18/03/2005
16:10:39
Index du forum Continents Eurysie Makt

Histoire et contexte de Makt

8850
LA GRANDE HISTOIRE DE MAKT

SOMMAIRE

I - Préhistoire/Antiquité
II - Création de Makt
III - Moyen Age
IV - Renaissance maktoise
V - Ere des absolutismes
VI - Epoque contemporaine
VII - Temps modernes


Chapitre 1er : Préhistoire et Antiquité

Le premier peuple

Les dernières recherches archéologiques démontrent que les traces des hommes en terre de Makt étaient il y a, par estimation, -60 000 ans avant notre ère. L'ère glaciaire n'a cependant pas fait de présents aux populations vivant dans cette zone géographique, les archéologues ont découvert plus de 20 fosses où étaient jetées les cadavres, notamment vers Aberdeen. Cette période aurait décimé près de 90% des humains, tous n'ayant pas résisté au froid glacial. Vers la fin de la période glaciaire, dans les alentours de -10 000 avant notre ère, des hommes, en provenance du centre de l'Eurysie, découvrent à leur propre stupéfaction des forêts de conifères s'étalant sur des kilomètres, des montagnes de neiges éternelles riches en ressources, des prairies de haute altitude verdoyantes, un océan au sud et un au nord, gelé une saison sur deux. Bien que ce "nouveau monde" soit froid, avec des températures avoisinant les -30 degrés en hiver et 25 degré en été, les hommes du sud s'installent. C'est le premier peuple vivant sur l'actuelle Makt, mais également sur Liétonne et Nora : Les Eukas. Les Eukas étaient des hommes avec certaines particularités : ils étaient plutôt grand (avoisinant les 1m80 pour la moyenne), avaient les cheveux et les yeux clairs et étaient de peau très blanches. Des particularités que l'on retrouve encore aujourd'hui chez les maktois. Les Eukas étaient polythéistes, leurs croyances étaient constitués de dieux en tout genre (dieu du feu, de la fertilité par exemple) et ils pratiquaient des sacrifices sur des animaux en tout genre. Ils brulaient leurs morts au lieu de les enterrer et ils castraient les hommes faibles. On pourrait apparenter leurs croyances aux barbares et c'était le cas, mais nous y reviendrons plus tard.

https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/21/210421053705196501.jpg
Peinture rupestre d'une grotte vers la frontière avec Nora représentant des guerriers.

La fin des Eukas et l'ascension des Äplers

Les différentes tribus Eukas se séparèrent vers -2 500 avant notre ère, et ils ont fini par devenir des peuples différents. Celui de Makt sont les Äplers, ils gardèrent l'héritage religieux des Eukas mais commencèrent à développer leur propre culture. Ils vécurent en paix et étaient des nomades, se déplaçant selon les envies de leurs bovins. Cependant, vers 150, des explorateurs du Sud ont débarqués sur les côtes au Sud. La rencontre est pacifique, bien que les Äplers sont intrigués par ces êtres lui ressemblant mais qui sont indéniablement plus petit qu'eux. Et c'est là que tout bascula, les visiteurs apportèrent l'écriture et les techniques d'agricultures. Les Äplers, étant alors nomades, se sédentarisent et s'établissent dans plusieurs villages de l'actuelle Lullin à l'actuelle Walden. Les Äplers appelèrent leur domaine "Makt" qui veut dire "puissance" et les Äplers deviennent petit à petit ce que l'on appelle les maktois.

https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/21/210421060515409827.png
Terres des Maktois en 200


Chapitre Second : Création de Makt

Makt, le début

Et c'est dans les alentours de 300, qu'est proclamée la République de Makt, autrefois république marchande, ayant comme capitale Lullin. Makt était enfin crée et était une puissance régionale, avec une flotte imposante comme arme de dissuasion. La religion était polythéiste, le seul héritage Euka ayant survécu jusque là.

Organisation de la Ier République

L'assemblée marchande était la plus haute autorité de l'état durant la Ier République. Elle était constitué de marchands qui votaient pour un Chef (nous ne savons pas comment était appelé le chef d'état) et qui votaient également les commandants militaires et les prêtres païens de l'époque. Les marchands étaient les individus les plus influents du pays. Cela a causé beaucoup de révoltes populaires et paysannes.

https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/21/210421062214911383.jpg
Révolte paysanne de 369 ayant causé des milliers de morts après une épidémie de rougeole et une augmentation des taxes.

Troisième Chapitre : Moyen Age

Le Haut Moyen-Age

Le Haut Moyen-Age s'apparente aux débuts du Moyen Age vers la fin du 5e siècle et va s'étendre jusqu'au 13e siècle avant de laisser sa place au Bas Moyen-Age. Cette période commence en grande pompes : le peuple est relativement stable et Makt connaît la prospérité, mais plus pour très longtemps. La religion chrétienne s'est très répandue en Eurysie, et les différents rois, ducs, comtes etc... étaient prêts à répandre la vraie foi pour obtenir leur place au paradis et d'avoir de bonnes relations avec les vassaux religieux et le pape. Ainsi commence les croisades à travers l'Eurysie toute entière et Makt n'échappera pas à la règle. Les troupes maktoises sont dirigées par un jeune guerrier talentueux, fils d'un petit marchand de Lullin et l'un des commandants les plus brillants du Collège Militaire Républicain : Sigismond (dit Le Fort). Les différents états nations chrétiens prennent les armes pour faire chuter l'ancienne religion Euka : c'est la première croisade du nord de 756.

