assurer leurs sécurité par la fédération de leur valeurs et sans qu'aucun dirigeants n'émerge choisit la voie républicaine, la voie de la représentativité. Grâce aux brassages culturels ethnique la civilisation indo-aryenne choisit une capitale Vallisnériapur et s'organise autour de celle ci en une unité administrative, politique, économique, et militaire. Et instaure une langue commune l'Hindi, et une monnaie l'Adiv. La restructuration est rapide notamment par l'apport de sa «diversité» culturelle. Les grands monuments inspiré de son passé apparaissent qui deviendront les institutions du pays le congrès parlementaire, la chambre des représentant des États, le palais de la présidence,la haute de cour de justice,.... mais ceci conduit inévitablement à se poser la question de l'accès maritime, étant donné que sur la côte ouest se trouve un nouvel état sœur l'Aryédie. C'est ainsi que la première guerre territoriale de la nouvelle république arrive la partie sud orientale et ainsi conquise afin de permettre une façade maritime plus importante pour les échanges commerciaux. L'armée n'a connu que très peu de résistance étant donné que cette partie était déjà sous influence ashtranéene. La forme de l'état actuelle voit le jour.
La chute de la république de sa voisine l'Aryédie lié à l'assassinat de notre alliés Mr Beeki et sa femme et l'avènement de la dictature puis de sa monarchie absolue de droit divin ont conduit la grande réforme institutionnelle celle que nous connaissons actuellement : la seconde république.

l'Ashtra de la seconde république

la grande réforme donne à notre nation une nouvelle constitution basée sur les droit de l’être humain, inspirée des institutions des dominateurs, et le fameux assassinat conduisant à la dictature d'Aryédie a conduit la réflexion à plus de contingent citoyen aux seins de ces institutions, l'université politique est crée afin de donner un corps de fonctionnaires, politiciens chevronné de compétences et d'amené plus de société civile de tout le territoire. Et ainsi de contrecarré toute forme de prise de pouvoir par le militaire ou milices en réformant son domaine à la défense du territoire, les religieux sont mis à l'écart par la séparation strict des pouvoirs temporelle l'état, le civil des pouvoirs spirituel, soutenant la noblesse, et bien-sur le clergé. L'état démocratique et laïc est né.

L'Ashtra de la troisième république suite et fin! 2003 2004

Le manque de volonté étatique dans la vision globale de la nation ont remis en cause la seconde république, la naissance d'un contexte géopolitique global l'avènement du communisme, du libéralisme économique politique sociale, ou le choix d'une troisième voie conduise l'état à devoir se moderniser : la troisième république. Elle changera également de nom en prenant celui : d'union d'Ashtra. Les nouvelles élections sont un succès phénoménal avec un taux d'abstention nettement bas proche deux pourcent, un nouveau drapeau est également crée, et se dote même d'un hymne national qui entre officiellement dans la constitution bien que celui ci était déjà présent mais non officel.

La présidente est élue, Indira Pratala accède au pouvoir en 2004 et s’inscrit dans l'histoire riche de la civilisation de la vallée de l'Ashtra pour l’emmené dans le futur !!!
6179
Société


La société ashtranéenne est une société ambivalente, changeante…

La société est libertaire dans le sens ou chaque individu à des droits, devoirs dans lequel il peut s’épanouir car les institutions lui garantissent un côté sécure. Le principe de non-agression de non-violence appelé «Himsa» reste prédominant de par son histoire. La liberté individuelle ainsi que la propriété d’autrui est largement respectée même si l’on observe une montée de la délinquance. De même la culture étrangère est source de découverte, d’exotisme. L’ouverture d’esprit quant à l’autre est largement répandue puisque l’union est basée sur des différences culturelles. Les mentalités sont en perpétuelle évolution souvent dans la recherche de plus de liberté, d’équité.

La grande jeunesse de la population lui garantit, la capacité à oser aller de l’avant, à remettre en cause les traditions telles que le patriarcat, le mariage, par exemple. Mais cela implique aussi que toute nouvelles génération arrivent sur le marché du travail, et un investissement important dans l’éducation. Les jeunes restent encore sous la coupe des traditions, souvent leurs sexualités reste discrètes, il est mal vue de s’embrasser en public ou d’avoir un comportement de séduction trop intense envers l’autre sexe. Il reste plus ouvert et tolérant que leurs aînés notamment sur l’homosexualité. L’envie de changement se fait sentir dans toute la société, la demande de plus de loisirs, de voyages,…

Les femmes ont les même droits que les hommes mais reste encore sous représentée dans les organes de direction, les salaires sont différents à compétences égales, elles sont moins libres que les hommes concernant leur habillement en public notamment en campagne. En ville elles ont généralement plus libre dans leurs choix. Les femmes sont en demande de plus d’égalité et d’équité au domicile et sur leurs lieux de travail comme les tâches ménagères ou à «compétences égales salaires égal», et en campagne elles réclament l’arrêt d’un patriarcat traditionaliste. Le ratio sexe est également déséquilibré ce qui fait que dans certaines campagne il y a plus d’hommes que de femmes car les hommes n’ont pas besoin de dot. Ce qui provoque chez certains hommes un comportement de type harcèlement envers l’autre sexe.

