25/03/2005
01:31:15
Index du forum Continents Aleucie Aumérine

Etat-Major | Quartiers Généraux de la Défense nationale

69
QUARTIERS GÉNÉRAUX
DE LA DÉFENSE NATIONALE


[pour présentation ultérieure]
Projection : Format des Forces armées aumérinoises à l'horizon 2030*

FORCES ARMÉES AUMÉRINOISES
AUMERINISH ARMED FORCES
FORMAT A L'HORIZON 2030-2035

Effectifs totaux (par branche) :
Marine royale aumérinoise : n/a
Armée aumérinoise : n/a
Aviation royale aumérinoise : n/a

Équipements et matériels terrestres :

Véhicules blindés de transport de troupes / Armoured personnel carriers
LAV II - Bison (1988) – 125 en service
  • 32 Bison Ambulances
  • 32 Bison Mobile Repair Team vehicles
  • 32 Bison Recovery vehicles
  • 25 Bison Electronic Warfare vehicles
  • 4 Bison NBC Reconnaissance vehicles

Véhicules de reconnaissance Coyote / Coyote reconnaissance vehicles
LAV II - Coyote (1996) – 203 en service


Véhicules de combat d'infanterie / Infantry fighting vehicles
LAV III - Kodiak (1999) – 651 en service
  • 313 LAV Infantry Section Carriers
  • 181 LAV Command Post variants / version poste de commandement
  • 33 LAV TOW Under Armour (TUA) variants / version dotée du missile antichar TOW
  • 47 LAV Forward Observation Officer (FOO) variants / version observateur d’artillerie
  • 44 LAV Engineer variants / version génie de combat
  • 33 Multi-Mission Effects Vehicle (MMEV) / version dotée du système ADATS (Air Defence Anti-Tank System) dont les premières livraisons devraient débuter au 1er trimestre de l'année 2005.

*données non exhaustives et exclusivement destinées à l’État-major aumérinois et ses alliés.
dernières mises à jour : le 1er mai 2004
Dotation : Équipements en dotation des Forces armées aumérinoises à l'horizon 2030*

FORCES ARMÉES AUMÉRINOISES
AUMERINISH ARMED FORCES
ÉQUIPEMENTS EN DOTATION A L'HORIZON 2030

ARMES LÉGÈRES
-

ARMES LOURDES
-

PLATEFORMES & PORTEURS TERRESTRES
-

VECTEURS AÉRIENS
AH-146 - Griffon

Catégorie :
Hélicoptère léger polyvalent (de niveau 1 à 10)
Type : Transport
Disponible
Production : 8 appareils construits

L'Hélicoptère utilitaire de transport tactique aumérinois
AH-146 "Griffon"


griffon

L’AH-146 Griffon est un hélicoptère léger biturbine, muni d’un rotor principal quadripale et d’un rotor de queue bipale, d’un train d’atterrissage constitué de patins et pouvant transporter jusqu’à 15 passagers. Le poste de pilotage est équipé de deux sièges anti-crash. La cabine, d’un volume de 6,23 m3, permet de transporter jusqu’à 13 passagers. Les sièges facilement démontables permettent l’emport de fret ou de deux civières en cas de transport sanitaire. Il est toutefois possible, en cas d’urgence, de transporter jusqu’à six blessés sur civières. L’accès à la cabine est facilité par une porte de 2,34 m de large de chaque côté de l’appareil. De plus, ces portes sont largables en cas de nécessité. Un compartiment à bagage de 0,80 m3, dans la poutre de queue, permet d’emporter jusqu’à 180 kg de matériel. La capacité totale en carburant est de 1250 L, contenus dans sept réservoirs auto-étanches. Un réservoir de carburant auxiliaire de 620 L peut être emporté, portant la distance franchissable à 980 km. Un pilote automatique trois axes diminue la charge de l’équipage, lui permettant de mieux se concentrer sur sa mission. Un radar météorologique et un altimètre radar permettent également de faciliter le vol. L’éclairage du cockpit permet l’utilisation de lunettes de vision nocturne. Une caméra IR stabilisée peut être installée, de même que des systèmes de contre-mesures électronique et IR. Pour la protection des occupants contre les armes de petits calibres et les éclats d’obus, l’appareil peut être équipé de blindage supplémentaire. Le Griffon peut être armé de mitrailleuses de 7,62 ou 12,7 mm sur affût tirant depuis les portes. Des points d’emports peuvent être fixés de chaque côté du fuselage, permettant l’emport de mitrailleuses de 12,7 mm en nacelles ou d'un canon de 25 mm, ainsi que de paniers à roquettes contenant 12 roquettes de 70 mm. Jusqu’à 8 missiles antichars TOW ou 4 missiles air-air d’autoprotection peuvent également y être installés. Grâce à ses bonnes performances et le volume généreux de sa cabine, il est utilisé pour des missions de liaison, de recherche et sauvetage, d’évacuation sanitaire, de lutte contre les incendies, de surveillance aérienne et de transport d’assaut. Pour cette dernière mission, en plus de trois hommes d’équipage comprenant les pilotes et mitrailleurs, il n’est possible d’embarquer que huit hommes entièrement équipés afin de ne pas dépasser la charge maximale. C’est dans cette configuration que sont utilisés, en général, les AH-146 « Griffon » des forces armées aumérinoises durant les missions de transport tactique. A ce jour, 100 appareils de ce type ont été commandés par le Ministère de la Défense nationale aumérinois.

