13/11/2004
14:47:24
Index du forum Continents Eurysie Makt

Activités étrangères au Makt

382
Activités étrangères en Makt

Ce topic est ouvert à tous les joueurs possédant un pays validé. Vous pouvez publier ici les RP concernant les activités menées par vos ressortissants au Makt. Ceux-ci vous permettront d’accroître l'influence potentielle de votre pays sur les territoires locaux. Veillez toutefois à ce que vos écrits restent conformes au background développé par le joueur du Makt, sinon quoi ils pourraient être invalidés.
4127
« Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons »


https://www.zupimages.net/up/21/16/jy4o.png



Pour Merenelävät, la plus grande association de pêcheurs du Pharois Syndikaali, la République de Makt possédait deux avantages indéniables : c'était une démocratie libérale, ce qui signifiait qu'elle était ouverte au commerce, et ses côtes bordaient les mers de l'océan glacé du nord, territoire inhospitalier et dangereux où aimaient à voguer les reliquats de la vieille piraterie pharoise... et ses nouveaux avatars. Indiscutablement, la coopérative était l'un d'eux. La gestion des navires de sa flotte avait toujours été laissé à ses capitaines qui disposaient d'une certaine autonomie et il était arrivé plus d'une fois au cour de l'histoire que l'un d'eux se découvre des désirs d'aventures commerciales... plus excitantes. Les concurrents de Merenelävät l'apprenaient alors souvent à leur dépend.

Cette politique agressive n'avait certes pas été sans effets diplomatiques problématiques pour le Syndikaali, accusé par la plupart de ses voisins d'un peu trop laisser aller la bride à ses ressortissants, perpétuant de fait les vieilles traditions de piraterie dans le grand nord. A l'ère de la mondialisation, disait-on, les pharois se pacifieraient, mais ces derniers ne paraissaient simplement qu'avoir changé de méthodes. Leur influence sur la région restait indéniable et leur stratégie d'endiguement des côtes n'était un secret pour personne. Le simple logo bleu de Merenelävät , figurant la queue d'une baleine sortant des flots, flanquait les coques d'un grand nombre des navires qui mouillaient dans les ports de la région. Elle y possédait également des entrepôts, chantiers et parfois, sous des noms plus discrets, d'autres sortes de commerces, se fondant dans le paysage capitaliste moderne, aveugle aux détails, sourd à ce qui ne se compte pas.

Restait à savoir si les puissances régionales choisiraient de lutter contre... ou d'en tirer profit.




Un bar, à Walden


https://www.zupimages.net/up/21/16/7ll5.png


Même à l'intérieur, l'homme n'avait pas retiré sa cagoule. Il était entré dans le bar tout couvert de neige, les deux bouts de sa moustache érigés de chaque côtés de son visage perlant d'humidité, et avait commandé "comme d'habitude". Comme d'habitude signifiait ici n'importe quelle boisson, pourvue qu'elle accompagne des nouvelles, le patron ne s'y trompait pas. Il s'empara d'un gobelet de fer et alla le remplir d'une louche de vin bouillant aux épices, infecte mais qui tenait chaud.

- "Les syndicats font du grabuge en ce moment, ça bouge pas mal à gauche ces derniers temps." dit-il après avoir poussé l'alcool vers le nouveau venu.

Celui-ci le porta à sa bouche et la fumée vint immédiatement dégeler les flocons de neige qui bariolaient encore de blanc la peau de son visage et la laine de sa tenue.

- "Les syndicats... les nôtres ?"
- "Les nôtres, les autres, un peu tous, qu'est-ce que ça change ? Les flics osent pas trop s'aventurer sur les docks, des fois que ça créerait un incident politique, nous ça nous laisse le champ libre."

L'homme moustachu hocha la tête.

- "J'ai quelques nouvelles instructions, en parlant de ça. Ça va pas te plaire."

Le patron soupira. "Et c'est quand la dernière fois que ça m'a plus exactement ? Vous autres du Syndikaali vous apportez que des emmerdes."
- "Nos pot-de-vins te déplaisent pas, pourtant..."
- "Ah ça ! Pour sûr, mais pas pour autant que ça m'amuse de vous voir dans mon bar."

L'homme ricana. "Tais-toi maintenant, et écoute. Vingt caisses vont débarquer d'un navire Vachenois mardi prochain. Elles seront inspectées et consignées à l’entrepôt numéro 27, je veux que nos amis du syndicat les fasse disparaitre des registres. Je passerai les récupérer dans un mois, d'ici-là vous me les gardez au chaud."

Le patron eut un haussement d'épaule.

- "La routine, quoi. Et pourquoi ça devrait pas me plaire ?"

L'autre finit son verre et se leva de sa chaise.

