13/11/2004
16:10:33
Index du forum Continents Eurysie Empire Latin Francisquien

Évènements Intérieurs

64
Évènement dans l'Empire Démocratique des États Latins Francisquiens
3195
Les manifestations, la mort du diplomate Nhorréen, les festivités bousculées, la rébellion?

Plusieurs manifestations ont éclatées aujourd'hui à Latios, Constantinios et Rézus pour demander l'abdication de l'empereur et la prise du pouvoir du Prince Impérial Louis Caesar Paleas. Des manifestations pour demander l'abdication de l'empereur n'était jamais arrivée pourtant le pays semble se diviser : La plupart des rois semblent se ranger du côté du Prince Impérial.
Pourquoi? Qu'est-ce qui a déclenché tout ça et pourquoi le Prince viendrait-il a prendre le pouvoir?

Le Pharois :

Depuis le début des réformes et la reconnaissance internationale de l'empire, l'empereur a toujours voulu entamer la diplomatie internationale en créant le Ministère des Affaires Étrangères. Petit à petit, des accords commerciaux et autre missives ont été envoyées avec d'autres pays et principalement avec le Pharois. Ce pays anarcho-communiste d'ultra gauche à suscité l'inquiétude au gouvernement dû à ses pirates qui n'obéissent pas à leur gouvernement mais c'est lorsque le journal national publie dans un fait divers la découverte d'une balein au large de Kotios que tout bascule. Les Pharois ayant apprit la découverte fonce sur Kotios et trois adolescents débarque sur les plages de l'empire. Conformément aux accords, ils sont arrêtés pour non respect des lois et interrogé. Normalement, ils auraient dû être remit aux autorités Pharoises mais ils ne bénéficient d'aucun statut ce qui conformément aux lois du pays, les exposent à la mort. L'un d'eux tentera de s'échapper et après des menaces du Pharois, les deux autres seront exécutés. À la suite de cela, la croissance des tensions entre l'empire et le Pharois est exponentielle et pousse l'empereur après le mécontentement de son peuple à proclamer l'isolationnisme mais il est déjà trop tard, il s'engagera dans une guerre contre le Pharois que personne ne voudra.

Le Nhorr :

Avec le Nhorr la situation est complexe : Il n'y a pas de gouvernement et encore moins de haut-roi ce qui veut dire que le pays n'a pas de chef ou dû moins pas officiellement. Le pays compte quelques rois dont un qui voudra s'attirer les faveurs de l'empire ce qui lui fera signer son arrêt de mort plus tard. Avec son clan, ce roi accosta sur une plage de Kotios et quelques jours plus tard, conformément aux lois du pays stipulant qu'aucun étrangers ne peut se déplacer dans l'empire, un assaut féroce sera ordonné par l'empereur lui-même pour les faires prisonniers. Ayant déjà proclamé l'isolationnisme, l'empire n'a aucun moyen de contacter le Nhorr et donc de libérer le roi. Après cela et l'entrée en guerre contre le Pharois, l'empereur invite les citoyens à torturer le roi qui succombera à ses blessures ne bénéficiant d'aucunes aides.

Le Prince Impérial :

Contrairement à ce qu'on pense, le problème que les citoyens voit ce n'est pas l'empire et son prestige mais bien son dirigeant. Son dirigeant désormais jugé incompétent et peut-être même fou est poussé par la sortie par le peuple qui l'a placé sur le trône. Avec tous les problèmes qu'il engendrera et le peuple ayant conscience de la différence d'opinion qui oppose le père et le fils de l'empire, les citoyens manifestent pour placer le Prince qui a d'ailleurs tenté lui aussi de forger des alliances à travers le monde pour apaiser les situations causées par son père. Mais alors que va t'il se passer? Est-ce que le Prince Impérial tentera un coup d'état au nom du peuple alors qu'il est tout juste marié pour monter sur le trône?
L'armée lui apportera t'elle son soutien? En attendant nous ne devrions pas tarder à entendre le Premier Consul crier au peuple que l'empereur est fou et qu'il faut désormais que le fils prenne le relais comme au premier coup d'état.
1834
La prise du Palais Impérial, l'abdication et la mort de l'empereur, le proclamation de l'Empire des États Démocratiques Latins Francisquiens

C'est officiel, le nouvel empire est en place suite à la prise de pouvoir de l'Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier.
La prise du pouvoir au Palais, le soutien de l'armée et par dessus tout l'abdication déjà écrite de l'empereur défunt, comment de tels évènements ont pu se passer et que s'est-il passé derrière les murs du Palais?

