24/03/2005
20:25:39
Index du forum Continents Aleucie Aumérine

MAE | Diplomatie & Coopération internationale

1593

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES



MAE_aumerine
Édifice du Ministère des Affaires étrangères d'Aumérine

Bien qu'austère au prime abord, c'est dans ce lieu à la fois moderne et sobre que sont reçus les diplomates étrangers.
Son Excellence Anderson Boyd en est l'actuel Ministre des Affaires étrangères depuis la réouverture de l'édifice en 2002.



boyd
L'honorable Anderson Boyd, Ministre des Affaires étrangères d'Aumérine


En poursuivant sur ce lien vous pourrez consulter en ligne nos traités soigneusement recueillis et indexés dans notre base de données.

Conseils et avertissements officiels du gouvernement d'Aumérine et à destination des voyageurs souhaitant se rendre dans les pays suivants :

Albi : Éviter tout voyage
en raisons de l'insécurité persistante qui touche ce pays ou certaines de ses provinces/régions.
-
Astac : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Aztharie : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Bochizuela : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Esalvie : Éviter tout voyage
en raisons de l'insécurité persistante qui touche ce pays ou certaines de ses provinces/régions.
-
Grand Kah : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Lougkag : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Lutharovie : Éviter tout voyage
en raisons de l'insécurité persistante qui touche ce pays ou certaines de ses provinces/régions.
-
Netsamereti : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Nhorr : Éviter tout voyage
en raisons d'un risque sanitaire trop important dans ce pays, du fait de l'absence ou de la défaillance du réseau d'eau courante.
-
Quechaïmar : Éviter tout voyage non-essentiel
-
Trassibertie : Éviter tout voyage
en raisons de l'insécurité persistante qui touche ce pays ou certaines de ses provinces/régions.
-
Varanya : Éviter tout voyage
en raisons de la guerre et de l'instabilité politique qui touche ce pays depuis juin 2003.

dernières mises à jour : le 1er mai 2004
1319
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 13 février 2003

À l'intention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Je vous prie de bien vouloir recevoir mes sincères remerciements pour l'attention que vous manifestez à l'égard de notre nation, et d'accueillir les vœux d'amitié retournés par le Gouvernement Fédéral d'Albel à votre illustre Reinaume.

Vos sentiments d'amitié et votre volonté de coopération sont vivement partagés par les autorités de Paradis. Nous attachons un même intérêt à l'entérinement de la bonne entente diplomatique entre nos deux nations, et considérons le Reinaume d'Aumérine comme le partenaire le plus fiable sur notre continent. Dans l'optique du développement d'un partenariat concret et efficace, le Gouvernement Fédéral souhaiterait convier une délégation aumérinoise à Paradis pour une rencontre diplomatique officielle, visant à définir les objectifs de la future coopération bilatérale aumérino-albelaise. Le Président de la Fédération se tient prêt à rencontrer en personne votre représentant au cours de la cérémonie qui se tiendra prochainement en vue de l'inauguration du nouveau consulat du Reinaume au sein de la capitale fédérale.

Veuillez agréer l'expression de mes salutations les plus distinguées,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
2690
Ministère des affaires étrangères hausmaniens

Zénith, le 2 Avril 2003

Anderson Boyd
Ministre des affaires étrangères du Royaume d'Aumérine

Aumérine



Chère voisin,

Le président de la république fédéral d'Hausmanie à exprimé le souhait de renforcé ces liens historique avec le Royaume d'Aumérine, nos 2 pays entretenait déjà des relations stable et amicale depuis des siècles, nous vous avons soutenue lors de votre conflit interne avec les indigènes, ainsi que dans votre politique international et développement économique à l'époque où l'économie haussmannienne était à son plus haut niveau, ainsi que ça voix sur la scène international, et vous vous nous avez soutenue il y a de ça 398 ans contre les colonialistes européens, nos 2 pays doivent retrouver cette complicité historique et politique perdu depuis la crise qui touche mon pays depuis plus de 10 ans, dans un contexte mondiale légèrement inquiétant sur les relations des pays frontalier avec les Îles Fédérées de l'Arkencheen, nous devons avancer main dans la main comme une certaine époque.

Aujourd'hui nous regrettons la politique isolationniste entretenue depuis 12 ans, qui nous à éloigné de la scène international et de vous qui était uns de nos principaux alliée, nous reconnaissant nos torts, vis à vis de vous et des pays du continent avec qui nous fondions une belle équipe il y a 10 ans, j'imagine que vous avez dû vous posez beaucoup de question à ce silence, mais nous ne voulions pas à vous et au pays du continent, vous infliger notre décadence et nos peurs.

Le 28 juin 2003 sera organisée un sommet américain à Zénith, les sujets seront sur :
auteur a écrit :

    1. l'économie,
    2. la politique international du continent,
    3. le commerce américain,
    4. La situation dans le détroit d'Arkencheen


Le but de ce sommet est de trouver une issue favorable à une bonne cohabitation sur le continent, afin d'arriver a finaliser plusieurs traité bénéfique à tous en matière de paix, d'économie, de politique et commerciale. C'est pour cela que nous convions votre excellence à cette évènement majeur depuis au moins une décennie où plus.

Aujourd'hui ces 10 années sont du passée pour nous, et nous voulons revenir sur le devant de la scène, avec vous et les pays voisin américain !, donc acceptez cette invitation, parallèlement nous souhaiterions organisée une visite d'état de 3 jours en Hausmanie pour son excellences avant le sommet de juin afin de retrouvées la complicité comme à une certaine époque, si je me souvient bien la dernière visite d'état datent de 1981.

Cordialement.