La liberté sexuelle reste encore taboue, elle reste cantonnée aux écoles, la famille reste encore très traditionaliste, patriarcale mais à l’écoute. Les mœurs change vite. Et le politique doit s’adapter sans cesse à l’évolution de la société. L’homosexualité est en cours d’acceptation par la population, bien que celle-ci ait toujours été présente, tolérante et intégrée, la législation attend encore pour une officialisation. Les autres composantes sont tolérées dans la société mais non aucun statut et ont une difficulté d’intégration telle que les transgenres.
On peut noter une division entre campagne et ville sur les mentalités la première est largement traditionaliste, l’autre moderniste.

La liberté de la presse est indépendante tant dans le domaine télévisuel qu’au niveau papier, elle est présente dans tous les domaines, très suivis par la population. La population fait confiance à soixante-dix pourcent à la presse de façon générale. La presse reste un des outils essentiels pour le maintien de la démocratie. On dénombre des chaînes publiques et des chaînes à capitaux privées. Elle fait partie de l’état de droit et est soumise au conseil de l’audiovisuel concernant les limites d’âge des programmes diffusés. La pornographie est encadrée et soumise à la censure pour les moins de 18 ans.

Bien qu’elle soit morcelée sur le plan culturel, effectivement au nord la population reste largement indo-sikh quant au centre elle reste indo-aryenne et au sud-Est une minorité bouddhiste est présente, chaque états à ses propres codes linguistique comme des accents ou des langues à part entière, on dénombre une dizaine d’autres langues toutes issues de l’indo-aryen. La langue nationale apprise par tous en première langue comme langue maternelle fédère la population.

L’éducation quant à elle, est libre. Elle est directement liée au ministère de l’éducation et au conseil scientifique national. Elle apporte un socle commun à tous par le biais de connaissances communes et scientifiques, et procure donc un sentiment d’appartenance à une entité qu’est l’état.

Sur la religion les bouddhistes représentent à peine deux pourcent de la population mais sont très présent dans la région du sud Est. Les sikhs représentent cinq pourcent et sont présent sur le nord du pays. Les hindouistes sont majoritaires sur tout le territoire à hauteur de 80 à 90 pourcent et leurs temples, croyances, inondent la société dans son ensemble. Ils ont participé activement à la construction de l’histoire ashtranéenne, bien que la religion soit reléguée à la sphère privée à présent. L’état laïc garanti donc la liberté de croyance et concoure à l’unité du pays. Les athées représentent le reste, leur proportion ne cesse d’augmenter surtout chez les jeunes.

C’est une société ou la pensée «l’union fait la force» est ancrée de par son histoire. Cela est lié à son passé, des différentes incursions, colonisations qui a permis de faire monter le sentiment de nécessité de s’unir pour être plus fort face à un monde toujours en évolution et d’apporter un sentiment de sécurité. Cela a permis de passer outre ses différences politiques, religieuses, culturelles pour former un tout basé sur un sentiment d’appartenance à la culture commune aux origines indo-aryenne.

Si la société est naturellement axée sur les technologies de la communication, bien qu'elle est en retard en infrastructure dans ce domaine la population est en demande de toujours plus de connectivité, les lieux de rencontre comme les bars, les cafés terrasses, sont omniprésent dans les cités. Ces lieux d'échanges, de rencontres, sont surtout fréquentés par la gente masculine , la jeunesse quand à elle est assez équilibrée dans sa fréquentation. C'est un peuple qui aime la rencontre, les loisirs, il n'est pas rare que ses propres habitants fassent du tourisme dans leurs régions ou dans le pays.

Pour ce qui concerne les personnes âgées qui sont moindre en proportion de la population elles sont souvent gardées à domicile par le biais de la famille. La famille représente le noyau de la société, celui qui apporte le soutient. Les valeurs familiales même patriarcale restent importantes. Les personnes âgées sont souvent signe de sagesse, c'est elle qui concentre l'histoire de la famille. Les familles vivent parfois en clan notamment dans les campagnes où la tradition reste prédominante. La famille représente aussi l'épanouissement. Cela pourrait aussi expliquer la forte natalité du pays.

Il peut être intéressant à noter que cette société indo-aryenne repose sur ses valeurs traditionnelles et à la fois ses valeurs moderniste démocratique porté souvent par les personnes de moins de soixante ans. Il faut composer avec ses deux domaines de valeurs pour comprendre cette attitude sociétale.
7498
Économie


Économie générale

Il faudra attendre la fin de la colonisation pour qu’elle passe d’une économie administré de type planification économique à une économie laissant plus de place à l’initiative privée, la révolution ne s’est pas faites de façon brutale mais suite aux assouplissements des politiques durant la seconde république visant comme objectif une ouverture sur les échanges internationaux. L’ouverture du marché intérieur reste encore fermée. Elle reste très protectionniste. Le secteur primaire est égal à vingt pourcent du produit intérieur brut, le secteur secondaire vingt pourcent également du produit intérieur brut, et le secteur tertiaire soixante-dix pourcent du produit intérieur brut.