22:34, Les portes du Palais

C'est à peu près 400 soldats qui veulent prendre le palais avec le Prince Impérial et environs 300 civils qui s'affolent des les rues en pleines festivités. Le Prince avait annoncé la chute des portes du Palais pour 22H30 et a 22H34, les derniers soldats qui défendent le Palais meurent. La grande porte du Palais est défoncée et le Prince et son armée entrent en tuant les derniers résistants. Après 20 minutes de recherches jusqu'au bunker du Palais, le Prince découvre avec le Premier Consul l'empereur assis dans la salle sur un siège avec une expression du visage neutre avec le Ministre de l'Intérieur et un général de l'armée. La scène semble déconnectée de la réalité. L'empereur signe son abdication sous les yeux du Prince avant de prononcer ses derniers mots : "Que Dieu me pardonne d'avoir libéré mon peuple". Après avoir entendu ces mots du traître, le Prince ne pu retenir sa lame et lui trancha la gorge.

23:10, la sortie du Palais

Sous les acclamations, le Prince sort du Palais mais non pas en tant que libérateur ne voulant pas reprendre l'exemple de son père mais en tant que défenseur de la démocratie. Devant le Palais, il jura au peuple de démocratiser le pays et de leur accorder les libertés fondamentales qui leur ont été enlevées. Il rentre dans le Palais, constate les dégâts et avec la suggestion du Premier Consul, à 23H49 il est couronné Imperator Augustus Caesar Caius Princeps Louis Ier, empereur des États Démocratiques Latins Francisquiens. Alors est-ce que l'Empereur saura amener le calme après la tempête? Comment fera t'il pour convaincre les derniers loyalistes à l'empereur de le rejoindre dans sa politique?
2383
La démocratie internationale réellement un échec? L'isolationnisme, est-ce réellement le souhait des Franciquiens? Démocratisation et institutions.

Dans son dernier discours, l'empereur a proclamé l'isolationnisme total affirmant que c'est un souhait du peuple et qu'après "l'échec" de la diplomatie internationale c'était la seule solution mais est-ce réellement le cas?

Lors de la prise du Palais Impérial, l'empereur trouva son père dans une salle, prêt à signer son abdication déjà rédigée mais le problème n'est pas là. Après sa signature, il a demanda pardon à Dieu d'avoir protéger son peuple et dans un élan de colère face à ces mots, l'empereur s'emporte et lui tranche la gorge. Un régicide donc qui intervient avant l'acclamation de l'empereur qui se proclame comme étant un chevalier de la diplomatie. Ceci ne passe pas auprès de la communauté internationale car tout d'abord c'est un régicide et malgré la nécessité d'un tel acte et la menace que représentait l'empereur, un régicide est un régicide et celui si est d'autant plus violent car son assassin est aussi son fils. Après sa prise de pouvoir, la guerre franco-pahroise se termine, l'impératrice déchue s'exile et l'empereur tente de renouveler le souhait de la diplomatie internationale mais après de nombreuses tentatives de contacts diplomatiques les pays du monde refuse car le régime n'est pas stable et ses institutions tout juste établies. Cet "échec" pousse donc l'empereur dans sa dernière déclaration à proclamer l'isolationnisme total mais est-ce le choix du peuple alors qu'ils ont renouvelés leur souhait d'une diplomatie internationale cordiale et douce? Des manifestations contre l'isolationnisme serait déjà organisées dans plusieurs villes tels que Rézus ou Thylium.

La démocratisation de l'empire est quelque chose d'attendue par chaque citoyens qui fasse à l'échec total de la dictature impérialiste, espèrent désormais qu'une démocratie stable leur permettra dans le futur des les protéger. Comment une démocratie peut se mettre en place après une période pour le pays aussi radical et dur? La mise en place des institutions n'est pas radical et la suprématie de la démocratie que souhaite mettre en place l'empereur va s'appuyer sur cela : Une démocratie douce, lente, sur la volonté du peuple et basées sur des institutions pérennes et solide avec pour base les citoyens. Pour faire cela, il prend le temps d'examiner chaque aspect et chaque acte qu'il est bon ou non d'effectuer car après chaque grandes décisions, il veut consulter le peuple or si les citoyens refusent car ils sont insatisfait, la procédure prendra encore plus longtemps. L'heure de la démocratie totale n'a pas encore sonnée mais c'est une démocratie pérenne qui a l'air de s'installer.
3406
12 000 résistants et partisans de l'ancien régime décimés