- "N'ouvre pas ces caisses et manipule-les comme si c'était des nouveaux-nés, compris ? Je ne plaisante pas."
- "Eh là !" Une lueure d'inquiétude et de curiosité était apparue dans l'oeil du patron. "Qu'est-ce que tu me fais transporter ce coup-ci ? Des fusils encore ?"

Les moustaches de l'autre eurent un frémissement.

- "Des mines. Pour la Fraternité des Mers du Nord."

Le patron s’esclaffa. "Allons donc !" mais l'homme était déjà sorti du bar. La Merenelävät et la Fraternité ne pouvaient pas se supporter, tout le monde savait ça : les anarchistes attaquaient tout ce qui avait le malheur d'être un peu trop capitaliste ou un peu trop autoritaire dans les parages, alors une grosse compagnie comme la leur, avec toutes ses magouilles et ses profits... mais en même temps, des mines... ça leur ressemblait quand même pas mal.
2478
La Fraternité frappe encore

https://www.zupimages.net/up/21/16/e222.jpg


"Les mers du nord ne seront jamais sûres pour les ennemis de la liberté", voila ce qui a été retrouvé écrit à la peinture blanche sur la coque du navire cargo L'embrun, amarré puis coulé dans le port d'Aberdeen. Les premières conclusions de l'enquête semblent montrer que les membres de la Fraternité ont débarqué un peu plus à l'est de la ville et remonté pendant la nuit à l'intérieur des terres. De plus amples investigations nous diront s'ils ont été aidés dans cette entreprise ou non, toujours est-il que le résultat est là : trois charges d'explosifs ont été placées sur la coque aux alentours de 2h du matin et ont sauté une heure plus tard, réveillant la plupart des habitants du quartier.

Pas de pertes humaines à déplorer heureusement, les marins de garde ayant heureusement largement eut le temps d'évacuer le navire avant que celui-ci ne coule dans la rade. La marchandise à son bord, elle, semblent toutefois perdues et il faudra remorquer l'épave hors des docks rapidement avant qu'elle ne s'enlise complètement dans la vase.

Ce n'est pas la première attaque que mène la faction anarchiste "Fraternité des mers du Nord" dans la régions, plusieurs nations communistes autoritaires ont été attaquées ces derniers jours, mais c'est la première fois que leurs actes visent un pays démocratique. D'après les tracts abandonnés sur place, il semble que ce comportement terroriste ait été motivée par la signature du pacte anti-bolchévique par la République de Makt. Un paradoxe aux yeux de nombreux politologues mais qui a été justifiée ainsi par la fraternité :


  • Nous, camarades, frères et sœurs des mers libérées du nord,

  • Ne sommes pas dupes des belles paroles des nations capitalistes lorsque que celles-ci prétendent lutter contre la tyrannie et l'injustice dont elles sont une autre sorte d'avatar. La dictature, le fascisme, l'autoritarisme sont les conclusions naturelles et évidentes de leurs modèles à l'agonie.

    Citoyens républicains, ne prêtez nulle foi aux bonnimensonges. Un pays capitaliste est un pays voyou en devenir. La guerre que se mènent aujourd'hui l'Internationale et les anti-bolchévique est une guerre de loups, s'entre-dévorant pour une plus juteuse part de carcasse... et de butin. Votre butin ! Votre liberté ! Votre fraternité !

    Ne laissons jamais aux Etats le monopole de la violence et de la lutte, assez de trahisons, nous nous libèrerons nous-mêmes ! Non aux Etats voyous, non à l'Etat, vive l'anarchie !
Cellule Tempête

Attaque isolée ? Coup de semonce ? Tentative d'intimidation ? Difficile à dire pour l'heure. Néanmoins nous tenons à rassurer la population, la FMN ne semble pas souhaiter s'en prendre aux civils. Une information qui nous permet d'espérer que le pire n'est pas à venir, s'il en est, mais qui ne suffira pas à faire cesser les attaques.


https://www.zupimages.net/up/21/16/2btp.jpg
791
Le soir du 01/10 vers 21 heures une alerte à la bombe dans la mairie de Keld a été déclenchée par la autorités suite à un appel anonymes. L'auteur du lanceur d'alerte n'a pas été identifié mais l'appel à été enregistré :

- Service du secrétariat de la mairie de Keld, comment puis-je vous aider?

- Évacuez le bâtiment maintenant

- Je vous demande pardon?

- Évacuez le bâtiment et tout ceux qui sont à l'intérieur immédiatement

- Excusez-moi monsieur je ne comprends pas bien ce que vous essayez de me dire

- Écoutez-moi bien, il y a une bombe dans le bâtiment, évacuez-le et sortez.