Secteur primaire

L’Union d’Ashtra a réussi grâce au climat de type mousson et son réseau hydrographique qui apporte aussi les limons a développé une agriculture permettant de nourrir un grand nombre d’habitant et de soutenir sa croissance démographique de cinq pourcent. L’agriculture a réussi ce pari grâce à sa révolution verte opéré dans les années quatre-vingt qui fait passer le secteur agricole largement vivrier à un secteur agricole de type agroalimentaire industriel. Il représente encore actuellement au sein du secteur économique vingt pourcent de son produit intérieur brut.et embauche, quarante pourcent de celle-ci. Les prix sont fixé par le marché intérieur car c’est celui qui influe le plus sur la politique de l’offre et de la demande.
Elle se considère comme un géant agricole. Cette puissance agricole reste largement au cœur de ses politiques car elle permet d’assurer le recul de la pauvreté. Et de mieux contrôler son inflation. Les surfaces cultivées ont augmentées de cinquante pourcent en l’espace de dix ans. Les canaux d’irrigation couvrent plus des trois quart des surfaces agricoles utiles surtout dans la plaine Ashrati. Une partie non négligeable de la production agricole n’est pas soumise au engrais chimique qui sont inexistant dû à son passé auto production et son manque d’ouverture économique.

D'autres secteurs de l'économie agricole, ont connu une forte progression telle que les légumes, les oléagineux, pommes de terre, cocotiers, fruits, Cacao, café et la riziculture. Le thé, dont l’Ashtrati est le premier producteur mondial, a explosé. Les infrastructures rurales qui ont connu un investissement pléthorique ont permis de modernisé et d’accompagner la croissance de production énorme de ce secteur. Les surfaces agricoles utiles et les terres arables ont été plus que doublés. La mécanisation par l’aide de tracteurs par exemple aidant ce processus et contribue à la diminution de l’emploi agricole.

Trois grandes régions se distinguent les régions des plaines, et des deltas, les régions des plateaux (ghâts), les régions montagneuses
Les régions des plaines restent le grenier à blé de l’Union. Tandis que celles des deltas concentre la riziculture. Elles connaissent une production sans communes mesures : ce sont les régions les plus riches, celles qui bénéficient de meilleures infrastructures. Le progrès entraine le progrès grâce à cela les oléagineux, les légumineux, les fruits sont extrêmement présent sur les terres alluviales. Les salaires de ces régions rurales sont hauts, comparable à celui en milieu urbains. Elle est aussi connue pour ses élevages de bétails pléthoriques qui permettent à la population d’avoir un apport carné important et diversifié tel que la viande de bétail, mais aussi le lait.
Les régions des ghâts, moins riche que la précédente en ayant une agriculture moins intensive, plus parcellaires, moins irriguée dû à la contrainte topographique. Les salaires sont plus bas que dans les régions d’agricultures intensives. Les infrastructures restent développées. Seules les régions de secteur produisant les épices sont très riches et disposent d’infrastructures de meilleures qualités. Tel que le safran, le curcuma, le curry…
Les régions montagneuses : l’agriculture y est quasiment absente elle est extensive seulement pour des pâturages dans les alpages. Seule la culture du thé par le biais d’immense plantation est présente mais concentré sur certaines zones géographiques, c’est une agriculture riche, avec un fort taux de croissance. Seules ces régions bénéficient d’infrastructures importantes.

Exemple de production :

Premier producteur mondial de banane, de mangue, mangoustan, et goyave , de coton, de haricot, de gombo, de papaye, citrouille, citron, jute, d’épices, thé noire notamment, gingembre, noix d'arec.

Deuxième producteur mondial de sucre, de riz, de blé , de pomme de terre, d’oignons, de tomates, d’ aubergines, de millet, pois chiches, chou, chou-fleur et brocoli, colza, arachide, soja, pois, piments, ail, lentille, noix de cajou, sésame, tabac, noix de cajou.

Le troisième producteur mondial de ricin, de laitue et chicorée, caoutchouc naturel, d’anis , de coriandre ,de carotte, de fibre de coco et de café.
Pour n’énumérer que les principales.

