15/11/2004
14:51:48
Index du forum Continents Eurysie Pharois Syndikaali

[AMBASSADES] Le quartier des ambassades se trouve dans le sud de la ville de Pharot - Page 2

Logo Diplomatique

Communiqué Officiel d'Il Palazzo Ducale
Fortuna, 1er Juin 2004,


À l'intention du gouvernement du Pharois Syndikaali

Nous saluons expressément celui ou celle qui lira cette missive,

Par les présentes, le gouvernement républicain souhaite vous présenter ses plus sincères condoléance vis à vis du décès de l'un de vos enfants, victime de l'ignoble barbarie autoritaire et assassiné en terres étrangères dans des circonstances troubles.
Si nous ne saurions cautionner une escalade des évènements, sachez toutefois que nous respectons au plus haut point votre lutte des idées face aux monstres à visage humain qui se terrent derrière des politiques lâches et totalitaires.

Je vous prie d'agréer l'expression de ma plus sincère considération.

Sa Grâce Francesca Federica Di Fortuna,
Doge de la Sérénissime République de Fortuna
header


Axis Mundis, le 1er Juin 2004


À nos camarades Pharois,

Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde, l'utérus fertile, d'où ça a rampé. Et ça se répand, dans l'indifférence générale.

Aujourd'hui : ça a tué. L'autoritarisme, chrysalide de fascisme, s'essaime sur les côtes des territoires avoisinants le Syndicat, et c'est sa jeunesse qui en a fait les frais. Spectacle insupportable pour les Communes du Grand Kah qui tenaient par notre intermédiaire à vous faire parvenir toute leur sollicitude d'une part, et l'amertume absolue avec laquelle elles voient comme vos voisins libéraux pactisent avec la Bête.

Nous sommes loin de vous, mais notre cœur est à vos côtés. Puisse cette épreuve être le prélude d'un réveil des consciences, et non d'une abominable chute dans la noirceur.

Vous avez des amis, à l'autre bout des mers,

Citoyenne Actée Iccauhtli
Membre du Comité de Volonté Publique
Au nom du Commissariat aux Affaires Extérieures
Garde-Serre, le 3 Juin 2004

Destiné au peuple Pharois,

Nous avons eu vent de la tragédie qui a frappé votre pays depuis nos contrée au sein de Garde-Serre.

Je tiens à vous témoigner de notre sincère sympathie envers la mort de votre citoyen, injustement décédée dans un déluge de violence inutile.
Nhorr est un pays reconnu comme violent, à la nature difficile et dont les habitants aux caractères indomptables cherchent sans cesse querelle. Mais les Nhorréens savent reconnaître une chose. La valeur des morts tombés aux champs d'honneur. Une célébration de commémoration sera donnée à Garde-Serre où nous procéderons à une cérémonie d'enterrement symbolique Quiconque voulant se recueillir est libre de se présenter le 10 Juin à la cérémonie sur le Port de Garde-Serre.

J'espère que là où votre victime ira. Elle puisse continuer à veiller sur vous depuis l'audelà.

Amicalement.
Le Roi tribal Glenn Kendall de Nhorr

_______________________________________________________________________________________________________________________

Kjiel, le 1er Juin 2004

Mes sincères salutations au peuple Pharois.

Malgré la profonde peine qui afflige en ce moment votre nation. Le Clan Eyden compatit à votre souffrance.

Aujourd'hui : Les oracles des ancêtres ont mené une séance de spiritisme afin d'entrer en contact avec l'esprit de votre défunt. L'aider à se diriger dans la mort et à trouver la place qui lui est due, aux côté de ses ancêtres et ainés tant chéri et respectés. N'étant pas mystiques moi même. Mes pensées compatissante vous accompagne. Si nous pouvons aider à soulager votre peine et à accompagner l'accompagnement du défunt dans la mort, ce sera avec un immense plaisir.


N'oubliez pas les défunts et d'où vous venez.

Avec toute mes condoléances.
La Reine Tribale Deirdre Eyden de Nhorr.

________________________________________________________________________________________________________________

Bladehold, le 6 Juin 2004


Mes salutations,

Nous n'avons pas encore eut la possibilité d'échanger, je regrette hélas que notre premier contact ne soit motivé par la nouvelle d'une tragédie.

