18/11/2005
13:19:45
Index du forum Continents Aleucie Lofoten

Département Fédéral des Affaires Etrangères - Page 2

1402
Logo - Société Benca

De : service commercial et fidélisation clientèle de Benca.
A : Qui de droit, état-major Lofotenois.

Excellences,

Dans le cadre des appels d’offres publics des industries de l’Arsenal de Guandi, nous avons constaté votre intérêt pour la passation d’une commande d’aéronefs bon marché, en vue d’équiper votre défense aérienne. Travaillant ardemment au développement de chasseurs-bombardiers et entretenant déjà des modèles d’avions de chasse/intercepteurs les plus performants au monde actuellement (hrp : de niveau 3), nous ne pouvons que vous inciter à privilégier le réseau Benca pour le choix de vos acquisitions.

Conscient que même en matière de sécurité et de souveraineté, le coût reste un facteur d'aide à la décision largement pris en considération, nous pouvons consentir à un geste commercial sans précédent pour vous permettre l’acquisition d’intercepteurs F-1000 modernisés (hrp: de niveau 2) à un tarif de 2 400 écobelts l’unité, contre 3 000 arkams de prix unitaire.

En effet, nous industrialisons actuellement différents modèles d’intercepteurs auxquels se greffent plusieurs technologies de pointe et à ce titre, les F-1000 voient leur dotation auprès des armées alguarenas réduite face à la commercialisation croissante de nouveaux produites plus qualitatifs.

Nous conditionnons cette offre à l’écoulement des stocks disponibles et invendus aux autorités alguarenas, soit 20 produits.

Avec courtoisie et sens du service,

Le département commercial et fidélisation clientèle de Benca.
"Benca, la protection à portée de mains, à portée de tirs"

1174
header


Axis Mundis, le 21 Septembre 2005


À son excellence Brunehilde Wanger, Conseillère fédérale aux affaires étrangères,

Très chère camarade,

C'est avec une grande émotion que nous avons été mis au courant des évènements de Université d’Été du Parti Social Démocrate par les services de notre ambassade. Nous vous demandons ainsi de transmettre nos plus sincères condoléances et notre soutient le plus total au gouvernement de son excellence ainsi qu'aux citoyens de la Fédération. Quelques communes ont déjà organisé des marches commémoratives, touchées d'autant plus qu'il était inattendu de voir apparaître dans une société telle que la vôtre une manifestation si terrible, si gratuite, si ouverte, de ce que l'on oserait appeler la peste brune.

Nos deux modèles de société sont éloignés, et nos convictions politiques irréconciliables sur quelques points que l'on jugerait clé. Mais comme vous, nous visons plus de liberté, un meilleur cadre de vie, une meilleure inclusivité, la fin des vieilles discriminations. Il nous est insupportable de voir la Réaction se manifester par le meurtre.

En espérant sincèrement que cet acte n'en inspire pas d'autres, et que votre nation ressorte plus forte de ces épreuves.

Très respectueusement,

Citoyenne Actée Iccauhtli
Membre du Comité de Volonté Publique
Au nom du Commissariat aux Affaires Extérieures
1030
RFN a écrit :
logoaf.gouv
Communication Officielle de la République Fédérale de Novigrad.

Le 07 Octobre 2005 - Canal Diplomatique.

Madame la Conseillère,

C’est avec joie que nous avons reçu votre invitation, la République Fédérale porte un intérêt grandissant pour le continent d’Aleucie, véritable fief du libéralisme mondial. Nous avons l’ambition de pouvoir faire émerger notre nation comme la principale alternative démocratique d’Eurysie. C’est pourquoi nous sommes ravis d’entrevoir des relations cordiales avec une nation telle que le Lofoten, un bastion capitaliste plus que respectable. Les relations bilatérales entre nos pays respectifs permettraient de renforcer la solidarité des nations véritablement démocratique à travers le monde, de ce fait nous espérons pouvoir mettre en place un partenariat économique entre le Lofoten et Novigrad. Nous acceptons donc votre invitation avec enthousiasme, le Chancelier Antov et moi-même nous rendrons par avion à l’aéroport de Kæviksborg le 17 octobre 2005 si cette date vous convient.

En l'attente de votre réponse, soyez convaincu de mes plus sincères salutations,

- Varban Emilov Ilev, Ministre des Affaires Etrangères de Novigrad.

2480


Un accueil chaleureux, respectée Madame La Conseillère Fédérale aux Affaires Etrangères des Provinces-Unies du Lofoten,


Les responsabilités, qui nous incombent, conseillères, cheffes ou dirigeantes, sont d’autant plus grandes en ces temps de changements rapides, de troubles politico-socio-économiques et de préjugés tenaces. Votre initiative est fortement saluée, appréciée alors que l’Althalj, jeune et pourtant ancienne, porte la voix de ses peuples en Arafée et ainsi par capillarité vers la scène internationale.


L’Althalj a beaucoup à apprendre des nations du monde, de ce qui fonctionne, de ce qui est compatible avec la situation de développement des Côtés Brisées et de la culture propre. Les Provinces-Unies du Lofoten disposent d’une facette de multiculturalisme intégré qui est unique. Le climat étant à l’opposé de celui de l’Arafée, la géographie disposant de similarité, il y a ainsi un réel intérêt pour les Althaljirs et Araféens d’observer et apprendre de votre Fédération qui a prospéré non sans quelques rudesses historiques, dans un environ tout aussi difficile et fragile. Les échelles sont certes un point d’ancrage à toute analyses et apprentissages de l’Althalj, néanmoins votre volonté de créer un pont entre nos deux nations nous ouvre des perspectives nouvelles.

