13/11/2004
19:05:00
Index du forum Continents Eurysie Hylvetia

Politique intérieure

75
Tout ce qui concerne les affaires politiques internes à la Confédération d'Hylvetia.
8350
Les Partis Politiques Hylvètes

PCD

Fondé en 1898, le Parti Chrétien-Démocrate est le premier parti politique officiel d’Hylvetia. En effet, avant cette date, on parle d’avantage de groupe d’idée que parti politique incluant une hiérarchie en son sein. Le Parti-Chrétien-Démocrate s’est toujours imposé comme étant le parti de la mesure, se voulant bourgeois, démocrate, libéral et un brun conservateur. C’est le parti de la classe moyenne qui réussit et le parti des élites. Son vote est synonyme de stabilité, de continuité. Dans les faits, son vote n’est souvent pas un vote militant ou un vote de convaincu mais un vote de raison. Cependant, depuis une décennie, le parti a du mal à conserver son hégémonie sur la droite et le centre. Cela est dû à l’émergence de nouvelles forces populistes ou contestatrices de son hégémonie. Le parti regroupe le centre, le centre droit et la droite modérée. Actuellement, le parti a pour doctrine : le conservatisme mou, le libéralisme mou et la défense du système.

PSD

Fondé en 1922, le Parti Social-Démocrate est le pendant de centre gauche du Parti Chrétien-Démocrate. Le parti s’affiche comme étant le parti de la raison pour la gauche. C’est un parti qui revendique un socialisme de réforme qui s’est peu à peu transformer en socialisme mou puis en social-démocratie. La transition ne s’est pas faite sans heurts puisque le parti a connu de nombreuses scissions dont la plupart sont mortes dans l’œuf, étouffé par le génie politique du PSD. Son vote n’est souvent pas un vote militant ou un vote de convaincu mais un vote de raison. Le PSD est le parti hégémonique de la gauche, c’est un parti de gouvernement même si cela presque dix ans que ce dernier n’a plus touché au pouvoir. Le parti regroupe le centre, le centre gauche et la gauche modérée. Actuellement, le parti a pour doctrine : progressisme modéré, le libéralisme modéré et la défense du système.

PL

Fondé en 1936, le Parti Libéral s’est longtemps voulu comme étant la troisième force politique du pays et ce fut le cas. Le parti s’affiche toujours comme étant l’incarnation du vote libéral, le vote ni gauche ni droite, le vote du changement, de la liberté économique et du progressisme social. Bien que le parti est, pendant plus de deux décennies, compté de nombreux conservateurs-libéraux dans ses rangs. Le vote pour le Parti Libéral a toujours représenté un besoin de changement, ce qui a conduit le parti à former des coalitions de gouvernement avec le PCD dans les années soixante sans vraiment parvenir à imposer ses idées. Le parti souffre de son libéralisme radical qui rebute bien souvent les socialistes et gênent les conservateurs. Bien que Berth ait décidé de faire alliance avec eux, ce ne fut qu’après le départ des socialistes de son gouvernement. Le parti regroupe les libéraux de gauche et de droite, les libéraux modérés et les libéraux radicaux. Actuellement, le parti a pour doctrine : le progressisme, le libéralisme économique et le changement/défense du système.

PNL

Fondé en 1989, le Parti National-Libéral se veut comme le renouveau de la droite en Hylvetia. Il est devenu la troisième force politique du pays depuis les élections de l’an 2000. Il s’impose à la fois comme un potentiel partenaire mais aussi comme étant trop radical dans ses idées pour rester fiable au sein d’un gouvernement. Il se veut être une alternative au progressisme libéral et à la vieille droite molle du PDC. C’est un parti profondément antisocialiste qui voit dans l’Etat, un danger pour l’individu et pour l’innovation et les capitaux qu’il peut produire mais dans le même temps, le parti se veut anti immigration, promoteur d’un conservatisme culturel et d’un certain racialisme à moitié avoué par certains membres. Le parti se revendique minarchiste pour les éléments les plus radicaux. Bien que certaines des thèses défendues tendent du côté de l’anarcho-capitalisme ou de l’autoritarisme. Le parti semble assez paradoxal mais suit depuis dix ans sa propre route à grand coup de populisme, d’antiétatisme, de coups d’éclats et de membres virulents. Le parti regroupe les conservateurs-libéraux radicaux, les libéraux radicaux, les nationaux libéraux, les minarchistes, des fascistes et des anarcho-capitalistes. Actuellement, le parti a pour doctrine : le minarchisme modéré, le national-libéralisme et le conservatisme-libéral.