Veuillez accepter nos plus sincères condoléances. Notre position géographique ne nous permet pas de nous présenter physiquement pour témoigner du minimum de respect syndical qu'il serait convenable de présenter. Veillez toutefois accepter un cadeau de la part du clan Siohban. C'est un petit quelque chose pour dédommager la famille de la perte irremplaçable qu'elle vient de subir.

Nous espérons que vous pourrez surmonter cette tragédie.

Amicalement,
Le Roi tribal Niall Siohban
Message au Pharois Syndikaali


Salutations,

Je vous écrit au sujet de la région de Merengrad. Votre influence commerciale et votre influence politique est beaucoup trop forte alors que vous étiez censé juste vous implanter dans un port avec des entrepôts réservé pour la Merenelävät. Une simple influence commerciale ne nous dérange pas, au contraire, cela fait prospérer Merengrad. Mais d'après une étude que nous avons mené, plus de la moitié de la région de Merengrad toute entière est plus influencée par votre entreprise que par notre gouvernement. Nous allons régler cela bientôt et je voudrais, au nom de mon gouvernement, que vous n'étendez pas plus votre influence. Je n'ai pas envie que nos commerçants ne vendent que de la nourriture de la Merenlävät, sinon les pêcheurs de cette région se retrouveront au chômage. Je ne veux pas que nos relations se dégradent à cause de cela, mais s'il vous plaît laissez nos producteurs locaux survivre. De plus, dans les termes du contrat que je vous ai envoyé, il était bien écrit qu'aucune influence trop forte ne devait s'exercer sur la population locale.


Sur ce, bonne continuation, en espérant que vous nous écouterez,
Cordialement,

Nikolaï Molotov, ministre du commerce et des mers
Minitère des Affaires Étrangères

Ceci est la dernière lettre du gouvernement Francisquien sur le sujet des adolescents Pharois

Madame la Ministre des Affaires Étrangères Pharoise,

Le gouvernement de l'Empire des États Latin Francisquien à déclarer que puisque votre pays a proféré des menaces à l'encontre de l'empire, puisque votre pays a bloqué l'accès au Détroit aux bateaux Francisquiens et que nos bateaux seraient soi-disant désormais en danger en Mer du Nord, à l'unanimité le gouvernement a voté. L'empire ne prendra pas le risque d'envoyer des bateaux pour restituer les deux adolescents et seront donc condamnés pour leur acte sur le sol Francisquien mais de façon modérée puisque si ils enfreignent les lois c'est que l'éducation et la mise en place de la discipline dans leur pays est à revoir et ils n'ont pas à payer pour l'incompétence de leur pays à ne pas mettre ces deux valeurs au stade primordial. Par ailleurs, si le sujet venait à être réexaminer sachez qu'un seul adolescent ne vous serait restitué mais nous vous laisserions le choix tandis que le second resterai sur le territoire de l'empire. Vous l'avez probablement comprit mais c'est désormais entre vos mains que revient le choix de vie ou de mort de ces enfants et c'est d'ailleurs ainsi que nous verrons si vous tenez vraiment à votre peuple et aux enfants de votre nation. Le gouvernement se dit tout de même ouvert à l'amélioration des relations diplomatiques entre l'empire et le Pharois à condition que toutes les menaces soit retirées, que tout acte à l'encontre de l'empire soit annulé ainsi que dans un second temps, la restitution de l'empire des enfants pharois à leur nation.

Notre peuple est un peuple de résistant et résistera toujours face à l'ennemi quel qu'il soit.

Veuillez agréer aux dernières salutations des Ministres qui saluent aussi le peuple Pharois,

Le gouvernement
Lettre de condoléances destinée au peuple pharois
De la part du peuple banairais, par le biais de son Khasser

Cher homologue pharois,

Le peuple banairais reste choqué par le brutal assassinat d'un des enfants de votre patrie. Au-delà de la perte de ce jeune adolescent se dévoile toute la tyrannie dont est capable le gouvernement francisquien. Il s'agit de ce genre de despotisme arbitraire et sanguinaire contre lequel nous nous sommes toujours opposés à travers notre Histoire. Souvent, le combat eut un prix douleureux dont nous connaissons amèrement le ressenti. Sachez donc que, malgré la distance et les cultures qui nous séparent, le peuple banairais tout entier soutient les Pharois dans cette période difficile et adresse ses plus sincères condoléances.

