04/11/2004
19:11:57
Index du forum Continents Aleucie Albel

Encyclopédie de la Fédération d'Albel

534

ENCYCLOPÉDIE DE LA FÉDÉRATION D'ALBEL



Paysage albelais
Arnes, capitale de l'État de Gennetoise

GÉNÉRALITÉS

POLITIQUE

CARTOGRAPHIE
770

INFORMATIONS GÉNÉRALES



Drapeau de la Fédération d'Albel

NOMENCLATURE


Nom officiel : Fédération d'Albel
Nom courant : Albel
Gentilé : Albelais(e)(s)

INSTITUTIONS


Régime politique : République fédérale semi-présidentielle
Capitale politique : Paradis

LANGUES


Langue officielle : Français
Autres langues reconnues : Allemand, Russe, Nahuatl, Apache

DÉMOGRAPHIE


Population : 89 063 634 hab. (2004)
Superficie : 1 856 128 km²
Densité de population : 48 hab/km² (2004)
Répartition ethnique de la population :
  • Eurysiens : 95,2%
  • Francophones : 57%
  • Germanophones : 21%
  • Russophones : 17%
  • Autres : 5%
  • Mongoloïdes : 3,1%
  • Aztèques : 72%
  • Apaches : 19%
  • Autres : 13%
  • Autres : 1,7%

ÉCONOMIE


Modèle économique : Économie libérale de marché
Monnaie officielle : Chrême (KRM)
Produit intérieur brut : 500 000 000 000 $ (2001)
PIB par habitant : 5 680 $ (2001)
2228

EMBLÈMES FÉDÉRAUX


LE DRAPEAU FÉDÉRAL


Drapeau de la Fédération d'Albel

Le drapeau de la Fédération d'Albel a été officiellement adopté le 30 janvier 1888 lors de l'entrée en vigueur de la Constitution Fédérale, au lendemain de la victoire d'Albel à l'issue de la guerre d'indépendance l'opposant à son ancienne métropole coloniale. Il fait à la fois office de symbole rappelant l'autorité des institutions fédérales sur le territoire albelais, et d'emblème représentant la Fédération auprès du reste du monde. Il est composé de trois bandes horizontales, respectivement bleue, blanche et orange. La seconde, légèrement plus épaisse que les deux autres, rappelle les racines et l'identité profonde du peuple albelais, tandis que les bandes bleue et orange représentent respectivement les parties nord et sud du territoire fédéral. Au centre du drapeau figure l'Aigle Fédéral, symbole de liberté et de force. Il arrive que ce seul aigle soit utilisé pour représenter la Fédération, notamment dans un contexte militaire.

L'HYMNE FÉDÉRAL



Le Chant des Braves

Soldats marchons vers l'ennemi,
Chantant le Chant des Braves.
Donnent leur vie pour la patrie,
Latins, Germains et Slaves.

Anéantissons ces hordes de Rouges !
Fossoyeurs de l'humanité,
Empalés au bout de nos vouges,
N'espérez plus notre pitié.

Nous n'avons pas seulement des armes,
Car Saint-Michel marche avec nous.
Ah Ah Ah Ah Ah !
Combattons pour Albel et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.

Luttons toujours sans relâcher,
Dans les temps les plus durs.
Notre nation immaculée,
Porte des valeurs pures.

Nos légions s'ordonnent avec discipline,
Voyant du haut de la colline,
Les colonnes de communards.
Divin festin pour nos hussards !

Nous n'avons pas seulement des armes,
Car Saint-Michel marche avec nous.
Ah Ah Ah Ah Ah !
Combattons pour Albel et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.

Après la guerre nous rentrerons
Au creux de nos foyers.
Là-bas nos femmes nous attendront,
Près de la cheminée.

Ici nul besoin de l'égalité,
Nous savons notre destinée,
Dieu nous a faits pour dominer,
Ainsi les hommes sont forgés.

Nous n'avons pas seulement des armes,
Car Saint-Michel marche avec nous.
Ah Ah Ah Ah Ah !
Combattons pour Albel et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.