La pèche n’est que vivrière étant donné son manque de façade maritime. Quand à la sylviculture elle quasi inexistante n'est que pour la consommation étatique bien que les forêts soient prolifique dans les régions,

Secteur tertiaire


L’autre grand secteur d’activité, celui qui contribue le plus à la croissance du produit intérieur brut est le secteur des services. C’est celui aussi qui croit le plus dans l’économie ashtranéene Car le pays n’a pas connu de révolution industrielle. Ce secteur est surtout soutenu par une main d’œuvre qualifiée, et moins chère en comparaison des économies développées. Elle embauche cinquante pourcent de la population.
La montée en puissance du secteur informatique comme la sous-traitance, et la fabrication de logiciel, et du secteur financier et bancaire, assurances, a vu se développé des villes, des technopoles, immenses, concentrant le recherche et le développement et les entreprises. Tout cela fait du pays le premier pays exportateur de services et le seul pays à avoir basé son développement et son économie sur le secteur tertiaire.
Les villes concentrent à elle seules quatre-vingt-dix–huit pourcent du secteur dans un pays au fait majoritaire urbain cela reste phénoménal.
La domesticité du secteur est aussi très présent les familles riches employant facilement les plus pauvres.
Ce secteur est aussi pour une grande part lié au tourisme grâce notamment à sa riche histoire.
Et au tourisme médical notamment grâce à la modernisation de son système de santé à bas coûts.

Secteur secondaire

L’industrie qui représente le mieux ce secteur c’est l’industrie pharmaceutique. Premier producteurs mondial de médicaments. Bien qu’il n’embauche que vingt pourcent de la population et qu’il représente vingt pourcent du produit intérieur brut. Il reste en deçà d’une part par un manque d’investissement financier et d’autre part par le manque de volonté politique jusqu’à présent.
L’industrie minière comporte quelques réussites comme la sidérurgie, l’aciérie, l’extraction minière de matières précieuses en tant que troisième producteur mondial, pour le charbon deuxième producteur mondial, le lignite, 2è producteur mondial, et le fer 3è producteur mondial.
Mais de façon globale tout est à faire concernant l’industrie militaire, et de ligne de production de biens de consommation outre l’automobile dû au caoutchouc et le textile notamment dû au coton.

Énergie


L’électricité consommée est suffisante en rapport avec la production. L’infrastructure est mauvaise, l’industrie du charbon pourrait facilement compenser la croissance économique mais le manque d’investissement à moyens terme freine la croissance. Et le risque d’avoir des conséquences sanitaires à long terme freine également le processus.
Le pays est également très dépendant du pétrole et du gaz bien qu’il en est sur son sol et en mer, là aussi le manque de moyens se fait sentir.

La pauvreté

Le taux de chômage est d’environ quinze pourcent, la croissance démographique de cinq pourcent, l’arrivée de jeunes toujours plus nombreux sur le marché du travail, bloque l’évolution des salaires. Les politiques sociales sont quasi inexistantes dans un pays et laisse de côté une partie de la population à l’accès aux richesses produites dans le pays, les écarts se creusent entre urbains et ruralité profonde. Entre riches et pauvres même constat.


L’économie à quelques atouts pour évoluée et s’ouvrir au monde, elle possède un tissu dense d’université, d’institut de recherche, des infrastructures de transport de qualité qui ne cesse de s’améliorée, et des infrastructures autres à concevoir….
4560
Géographiques


international

international

L'Union d'Ashtra est située sur le continent de Nazum sur la côte ouest elle est voisine de l'Aryédie à l'Ouest et au nord ( frontière commune).

Hydrographie et topographie

Le fleuve Ashtrati qui a donné son nom à l'état inonde entièrement la vallée qui forme une cuvette ce qui donne une vallée fluviale type c'est à dire que le fleuve de part son érosion a crée les relief de la vallée. Sa source se situe dans les hautes montagnes de Lataya elle traverse les ghâts, puis les plaines et prairies humides pour finir dans l'embouchure du delta de Nengal. Plusieurs rivières se jettent dedans plus ou moins importantes. Le fleuve et ses affluents inonde la vallée de limons et autres alluvions naturelles de façon abondante. Il reste actuellement peut canalisé seulement pour l’agriculture. Il ne compte aucuns barrages. Le delta est immensément large et se jette dans le golf de Nengal

Les dénivelés comme les ghâts forment des plateaux plus ou moins large et long le plus grand est celui de Decanee au nord large plate-forme qui fait le lien entre les hautes montagnes de Nord et les plaines, prairies du sud. Ils ont accidentés et peu pentus avec une altitude relativement basse en rapport aux moyennes et hautes montagnes.

Les montagnes du nord et de l'Est cintre le pays et l'enclave naturelle formée était jusqu'à maintenant infranchissable. Les plus hauts sommets est le mont Larishmi avec 7415m et le Lattaya le plus haut sommet du continent voir du monde avec ses 8758m. Ses montagnes sont quasi infranchissable à part des cols permettant de transpercer la montagne. Celles de l'ouest reste de la moyenne montagne accessible et peu de dénivellé.

topo

Climatologie

le climat est essentiellement de mousson dans le sud et les régions de prairie humide et les plaines.
Il est composé de deux saisons une humide, une sèche. Avec des différences de température qui peuvent être importantes.