Depuis la chute de l'ancien régime, les résistants ont commencés à se faire entendre. Ces partisans de l'ancien régime autoritaire et de l'empereur qui incarnait l'honneur et avait sauvé le pays n'ont pas vraiment appréciés que son fils l'égorge et prenne le pouvoir pour instaurer un régime plus démocratique et pourtant "le chevalier de la démocratie" est prêt à tout pour la défendre car à Rézus, dernière ville bastion des résistants après plusieurs arrestations à travers tout l'empire, 12 000 manifestants et résistants ont été décimés par l'armée car selon les autorités ils prévoyait de foncer droit sur les bâtiments de l'administration impériales et il n'y a eu aucune réactions de qui que ce soit et encore moins des citoyens alors que la démocratie désormais bien en place à rétablie la liberté d'expression sur le régime. Comment l'empereur qui à été auto-proclamer chevalier de la démocratie peut faire abattre 12 000 personnes et citoyens de l'empire sans susciter de réactions? Quel héritage de son père à t'il prévu de garder et quel partie va t'il renier?

Rézus, 16 Juin :

Deux jours après la proclamation de l'empire et de sa constitution, l'empereur n'hésite pas à faire comprendre aux citoyens qu'ils sont libres et les poussent à exprimer leur avis sur le régime impérial de son père qui vient désormais de tomber. Beaucoup le voit encore comme le sauveur de la Nation mais à force de travail, de déclarations et de propagande des rois désormais tous favorable au nouveau régime, le peuple revoit très vite son avis et le voit comme un tyran qui a pendant des années soumit le pays à sa folie et faillit causé sa perte sauf à Rézus qui est une ville encore très nostalgique du régime qui est tombé puisque ses citoyens en ont le souvenir d'un empereur proche de son peuple et divin. La cause? Son déplacement le 16 août 1994. L'Empereur est en déplacement à Rézus un enfant va le bousculer en courant. L'enfant qui ne se rend pas compte de celui qu'il vient de bousculer le regarde fixement avec attention et sa mère se précipita à l'empereur l'implorant de ne pas le blâmer en déclarant devant tous les citoyens qui entourent l'empereur qu'il est atteint d'une maladie qui le rend complètement inerte au monde qui l'entoure. l'Empereur se mettra à genoux devant lui en priant et 1 mois plus tard, l'enfant deviendra miraculeusement brillant. Le 16 Juin, les résistants se font donc entendre pour la première fois tandis que plusieurs petits regroupement ont lieu au même moments dans les autres grandes villes de l'empire sauf Latios. Les manifestants sont très violents mais les autorités ne veulent pas intervenir.

Le 26 Juin :

Depuis 10 jours dans l'empire les manifestants sont traqués et emprisonnés pour protéger la démocratie et désormais Rézus est la dernière ville qui abrite encore des résistants et dans une action coordonnées visant à prendre d'assaut les administrations impériales de la ville, les partisans de l'ancien régime sont 12 000 à défiler dans les rues de Rézus. Des soldats armés interviennent rapidement mais les putschistes répliquent avec force et n'hésite pas à s'en prendre à eux sans remords ni regrets. À force de "Vive l'ancien régime" ou "Gloire au tyran", les autorités vont bientôt être débordées de tous les côtés et n'ont plus qu'un seul choix : Tirer sur la foule. La décision semble inhumaine puisque se sont des citoyens francisquiens mais les autorités vont se débrouiller pour faire croire qu'ils veulent faire passer leur désir de tyrannie francisquienne avant celle de la vie en tant que citoyens francisquiens et c'est pour cela que l'ordre de tirer est donné. La plupart des soldats arrête les tirs demandant la repentance aux résistants mais commençant une réplique, les soldats tirent une seconde fois sur la foule. Les derniers résistants sont décimés et le résultat est de 12 000 morts au nom de la démocratie.
1655
La statue qui ne passe pas inaperçue

Le 16/05 le journal de presse de l'empire publie un article sur une statue équestre de l'empereur déchu l'Imperator Augustus Caius Princeps Louis Ier inaugurée par le Premier Consul Victor Malias. Comme il le déclare dans son discours :

Le Premier Consul, Victor Malias a écrit :
"Notre culture toute entière est basée sur des hommes et des femmes dont nous n'oublions pas le nom mais que les générations futures pourraient oublier et c'est pourquoi il est de notre devoir de transmettre cette culture en communiquant avec nos enfants et nos petits-enfants et en leur contant l'histoire mais aussi en leur montrant le patrimoine de notre pays qui s'établie par des monuments ou des statues comme celle-ci pour qu'il est une image de ce qu'est se battre pour l'empire et contre le chaos."