La première croisade (756-761)

Cette croisade fût particulièrement sanglante et entraîna la destruction et le pillage de nombreuses villes. La tactique de Sigismond le Fort était l'offensive "Si nous attaquons sans cesse, l'ennemi ne pourra pas nous attaquer". Ses troupes étaient dispersées en petits groupes, utilisant la discrétion, l'infiltration et les guet-apens. Connaissant les forêts comme leur poche, les guerriers maktois décimèrent leurs ennemis et il était temps de changer la donne : c'était au tour des maktois d'attaquer. En 758, c'est une véritable vague de petits navires qui traversent la mer du Nord, et arrivent sur le continent. Les états chrétiens sont surpris par la puissance de feu maktois, ce qui conduira à un trêve en 761. La croisade était terminée mais la trêve n'était qu'éphémère. Sigismond le Fort est mort en 772 de la consomption, il ne restait que d'un petit évènement d'instabilité pour permettre aux royaumes chrétiens de contre attaquer.

La seconde croisade (774-785)

Après la mort de Sigismond le Fort, Makt fût dans une instabilité conséquente. Les armées chrétiennes ont profité de l'instabilité pour attaquer : c'est le début de la seconde croisade. Cette croisade a fortement influencé la culture et les contes maktois, cette guerre épique passionne encore aujourd'hui des milliers voir des centaines de milliers de personnes à Makt. Les batailles étaient sanglantes, et les Maktois ne se rendaient pas. Jusqu'à ce que Lullin tombe après un siège de 254 jours.

La conversion religieuse

Missionnaire Moyen Age Makt

Missionnaire convertissant des maktois (788)

Les années qui suivirent furent des années de paix et de prospérité. La population se convertissait petit à petit et ils adoptaient, au fur et à mesure des années, la culture Eurysienne civilisée. Les maktois commencèrent à construire des routes, des châteaux et à défricher des fôrets, nous étions en pleine révolution agricole. Tandis que la plupart de l'Eurysie furent sous le joug de tyrans, Makt s'en sortait bien, bien qu'évidemment le pouvoir n'appartenait pas réellement au peuple mais à une oligarchie ploutocratique, mais c'était une grande avancée pour l'époque.

Les guerres arrivaient, mais elle se soldait soit sur une victoire, soit à une trêve, mais aucune guerre ne fut dévastatrice et entra dans les mémoires. Et c'est dans ces ères de paix que nous entrons dans le Bas-Moyen âge

Le Bas-Moyen âge

Le Bas-Moyen âge est une période ayant inspiré de nombreux poètes et autres artistes de Makt. Cette époque est remplie de fantaisie où l'on se croirait dans un conte de fée. Après que les Eurysiens ont fait face à l'invasion des nomades de Nazum en Eurysie de l'est ainsi qu'au nord, ils allaient faire face à une autre épreuve : les maladies. Le commerce se développait de plus en plus et les marchandises infestées de rats et d'autres rongeurs infectés se multipliaient dans les ports des grand Noeux commerciaux. Makt n'échappa pas à la règle, tout comme Fortuna qui fût la plus touchée. Après des décennies de pandémies diverses et variées, l'Eurysie (et Makt) purent continuer à se développer dans ce monde de plus en plus global. La république était sous le joug des marchands bourgeois, et nous étions à la IVe République. Le peuple était désormais catholique et participait aux différents appels du Pape pour défendre la foi chrétienne. Beaucoup ont, dans l'imaginaire collectif, une image péjorative de cette période. Il est vrai qu'au centre de Makt, la vie était beaucoup moins joyeuse : des royaumes rétrogrades et des agissements barbares étaient quotidiens. Makt a été épargnée de cet obscurantisme et sera l'une des figures de la renaissance.

Chapitre 1er : Renaissance maktoise

Le moyen-âge prend fin après la découverte de l'Aleucie, ainsi, une ère de découverte et de curiosité plane sur le monde et plus particulièrement sur le Vieux Continent (Eurysie). Makt était une république, on appelait cela une "Grande République" à l'époque. La commerce mondial venait de débuter, il était temps pour Makt de prospérer. Cependant, un rival venu des mers du sud a été découvert : Fortuna. Même si Fortuna était, à l'époque, un rival de Makt, la République tient de bons rapports avec elle. Plus les décennies avançaient, plus le destin de la rivalité se dessinait : il était clair que la Sérénissime allait avoir la suprématie du commerce dans le monde. Tandis que Makt ne se contentait de quelques comptoirs en Nazum et en Aleucie (qui ont tous été rétrocéder aux pays que nous connaissons aujourd'hui dans les environs du XIXème siècle), Fortuna possédait des confettis de terre éparpillés sur la planète. Cette renaissance a été également décisive dans la recherche scientifique et notre compréhension du monde.

[A SUIVRE]
Haut de page