Le climat des ghâts est moins humide mais à beaucoup moins de variation de température

Quand au climat de montagne il est assez classique il stoppe la mousson qui reste dans les ghâts et la vallée fluviale.

Le climat qui entoure les cours d'eau est souvent tropical et subtropical. Avec un taux d'humidité important et des températures élevé mais constantes. Jusque dans le delta du Nengal.

Sur la cote le climat est plus doux moins capricieux en terme de variation.

Faune et flore

la faune et la flore sont diversifié et riche de par la diversité de climat et le fait d'avoir d'immense forêts primaires lui assure un poumon vert, et une diversité floristique et faunique abondante. Tel que le tigre, l'éléphant de Nazum, ou dans le domaine végétale des orchidées, et des arbres immense en pléthore.

Le fait urbain

l'urbanisation est très présente, la population est majoritairement urbaine à soixante-dix pourcent.
Et ce phénomène s'accentue le périurbain s'étend au profit du rural à cause de la mécanisation et la modernisation de l'agriculture.

La capitale Vallisnériapur est au centre de cette armature urbaine avec plus de douze million d'habitants, elle est la capitale politique et financière du pays, elle concentre la majorité des instances de gouvernement régaliens, celle aussi des sièges sociaux, c'est une ville administrative, et technocratique, universitaire de premier plan, elle regroupe toutes les universités prestigieuses du pays , la capitale de la culture du pays : elle regroupe plus de quatre vingt dix pourcent des grands musées nationaux. Elle a une architecture purement indo-aryenne. Elle possède de nombreux jardins et parcs, de nombreux monuments hérités de son passée millénaire, près de 3000 ans d’histoire.

Suivis par Bollispur plus de cinq millions d'habitants dans la hiérarchie urbaine c'est la capitale économique du pays et celle de l'industrie de du cinéma «Bolliswood». Économique par son port qui est le plus important du pays. Un port commercial immense pouvant accueillir les porte-conteneurs sa rade naturelle le protège des marées et son accès direct au autres villes de la vallée lui procure un intérêt stratégique majeur. Ville industrielles de premier plan, elle regorge d'emploi salarié, ouvriers, cadre supérieur commercial.

Les autres villes de province restent quand à elles plus administratives et politiques, elles ont en commun l’intérêt des services, ce sont toutes des villes tertiaires.

La densité de population est étroitement lié à ce fait urbain et aux infrastructures.

densité

villes

Infrastructure de transport et réseaux ferrés

la voie maritime est unique et de forte densité elle connectent les ports de Bollispur premier port national et Nugapur deuxième port de commerce ainsi que le futur port en projet de Keekalta.

Les voie autoroutières et réseaux férrés nés de la seconde république se connectent en étoile à la capitale Vallisnériapur elles ne relient qu'actuellement les principales villes du pays. Elles sont connectés sur L'Ouest le Nord le Sud et l'Est pour les futurs exportations. Bien qu'il ne soit pas bien entretenu par manque d'investissement.

Les aéroports bien qu'existant sont en chantier pour accueillir un transport futur plus intense et mondialisé seul l'aéroport de Vallisnériapur sera aux futurs normes internationales cette année.

carte transport
3395
Culture Ashtranéene


la culture de l'Union d'Ashtra pourrait se résumer comme suit : des saveurs, des odeurs,des couleurs , un dépaysement total pour les étrangers, touristes venus découvrir cette culture faites de mélanges.

Les temples, les palais somptueux, les différents monuments, son histoire longue et riche.

C'est un pays de traditions, de mysticisme dans le sens spiritualité, de modernité, de gastronomies.

La liberté d'expression étant totale depuis plus d'un siècle elle s’essaime beaucoup par la culture.


Les langues

Au niveau linguistique les langues indo-aryennes composent cette partie de la région on en dénombre pas moins d'une dizaines elles sont parlé sur tout le territoire et chaque régions, provinces à ses différences en terme d'accents, de dialectes, de langues à part entière, bien qu'il y en ai une commune à tous : l'Hindi.

l'Hindi est apprise en tant que langue supra nationale, ce qui en fait la langue parlée de tous, elle est effectivement au programme scolaire en tant que langue nationale et langue maternelle, crée pour fédérer le pays.

Les autres langues ont un statut de langues reconnues et officielles mais seulement dans les régions d'origines. Bien qu'elles reculent face à la langue maternelle l'Hindi. Elles font partie intégrantes de la société de la diversité.

Les langues étrangères sont des options dans le programme scolaire et toute peuvent être apprissent.


La gastronomie


la cuisine ashtranéene faites de couleurs et d'odeurs, de goûts ponctué de nombreux épices fait partie intégrante de cette culture de la diversité. Chaque régions à ses particularismes qui fait de la gastronomie une richesse culinaire de saveurs.

Les plus célèbre sont le curry, le tikka masala, le biryani,le thalis, tout ceci accompagné le plus souvent avec du riz ou des légumes avec du safran, des naans sortes de pains peuvent accompagné le repas tout du long. La boisson tel que le lassi souvent à la rose, se mari très bien avec la cuisine épicée.