Ce discours qui fait désormais extrêmement débat rejoint celui du sort de la statue qui commémore l'homme que la grande majorité des citoyens appelle "le tyran". Dans la société francisquienne s'affronte désormais deux camps : Ceux qui veulent que cette statue soit enlevée car elle promeut la dictature et le massacre dans le nouvel empire tandis que d'autres veulent qu'elle reste à sa place car malgré ses actes, il ne faut pas oublier le passé et les générations futures feront peut-être l'erreur de se pencher vers ce type de régime et cette statue pourrait leur montrer la ligne à ne pas franchir. Mais concrètement qu'est-ce que cette statue représente? La voici :

Statue

Représentant le triomphe de l'empereur lors de la chute de Dédiolas, elle incarne sa personne comme étant un grand libérateur et défenseur du peuple francisquien qui est prêt à le défendre lui et ses libertés pourtant dans les faits, c'est plutôt tout le contraire.
Entre des citoyens qui défilent fièrement devant cette statue et d'autres qui sont prêts à la massacrer, les autorités ont récemment décidées de fermer entièrement le parc ou l'on peut voir la statue.
1582
L'Empereur paré de rouge

Le 15 Juillet dernier, l'Empereur réunissait exceptionnellement les chefs des partis les plus populaires dans l'empire en vu de la reconnaissance officielle qui leur serait accordée. Cet entretien de deux heures privé avec les présence du Maréchal d'Empire et du Premier Consul a servit à établir les bases d'une démocratie saine qui pourrait permettre à chaque parti de s'exprimer comme il l'entend sans pour autant enfreindre les lois ou bien porter atteinte à la démocratie et se voir dissous. Toutes les questions ont été abordées : Expression dans la presse, création de journaux, manifestations, déclarations, propagande, ect ect... Avant la déclaration de l'empereur qui a suivi cet entretien, malgré un fort rapprochement entre les idées politiques du Parti Impérial-Démocrate, l'empereur était considéré comme quelqu'un sans avis particulier et pourtant dans sa déclaration on pourrait si méprendre lorsqu'un journaliste lui pose des questions :

-Votre majesté impériale avez-vous un avis sur les partis?
Bien-sûr que non, la place impériale est intouchable et personne ne peut l'influencer.
-Et comment expliquez-vous vos tentatives de rapprochement avec la Lutharovie qui aurait un lien avec le PNC?
Vous remarquerez que j'ai toujours préféré me parer de rouge plutôt que de bleu.

À la suite de cela, une vague de questions a volée lui demandant ce qu'il voulait dire par là et pour certains c'est très clair et pour d'autres un peu moins. Il est évident qu'associer le rouge au communisme ou au socialisme n'est pas contraire puisque dans la plupart des drapeaux représentant des pays communistes ou socialistes, la couleur de leur drapeau est le rouge. Au fond, à l'heure d'un empire démocratique ou tout le monde est libre de s'exprimer et d'influencer son prochain est-ce que la couronne serait vraiment impartiale?
2011
Le Grand Bal

Comme chaque 1er août se déroulera "Le Grand Bal". Ce grand bal qui se déroule au Palais Impérial chaque année a pour but de réunir la noblesse de l'empire francisquien afin de festoyer mais aussi pour certains de se rencontrer, de discuter de sujets divers et pour les jeunes princes et princesse, de trouver leur âme-sœur. La tradition de ce bal remonte à 1978, l'empire francisquien est encore en période de trouble et une guerre est entrain d'être livrée entre la la petit noblesse et la haute noblesse francisquienne. Pour réunir les 2 corps, l'impératrice à l'idée d'organiser un grand bal le 1er août 1978 dont elle prend la charge d'organiser. Pendant 3 mois l'impératrice s'efforce à corriger le moindre détails et la moindre imperfections mais le 27 juillet un membre de la petit noblesse est assassiné par un jeune bourgeois membre de la petit bourgeoisie. Les tensions sont à leurs apogées mais heureusement le bal arrive et c'est un succès total. Les nobles et les hauts-bourgeois s'entre-mêlent et festoie tandis que l'Impératrice est applaudie pour l'organisation tout a fait incroyable qu'elle a organisée. À la suite de ce bal, les tensions sont grandement apaisées et l'empire peut enfin prospérer. Pour continuer à maintenir l'équilibre de l'aristocratie l'empereur décrète que chaque 1er août se déroulera "Le Grand Bal" au sein du Palais Impérial pour permettre aux nobles et hauts bourgeois de se rencontrer pour festoyer.