L’Arafée est un continent de convoitises et les évènements de la Corne Est, au Varanya, bien que malheureusement toujours en cours, sont une leçon pour les Araféens, que l’opportunisme idéologique et économique est saisi par les nations du monde, qui disposent de moyens afin de satisfaire à leurs ambitions et aspirations.
Les troubles à l’Ouest de l’Arafée, aux abords des territoires de l’Aricie et Arafée, qu’ils soient frontaliers à la République Démocratique et Populaire du Jozor proches de la Mer Leucitanéenne ou aux Territoires Libres du Sahra’ à l’Ouest, est une priorité Araféenne.
Nous ne cacherons pas que l’Althalj est fortement impliquée dans la sécurisation de la zone tampon entre les nations du Jozor, de l’Aricie à Leptis et ses frontières et entend permettre à la région de recouvrer sa stabilité d’antan. L’Aricie est un pays extrêmement opaque ; si vous disposez de quelconques contacts en leur métropole, en Eurysie, nous saurions apprécier une introduction diplomatique afin d’établir une normalisation communicative entre l’Aricie et l’Althalj.


C’est ainsi que par cette missive, nous souhaiterions renforcer votre initiative en suggérant la mise en place d’un canal de communication privilégié et d’échanges afin de discuter de toute opportunité bilatérale future. L’Althalj n’a guère à offrir à l’heure actuelle, toutefois notre vision et bonnes intentions pour nos peuples et l’Arafée vous permettront de juger de notre compatibilité et ouverture.



Plénitude et paix intérieure,


2919


Un accueil chaleureux, respectée Madame Brunehilde WANGER, La Conseillère Fédérale aux Affaires Etrangères des Provinces-Unies du Lofoten,


Nous souhaitons avant toutes choses vous remercier pour la sollicitude dont font part les Provinces Unies du Grand Nord de l'Aleucie pour l'Arafée, car cette attention entre nos deux nations est aussi une forme d'entremise avec les Araféens qui sont alors concernés par la crise aux abords de l'Aricie.

Les Althaljirs, qui vivent dans les Territoires Libres du Sahra', et ainsi à l'extérieur de nos frontières officielles, ne sont pas, d'après nos renseignements, des candidats à l'émigration en Eurysie et si c'est le cas, ils seraient minoritaires. Il y a un phénomène d'attraction des peuples de ces Territoires Libres vers l'Althalj, nouvellement créée, dés lors qu'ils partagent une culture ou des valeurs Althalj. Malheureusement, et nous ne souhaiterions pas que cela reste un frein, les populations Araféennes, en règle générale, n'adhèrent pas à notre Histoire matriarcale, qui est confondue avec une gynocratie.

Avec la léthargie de l'Aricie et le passage par la République Démocratique et Populaire du Jozor d'émigrés au sein du territoire Eurysien, ces derniers mois, un phénomène de candidatures, certes illégales, a grandi et a pris de l'ampleur au sein de l'Arafée. Nous n'avons besoin de cacher les différences de niveaux de vie entre les Araféens et les Eurysiens et ainsi les migrations vers les "portes" Eurysiennes en Arafée ont apporté leur lot de difficultés ; augmentation du banditisme, réseaux de passeurs en Aricie, situation sanitaire et humanitaire compliquée pour des régions désertiques et où le peu est d'ordinaire partagé volontiers.

Est ce que l'Althalj est mise dans une situation délicate face à la situation de dédain Aricien ? Bien entendu, notre jeune nation ne peut autoriser un gain d'instabilité à ses frontières et faire preuve de frivolité vis à vis de ses pairs Araféens quelles que soient leurs origines.

Nous comprenons votre position et ainsi les affres Araféens ne sont traditionnellement guère partagés du fait d'un passé colonial qui octroie une méfiance quant aux objectifs sous-jacents des nations interventionnistes, pour la paix, pour des valeurs qui peuvent différer de celles de l'Arafée.


Nous serions heureux néanmoins de recentrer notre dialogue sur les opportunités économiques qui peuvent être partagées.
L'Althalj dispose d'un savoir faire important dans le domaine de la construction, toutefois votre niveau d'expertise en ce qui concerne certaines technologies énergétiques, sont des éléments que nous souhaiterions discuter.
En effet, l'Althalj dispose d'un patrimoine éolien et des ressources hydriques très importants. Plusieurs barrages hydrauliques nécessitent un suréquipement afin d'augmenter leurs capacités de production. La croissance de notre nation a été fulgurante à comparer avec des décennies de sous-développement et le réseau électrique doit être mis à niveau et disposer d'une capacité à résister à des conditions climatiques similaires aux vôtres. Notre troisième agglomération, en termes de population, Acilmum, se situe en haute altitude et est sujette à des conditions calquant celles de vos provinces des Midlands.

L'Althalj tisse des liens entre les peuples. Les ouvrages, qui en découlent, sont effectués pour durer.


Plénitude et paix intérieure,


Haut de page