LA DEVISE FÉDÉRALE


Liberté, Honneur, Fidélité

La devise fédérale rappelle les trois valeurs considérées comme essentielles au sein de la Fédération :
  • Le respect des libertés individuelles
  • L'action dans l'honneur et conformément aux valeurs morales essentielles
  • La fidélité à la patrie et à sa famille
3525

INSTITUTIONS FÉDÉRALES


Bien que légèrement atypique, l'organisation institutionnelle de la Fédération d'Albel est plutôt simple au vu du faible nombre de ses institutions. Elles sont en effet au nombre de trois, parmi lesquelles figurent deux institutions civiles, concentrant respectivement l'essentiel des pouvoirs exécutif et législatif, tandis que la troisième, de nature militaire, exerce un contrôle relatif sur ses homologues civiles.


LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL


Le Gouvernement Fédéral est la principale institution exécutive du pays. Son composant central est le Président de la Fédération, lequel est élu au suffrage universel direct à un tour pour une durée de six ans. Au lendemain de son élection, le Président forme son gouvernement en nommant d'abord son Vice-Président, chargé d'assurer sa succession en cas de décès ou d'incapacité à assurer ses fonctions, puis les Secrétaires d’État qui administreront les différents départements gouvernementaux. Le Président possède toute autorité sur son gouvernement et est libre d'en révoquer ou remplacer les membres à sa guise. Il assume la fonction de chef de l’État ainsi que de chef des armées, conjointement avec le Chef d’État-major de la Fédération.

Palais Blanc
Vue nocturne du Palais Blanc, résidence de fonction du Président de la Fédération d'Albel


LE SÉNAT FÉDÉRAL


Le Sénat Fédéral est la principale assemblée législative du pays. Ses cinq cent sénateurs sont élus au cours d'un scrutin proportionnel se déroulant à l'échelle des États fédérés. De ce fait, chaque État s'y trouve représenté par un nombre de sénateurs proportionnel à sa population. Le rôle principal du Sénat est de voter les projets de loi déposés par le Gouvernement Fédéral, mais il peut être également être appelé à s'exprimer lors de circonstances plus exceptionnelles, comme des motions de censure gouvernementales.

Dôme de Paradis
Le Dôme de Paradis abrite les sessions du Sénat Fédéral


LE CONSEIL MILITAIRE


Le Conseil Militaire est l'institution la plus atypique de l’État fédéral albelais. Il s'agit d'une assemblée de généraux élus à vie par les officiers de l'Armée Fédérale, lors d'un scrutin au cours duquel le nombre de voix de chaque votant est déterminé par son grade militaire. Les quatre corps constituant l'Armée Fédérale sont représentés au sein du Conseil, qui compte huit généraux de l'Armée de Terre, quatre généraux de l'Armée de l'Air, quatre amiraux de la Marine et sept généraux de l'Ordolibertas.

Il est présidé par l'un de ses membres, le Grand Maréchal de la Fédération, élu à la majorité relative par les membres du Conseil, à vie ou jusqu'à sa révocation. Il assumera dès lors le rôle de Secrétaire d’État aux Armées au sein du Gouvernement Fédéral, ce qui lui confèrera un droit de regard sur la politique gouvernement en matière de défense, ainsi que le titre de Chef d’État-Major Fédéral, qui lui permet de diriger l'armée conjointement avec le Président de la Fédération.

Par ailleurs, le Conseil Militaire est chargé de valider en dernière instance les lois votées par le Sénat Fédéral, sinon quoi elles ne pourront être mises en application. À l'origine destinée à assurer la bonne adaptation de la législation fédérale vis-à-vis des problématiques de défense, cette prérogative du Conseil lui confère de facto le rôle de seconde chambre législative.