Le cinéma

Bollyswood est la capitale du cinéma ashtranéen, industrie prolifique, souvent faites de films comédie musicales qui mettent en scène les grandes stars, qui sont considérer comme des dieux moderne pour la jeunesse.

Le cinématographe de Bollyswood accompagne cette culture comme partie intégrante de son histoire, des sujets comme les principales guerres, à l’indépendance, en passant par le cinématographe d'émotion sentimentale un brin kitsch. Le cinématographe influence aussi les représentations et met en scène la culture genré, sexuelle, culturelle, régionale et nationale de l'Union d'Ashtra à travers ses différents sujets traités.

Le théâtre et des arts

fait lui aussi partie intégrante de cette culture souvent populaire il se réalise aussi bien en salle que dehors en public, il n'est pas rare d'en voir dans la rue pour le grand bonheur de la population.

les arts sont nombreux, sculptures, ancienne et moderniste, peintures, écritures tel que les poèmes ou nombreux livres...
ils sont nombreux et diversifiés fonctions des régions qui composent la nations.

De nombreux musées couvrent le territoire afin de conserver l'identité de la nation, promouvoir sa culture, et informé les jeunes générations de son passé présent et futur. Et la fréquentation de ceux ci est immense.

Les médias TV et la presse écrite

étant donné le haut niveau de liberté d'expression et l'indépendance: les arts mais aussi les informations données par le monde médiatique est diversifié. On note des médias de droite de gauche, libérale, conservateur, bref de toutes tendances politiques, économique, sociale, elle est donc plurielle . La presse n'épargne pas le gouvernements, ni l'étranger, ni le pays dans son ensemble, elle est un miroir des demandes du pays. Très suivis par tous, ils démontrent la confiance qu'ils ont de part leurs qualités et leurs sens journalistique aiguë sur l'actualité nationale.

L'agence PUDA ( presse de L'Union d'Ashtra ) communique les bulletins et annonces officiels du gouvernement.
1830
la présidence


présidence


le parlement


parlement

le gouvernement

gouvernement

la cour supême
cour


répartition parlementaire au sein du congrès

répartition parlementaires

Pouvoir exécutif

Le pays est dirigé par un(e) président(e) élu(e) au suffrage universel direct pour une durée de 10 ans représentant le pouvoir exécutif, il gouverne donc avec l'aide d'un gouvernement choisis dans la majorité au congrès par le président.

Le gouvernement est choisit dans la majorité politique du parlement. C'est lui qui gouverne la politique de la nation.

Il est composé de:

de La présidente Me Indira Pratala

de la Première Ministre Parvati Gordavi

du ministre de l'économie et de l'énergie Mr Amar Ghandri

du ministre des finances publique Mr Rohan Bastra

de la ministre des Armées Me Anjali Lakda

du ministre de la fonction publique Mr Sohail Jawaral

du ministre de la sécurité intérieure Mr Jivan Kalatash

du ministre des affaires étrangères Ravi Podesh

du ministre de l'éducation et de la recherche Mr Naveen Ykrashi

de la ministre de la justice Me Varsha Kitali

de la ministre de la culture Me Isha Jassalmer

de la ministre de la santé Me Riya Latavissa

de la ministre du commerce du travail Me Satya Hatrayesh

pouvoir législatifs

Le congrès ou parlement est monocaméral. Il dispose des pouvoir législatifs. Ses membres sont élus pour 5 ans et représentent les États de l'Union. C'est lui qui à le contrôle sur le gouvernement. Il est pour moitié composé de citoyens tiré au sort qui doivent s'insrire dans un parti déjà existant et de l'autre des députés de partis. il est multipartisme. le président du congrès est Krishna Balsur

pouvoir judiciaire

Le pouvoir judiciaire est quand à lui autonome représentant la haute juridiction tiré au sort par ses pairs pour une durée de 5 ans. Le haut juge de la cour suprême est Ishan Hastra

pouvoir régional
Chaque territoire est administré par des personnes élus eux aussi au suffrage universelle direct pour une durée de 5 ans. Composé eux aussi d'un conseil régionale qui gouverne et applique les directives nationales.
4016
Culture

les informations coutumières :



Le salut

les mains jointes devant le poitrine et on prononce le mot « namasté » ce qui siginife je reconnaît le dieu qui est en toi. Il n’y a pas d'embrassades ni de poignées de mains.

Les chaussures

les chaussures sont interdites dans les lieux sacrés, dans les maisons il est recommandé de les enlevées ou de se mettre en chaussons. Il ne faut pas pointer son pied vers une personne c'est considérer comme un manque de respect.

Le chai

le chai est une boisson composé de thé et de lait. C'est un symbole de bienvenue et est offert très souvent. C'est la boisson nationale !

Les cadeaux

Ont vous offrent des cadeaux pour vous dire merci de votre visite cela est une coutume très répandue dans toutes les régions de l'Ashtra.