Le Grand Bal

Malgré le caractère festif du bal, puisqu'il réunit l'aristocratie francisquienne il est aussi placé sous haute surveillance chaque année avec environs 1100 soldats de l'armée francisquienne et l'appui de la garde impériale pour défendre le Palais Impérial en cas d'intrusion. Le Grand Bal est considéré pour beaucoup de francisquiens comme étant le plus haut sommet de l'empire puisqu'il permet l'échange des élites sur divers sujets comme la politique, l'économie, la culture ou les affaires étrangères. Pour la première fois depuis 1978, le Premier Consul et le Maréchal d'empire feront parti de la fête alors qu'ils ne possèdent officiellement aucuns titres de noblesse ainsi que les rois qui ne sont normalement pas autorisés à y assister à cause de leurs fonctions politiques.
3867
Kotios, la ville scellée


Cela fait à peine quelques jours que le Justitium a officiellement été proclamé sur la province de Kotios et pourtant les habitants de la ville sont déjà apeurés par la prise de pouvoir de l'armée. l'Empereur et le Ministre de l'Intérieur se veulent rassurants tandis que le Premier Consul et le Maréchal d'Empire soutiennent l'armée au pouvoir. Réseaux de contrebande mit à mal, une population apeurés et des comparaisons avec le régime impérial tyrannique, la ville de Kotios est désormais scellée et le temps semble s'être arrêté. Les citoyens vivent dans la peur, ils regrettent et pour certains, ont voulu franchir le point de non-retour mais comment cela va-t-il se terminer? La menace que représentait la Confrérie du Nord là-bas n'est t'elle plus qu'une vieille histoire?

I - La peur de l'armée


L'armée a pris le pouvoir remplaçant le roi et son pouvoir ainsi que le garde royale pour une durée de 30 jours et pour assurer la sécurité c'est l'armée qui prend place dans toutes les institutions et elle ne s'en prive pas! La deuxième étape du Justitium donne en vérité beaucoup plus d'autonomie à l'armée qu'il l'est dit comme par exemple le droit de bloquer totalement certains quartiers ou bien encore ordonner la fermeture de certains lieux publics sans consultations des citoyens. Conscients que se révolter conduirait à une grosse erreur, les citoyens n'osent pas bouger et agissent en fonction des vœux de l'armée par peur de ne pas voir la fin du régime de Kotios. Tandis que certains craignent la mort, d'autres n'hésite pas à la rejoindre puisque depuis la prise de pouvoir de l'armée ce sont environs 200 cas de suicides qui ont été recensés parmi les citoyens adultes alors que les adolescents et les enfants sont priés de rester chez eux et ménagés par l'armée.

L'armée est armée CQFD alors que les citoyens eux ne peuvent pas se défendre ce qui pour beaucoup, remet en question la démocratisation promu par le nouveau régime. Les partis politique ayant leurs quartier général établi là-bas comme pour le parti Pouvoir Francisquien ont dû partir et ne cache pas non plus leur peur de l'armée.
Dans une province isolée où l'armée semble un peu plus chaque jours enfoncer les griffes de l'unité nationale et de la démocratie, le peuple ne peut que subir et attendre mais cet épisode restera probablement des les mémoires alors est-ce que cet épisode constituera t-il un traumatisme pour les habitants de la province?

II - Sur le long terme

Il est clair qu'une dictature comme celle-ci alors qu'une autre vient juste de tomber est traumatisante car le peuple peut se sentir perdu et même sombrer dans la folie ne trouvant plus de repère et ne sachant plus vers qui se tourner : L'empire qui soutient la dictature ou la dictature en elle-même? Alors que les soutient à la population comme le parti Pouvoir Francisquien fuit comment le peuple de Kotios pourrait encore espérer faire comprendre à l'empereur qu'ils se sentent abandonnés? Sur le long terme ils pourraient se sentir laissés à leur propre sort voir pire, considérés comme une grande menace pour l'unité nationale et pour l'empire. Délaissés par leurs derniers soutient et même par la Confrérie du Nord qui ne peut plus accéder au port, le peuple de Kotios pourrait se demander si la fuite ne serait pas une meilleure solution.

III - Et après?

