18/03/2005
13:29:24
Index du forum Archives Pays archivés Grizjheuvël

Encyclopédie de Grizjheuvël

1765
L’histoire de l’état du Grizjheuvël commence officiellement en 1997, année de la signature de l’accord Vandaal, séparant l’ancien pays du même nom en deux parties selon ses deux régions : le Vachengëld à l’ouest et le Grizjheuvël à l’est. Avant tout cela le Grizjheuvël était une des deux régions majeures du Vandaal, la région était surtout ouvrière et agricole. Le charbon étant une grande partie de son économie, quand la demande en celui-ci a drastiquement chuté pour être remplacée par d’autres ressources, l’économie de la région a suivi. Le chômage, la crise, les exodes en masse vers l’autre région du pays ainsi que les débuts de famines n’ont pas aidé la population. Des révoltes et des émeutes apparurent et devinrent de plus en plus fréquentes jusqu’à êtres constantes, certains protestants devinrent violents en s'attaquant aux forces de l'ordre tandis que d’autres se régularisèrent en continuant pacifiquement. Alors que la moitié du pays était dans un semi chaos, un homme monta rapidement en importance parmi les dirigeants révoltés, Reignier Levëstre. Il unifia et consolida les protestations, en prit le commandement, déclara le pacifisme du soulèvement et commença les négociations avec le chef d’État Vandaalien, Christiaan Koekelberg, qui se montra coopératif.

L’accord Vandaal fut alors signé le 21 mai 1997: le pays du même nom fut dissous en faveur de ses régions ; les révoltes en Grizjheuvël prirent fin ; une alliance, voir une union, entre les deux pays apparut pour aider les deux parties autant économiquement, diplomatiquement, administrativement, que civilement.

Reignier Levëstre su prouver au monde qu’il n’y avait pas besoin de prendre les armes pour la paix et la liberté, il fut alors choisi pour diriger le pays lors de son premier mandant, ainsi que son deuxième, malgré son décès prématuré en 2002 suite à des complications cardiaques. Il fut succédé par Vincent Brüggen qui était un de ses ministres et le régent de l’État entre la mort de Levëstre et les élections la même année.
Haut de page