Le corps

on ne montre pas son corps sauf sur les plages évidement mais dans la rue les femmes ont des habits ample comme le sari qui ne laisse entrevoir que le ventre. Les hommes eux portent un pantalon long et très peu de shorts quelque soit la température.


Le oui

En guise d’affirmation ou d’approbation,un ashtranéen secouera la tête non pas d’avant en arrière, mais de droite à gauche de façon latérale, ce qui peut prêter à confusion. Secouer la tête de cette façon veut dire beaucoup de choses : on est d’accord, on est content, on approuve…
Si une personne vous regarde par exemple dans un bus, secouez la tête de cette façon, vous verrez immédiatement un sourire sur son visage…


les symboles



respectés et connus de tout les ashtranéens

le lion à trois têtes

Image

symbole du triumvirat Hindouistes mais aussi symbole de la devise ashtranéenne.

Hymne nationale
il est dit que la chanson parle de l'amour en deux personnes, c'est une métaphore de l'amour des ashtranéen à leur patrie.

Animaux nationaux érigés en symboles

le tigre de Janubie :symbole de la richesse faunique de l'Ashtra

Image

le paon ; qui fait la roue , cette même roue appairait sur le drapeau elle représente la fleur de vie.

Image


Le sport national
est le hockey

Image


le fruit national
est la mangue décrit comme la nourriture des dieux

la fleur nationale
Le lotus botaniquement connu sous le nom de Nelumbo Nucifera est la fleur nationale de l'Ashtra. C'est une fleur sacrée et occupe une position unique dans l'art et la mythologie de l'Ashtra ancienne et a été un symbole de bon augure de la culture ashtranéenne depuis des temps immémoriaux.

Image

Arbre national
Le banian est l'arbre national de l'Ashtra. Cet arbre énorme domine ses voisins et a les racines les plus larges de tous les arbres connus. C'est le point central de la vie du village.

Image


Fleuve national
Ashtrati est le fleuve national de l'Ashtra. C'est l'un des principaux fleuves du pays. L'Ashtrati est mentionné dans les anciens textes, la plus ancienne des écritures hindoues. Certains des festivals hindous et des cultes religieux les plus importants se déroulent sur les rives de l'Ashtrati.


Image



Journées nationales



le 15 août: fête de la république


fêtes ashtranéennes

Janvier
Foire au Chameaux d'Anashpur ( ventes,expositions concours )
Festival du Cerf-Volant (sur toutes les plages du pays)
Festival du Désert à Orshissa ( festival sur la culture, les débats sur cette zone, et suivis de concerts)
Carnaval de Nagapur

Février

Foire d' Ashtratan ( foire de tout produits alimentaires régionaux )
Carnaval de Vallisnériapur ( défilé de char et danses )
Natyanjali (Festival de l'art à Talispur )
Konark à Kataya (festival écologique avec débats et informatifs suivis de concerts )
Maha Shivaratri (festival de Danse national )



Mars
Holi C’est le festival majeur de l'Ashtra et le plus vibrant de tous (national )
Festival des éléphant de Pashtratan ( défilés des pachydermes et concours )
Festival d' Hashtrayapur ( festival de théâtres )

Avril
Chitra Vichitra ( festival du chant à Bollispur )
Minakshi Kalyanam ( fêtes à Jadispur pour les langues régionales )
Bouddha Purnima (fêtes bouddhistes ) nationale

Mai
Fête de la culture ( festival ou tout les musées et sites nationaux sont gratuits ) nationale

Juin
Festival d'Indrastan ( festival de concerts de musique tradionnelles indo-aryennes)

Août
Festival du Kajli Teej ( grand festival de deux semaines de musiques électro pop indo-aryenne ) sur la côte de Nagapur.
Festival du Likkim ( festival sur les musiques et danses dravidiennes )

Novembre
Diwali ( fête des lumières célèbre le retour d’exil de Rama avec son épouse saine et sauve. C’est l’une des fêtes hindous les plus connues et aimées ) fête nationale.
Foire de Shatispur ( vente de produits artisanaux de tout le pays ).

Décembre
Festival de Bollispur (festival du cinéma national et remises de prix ).
Festival de la danse et des arts de l'Arunashtra.
Noël ( pour les chrétiens ).
1er de l'an (le 31 décembre)
4873
Vallisnériapur plus grande villes du pays avec plus de 10 millions d'habitants est la capitale politique, culturelle et administrative de la république de l'Ashtra.

C'est la ville la plus connectée au reste du pays puisqu'elle hérite d'un réseaux de transport à la position centrale en terme routier et ferroviaire en étoile. Elle est au centre du commerce du pays mais n'a pas le titre de capitale économique même si elle concentre un partie des sièges sociaux puisque celui ci revient à Bollispur sur la côte.

la ville est surnommée par ses habitants "le Joyaux Janubien" contrairement aux autres villes du pays ou de la janubie c'est une ville touristique de premier plan, la capitale culturelle de l'Ashtra.