Après la dictature militaire, le Premier Consul, l'empereur, le gouvernement et l'armée prévoirait d'enfin décréter la fin de l'isolationnisme puisque le gouvernement juge que l'exemple qui aura été fait à Kotios sera suffisant pour calmer le peuple francisquien et leur montrer que si ils n'acceptent pas la démocratisation de l'empire et jouent avec le feu, le même sort leur est réservé. Le Premier Consul se dit toujours défavorable tant que le processus de démocratisation n'est pas terminé alors que l'armée soutient la réouverture au monde. L'empereur semble toujours fixe sur sa position : Si un évènement majeur bouleverse la démocratisation, c'est tout le processus qui est en danger. À cela, toutes les hautes institutions sont d'accord unanimement que la tyrannie reviendrait immédiatement et en finirait une bonne fois pour toute avec l'espoir d'une démocratie dans l'empire francisquien. La province de Kotios elle pourrait reprendre normalement ces activités économique et le roi qui reprendrait le pouvoir serait invité à rencontrer personnellement des dirigeants étrangers afin de permettre au peuple de Kotios de comprendre qu'eux aussi font parti du peuple francisquien.
1124
Le Grand Bal des disparus


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/17/210517113407692502.gif

Ahh ce bal, encore une réussite. Le Grand Bal a encore conquit les rois et les reines de tout l'empire et certains aujourd'hui s'en remette à peine. Danse, discussion, fiançailles même! Il semblerait que malgré la terreur qui règne sur l'empire la joie n'est pas un sentiment si lointain. Pendant la soirée, l'absence du roi de Kotios n'est passée inaperçue mais l'empereur a lui-même annoncé son entrée à la première demi-heure du bal. Finalement, tout le monde était présent et avec sa parure de diamants et de saphir, l'impératrice a subjuguée tout le monde sans compter sa robe d'un blanc éclatant parsemée de dentelle. Malheureusement, le Premier Consul a dû s'absenter une heure après le début du bal car un garde impérial l'a interpellé mais personne ne sait pourquoi. 10 minutes plus tard, c'est le Maréchal d'Empire qui disparait. Apparemment ce bal ne permet pas de mettre de côté les obligations royales puisque c'est ensuite la reine de Thylium, le couple royal de Rézus et enfin le roi de Zélitios qui s'absentent. Malgré cela, le bal a pu continuer avec la présence sans faille du couple impérial et le fameux discours de l'Impératrice qui a ravi tous les invités. Il semblerait que cette tradition ne puisse jamais s'éteindre.
1659
Le parti socialiste est-il inexistant?

En septembre, les élections sénatoriales auront lieu et déjà des données ont été engagée pour savoir à quel pourcentage les différents partis politiques de l'empire serait élu et selon le dernier sondage le parti socialiste...n'existe pas.

Explications :

Actuellement les partis reconnus par l'empire et la couronne sont :
-Le PNC
-Le Parti Impérial-Démocrate
-Socialisme Francisquien
-Le parti National-Démocrate
-Pouvoir Francisquien
-Souveraineté Nostalgique
-Au nom de la race
-Le parti LND

Tous ces partis bénéficient de plusieurs droits tels que le droit de rassemblement, le droit d'expression, le droit de presse ect ect...Tous les partis ont fait parler d'eux que ce soit dans la presse, avec des rassemblement, des meetings ou des affiches de campagnes pourtant le parti socialiste lui ne donne aucun signe de vie malgré quelques milliers d'adhérent.


Concrètement, cela a amené le dernier sondage sur les places possibles au Sénat pour le parti Socialisme Francisquien à zéro en revanche pour les autres...C'est BEAUCOUP plus conséquent :

https://zupimages.net/up/21/20/159q.jpg

-Le PNC obtiendrait 37 sièges
-Le Parti Impérial-Démocrate obtiendrait 260 sièges
-Socialisme Francisquien n'obtiendrait donc aucun siège
-Le parti National-Démocrate obtiendrait 105 sièges
-Pouvoir Francisquien obtiendrait 2 sièges
-Souveraineté Nostalgique obtiendrait 44 sièges
-Au nom de la race obtiendrait 18
-Le parti LND obtiendrait 34 sièges

La Parti Socialisme Francisquien n'a peut être pas encore désiré se manifester mais il semblerait qu'avec un début de campagne absent il ne puisse pas réellement pouvoir entrer dans la course des élections sénatoriales. Même si le parti venait à ne pas obtenir de siège au Sénat Impérial il resterait tout de même reconnu par la couronne par conséquent le parti bénéficiera toujours des libertés et des droits qu'ils lui ont été attribués.
3479
Le coup d'état (3ème du dernier après le 5ème)

Une dynastie s'éteint et une page se tourne pour l'empire qui pourrait bientôt ne plus en être un car une impératrice qui sort de l'ombre contraint son mari à l'abdication et ouvre tout, partout.