auteur a écrit :
CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Statut : Toujours en service

Équipage : 3 pax (un pilote, un copilote et un ingénieur de vol)

Dimensions :
Longueur : 17,1 m
Envergure : 14 m
Hauteur : 4,6 m

Masses :
Poids à vide : 3 070 kg
Poids en charge : 5 355 kg
Charge utile : 12 pax (8 seulement s'il s'agit de fantassins équipés) ou 2 civières (jusqu'à 6 dans l'urgence) et un médecin
Carburant : 1 250 kg

Performances :
Vitesse de croisière : 220 km/h (120 nd)
Vitesse maximale : 260 km/h (140 nd) à 1 800 m
Plafond pratique : 6 100 m
Distance franchissable : 650 km (980 km avec réservoir auxiliaire)

Armement :
Possibilité d'emporter une mitrailleuse GPMG de 7.62mm tirant par l'embrasure de la porte pour les versions aumérinoises
AF-155 - Eagle
Le chasseur de supériorité aérienne aumérinois AF-155 "Eagle"

eagle

Dans l'attente d'une version multirôle, l'Aviation royale aumérinoise a commandé des études à Aumerinair pour une possible prolongation de vie d'environ 170 à 180 AF-15C, qui devront rester en service au moins jusqu'en 2030. Spécialisé dans le combat air-to-air, cet avion de chasse est principalement utilisé pour les missions d'escorte ou de police du ciel.

Caractéristiques générales :
Équipage : 1-2 hommes (un pilote plus un copilote dans la version biplace)
Longueur : 19,43 m
Hauteur : 5,63 m
Envergure : 13,05 m
Nombre de moteurs : 2
Masse à vide : 12 700 kg
Masse avec armement : 20 185 kg
Masse maximale : 30 845 kg

Performances :
Vitesse maximale : 2 660 km/h (Mach 2,5)
Plafond : 20 000 m
Distance franchissable : 1 950 km

Armement :
Un canon de 20 mm et 11 points d'emport de 7 300 kg chacun

PLATEFORMES MARITIMES
-

ARSENAL STRATÉGIQUE CONVENTIONNEL
-

*données non exhaustives et exclusivement destinées à l’État-major aumérinois et ses alliés.
dernières mises à jour : le 1er juin 2004
Dotation : Structuration et composition de l'armée aumérinoise

ARMÉE AUMÉRINOISE
AUMERINISH ARMY
STRUCTURATION & COMPOSITION DES FORCES

LE GROUPEMENT TACTIQUE INDÉPENDANT
THE INDEPENDENT BATTLEGROUP

Comme leurs homologues servant dans la plupart des forces régulières, les militaires aumérinois utilisent eux-aussi le concept du « Groupement tactique interarmes » pour organiser leurs forces de mêlée. A peu près tout ce dont un commandant à besoin sur le champ de bataille peut être attribué à un groupement tactique conçu sur-mesure, lui conférant ainsi toute la flexibilité tactique et la puissance de feu nécessaire afin de remplir son rôle sur les théâtres d'opérations, partout où sont déployées les forces aumérinoises.

Le Groupement tactique indépendant compte cinq compagnies de combat et une compagnie de soutien au combat. Pour l’infanterie « démontée », il a une compagnie (légère) de fusiliers et deux compagnies d’infanterie mécanisée. Cette puissante force d’infanterie est soutenue par un escadron de chars et la compagnie de soutien au combat. De plus, un escadron de reconnaissance est également disponible afin de repérer, de fixer puis éliminer les forces ennemies. Notamment grâce à une capacité antichars accrue.