Ville politique

elle concentre à elle seule toutes les instances nationale régaliennes du pays. Elle n'est pas une région comme les autres c'est un territoire directement géré et administré par la présidence. Elle est à la fois région, territoire et panchayat. Toutes les grandes instances nationales y sont présentent dans un même secteur de la ville appelé "New Vallis" ce quartier est formé aussi du quartier des ambassades là ou se trouvent donc toutes les ambassades étrangères. C'est la ville de pouvoir et elle y concentre tout tel que le palais présidentiel, le Sansad ( parlement ), les palais des différents ministères, la rue des asthranéens plus grande et large avenue de l'Ashtra. ce quartier est construit en cercle avec en son centre le palais présidentiel. C'est aussi le quartier résidentiel de la population aisé de la capitale avec ses nombreuses boutiques de luxe.

Villes culturelle

Les universités y sont toutes présentes pas moins de 20 comme les centre de recherche en proximité de ville qui constitue à eux seul un quartier appelé "la Vallis tech", les bibliothèques sont omniprésentes, les musées nationaux au nombre de 25, des théâtres plus de 50, opéras au nombre de 3. Les parcs et jardins sont présents partout, les fontaines sont gigantesques, les canaux traversent les quartiers afin de rafraichir l'air et sont souvent aux centres des places. Les ashtranéens la compare souvent à une capitale de la mode Janubienne grâce au groupe de luxe lakjaree heera (groupe LH ) et aux nombreux autres couturier ashtraéens présents qui y organisent des défilés de mode. La gastronomie n'est pas en reste puisque les restaurants les plus en vues et en vogue, comme les traditionnels sont présents dans toute la ville. Les musées nationaux regroupe depuis fort longtemps une collection riche et variés d'œuvres d'arts de toute époque ashtranéenne mais aussi du monde entier.

L'architecture est multiple mais ancienne. Nombreux quartiers hérités des empires et de son histoire millénaire pas moins de 3000 ans. Elle foisonne de villas et palais à l'architecture Indo aryenne. Son centre ville est entièrement sauvegardé et restauré sans cesse c'est le quartier touristique premier de la ville notamment dû à ses nombreux édifices, ou monuments historiques. La ville n'a pas connue de modernisation dans son architecture comme les autres villes du pays bien qu'il y ai quelques projets modernes et contemporains comme le temple du lotus à Vallisnériapur. La ville est resté figée dans son passé ce qui en fait la destination touristique incontournable du pays. C'est paradoxalement la seule ville du pays en 2044 à avoir un réseaux de transports en commun moderne et capacitaire très satisfaisant comme les lignes de métros aux nombre de 20 et les lignes de bus omniprésentes et tramways pour les distances vers les banlieues.


Ville bleue et verte

Grâce au fleuve l'Ashtrati, à ses nombreuses fontaines,et ses canaux cela en fait une ville ou l'eau est présente partout, première ville à bénéficier d'une compagnie publique d'eau potable dans les années 1990. cette même concentration de petites infrastructures d'eau la rend plus agréable vis à vis d'un climat chaud. Les nombreux ponts en font un panorama exceptionnelle sur le plan paysager et touristique. Elle dispose de son propre port fluviale afin d'acheminer et d'exporter des marchandises venues du monde entier. Beaucoup d'embarcations sillonnent le fleuve pour les touristes et pour le commerce.

c'est la capitale des jardins botaniques, des parcs pas moins de 500 y sont répertoriés dans la ceinture verte, sur les bord du fleuve l'Ashtrati mais aussi dans le centre ville. Elle possède l'un des plus grands jardins botanique du monde ou se trouve notamment la forêt des banians ( arbre national ). Ils couvrent une grande superficie environ 20% du territoire capitale. Tous sont méticuleusement propres et soignés d'une part pour l'aspect paysager, l'agréabilité, et d'autre part pour la vitrine du monde Janubien ashtranéen. Les plantes exotiques venues du monde entier y sont exposées pour le plus grands bonheurs des habitants de Vallisnériapur et des touristes.

Villes de science

La ville regroupe sur son territoire une très grande partie de toutes les entreprises de hautes technologies et de recherches, grâce notamment à ses réseaux universitaires immenses, ce qui permet à la ville de se hisser comme locomotive de l'Ashtra sur le terrain de la recherche. Ses universités formées en campus immenses mélangées aux centres de recherches et autres laboratoires en font la 1ère technopole du pays. Ces accès à la culture ( cf le paragraphe précédent ) par ses bibliothèques en font une ville de sciences dans tout les domaines. Les chercheurs peuvent ainsi bénéficier d'un cadre de vie sans commune mesure au sein de ces quartiers scientifiques avec un accès en permanence à l'intelligence grise du pays. Ces accès à la science et ses partenariats font de Vallisnériapur la capitale des sciences de l'Ashtra.
Haut de page