Kotios, le centre

Au centre de tout cela il y a Kotios, la ville impériale qui fait face depuis plusieurs semaines à une influence étrangère de toute part ce qui force Kotios à la révolte mais même si l'empire est démocratique, l'idée ne plait pas à la couronne et la ville est sévèrement réprimée par le Justitium qui garanti un pouvoir militaire sur la ville et donc une répression sans faille. Si on peut dire que cela a mit le feu au poudre c'est bien parce-que la poudre qui était par terre était celle d'un prince monté sur le trône qui avait assassiné son propre père alors qu'il ne voulait pas le pouvoir

La dynastie, tyran de père en fils

Malgré les annonces du fils de l'empereur tyrannique tout le monde savait que le proverbe "tel père, tel fils" s'appliquait de partout et encore plus dans l'empire francisquien car dans la dynastie Paleas nous pouvons officiellement dire que la tyrannie est un mot à toutes les bouches de la famille. Le père assassiné par son fils, celui-ci s'attendait à être comme son père, admiré pour avoir sauvé le peuple francisquien et en étant humble afin que sa mère monte sur le trône mais tout bascule quand sa mère s'enfuit et qu'il est forcé à régner. Il n'a jamais voulu du pouvoir et pourtant le Premier Consul lui forcera la main se qui ternira leurs relations. Loin de se douter que malgré tout certains lui en veulent, sa mère l'averti et il tente de se débarrasser du Premier Consul qui sera emmené par un garde impérial mais apparemment, celui-ci avait reçu d'autres ordres entre-temps

L'impératrice, prête à tout pour la paix

Il semblerait que l'impératrice ayant organisée le bal est aussi organisée un coup d'état. S'inspirant de la dynastie des tyrans, elle tentera de convaincre le Premier Consul qui n'arrive plus à tenir le rythme et s'exile sans donner de nouvelles en revanche du côté de l'armée, le Maréchal d'Empire est dans le coup et l'armée serait donc prête à soutenir l'impératrice tandis que chez la haute noblesse francisquienne, on se souvient de la jeune fille d'un roi qui a adopté une enfant et a surmonté tous les préjugés pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui. Avec l'aide de son père ils feront vite comprendre aux rois et reines présents au bal que l'avenir est fait de liberté et d'une femme au pouvoir. Malgré cela, il ne faut pas oublier le Premier Consul qui sera au mauvais endroit, au mauvais moment

Latios, ville assiégée

Tout est prêt et l'empereur est occupé alors l'impératrice donne le feu vert le 09 juillet. l'État Major transmet l'ordre de rapatriement de toutes les troupes armées de l'empire vers la capitale tandis que dans les grandes villes de l'empire, la garde royale est déployée de partout pour éviter des perturbations. Latios est scellée et consciente que l'armée n'arrivera jamais à temps à Latios, l'impératrice déploie la garde impériale dans la ville et les soldats déjà présent sont partis prendre l'agence de presse nationale d'assaut tandis qu'un autre groupe va prendre le Palais du Peuple ou siège le gouvernement. Le Premier Consul est tué dans l'assaut et le Ministre de l'Intérieur averti le peuple francisquien que le gouvernement ne sait pas ce qu'il se passe et s'en remette à l'empereur mais pas de chance, il est emprisonné. Tout est prêt, l'impératrice peut faire sa grande annonce. Elle le fait d'une façon familière mais qu'importe, elle ordonne qu'on ouvre tout le pays et de partout en proclamant un premier référendum pour l'approbation ou non de l'empire par le peuple francisquien ainsi qu'un autre pour les Kotioïtes pour déclarer ou non leur indépendance.

