29/08/2005
15:12:57
Index du forum Continents Paltoterra Alguarena État fédéré des Encolanas

[PARLEMENT] Assemblée législative des Encolanas

1998
Logo institutionnel du parlement

ASSEMBLÉE LEGISLATIVE DES ENCOLANAS

L'Assemblée Législative des Encolanas (en espagnol : Asamblea Legislativa de las Encolanas) est l'organe législatif et monocaméral des Encolanas, renouvelé tous les 8 ans. En charge de représenter le peuple encolanaltèque et à l’image des autres états fédérés, elle est affranchie des chambres hautes destinées à réviser l’adoption des textes de loi en première instance.

L’Assemblée Législative a vu le jour le 25 juin 1831, lorsque la guerre civile entre les forces fascistes et celles républicaines prit fin au bénéfice de ces derniers. La renonciation des fascistes dans le combat pour la prise de pouvoir à Jacalbulco, permit l’élection et la reconnaissance de la première assemblée parlementaire l’année suivante.

Plusieurs clauses de l’Armistice signée par les fascistes a fait l’objet d’une intégration au sein de la Première Constitution du pays, l’existence du parlement encolanaltèque est l’une d’elles. Cette période particulièrement sombre de l’Histoire encolanaltèque a contribué à renforcer les devoirs mais aussi les droits du parlement, chacun de ses membres élus pouvant dès lors jouir d’une immunité parlementaire lui interdisant l’emprisonnement.

Malgré la victoire militaire et politique des républicains sur les fascistes, la gauche encolanaltèque demeure encore famélique, n'ayant que peu de parti structurés à présenter aux élections législatives. Du côté de la droite modérée, cette absence de pluralisme est la conséquence d'alliances politiques majeures, employées pour éloigner les partis d'extrême droite du pouvoir.

Factions reconnues comme Partis Politiques:

GAUCHE RADICALE
  • Movimiento Igualitario de Clases - MIC

  • GAUCHE MODÉRÉE
  • Liga Independiente para la Reconciliación - LIR

  • ECOLOGIE - CENTRE
  • Partido de Acción Unida - PAU

  • DROITE MODÉRÉE
  • Coalición para el Éxito Nacional- CEN

  • DROITE RADICALE
  • Grupo Nacional de Resistencia Étnica - GNRE
  • Partido Radical por las Encolanas - PRE

  • Partis politiques encolanaltèques
    Représentation graphique des différentes tendances politiques aux Encolanas.
    797

    COMPOSITION DE L’ASSEMBLÉE LEGISLATIVE DES ENCOLANAS - MANDATURE 2000 - 2008



    Président(e) de l'assemblée : Ariana Magrina (CEN)

    COMPOSITION A 180 DEPUTES

    GAUCHE RADICALE
  • Movimiento Igualitario de Clases - MIC (2 députés)

  • GAUCHE MODÉRÉE
  • Liga Independiente para la Reconciliación - LIR (8 députés)

  • ECOLOGIE - CENTRE
  • Partido de Acción Unida - PAU (19 députés)

  • DROITE MODÉRÉE
  • Coalición para el Éxito Nacional- CEN (135 députés)

  • DROITE RADICALE
  • Grupo Nacional de Resistencia Étnica - GNRE (5 députés)
  • Partido Radical por las Encolanas - PRE (11 députés)

  • Assemblée parlementaire encolanaltèque
    2957
    Logo Coalición para el Éxito Nacional CEN - parti politique sur jeu de simulation Geokratos

    Projet de Loi
    Relatif au renforcement de la réglementation et de la professionnalisation des métiers de l’artisanat encolanaltèque.


    Proposé par : Madame la Première Ministre des Encolanas, Celeste Morterero (CEN - Coalición para el Éxito Nacional)
    Date : 16 décembre 2003

    Préambule au vote :


    Considérant la conjoncture nationale et la multiplication des décès accidentels autour de l’exercice de certaines activités artisanales, il semble nécessaire de pouvoir dès à présent entamer des actions concrètes de professionnalisation pour certains métiers exercés de façon autodidacte. A travers ce projet de loi, le gouvernement encolanaltèque souhaite sensibiliser aux notions de sécurité selon les secteurs d’activité et dresser la liste des qualifications diplômantes et autres certificats d’aptitude attestant d’une pratique professionnelle sûre.

    Pour ce faire, ce projet de loi prévoit:

    • la calibration et la désignation de 12 certificats d’aptitudes professionnelles répartis sur différents secteurs, des certificats rendus obligatoires à tout professionnel souhaitant enregistrer son activité,

    • le passage et la remise à niveau de plusieurs habilitations en sécurité, les habilitations et leur durée de validité seront déterminées ultérieurement, par un groupe de travail mixte entre les autorités de la santé encolanaltèques et des syndicats/patronats représentant différentes professions artisanales ciblés par le texte de loi.

    Proclamation des résultats :



    POUR: 147
    CONTRE: 13
    ABSTENTION: 20

    Le texte de projet de loi est ADOPTE par le parlement encolanaltèque.

    Synthèse des logiques partisanes POUR le projet de loi:



    Coalición para el Éxito Nacional- CEN: Le parti présidentiel soutient le projet de loi sur la base des directives du gouvernement, tout en lui concédant l'avantage d'offrir une professionnalisation notable des métiers artisanaux, jusqu'ici revendiqués par des personnes autodidactes. L'ensemble des professions artisanales des Encolanas sera alors homogénéisé et il n'existera plus de disparités entre les îles encolanaltèques, selon leur éloignement.

    Partido de Acción Unida - PAU et Liga Independiente para la Reconciliación - LIR : Ce projet de loi doit mettre fin à la concurrence déloyale de certains citoyens pratiquant de manière secondaire et opportuniste des métiers issus de l'artisanat et attestant pourtant de compétences réelles.

    Synthèse des logiques partisanes CONTRE le projet de loi:

    Movimiento Igualitario de Clases - MIC: L'institutionnalisation de la compétence par la mise en place de certifications attestant de telle ou telle pratique professionnelle, est un frein au développement de certaines activités artisanales. L'accès équitable aux diplômes et à l'éducation est insuffisamment garanti pour qu'ils puissent régir du devenir de milliers de personnes à travers tout le territoire.

    Le Grupo Nacional de Resistencia Étnica - GNRE et le Partido Radical por las Encolanas - PRE : L'interventionnisme de l’État dans la règlementation des professions artisanales est un nouveau coup de canif à la sécurité financière des ménages les plus fragiles, pratiquant ces métiers sans justifier d'une quelconque certification, au titre d'une activité secondaire.
    Haut de page