Organisation du Groupement tactique aumérinois dit « indépendant » [modèle standard]

aumerine a écrit :
Structure et organisation d'un Groupement tactique interarmes (à dominante infanterie) aumérinois :

  • 1 Groupe de commandement – (5 pax)
  • 1 Groupe de contrôleurs aériens avancés – (4 pax)
  • 1 Groupe d’observateurs avancés – (4 pax)
  • 1 Compagnie de support de combat – (107 pax)
  • 1 Groupe de commandement et de soutien
    1 Section de reconnaissance
    1 Section du génie d’assaut
    1 Section antichars
    1 Section de mortiers
  • 1 Escadron « A » (Reconnaissance) – (107 pax)
  • 1 Groupe de commandement et de soutien
    3 Sections de reconnaissance sur Coyote
  • 1 Compagnie « B » (Fusilier) – (124 pax)
  • 1 Groupe de commandement et de soutien
    1 Groupe d’observateurs avancés
    3 Sections de fusiliers sur Nyala
    1 Section d’appui
  • 2 Compagnies « C et D » (Fusilier mécanisé) – (131 pax)
  • 1 Groupe de commandement et de soutien
    1 Groupe d’observateurs avancés
    3 Sections de fusiliers sur LAV III
  • 1 Escadron « E » (Blindé) – (72 pax)
  • 1 Peloton de commandement et de soutien
    4 Pelotons de combat sur Leopard C2

Soit un total de 685 pax et 126 véhicules dont 103 blindés.
23 G-Wagon ; 18 Leopard C2 ; 13 Nyala ; 44 LAV III ; 28 Coyote.

Équipements et matériels majeurs utilisés par la composante « mêlée » de l’armée aumérinoise

aumerine a écrit :
Light Armoured Vehicle III

lav6
Le LAV 6.0 est la désignation donnée par l'Armée aumérinoise à sa plate-forme améliorée de LAV III, mise à niveau spécifiquement
pour répondre aux exigences découlant de différents RETEX obtenus lors de son premier déploiement opérationnel à l'échelle internationale en mars 2004.


Le « Light Armoured Vehicle » (LAV) III est le véhicule standard des unités d’infanterie mécanisées aumérinoises. Développé et conçu par les ingénieurs de l’armement aumérinois suivant un cahier des charges bien précis, le LAV est entré en service pour la première fois en 1999. Le LAV est un véhicule mobile, sa motorisation (diésel) d’une puissance de 350 Ch lui permettant effectivement d’atteindre des vitesses allant jusqu’à 100 km/h sur routes. La protection de base a elle aussi été améliorée avec l’ajout de kits d’armure supplémentaires pour protéger le véhicule des armes légères et des tirs de mitrailleuses lourdes.

– Variants disponibles –

Véhicule de combat d’infanterie LAV III (8x8)
La version de base du LAV III est utilisée comme transporteur de troupes avec un équipage dédié de deux personnes (un conducteur et un tireur), et peut accueillir jusqu’à huit fantassins entièrement équipés côté passagers. En plus d’être équipée de systèmes d’imagerie thermique et de viseurs nocturnes, la tourelle est quant à elle armée de l’habituel canon automatique M242 Bushmaster de 25 mm et, alignée dans le même axe, d’une mitrailleuse coaxiale C6 de 7,62 mm, ainsi que huit lance-grenades fumigènes.
Formations équipées :
  • Le Groupement tactique indépendant
  • Le Bataillon d’infanterie mécanisée
  • La Compagnie du génie

Véhicule de poste de commandement LAV III (8x8)
Cette version du LAV III sacrifie un siège passager pour des communications et de l’équipement supplémentaires.
Formations équipées :
  • Le Groupement tactique indépendant
  • Le Bataillon d’infanterie mécanisée
  • La Compagnie du génie

Light Armoured Vehicle TOW Under Armour (8x8)
Le LAV III TUA (TOW Under Armour) fournit des capacités antichars aux formations d’infanterie mécanisée aumérinoises. La tourelle du LAV III a ainsi été remplacée par une tourelle TOW, armée de deux lanceurs ATGM. Le véhicule n’a pas de mitrailleuses pour l’autodéfense à courte portée.
Formations équipées :
  • Le Groupement tactique indépendant
  • Le Bataillon d’infanterie mécanisée

*données non exhaustives et exclusivement destinées à l’État-major aumérinois et ses alliés.
dernières mises à jour : le 16 mars 2005
Haut de page