Une impératrice ultra-démocrate sur le trône et un peuple meurtri, comment tout cela va t-il se terminer alors que la constitution est actuellement révisée au sein du Palais Impérial? Qu'adviendra t-il de l'empereur qui n'est plus qu'un prince désormais?
1976
Le pays en guerre

Ce matin du 15 août le soleil s'est levé vers 06h15 du matin et les francisquiens ont pour beaucoup assistés à se levé du soleil dans les larmes et les pleurs. L'information est arrivé par le bouche à oreille mais s'est malgré tout répandue très vite : Le Nhorr à attaqué Thylium, "la ville d'orient". Les habitants là-bas sont en pleurs et endeuillés, ils pleurent les femmes et les enfants qu'on ne retrouve pas ou alors qu'on retrouve inanimé. Le roi de la province de Thylium cri à la vengeance et est envahi d'une rage sans précédent et unanimement tous les rois lui accordent son soutien et approuve ses propos :
Nous nous sommes battus pendant tout ce temps pour notre peuple! Nous nous sommes révoltés, nous avons dû affronter chaque jour chaque pays et nous avons dû nous soulever plus d'une fois contre le pouvoir impérial et aujourd'hui alors que nous trouvons finalement la stabilité, ces barbares viennent nous causer du tort! Je jure par la grâce de Dieu que je ferais tuer chaque rois, chaques diplomates et chaques nhorréens qui se présentera sur les terres de l'empire!

Ses propos approuvés par tous les rois y comprit le roi de Télos, père de l'impératrice, font craindre que la fracture diplomatique entre le Nhorr et l'empire ne soit qu'éternelle alors que dans le Palais Impérial, l'impératrice prévoyait déjà l'extradition du Prince déchu Louis Paleas au Nhorr pour qu'il soit jugé pour sa barbarie par le peuple auquel il a causé du tord. Désormais transféré dans un endroit inconnu, l'impératrice pourrait bien faire marche-arrière alors qu'elle prévoit d'officialiser l'entrée en guerre de l'empire. Pour le moment, elle n'en n'a pas le pouvoir car aujourd'hui est aussi un jour important pour les francisquiens : Le grand référendum sur le maintien de l'empire est aujourd'hui. Pendant presque 2 jours après le référendum, les différents comités de citoyens reconnu par les rois seront chargés sous l'œil des gardes royaux ainsi que des francisquiens qui souhaite y assister, de dépouiller les bulletins de votes. Si l'empire est maintenu, l'impératrice fera de l'état une empire constitutionnel et mettra en application les modifications de la constitution qu'elle a approuvées et mettre la constitution à l'approbation francisquienne lors d'un second référendum.
716
Aurevoir les Kah-tanais!

Alors que le pays est en guerre et que toutes les institutions ont dû être fermées tempoirairement, à l'issue de la réouverture de la capitale de l'empire les Kah-tanais envoyés par le Grand Kah afin d'enquêter sur la fourniture d'armement à l'empire ont été renvoyés à bord de leurs bateaux à Dédiolas après que les autorités ai fait des signaux lumineux aux bateaux kah-tanais stationnés dans les eaux internationales pour qu'ils viennent récupérer leurs ressortissants. Alors qu'ils ont embarqués dans leurs bateaux, les kah-tanais ont demandés pourquoi ils ont été chassés et les autorités ont répondu que pour leurs sécurité ils devaient être renvoyés chez eux et que l'accord sur le fournissement d'arme à l'empire n'était plus en vigueur et donc que l'enquête s'arrêtait ici pour eux.
1207
"Mais comment est-ce possible?"

Depuis quelques jours une étrange découverte secoue le petit village de Tolotros : Il y a un palmier non loin de la plage.

Il y a 6 jours, 3 enfants ainsi que leur père sont partis se promener en forêt comme à l'heure habitude vers 15 heures. Durant 15 minutes ils prennent leur chemin, joue, rigole ensemble tandis que les 3 enfants âgés de 3,5 et 7 ans courent un peu partout quand soudain le garçon de 5 ans nommé Théo disparait dans la forêt. Le père de famille est complètement affolé et se met à crier son nom partout. Pendant 5 minutes avec un enfant dans un bras et l'autre il court partout pour trouver son fils et heureusement il le retrouve sain et sauf mais la seule réaction que l'enfant ai pu avoir est : "Papa, c'est quoi?" L'enfant montre du doigt ce qu'il y a juste devant eux et surprise, le père y voit un palmier. D'abord étonné, il lui répond simplement que c'est un arbre et après avoir rebrousser leur chemin jusqu'à chez eux, ils rentrent tandis que le père va décompresser dans un bar et parle de sa découverte. Les villageois présents ne le croient pas et ils les emmènent au palmier comme une véritable histoire de contre de fée. Les villageois n'en croient pas leurs yeux, il y a bel et bien un palmier en pleine forêt dans un pays nordique. Comment est-ce possible? Personne ne le sait mais la thèse d'évènements météorologique déréglés il y a plusieurs années est avancée.
Haut de page