[Vous souhaitant force et courage,

Saroud Al'Tenhè, Khasser de Banairah
Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures de Banairah
Drapeau Impérial Francisquien

Lettre de l'Imperator Augustus Caius Princeps Louis Ier pour la Ministre des Affaires Étrangères Pharoise :

Madame, comme il est de mon devoir de vous l'annoncer, les deux adolescents Pharois actuellement retenu en camp seront exécutés sous peu. En revanche je ne viens pas vous parlez d'eux et je fais appel à votre bonté et votre cœur en tant que Ministre dévouée à sa Nation. Ces deux adolescents qui vont être exécutés sont retenus depuis plusieurs jours dans un camp mais selon leurs familles, à votre avis, depuis combien de temps ils sont séparés? Être séparé de sa famille est très dur et pour la famille qui voit l'un de ses membres partir ce ne sont pas des jours mais des mois. Ils apprendront sûrement la mort de leurs enfants sur un article de journal probablement en tant qu'un simple fait divers mais en faisait appel à votre humanisme, êtes-vous sûre que cela serait respectable? Certes, ces adolescents vont devoir payer pour leurs crimes mais leurs familles vont simplement souffrir sans avoir eu l'occasion de leur adresser un seul mot alors en tant qu'empereur juste je suis prêt à leur accorder un titre exceptionnel de citoyen d'un jour aux parents, frères et sœurs de ces deux adolescents dès lors qu'ils poseront le pied sur le sol de l'empire. Je garantirais personnellement leur sécurité puisqu'ils seront 24 heures sur 24 entourés de soldats afin de les protéger. Si par malheur leur titre venait à être suspendu à cause de la durée trop courte, ils seront conduit au port et de là nous vous informerons que vos autorités devront venir les rapatrier. L'Empire est peut-être cruel est vos yeux mais il se veut juste avec les innocents alors accordez-leur le droit de se dire adieu car leurs familles en ont le droit et le devoir.

Votre humanisme sera félicité aux yeux de vos citoyens et je le reconnaîtrais moi aussi.

Sceau Impérial Francisquien
Logo Diplomatique

Communiqué Officiel d'Il Palazzo Ducale
Fortuna, 7 Juin 2004,

À l'intention du gouvernement du Pharois Syndikaali,


Nous saluons expressément celui ou celle qui lira cette missive,

En premier lieu, le gouvernement républicain souhaite à nouveau vous transmettre ainsi qu'aux familles des défunts ses condoléances vis à vis des derniers évènements étant advenu concernant vos enfants, odieusement pris en otage en terres étrangère par un gouvernement qui, si vous nous passez l'expression, mériterait amplement de passer dans son ensemble sur l'échafaud. Cependant, malgré le dégoût qui nous anime vis à vis de ces bêtes que l'on ne saurait qualifier d'être humain et qui piétinent allègrement les droits de l'homme les plus fondamentaux, il est à notre sens plus que temps de réunir les acteurs de ce que nous ne pouvons désormais qualifier que comme une crise, autour de la table des négociations.

Ne vous méprenez point, nous n'excusions, n'oublions ni ne pardonnons les ignobles assassinats commis par le soit-disant "Empire Latin Francisquien". Toutefois, nul ne souhaite voir le spectre de la guerre planer à nouveau en Eurysie, et considérant les tendances agressives et belliqueuses des Latins, nombreux sont ceux qui craignent une nouvelle escalade. Aussi, dans une optique de maintient de la paix, et d'une tentative d'apaisement des tensions, la Sérénissime se propose, en tant qu'état neutre ne pouvant être affilié d'une quelconque façon à un parti comme l'autre, tout en étant présent en Eurysie, d'offrir une médiation concernant la crise en cours.

Nous avons dors et déjà entamé des démarches afin d'offrir à la bête, ce par une voie détournée, l'occasion de venir s'expliquer autour d'une table, toutefois, soyez assurés, qu'il s'agit là d'une l'unique geste de bienveillance dont nous ferons preuve à son égard, dans le cadre d'un éventuel refus, des sanctions exemplaires seront de mises, ce en guise d'hommage à vos défunts et d'opposition claire à ce qu'advienne de nouveaux agissement d'une telle barbarie.

En l'attente d'une réponse que nous espérons de tout coeur positive,

Veuillez agréer l'expression de notre considération la plus sincère.


Sa Grâce Francesca Federica Di Fortuna,
Doge de la Sérénissime République de Fortuna
sceau
BUREAU DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




LETTRE DE CONDOLÉANCES

MONT-LAW, le 7 Juin 2004

À l'attention du Gouvernement de Pharois Syndikaali,

Mes salutations,
Au nom du gouvernement de la République de Saint-Marquise, nous avons appris avec peine et amertume la mort de vos deux adolescents pharois, exécutés par une barbarie sans nom.

