26/03/2005
04:53:09
Index du forum Règles et inscription Inscriptions Inscriptions validées

[VALIDÉE] Le Gouvernement Utopique Populaire d'Antegria

0

Création de pays : Gouvernement Utopique Populaire d'Antegria


Généralités :



Nom officiel : Gouvernement Utopique Populaire d'Antegria
Nom courant : GUPA, Antegria
Gentilé : Antegrian, Antegrians, Antegriante

Inspirations culturelles : Russie d'ex URSS, Brazil et autres dystopies
Situation géographique :

Langue(s) officielle(s) : le Russe, l'Administrativnyy (langue administrative spécifique à la GUPA)
Autre(s) langue(s) reconnue(s) : Un camarade n'as pas à parler d'autres langues

Drapeau :
Drapeau

Devise officielle : [La décision ministérielle pour la création d'un comité d'élaboration d'une devise nationale n'as pas encore été validée. Le ministère du civisme et de la citoyenneté s'excuse de ce désagrément.]
Hymne officiel :
Monnaie nationale : La monnaie est interdite. Nos citoyens recoivent des tickets pour se procurer les différents biens, que ce soit des tickets de ravitaillement, d'ameublement, d'outillage de jardin, postaux...

Capitale : Kudimir

Population : 30 millions d'habitants


Aperçu du pays :



Présentation du pays :
L'Antegria fut autrefois unie par le grand camarade Protochev, qui créa le Gouvernement Utopique Populaire d'Antegria dans les années 30. Il était d'une telle compétence qu'il n'avait besoin de personne pour l'aider à régner, sinon d'un organisme administratif si grand et étendu que seul lui en connaissait toutes les ficelles. Il avait fait bâtir la capitale Kudimir pour y accueillir cette administration aux dimensions prévues pour gérer la totalité du monde. Car il était certain que, voyant notre glorieux gouvernement, les autres peuples du monde ne tarderaient pas à nous rejoindre. Malheureusement, dans les années 60, la grand camarade Protochev mourut. N'ayant désigné aucun héritier, comme il n'y avait personne d'assez puissant pour prendre sa place et qu'aucune procédure administrative avait été mise en place pour ce cas de figure, il y eut une décision collective de faire confiance à l'administration qu'il avait mis en place. Quarante ans plus tard, le pays est encore debout. Les habitants n'ont que peu faim, l'industrie semble fonctionner et fournir suffisament d'emplois. L'oeuvre du grand camarade semble fonctionner. L'administration gère absoluement tout sous des montagnes de formulaires et de formulaires, et la grande machine crée par le camarade fondateur semble bien fonctioner. Personne ne ait qu'en vérité, ce n'est que le fruit du hasard et que cette apparente stabilité pourrait s'effondrer au moindre courant d'air.

Mentalité de la population :
Les Antegrians font leur petite vie presque pas miséreuse en se satisfaisant bien de son sort. Chacun a presque assez de tickets de rationnement pour se nourrir, la vie est presque belle et les emplois administratifs sont assez agréables à vivre. Plus exactement, il y a des insatisfaits, mais ils préfèrent se taire plutôt que de tenter le parcours du combatant administratif que serait le fait de déposer une doléance. Personne ne sait comment l'administration fonctionnel, mais ça semble fonctionner, donc mieux vaux ne rien toucher et juste essayer de continuer sa vie en dérangeant le moins possible la machine.

Place de la religion dans l'État et la société :
La religion est l'opium du peuple ! Elle est proscrite !


Politique et institutions :



Institutions politiques :
L'administration. Elle gère absolument tout. Il y a un service pour absolument tout. Et vous devrez adresser un formulaire à presque chacun d'entre eux si vous voulez faire quoi que ce soit. Si bien qu'on ne parle plus de formulaires mais de dossiers de formulaires. Cette administration dystopique et d'une lourdeur incroyable, occupant entièrement la capitale seulement pour son activité, n'arrive qu'à peine à maintenir la stabilité dans le pays. Tout le monde se demande un peu comment ils font. Ils ne le savent pas, personne ne le sait, donc mieux vaux changer le moins de choses possibles. Et le grand camarade Protochev ayant créé une langue dédiée à l'administration pour "optimiser les échanges d'informations", c'est dans cette langue que sont écrits tous ls formulaires administratifs. Il parait même qu'on retrouve de vieux documents avec des mots en langue administrative dont personne ne connait la signification, ce qui est bien embêtant.

Principaux personnages :
Chaque administrateur est un rouage dans la machine parfaitement huilée. Personne n'est plus haut qu'un autre, ou à peine.

Politique internationale :
Le ministère des affaires internationales et de l'échange de ressources à but commercial non capitaliste est le seul organisme à vraiment en avoir quelque chose à faire du monde extérieur. Et sa politique est juste de se tenir informée en faisant le moins de vagues possible, vu qu'ils n'ont le droit de prendre que des décisions très limitées.
0
Bonjour et bienvenue,

Système économique entièrement fondé sur le ticket de rationnement, pas simple mais ça promet du RP lorsque tu seras davantage ouvert sur le monde.
Sur le fond, on semble partir dans le caricatural mais ça reste réaliste et tu assumes les faiblesses de ton état sans le prétendre au sommet de sa gloire, c'est tout à ton honneur.

Tu es validé !
Haut de page