Siège du Conseil Militaire
Vue nocturne du siège du Conseil Militaire
544

CARTOGRAPHIE PHYSIQUE



FOND DE CARTE



Fond de carte de la Fédération d'Albel


CARTE DES RELIEFS



Carte des reliefs de la Fédération d'Albel
995

CARTOGRAPHIE POLITIQUE



CARTE DES ÉTATS FÉDÉRÉS



Carte des États de la Fédération d'Albel


LISTE DES ÉTATS FÉDÉRÉS


01. État de Paradis (capitale fédérale)
02. État de Sarzon
03. État de Bellon
04. État de Chassonne
05. État de Marris
06. État de Plailles
07. État de Varoux
08. État de Hassevrac
09. État d'Angoulles
10. État d'Aviseau
11. État de Vyarov
12. État de Chaléry
13. État d'Argenves
14. État de Tovan
15. État d'Ivarilsk
16. État de Troidovo
17. État de Chirkuta
18. État de Zelenza
19. État de Gregnan
20. État de Tullanes
21. État de Moncan
22. État de Tersil
23. État de Gennetoise
24. État de Soive
25. État d'Eisenfeld
26. État de Wittenhan
27. État de Lustental
28. État de Walsfeld
29. État de Braunau
30. État de Hergen
31. État de Forhal

363

CARTOGRAPHIE HUMAINE



PRINCIPALES VILLES



Carte des principales villes de la Fédération d'Albel


CARTE DES CULTURES



Carte des cultures de la Fédération d'Albel

Eurysiens francophones
Eurysiens russophones
Eurysiens germanophones
Minorités aztèques
Minorités apaches
2533

PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX


La politique fédérale d'Albel se dispute traditionnellement entre trois grands partis dont l'existence remonte à la déclaration d'indépendance du pays et aux premières élections fédérales. Bien que leurs dénominations et leurs orientations politiques aient pu varier depuis cette époque fondatrice, les trois grands partis albelais continuent d'hériter des mêmes structures depuis plus d'un siècle. Les circonstances qui ont accompagné la création de la Fédération d'Albel (guerre d'indépendance coloniale à la suite d'une révolution communarde au sein de la métropole) confèrent à la politique fédérale un paysage particulier, au sein duquel les tendances socialisantes, représentant une force politique majeure dans la plupart des pays du monde, sont absentes. Il en résulte un décalage important entre l'axe gauche-droite standard et l'échelle employée par la presse albelaise pour décomposer les positionnements idéologiques des partis fédéraux. La singularité de la démocratie albelaise, qui se caractérise par le rôle majeur joué par l'armée fédérale dans les institutions politiques du pays, a également un impact sur les principaux clivages qui définissent les axes pertinents d'analyse du spectre politique en Albel, où une distinction nette peut être faite entre les partis revendiquant un affaiblissement du poids des institutions militaires dans la constitution, et ceux réclamant au contraire son renforcement, ou adoptant une position intermédiaire.


POSITIONNEMENTS IDÉOLOGIQUES



Compas politique de la Fédération d'Albel


LE PARTI DE LA LIBERTÉ


Parti de la Liberté

Fondation
14 août 1891
(fondation du Parti Libéral d'Albel)

Positionnement idéologique
Gauche albelaise
Centre-droit standard

Traits idéologiques
Libéralisme économique
Libertarisme modéré
Démilitarisation institutionnelle
Anticommunisme

Rôle politique actuel
Opposition politique minoritaire au Sénat Fédéral

Couleur officielle
Orange



LE PARTI NATIONAL-POPULAIRE



Parti National-Populaire

Fondation
20 septembre 1890
(fondation du Parti National Albelais)

Positionnement idéologique
Centre albelais
Droite conservatrice / Droite nationaliste standard

Traits idéologiques
Libéralisme économique
National-conservatisme
Statu quo institutionnel
Anticommunisme

Rôle politique actuel
Parti du gouvernement et du Président de la Fédération, disposant de la majorité relative au Sénat Fédéral

Couleur officielle
Bleu marine


LA LIGUE FÉDÉRALE



Ligue Fédérale

Fondation
11 octobre 1891

Positionnement idéologique
Droite albelaise
Extrême-droite néo-fasciste standard

Traits idéologiques
Militarisme
Nationalisme
Archéofuturisme
Anticommunisme

Rôle politique actuel
Parti allié du parti gouvernemental et participant au gouvernement et à la majorité sénatoriale absolue de la coalition PNP-LF

Couleur officielle
Gris anthracite
Haut de page