Verts

Fondé en 1977, Les Verts est le parti écologiste et socialiste d’Hylvetia. Il se veut être à la fois, une alternative et un vote de contestation. Il fait office de partenaire de coalition pour la droite et la gauche tant qu’il peut obtenir ce qu’il désire en termes d’écologie. Il obtient souvent peu de siège à l’Assemblé du Peuple mais se montre comme étant un parti de la collaboration. C’est un parti du vote militant. Mais le parti souffre d’une division interne de plus en plus marquée entre une écologie réactionnaire qui frise avec un certain racialisme et un retour non avoué au Moyen Âge et d’un autre côté, nous avons des verts libéraux, en faveur d’un capitalisme vert, d’un progressisme social et du mondialisme économique. Le parti est paradoxal et cette division semble le mener droit dans un mur. Le parti regroupe les écologistes, les éco-socialistes, les éco-fascistes nouvelles générations, les éco-réactionnaires, les alter mondialistes et des partisans du socialisme vert. Actuellement, le parti a pour doctrine : l’écologie, la défense du ruralisme et du libéralisme verdi.

PLC

Fondé en 1956, le Parti Libéral-Conservateur est une alternative bourgeoise et conservatrice au Parti Chrétien-Démocrate mais qui n’a jamais vraiment su comment soulever les foules. C’est un parti qui se destine à faire parti de coalisation avec le PCD ou à être un parti d’opposition mais qui ne se voit pas en parti de gouvernement. On peut le voir comme une version moins radicale du PNL mais ce ne serait pas lui faire justice. Le PLC qui est né du départ des conservateurs-libéraux des partis libéral et chrétien-démocrate. Le parti est un parti bourgeois qui a dû mal à saisir et à comprendre les classes les plus défavorisées, on lui fait souvent un procès de condescendance de classe. Il a toujours été un parti qui se veut d’abord conservateur et ensuite libéral. Le parti regroupe les conservateurs-libéraux de tous horizons. Actuellement, le parti a pour doctrine : libéral-conservatisme, le conservatisme social et le libéralisme économique.

PT

Fondé en 1934, le Parti du Travail est un parti crypto communiste. Au début, il se voulait être un parti socialiste révolutionnaire, radical et anti-bourgeois. Le parti s’est assagi avec le temps et est peu à peu rentré dans les rangs devenant un parti de socialisme de réforme à l’allure respectable mais personne n’est vraiment dupe sur sa finalité, le parti est adhérent de l’internationale communiste et est profondément anticapitaliste. Il devient le parti du vote ouvrier en alternative du PSD qui est jugé comme étant un parti bourgeois au service du capital depuis sa création. Le parti a cependant accepté à deux reprises de faire partie du gouvernement socialiste. Le parti regroupe les communistes, les cryptocommunistes, les anticapitalistes, les antifascistes et autres créatures d’extrême gauche.

MoDem

Fondé en 1985, le Mouvement Démocrate est un parti crypto fasciste. Le mouvement est le regroupement de la droite illibérale, autoritaire, réactionnaire et nationaliste d’Hylvetia. C’est un parti très présent dans les classes moyennes et populaires. Le parti a fait de l’immigration, de la race hylvètique et de la mondialisation son cheval de bataille sans pour autant donner des résultats probants. En effet, le parti est un infréquentable à côté duquel, le PNL fait figure d’ange. En effet, le Mouvement Démocrate se veut être le porteur de la solution aux questions migratoires, sécuritaires et nationales de manière définitives, democrates et participatives. C’est une espèce d’OVNI au sein des formations politiques hylvètes qui montent malgré la peur des médias et bonnes gens. Le parti regroupe les crypto-fascistes, les racialistes, les fascistes, les rouges-bruns, les nationaux conservateurs, les antilibéraux de droite, les anticapitalistes de droite, les réactionnaires, les autoritaires, les nationaux-socialistes. Actuellement, le parti a pour doctrine : « Ordre, Solidarité et Liberté ».

