13/11/2004
18:19:39
Index du forum Scène Internationale Appels d'offres

Recherche terre d'accueil pour Parc d'Attraction [TekmaPark]

1296
Logo de TekmaPark

La TekmaPark est à la recherche de deux terrains afin d'installer deux nouveau parc d'attractions basé sur les licences TekmaVision. Ces deux parc d'attractions seront construits sur la base des parcs existants au Yuhanaca mais seront fortement modifiés pour s'adapter aux lieux et à la culture du pays accueillant le parc.


Détail des Projets de Parcs :
Superficie du projet : 60ha minimum
Accès au lieux : Autoroute ou accès ferroviaire
Description des Parcs : Les Parcs seront composés dans un premier temps de 5 zones thématique : Une zone jungle/pirate, une zone montagneuse, une zone désertique, une zone royaume et foret enchantée, et une zone moderne accueillant la thématique des superhéros « Gardiens ». Chaque parc sera doté à sa sortie de 28 attractions, dont 5 montagnes russes. Chaque parc se verra doté d'une montagne russe unique et d'un flat ride unique. Un plan d'investissement sur 10 ans sera mis en place pour apporter 8 nouvelles attraction en 10 ans, dont au moins une nouvelle montagne russe. La construction d'un deuxième parc, centré sur les activités aquatiques ou sur un autre thème, sera envisagé à partir de la cinquième année d'activité du parc en fonction de la fréquentation du parc principal.

Formulaire à remplir pour les pays candidats à l'accueil d'un parc :

Nom du Pays :
Population du Pays :
Description du terrain proposé :
Description des accès au terrains :
Remarque ou conditions particulières :
Nom du Pays :
Communauté d’Izcalie

Population du Pays :
44.5 millions d’habitants environ

Description du terrain proposé :
Jimène

Jimène est une ville d’environ 25 000 habitants, située à 40 kilomètres à l’est de Saint-Christophe (voir carte), la capitale régionale, et à environ 350 kilomètres du littoral, situé à l’ouest. La municipalité détenait une parcelle d’environ 100 hectares, qui devait être initialement dévolue à un site industriel. Le projet n’ayant pas abouti, la municipalité se propre de le vendre ou le louer à la société TekmaPark. Le terrain est situé sur une grande plaine, entouré de champs de pommes de terre, avec en son centre le Moulin de Jimène, aujourd’hui attraction touristique locale, qui sera mise à disposition de TekmaPark ou vendue à la maison Tréak (Banairah) si celle-ci est intéressée. Le terrain est assez sablonneux et nécessitera un bon système d’hydratation.

Description des accès au terrain :
Le terrain est idéalement situé, au croisement d’une autoroute, qui va de Saint-Christophe à Saint-Eustache, et d’une voie ferrée qui dessert la gare de Jimène, qui pourra être agrandie pour l’occasion.

Remarque ou conditions particulières :
Un moulin de 1928 se tient toujours au sud du terrain, avec un sentier pour y accéder. Il n’est plus utilisé et apprécié des touristiques pour sa forme originale et sa construction typiquement eurysienne. Il sera ou mis à disposition de TekmaPark, ou vendu et déplacé par un tiers. La municipalité fera une proposition à la maison banairaise Tréak, qui a manifesté son désir d’accueillir un bâtiment historique.

Moulin de Jimène


Mise à jour 13 juin 2004 : Le moulin a été vendu à la maison Tréak, le terrain proposé sera donc nu.
Nom du Pays : Albel

Population du Pays : 88 637 062 habitants

Description du terrain proposé : Le terrain abritait jadis un aérodrome militaire servant de base pour la conduite de vol d'essais sur des appareils expérimentaux, qui ont débuté peu après la construction du site dans les années 1930 pour prendre fin aux alentours de l'année 1975. Alors que les pistes de décollage n'était plus suffisamment en adéquation avec les nouveaux appareils, et que leur rénovation et leur mise aux normes s'apprêtait à représenter un coût supérieur à celui de la construction d'une nouvelle base d'essai, toute activité a été progressivement abandonnée sur le site, qui ne compta plus comme personnel qu'une paire d'hommes chargés de faire respecter l'interdiction d'accès au terrain militaire. Cette situation a perduré pendant près de trois décennies, jusqu'à ce que l'administration militaire finisse par reconnaître que le maintien d'une présence sur le site n'avait plus aucun intérêt, et que le terrain soit cédé par l'administration fédérale à l'État de Tovan, par un décret daté de juin 2002.

D'une surface de 116 hectares, le terrain se situe en périphérie de la ville de Mydolvsk, capitale de l'État de Tovan, et dont la population s'élève à 456 738 habitants. Tout entretien ayant cessé depuis 1975, à l'exception de la maison des gardes qui se situe au bout d'un chemin de terre à l'ouest, le terrain est essentiellement couvert de friche, la végétation ayant eu le temps de se développer suffisamment pour recouvrir les infrastructures de l'ancien aérodrome.

Photo du terrain
Entrée du terrain située près de l'autoroute. Il ne reste plus des anciennes infrastructures militaires que la barrière d'entrée.

Description des accès au terrain : Le terrain se situe le long de l'autoroute A82 qui relie les villes de Siratov et Svorod. L'entrée du périphérique de Mydolvsk donne également accès à l'autoroute A81 qui se dirige vers la ville de Colnade, capitale de l'État d'Argenves, au-delà de laquelle l'autoroute poursuit son chemin vers Vamont, Aurilly et surtout Paradis, la capitale fédérale d'Albel (à environ 1150 km d'ici). Les voies ferroviaires sont assez rares en Albel, dont les infrastructures de transport reposent plutôt sur le tout-autoroute. Par conséquent, la ville de Mydolvsk et sa périphérie ne sont desservis par aucun train.

Vue satellite

Remarque ou conditions particulières : Bien que la Fédération d'Albel soit officiellement francophone, la ville de Mydolvsk se situe dans une zone où la population slave russophone est majoritaire. L'État de Tovan dont elle est la capitale compte environ 67% de russophones, 29% de francophones, 2% de germanophones, et les 2% restants sont des locuteurs de langues aleuciennes natives ou d'autres langues eurysiennes issues de l'immigration coloniale. Le parc devrai donc employer un personnel multilingue afin de pouvoir communiquer au moins avec les deux premières ethnies de l'État de Tovan, et idéalement avec les trois grandes ethnies eurysiennes qui peuplent la Fédération d'Albel.

Afin de faciliter l'installation du parc, l'État de Tovan se propose d'aider au financement d'une partie des travaux de construction, et notamment de mise aux normes du terrain, grâce à un prêt à taux zéro accordé à la société TekmaPark pour une durée de trois ans.
Haut de page