Nous vous portons notre exclusif soutien pour ce moment terrible que vous traversez.

Tuer des enfants sans préavis est un acte odieux et criminel, voire ignoble, que tout le gouvernement de Saint-Marquise le condamnent fermement.

Dans l'expression de nos condoléances envers votre égard, tout les pensées de la nation saint-marquoise vont aux familles de ces jeunes.

Veuillez agréer notre sincère compassion envers votre nation toute entière.

Le Premier Conseiller
de la République de Saint-Marquise
HONORINE GLASWAY
MINISTROM VÖR AWSSAN SPRAVAN/ MINISTERE DES AFFAIRES INTERNATIONALES


Olkan, 7 juin 2004,

A nos très chers représentants du Pharois Synkaali,

Le gouvernement Althenlantais et toute la Nation ont été profondément affectés par la disparition le mois dernier de l'un de vos ressortissant, nous en avons été d'autant plus attristés d'apprendre que deux jeunes victimes ont rejoint le défunt Luukas. L'Althenlant tient à montrer au Pharois Syndikaali qu'il n'est pas indifférent au regard des évènements qui ont touché votre pays. Réciproquement, les messages relayés par certains médias dans votre pays représentant une partie de l'opinion publique nous ont impressionné. Cela fait beaucoup de peine au peuple Althenlantais d'apprendre qu'une partie de votre population nous est hostile. L'Althenlant est une nation pacifiste qui jamais ne prendrait un autre Etat pour cible, car il s'agit d'un principe de notre Constitution de 1948 auquel nous sommes particulièrement attachés. C'est la première fois depuis les années 1940 que les althais découvrent le ressentiment d'un pays étranger à leur encontre, et l'Althenlant est bien décidé à y mettre un terme par la voie de la bonne-foi et de la diplomatie. Ainsi le gouvernement Althenlantais propose-t-il au Pharois Syndikaali de venir s'exprimer loyalement en Althenlant, dans la ville de Karlzkaronna le 15 juin. Le gouvernement Althenlantais n'imposerait aucun sujet à discuter au Pharois, libre serait à lui de choisir les thèmes qui seront évoqués et discutés communément. L'Althenlant saisirait par ailleurs l'occasion pour clarifier sa position vis-à-vis du Pharois Syndikaali et de l'Empire Latin Francisquien. Nous le savons, c'est dans l'incertitude que naît l'hostilité, et c'est dans l'hostilité que naissent les conflits.

En espérant une réponse positive de votre part et au nom du Gouvernement Fédéral,


Jens Humark
Ministre des Affaires Internationales

Ministrom vör Awssar Spravan
Räddhorn Str. 117, 40002 Olkan-Hverdär
https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/20/210420105454293422.png

Message destiné à une puissance étrangère de la part du ministère des affaires étrangères
Longue vie à la république éternelle !


A l'intention des représentants du syndicat,

Un mois s'est découlé après notre proposition d'alliance que vous avez refusée. Nous étions venus vers vous en tant qu'ami et sœur, mais par absence d'objectivité vous nous avez mis à la porte. Ce n'est pas grave, Makt a su gérer ce genre de comportements beaucoup de fois dans le passé. Malgré ces évènements, nous avions su être tolérants envers vous et vos ressortissants. Nous vous avions offerts nos condoléances, avant tout pour la famille, pour ce pauvre jeune exécuté qui a été transformée en prétexte nationaliste. Nous vous avons tendu la main, et vous ne l'avez pas prise, c'est votre choix.

Cependant, en regardant l'actualité diplomatique et évidemment par mon agence des affaires étrangères, j'ai appris que vous avez proposé à l'Althenlant et au Walserreich une contre offre d'alliance pour contrer l'Alliance Boréale, alliance que nous avons travaillée durant des mois pour maintenir la paix. Quelle honte, de s'en prendre à nous, certes avec des différends mais plus ou moins votre sœur. Vous avez jugez nos lois et nos relations diplomatiques, quand bien même nous ne l'avons pas fait entre votre état et la Lutharovie, état totalitaire communiste. Quelle honte, l'hypocrisie pharoise à son apogée. Nous espérons seulement que vous garderez le peu de dignité qui vous reste et de ne pas attaquer l'Empire Latin Franc pour le maintien de la paix en Eurysie.