PE

Fondé en 1975, le Parti Evangéliste est un parti qui met la religion au centre de sa politique sans pour autant vouloir faire d’Hylvetia une théocratie. Le parti a vu le jour à la suite des déceptions successives des conservateurs chrétiens du Parti Chrétien-Démocrate qui voyaient le mot « Chrétien » devenir un lointain souvenir et qui, décidèrent de faire une scission pour un renouveau de la chrétienté et du sacré dans la Confédération. Le parti se veut proche du peuple et notamment des mouvements religieux durs surtout si ils sont chrétiens. Le parti se revendique comme étant pour une immigration limitée. Le parti regroupe des sociaux-conservateurs et des chrétiens de tous bords. C’est un vote militant. Actuellement, le parti a pour doctrine : le conservatisme social, le catholicisme social et la démocratie chrétienne.

Automobilistes

Fondé en 1993, le Parti des Automobilistes est la conséquence de la réaction face aux politiques écologistes des gouvernements de gauche et de droite. Il se compose de gens qui n’ont pas trouvés satisfaction au sein du PNL ou du MoDem. Le parti se revendique populiste et national-libéral. Il tient du poujadisme le plus pur bien qu’il reste un parti secondaire de la scène politique hylvète. Il regroupe les déçus de tous bords. Actuellement, le parti a pour doctrine : le national-libéralisme et l’isolationnisme.
9187
VOTE DE L’ADHESION AU PACTE DE PARADIS

Motion
Relative à la signature du Pacte de Paradis dit « Pacte anti-bolchevik » par le premier ministre Berth à la suite d’un vote favorable à la dite motion par l’Assemblée du Peuple.


Proposé par : Fernand Berger, représentant du peuple pour le Mouvement Démocrate. Ulrich Lohmiller, représentant du peuple pour le Mouvement Démocrate. Emily Bartz, représentante du peuple pour le Parti National-Libéral. Mario Freytag, représentant du peuple pour le Parti National-Libéral.

Date : 07 juin 2004

Préambule au vote :



Considérant le bolchevisme comme un danger pour les peuples libres et pour la démocratie, considérant le libéralisme et la démocratie comme les seuls moyens de parvenir aux fins que ce sont le bonheur et la liberté les peuples du monde libre. Voyant l’avancée destructrice du bolchevisme dans le monde, voyant la situation de guerre civile dans laquelle les pays victimes du bolchevisme sont plongés par ces derniers, voyant la dégradation des niveaux de vie des populations au sein des régimes bolcheviques, voyant la coercition utilisée comme moyen de destruction de la liberté des peuples et du libre arbitre de l’individu, voyant l’immoralisme du bolchevique et la violente répression que subisse les oppositions de droite et de gauche. Nous ne pouvons que nous opposer à cette idéologie de mort.

C’est à ce titre que nous proposons un vote de l’Assemblée du peuple visant à pousser le gouvernement à intégrer le Pacte de Paradis dit aussi, « Pacte anti-bolchevik » dans l’unique objectif de protéger la liberté des peuples contre le fascisme rouge. Nous, amis de la liberté, refusons de voir le monde tombé dans la main autoritaire d’une poignée de tyrans. A ce titre, nous rappelons l’attachement constitutionnel de ce pays à la Liberté et aux libertés. Nous rappelons l’attachement au pluralisme politique qui constitue la base de tout régime libre. Nous rappelons que la libre entreprise, la libre utilisation de ses biens et capitaux, que le libre choix de chacun constituent également des piliers d’un régime libre.

Nous prions les représentants du peuple hylvète de voter pour sauvegarder sa liberté et sa véritable souveraineté des tyrans rouges. Ainsi, en votant notre adhésion à ce pacte, nous ne pouvons que défendre l’essence de notre nation et apporter à toutes les nations du moyen ce goût et cette puissance qu’est la liberté.

Proclamation des résultats :



POUR: 63

CONTRE: 456

ABSTENTION: 35

La motion est REJETEE par l’assemblée parlementaire confédérale.