*Fin de l'appel*

Après cet appel, la secrétaire a fait évacuer la mairie ainsi que tout le personnel avec un sang-froid remarquable. Les autorités vont ouvrir une enquête sur le lanceur d'alerte alors que la véracité de l'appel n'est toujours pas prouvée et qu'aucune investigation dans la mairie pour trouver la soit-disante bombe n'a été lancée.
4076
departement

Rapport bi-annuel du Conseiller Fédéral au Commerce et au Tourisme :

anonyme écrit à la main a écrit :
Ce rapport a fuité du Département Fédéral, je l'ai transmis à un membre du Køenig Hålfgard infiltré à Walden. Je ne sais pas s'il peut être utile, mais la presse aime ce genre de feuille de choux gouvernementale ....

Préciser objet du Rapport : La République de Makt, première destination touristique des ressortissants des Provinces-Unies du Lofoten pour la 3ème année consécutive, mais en pleine mutation.

avion
Avion de la Lofoten Airlines en partance de l'Aéroport International de Pembertøn

Constatations statistiques :

L'année 2004 est celle de tous les records : au moins un touriste Lofoten sur trois s'est rendu cette année pour un séjour plus ou moins long, dépassant les 4 jours. La saison la plus appréciée est la fin du printemps - début de l'été, étant donné que les Lofotens ont pour habitude de rentrer au pays avant la fin du mois de juillet afin de célébrer la très attendue Fête de l'Indépendance du 1er août.
Le budget moyen serait de 2500 Dråkks.


Le nouveau visage du tourisme en République de Makt :

La destination la plus prisée demeure bien évidemment la capitale Walden, riche en lieux culturels et historiques, ainsi qu'en divertissements variés. Les châteaux, musées et ruines, de part leur valeur historique sont très appréciés. Mais de plus en plus de touristes Lofotens apprécient désormais les centre de vacances privés, campings, et structures similaires, notamment sur les espaces naturels côtiers, et les littoraux, dont les climats sont plus cléments et moins rudes que ceux des Provinces-Unies.
Depuis quelques années le gouvernement Maktois tends à attirer une nouvelle sorte de visiteurs, le tourisme généalogique, en ouvrant ses archives nationales et régionales aux Lofotens qui le souhaitent. Désormais ceux-ci peuvent facilement retrouver la trace de leurs ancêtres et leurs origines. Dernièrement on a médiatisé de très nombreuses retrouvailles et on y a même consacré une émission de télévision qui a eu un succès retentissant. Populaire cet engouement pour la généalogie Maktoise tends à changer le visage du tourisme de masse, souvent décrié comme peu respectueux et vertueux. L'année prochaine, ce type de visiteurs devrait selon les dernières estimations dépasser celui du tourisme de loisirs.


Les facteurs favorables et défavorables - analyse :

L'avantage de la langue commune norvégienne est indéniablement un facteur pour cet attrait, toutefois les Lofotens tendent de plus en plus à utiliser les langues anglaises et françaises, ce qui a comme conséquence de passablement irriter les Maktois, qui y voient une sorte de manque de courtoisie de leurs lointains cousins outre-marins. Il est à noter que Lofoten et Maktois possèdent un accent bien distincts, et les Lofoten accusent régulièrement les Maktois de les discriminer en raison de leur accent.
Constatant également une montée significative d'une nostalgie de l'époque coloniale. Fait marquant : la vente de drapeaux de l'ancien Protectorat des Colonies de Makt explose. De nombreux Maktois et Lofotens des milieux nationalistes et souverainistes échangent régulièrement à ce sujet sur les réseaux sociaux.

auteur a écrit :
Note privée du Département Fédéral des Affaires Etrangères : l'édition d'un guide de bonne conduite écrit dans les langues usuelles Maktoises et Lofotènes semble nécessaire. Améliorer l'image des touristes Lofotens.


Le haut pouvoir d'achat des ressortissants Lofotens est régulièrement cité comme un autre facteur favorisant le commerce des loisirs et de son industrie lucrative, profitant d'un taux de change légèrement favorable.
Une situation peu appréciée par Pembertøn, arguant d'un maintien d'un taux artificiellement bas pour attirer ce tourisme de masse venu des anciennes colonies, accentuant le déficit commercial entre les deux pays.

auteur a écrit :

Note privée du Département Fédéral des Affaires Etrangères : Prévoir une entrevue entre le Gouverneur de la Réserve Fédérale Lofoten et son homologue Maktois afin d'atténuer les effets négatifs de ce déficit commercial.


Conclusion du rapport : Le Département Fédéral des Affaires Etrangères recommande de promouvoir et d'encourager les ressortissants Lofotens à privilégier d'autres destinations que celle de Makt dans le but de ré-équilibrer les relations entre les deux pays. En outre, constatons de très nombreux voyages répétés de sympathisants du mouvement souverainiste Køenig Hålfgard sans rapport avec le loisir ou les affaires.

auteur a écrit :

Note privée du Département Fédéral des Affaires Etrangères : A transmettre au Département Fédéral de la Sécurité Publique pour enquête approfondie si nécessaire. Coopération des autorités Maktoises d'opérations de surveillance.
Haut de page