26/03/2005
05:30:45
Index du forum Archives Pays archivés Necuil

Parlement du Necuil

79
Sujet dédié à tout ce qui touche au Parlement, l'organe législatif de la République Libre.
3014
Session du matin du parlemement

"C'est innacceptable !"

Les paroles de Andrew Brooks, qui avait pris la parole, résonnaient dans une assemblée pourtant en ébullition. La caméra de TV Parlement Premio se concentra sur lui.

"Il est inconcevable que notre grande république libre accepte de parler avec ces... ces sauvages ! Un pays aussi avancé que le nôtre ne peut se permettre la disgrâce qu'est d'être en termes amicaux avec un état dégénéré tel que le Kah ! Avez-vous vu leur gouvernement ? C'est du Communisme, messieurs !

Les bruits s'amplifièrent dans l'assemblée. Comme à son habitude, la simple mention du communisme suffisait à lancer les parlementaires.

"De quel droit M.Garrido se permet d'inviter un représentant du Kah dans notre capitale ? C'est ainsi qu'il traite sa fonction ? En invitant des puissances ennemies en notre coeur ?"

Brooks, représentant du parti Grandioso Necuila, était un habitué des discours enflammés au parlement. Le parti était un parti d'opposition, relativement important au parlement, avec 8.5% des sièges, mais était actuellement en dehors de la majorité. Il avait pour habitude d'être en désaccord avec tout ce que le gouvernement faisait, et avait pour idéologie d'asseoir Necuil comme grande puissance sur la scène internationale, et, naturellement, d'aider ses entreprises.

Le président de l'assemblée, Jean-Louis Haubert, tentait tant bien que mal de garder le calme.

"Silence, messieurs, silence. Laissons le porte-parole de la majorité s'exprimer."

Voyons les regards assassins dans sa direction, Brooks se tut, refusant tout de même de s'asseoir pendant un moment pour montrer son mécontentement. La caméra se tourna vers le porte-parole de la majorité.

Fernando Torres, politicien de carrière. A la base maire d'une ville moyenne, Merscia, il a rapidement été élu au parlement il y a de cela 30 ans, et n'a jamais perdu une réélection depuis. Suite à la dernière élection, il a été nommé porte-parole du parti majoritaire, Prosperità. Ce parti, de droite conservatrice, a pour principale idéologie de créer les meilleurs conditions pour la vie économique du pays... et notamment pour ses entreprises.

"Mesdames, Messieurs les parlementaires. J'entends vos craintes quand au fait que le Kah est un gouvernement opposé au nôtre de par ses valeurs.
Je n'entends cependant pas ceux, comme le parlementaire Brooks, qui penseraient qu'il est impossible pour une grande nation telle que la nôtre d'entretenir des liens avec nos propres voisins !"

Brooks essaya de rétorquer, mais le président Haubert lui intima de se taire.

"Il est vrai que nos gouvernements sont profondément différents. Mais cela doit-il nous empêcher de vivre en paix avec nos voisins ? Devrait-on refuser tout contact, s'empêcher de communiquer, pour des simples différents idéologiques ?

Pourquoi se fermer des portes, alors qu'avoir des liens avec le Kah représente tant d'opportunités ?

Pensez à tous les contrats, toutes les perspectives que l'ouverture du Kah vers le monde peut nous apporter ! Pensez à toutes ces opportunités de favoriser la croissance, l'emploi dans notre pays ! Nous avons un peuple entrepreuneur, et notre responsabilité est de lui apporter ces possibilités de réussite. Sinon, à quoi sert le gouvernement, si ce n'est aider le peuple à réussir par lui-même ?"

L'assemblée repartit dans une cacophonie. Après moultes contestations de l'opposition, un vote sur la question eut lieu, sans doute inutile, car la majorité vota pour continuer la politique actuelle du gouvernement en la matière.
Haut de page