Synthèse des logiques partisanes sur le projet de loi:



PARTI CHRETIEN-DEMOCRATE (DROITE MODEREE)

Le parti majoritaire de l’Assemblée du Peuple et sa coalition ont suivi les demandes du gouvernement du Premier Ministre Arthur Berth et se sont opposés à la motion pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le Pacte de Paradis ne respecte pas l’essence pluraliste de la Confédération d’Hylvetia. En effet, chaque groupe ou mouvement politique, peu importe ses idées ou opinions, a le droit d’être représenté et d’avoir une existence politique où que ce soit dans le monde, y compris au sein de la confédération, ce sont là de fortes valeurs de pluralisme démocratique. Ensuite, la question de la souveraineté nationale et d’autodétermination qui guide le peuple hylvète est théoriquement dans ce Pacte remis au second plan, en effet, ce Pacte donne des directives contraire à la volonté du peuple hylvète et à sa coexistence pacifique avec ses voisins qu’ils sont communistes, démocrates ou monarchiques. De plus, le Pacte est soutenu par des régimes tyranniques et fascistes qui ne valent pas mieux que la coercition bolchevique. A ce titre, nous ne pouvons signer un pacte hypocrite.

POUR: 4

CONTRE: 181

ABSTENTION: 8

PARTI SOCIAL-DEMOCRATE (GAUCHE MODEREE)

Le parti voit d’un mauvais œil une motion qui se place contre la souveraineté populaire du peuple hyvlète qui demeure libre de s’autodéterminer, qu’importe son choix, la démocratie revendique le pouvoir au peuple, si le peuple souhaite alors l’Assemblée l’exécute. De plus, le Pacte de Paradis risque de mettre en danger la neutralité millénaire du peuple hylvète en le poussant dans des guerres qui ne sont pas les siennes. La paix étant une des valeurs cardinales de la nation et du peuple, nous ne pouvons que nous opposer à ce projet destructeur. De plus, nous soutenons comme nos collègues du Parti Chrétien-Démocrate que ce pacte et ses signataires, d’ores et déjà, connus relèvent de la plus grande hypocrisie qui soit. A ce titre, nous rejetons la proposition de nos collègues et les mettons en garde contre leurs velléités antinationales.

POUR: 0

CONTRE: 146

ABSTENTION: 3

PARTI LIBERAL (LIBERAL)

Le parti comprend la peur qui anime et qui cause le vote de cette motion à l’Assemblée du Peuple, nous craignons aussi de voir le bolchevisme à nos portes. Pourtant, la seule voie sûre pour le combattre n’est ni la guerre, ni la terreur mais la puissance et la réussite du libéralisme. En effet, nous ne pouvons qu’offrir et chérir la liberté qu’au travers de la démocratie, du pluralisme et des marchés. Le libre choix de l’individu pèse dans la lutte contre le bolchevisme mais faire la guerre, détruire, tuer, semer la mort ne fait pas partie des choix les plus judicieux qui soient surtout lorsqu’il s’agit de faire triompher une idée. Le libéralisme vient du cœur et non, du révolver. Seul, l’autodétermination et rien d’autre ne peut contrer la coercition totalitaire du bolchevisme. Nous rejoignons nos collègues dans la dénonciation de l’hypocrisie du Pacte de Paradis et des régimes tyranniques et coercitifs qui en composent les signataires. De plus, nous sommes de fervents défenseurs de la démocratie et de la souveraineté populaire qui en découle, cette valeur étant au cœur de notre système, nous ne pouvons choisir la guerre et la coercition car ce n’est pas ce que les âmes humaines qui ont votés « libéraux » attendent de nous. Alors, nous ne faisons un devoir de voter contre.

POUR: 2

CONTRE: 37

ABSTENTION: 0

PARTI LIBERAL-CONSERVATEUR (DROITE RADICALE)

Le parti se fait défenseur de la souveraineté populaire et du pluralisme démocratique qui fait l’essence de notre nation. Le parti se fait également défenseur de la liberté et de la paix. A ce titre, nous ne pouvons voter un Pacte qui s’avère être un appel à la guerre et à la mort. La tradition hylvète a toujours été la paix et la neutralité face aux troubles qui traversent le monde, en tout temps et tous lieux, ce Pacte n’est pas d’essence hylvète et ne peut que troubler la paix, l’unité et la prospérité de notre nation. Nous rejetons avec fermeté cette motion. De même que nous plaçons aux côtés de nos collègues, amis et opposants politiques pour dénoncer l’hypocrisie de ce pacte.