Nous sommes attristés par vos actes, malgré tout, nous espérons que le chemin de la diplomatie sera remise sur la table entre vous et l'Empire Latin Franc. Vous n'illuminerez plus à nos yeux. Theodor Størksen, Premier Ministre de la République Fédérale de Makt
AE
11/06/2004

Excellence,

Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Tapiolie accuse bonne réception de votre missive et se réjouit des espoirs de bonne entente et de coopération que vous y laissez entendre. La République de Tapiolie et la Libre Association des Propriétaires de Phares et de Filets d'Eurysie Septentrionale sont soeurs à la fois par l'histoire, la langue et le territoire qu'elles partagent, et ce qui s'avère profitable pour l'une ne saurait, dès lors, porter nuisance à l'autre.

Au nom du Gouvernement de la République de Tapiolie, je tiens à vous témoigner le même enthousiasme et la même aspiration à la tenue d'une rencontre entre nos dirigeants ou leurs représentants. Nous avons beaucoup à discuter et nos concitoyens ne pourront en ressortir que plus désireux de connaître et apprécier ce qui se trouve de l'autre côté de la frontière. De telle sorte que le dialogue est le ciment de toute relation stable et consentie entre deux partis, il est préférable que deux voisins s'y livrent avec à la fois l'espérance d'une coopération sincère et fructueuse que ne s'y refusent et ne conservent entre elles le mur du silence et de l'ignorance que seules les armes, hélas souvent, viennent à abattre.

La République de Tapiolie entre prochainement en période électorale et s'apprête à reconfigurer l'ensemble de son parlement et de son gouvernement. Sans doute serait-il préférable que notre rencontre s'organise en considération de la tenue prochaine de ces élections. Si le vent vient à tourner trop brusquement en Tapiolie, je crains les préjudices d'un dialogue à recommencer sur une base nouvelle. Toutefois, nous n'avons que trop attendu pour nous rencontrer, et il me tarde personnellement de me rendre à vos côté et de vous avoir aux miens. La décision vous revient et tout représentant tapiolais, qu'il soit issu de cette législature ou de la suivante, sera pareillement ravi d’entamer avec la Libre Association des Propriétaires de Phares et de Filets d'Eurysie Septentrionale le dialogue sain et constructif qui lui est dû.

Veuillez agréer, Excellence, à l'expression de mes sentiments les plus distingués,

Waltteri Kivimaki
Ministre des Affaires Étrangères de la République de Tapiolie
Ministère des Affaires Étrangères

Missive destinée au Doyen du Pharois.

Votre excellence,

Nous ne nous sommes jamais contacté et pour cause, je suis l'ancien Prince Impérial et désormais Empereur des États Démocratiques Latins Francisquiens, l'Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier. Je vous envoie cette missive pour vous annoncer la mort de mon père, ancien tyran de l'empire et pour vous informer de la capture de 16 terroristes apriori recherchés par vos autorités. Si vous l'acceptez, je souhaiterais une trêve dans la guerre qui nous opposent afin de vous les remettre.

En vous remerciant,

L'Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier

Sceau Impérial
Ministère

Missive destinée au Doyen Pharois,

Votre excellence,

Nous vous informons que nous changeons nos lois si nous le voulons et que nous ne vous y autorisons pas cependant nous acceptons vos conditions.


Mes hommages,

L'Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier
Ministère des Affaires Étrangères

À l'intention de la Ministre des Affaires Étrangère et du gouvernement Pharois,

Mesdames messieurs les ministres,

Comme vous le savez, prochainement des enquêteurs Pharois viendront sur notre territoire afin de déduire indépendamment les circonstances de l'assassinat des trois adolescents Pharois par l'ancien gouvernement tyrannique de l'empire déchu. Cependant, je pense que puisque nous venons tout juste de sortir de la guerre il est temps que nos deux pays se rapproche et c'est pourquoi je souhaiterais proposer à l'un de vos Ministres ou un représentant de l'autorité pharoise d'obtenir un passeport diplomatique de deux semaines afin de venir diriger les investigations. Aussi, je souhaiterais inviter le ministre responsable du commerce afin de discuter de potentiels accords que nous pourrions conclure sur le commerce Pharo-Francisquien.

Amicalement,

L'Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier, Empereur des États Démocratiques Latins Francisquiens

Sceau Impérial
Haut de page