13/11/2004
18:54:06
Index du forum Continents Nazum Pae-Motu

Lexique

3994
Certains termes importants pour traiter de certains sujets ayant à voir avec la culture Pae'Motu ne trouvent pas d'équivalent dans d'autres langues. Ce lexique évolutif vous permettra d'aborder sereinement la littérature de l'archipel



Ahora: principe développé et propagé par Esekielu Tupu Hokuelele en réaction à la défiance de son peuple qui éprouvait une certaine rancœur après avoir été unifié dans le sang une génération plus tôt. Diminutif de “whenua e hiahia ana e koe, e kore e ngatata i te toto o au e ahora nei » (la terre que tu convoite ne saurait se gorger du sang de tes cousins), cette politique bannit la violence armée comme instrument de résolution de conflits, la remplaçant par les Turanga Wakataetae

Alakai'nui: “Ali'i des Ali'i”, titre prit par Te Rauparaha Mangakahia, fondatrice du Kāwanatanga

Ali'i: Titre honorifique porté par les Tuakana de Kulupu ayant fédéré de nombreuses autres Kulupu sous son autorité

Ara o te Pūango : « voie du Pūango », croyance ancestrale Pae'Motu, l'une des fondations de sa culture qui a encore sa place dans la vie de beaucoup de Pae'Motu modernes. Selon ces croyances, le monde-divin s'est auto-créé. Celui-ci est régit par des flux de Pūango, qui sont déterminés par les états, actions et mouvements de tout objet matériel ou immatériel. En tant que partie de ce dieu-monde, les Pae-Motu ont une influence sur le monde, et il leur incombe de maîtriser leur Pūango propre, et de le diffuser à bon escient dans leur environnement.

Kāwanatanga: nom du premier gouvernement Pae'Motu, qui était une hiérarchisation pyramidale des différentes Kulupu avec à son sommet, la Kulupu des Whanau dirigée par l'Alakai'nui

Kulupu : structure socio-politique propre à la culture Pae'Motu, à la fois organe familiale et gouvernemental. Comme la plupart des aspects de ce que l'on nomme la « culture Pae'Motu », c'est une pratique Tangata qui s'est imposée au reste de l'archipel, légèrement altérée par des pratiques plus locales.

Ko'ia: « grandes îles », désigne les 9 plus grandes îles du territoire historique Pae'Motu. Seul 8 de ces îles font partie du territoire de la République Libre, l'une d'entre elle étant actuellement sous juridiction fortunéenne.

Mohio: sages prêchant les différentes doctrines et courants de pensées issus de l'ara o te Puango, étaient ce qui se rapprochaient le plus d'une forme d'autorité religieuse, bien qu'il prenaient plutôt la forme de cercle d'études plus que de paroisses strictement hiérarchisées.

Moko : Tatouage facial issu d'une tradition Pae'Motu voulant que tout individu porte sur le visage, aux yeux de tous, les éléments constitutifs de son identité.

Moko kauae : tatouage du menton et des lèvres, porté par les femmes selon une ancienne tradition aujourd'hui contestée qui veut que chaque enfant puisse distinguer les traits de sa mère comme au premier jour.

Pae'Motu : "Union des mondes" en ancien Tangata, nom donné à l'archipel uni. Les Pae'Motu croyaient en effet que leur territoire isolé d'une centaine de milliers de kilomètres constituait l'entièreté du monde des hommes. Ce paradigme explique plusieurs particularités de la culture Pae'Motu, comme par exemple l'absence de force armée de protection pendant une bonne partie de son histoire.

Reo : langue véhiculaire aujourd'hui parlée par l'écransante majorité des Pae'Motu, issue du contact entre l'ancien Tangata et les dialectes locaux du Kāwanatanga

Tā moko : se dit d'un moko complet, couvrant l’entièreté du visage. Porté par les hommes.

Tangata : ethnie Pae'Motu majoritaire.

Tele'ituaiga : terme ngai dont la signification originelle s'est perdue, sert à désigner le mouvement ngai pan-tribal se voulant autonome et suffisamment puissant pour résister aux pressions Tangata. Les chefs ngai s'étant inspirés des Kulupu pour créer la cohésion du peuple ngai, le Tele'ituaiga est petit à petit devenu une sorte de province du Kāwanatanga.

Tuakana: chef d'une Kulupu. Il exerce ce rôle jusqu'à la mort où jusqu'à ce qu'il décide de se retirer, et désigne son successeur lui même.

Turanga Wakataetae : confrontations ritualisées dans lesquelles les meneurs comparaient leurs opulences respectives par l'intermédiaire de combats traditionnels, de débats philosophiques houleux, des danses issues de l'héritage religieux, et d'autres démonstrations visant à déterminer qui était capable d'alouer le plus de ressource au maintient d'une culture forte apte à soumettre ses adversaires. Issu de la politique de l'Ahora, ces évenements arbitrèrent les litiges Pae'Motu pendant des siècles.

Whanau : Kulupu Tangata ayant unifié le Pae'Motu aux environs de l'an 900.
Haut de page