POUR: 5

CONTRE: 28

ABSTENTION: 7

PARTI NATIONAL-LIBERAL (DROITE RADICALE)

Le parti ne donne aucun conseil de vote à ces membres. En effet, nous décidons de laisser au libre arbitre de chacun de trancher cette question. Les arguments qui ont été avancés jusqu’ici sont pertinents et relèvent du bon sens commun. Le parti défend l’intérêt du peuple et ce qu’il croit et sait être juste et bon pour lui, c’est-à-dire, sa souveraineté et sa liberté. Mais le bolchevisme est un danger pour ces valeurs et cette conception véridique et véritable de la Justice. Aussi, nous ne pouvons demander à nos représentants de faire un choix lourd de conséquence en leur donnant des consignes de vote. Nous voyons bien que ce Pacte est plein de bonne volonté pour lutter en faveur de la liberté mais nous voyons que ces adhérents sont trop souvent des tyrans et cela n’est pas dans nos valeurs, la coercition est, par nature, injuste. Ainsi, il nous serait impossible de siéger et de se battre aux côtés de tyran. Ce pacte relève du paradoxe et nous ne pouvons décider d’une voix ce qu’il faut faire.

POUR: 24

CONTRE: 36

ABSTENTION: 12

MOUVEMENT DEMOCRATE (DROITE RADICALE)

Nous soutenons la motion car il s’agit là de l’intérêt supérieur de la nation que d’être protéger du bolchevisme par la force du feu et de l’acier si cela s’avère être nécessaire. La liberté ne saurait être une force vive sans une armée pour la défendre, le Pacte de Paradis se propose de défendre cette liberté. La souveraineté populaire ne saurait être remise en cause par ce Pacte qui ne souhaite au contraire que la défendre. Nous comprenons la peur et la faiblesse d’esprit qui vous anime mais nous, Democrates, ne nous laisserons pas abattre par le démon rouge sans rien faire. Les valeurs de la Confédération ne sauraient vivre sans une alliance profondément anti-communiste.

POUR: 20

CONTRE: 0

ABSTENTION: 2

LES VERTS (GAUCHE MODEREE)

Nous nous opposons fermement à ce Pacte de Paradis car il n’est pas respectueux des valeurs fondatrices de la Confédération d’Hylvetia. Nous ne voyons pas en quoi ce pacte pourrait nous défendre d’un hypothétique ennemi qui se contrefout bien d’un petit pays entre mer et terre vivant principalement sur lui-même et qui est, de surcroit, pacifique. Nous ne voyons dans ce pacte, que le danger qu’il représente pour le pluralisme politique et les libertés de conscience, d’opinion et d’expression que notre nation a toujours défendu. Nous ne voyons pas comment ce pacte pourrait endiguer la dite menace autrement que la destruction et la mort. La lutte pour la liberté se fait par la donation de celle-ci et non, en semant la mort depuis le ciel. De plus, nous soutenons nos collègues dans la dénonciation de l’hypocrisie de ce pacte qui regroupe des prétendus libéraux et des tyrans fascistes.

POUR: 0

CONTRE: 11

ABSTENTION: 0

PARTI EVANGELISTE (DROITE MODEREE)

Nous ne soutenons pas la signature de ce Pacte car ce dernier est contraire aux valeurs confédérales comme nos collègues l’ont si bien résumé. Ce Pacte est également contraire aux valeurs chrétiennes qui sont pour nous des valeurs fondamentales. Nous nous rejoignons nos collègues dans la dénonciation de l’hypocrisie de ce pacte.

POUR: 0

CONTRE: 13

ABSTENTION: 0

PARTI DU TRAVAIL (GAUCHE RADICALE)

Nous voyons là une tentative de supprimer nos idées de ce parlement par une bande fasciste en herbe qui veulent se rapprocher des tyrannies et des capitalistes. Eux aussi sont contre la liberté, l’Ordolibertas est une organisation fasciste, Albel est Etat fasciste, les signataires sont tous fascistes ! Le Mouvement Démocrate est fasciste ! Stigler est fasciste ! Nous votons contre cette loi fasciste ! No Pasaran ! Vive le peuple ! Vive le socialisme !

POUR: 0

CONTRE: 9

ABSTENTION: 0

PARTI DES AUTOMOBILISTES (DROITE RADICALE)

Nous ne soutenons ce pacte mais nous ne nous y opposons pas non plus. Nous appelons au libre choix de chacun pour trancher l’avenir de la nation.

POUR: 5

CONTRE: 3

ABSTENTION: 1

INDEPENDANTS

POUR: 3

CONTRE: 8

ABSTENTION: 2
Haut de page