Tom Kirkman
Ministre des Affaires Étrangères


Tom Kirkman
1315
Ministère des affaires étrangères hausmaniens

Zénith, le 13 Avril 2003

Anderson Boyd
Ministre des affaires étrangères du Royaume d'Aumérine

Aumérine



Chère voisin,

Bonjour, nous sommes sincèrement navrée du retard qu'a ce retour diplomatique, nous avons des soucis d'ordres interne.

Nous sommes très heureux que vous acceptiez de vous rendre au sommet Aleucien ce 28 juin 2003, nous tenons a vous faire un place toute particulaire à ce sommet, la Fédération d'Albel sera aussi présente.

Malgré un climat de tension accrue au niveau national, nous pouvons tout de même certifier que ce sommet sera maintenue à la date prévu, en espérant qu'il n'y ait pas de retournement de situation. Nous avons aussi eu vent, que la reine sera là en personne 3 jours avant le sommet pour une visite d'état, et honnêtement nous voulons vous faire par de notre grand enthousiasme face à cette agréable nouvelle, nous espérons que la venue de son excellence apaisera les mœurs en Hausmanie.

Cordialement.

Tom Kirkman
Ministre des Affaires Étrangères


Tom Kirkman
1333
Ministère des affaires étrangères hausmaniens

Zénith, le 27 Juin 2003

Anderson Boyd
Ministre des affaires étrangères du Royaume d'Aumérine

Aumérine



Chère voisin,

Le ministère des affaires étrangères est dans le regret de vous annoncez le report du sommet Aleucien qui devait ce tenir demain, nous sommes navré de vous l'apprendre aussi tard. Mais malheureusement la situation politique en Hausmanie ne permettent pas de tenir une conférence aussi importante que celle-ci pour l'avenir du continent.

Nous espérons pouvoir organiser le sommet durant l'été, où en septembre, afin que les conditions politique et économique soit réunit pour de meilleurs négociations et pour un débat constructifs.

Nous espérons que cela n'aura aucune incidence dans la relation historique et amicale que nous entretenons avec Aumérine, le gouvernement haussmanniens tient à être un partenaire incontournable du Reinaume d'Aumérine, sachez que vous pouvez comptez sur nous et notre soutient.

Cordialement.

Tom Kirkman
Ministre des Affaires Étrangères


Tom Kirkman
7008
Ministère des affaires étrangères hausmaniens

Zénith, le 12 Juillet 2003

Anderson Boyd
Ministre des affaires étrangères du Royaume d'Aumérine

Aumérine



Bonjour chère voisin,

L'ensemble de la délégation gouvernemental haussmanniennes est très agréablement surpris de votre retour sur notre situation en interne, mais il n'y aucune inquiétude à avoir, la situation est sous contrôle et plusieurs mesure sécuritaire on été instauré afin de maintenir l'ordre dans les rues, et une consultation public sera organisé dans les prochains jours.

Le gouvernement de la république fédéral d'Hausmanie remercie et salue amplement du soutient apporter par la couronne aumérinoise, état membre du Commonwealth qui plus ait, en ces temps quelque peu mouvementé, sauf si, la situation insurrectionnelle venait à évoluer, je me permets malgré tout de couper court a votre requête sur l’envoie de quelques policiers aumérinois en soutient au force de l'ordre haussmanniens à titre d’observateurs, comme vous l'avez dit, que ce soit dans les deux districts connues : celui du District de Zénith et du district de Michigan, ou dans les autres grandes villes haussmanniennes.

Nous tenons sincèrement a gérer la situation nous même, si nous devions instaurer l'état d'urgence avec la loi martial et couvre-feu en dernier recours, nous le ferons. L’objectif de l'exécutif est multimodal puisqu’il est dans le devoir de garantir la sécurité de ses concitoyens, la continuité des institutions politique et démocratique. Aujourd'hui les citoyens qui manifeste dans les rues, ne sont pas contre le pouvoir en place, ils s'offusquent de l'immaturité et de l'ingérence de l'opposition, dans la logique, minoritaire au parlement, mais qui grâce a une coalition formé par ces même individus permet de contre carré le processus gouvernemental dans la réforme du système, est c'est cela qui, en plus du chômage extrême que connait en ces temps l'Hausmanie, que le citoyens descendent dans les rues pour manifesté a la fois, leurs soutient au gouvernement, condamner l'inaction de ce même gouvernement face aux agissement "dit criminel, par certain et certaine parlementaire" de l'opposition et en plus de leurs ras-le-bol des conditions de vie de plus en plus dure depuis 1992. Mais il est vrai qu'il y a aussi des groupuscule et des black-block qui sont favorable aux patriotes ou/et contre les républicains-démocrates, et le danger il est là, et c'est ce que nous reprochons et qu'une grande majorité du peuple reproche aussi au parti adverse d'utilisé cette source pour s'incrusté de force.

C'est à nous de gérer cette situation en interne, vous ne devez pas en tant que membre du Commonwealth et allié de l'Hausmanie , ou même en tant que simple état aleucien, subir les conséquence de cette malheureuse période ou de vous sentir obligé d'intervenir, nous vous en sommes extrêmement reconnaissant, chère ami, d'avoir proposer votre aide physique par l'apport de vos policiers, nous comprenons votre démarche d'essayer, aussi, de vous familiariser avec les nombreuses scènes insurrectionnelles connue a travers le pays afin que vous puissiez en apprendre un peu plus sur le fonctionnement du maintient de l'ordre dans des situations extrêmes, ainsi que de vous permettre un échange de conseils, ainsi que d’informations entre nos différents services de sécurité intérieure et a la meilleure stratégie tactique à employer sur le terrain selon certaine situation. Cependant même aux sein de la police en interne il y a une influence grandissante des "patriotes", il est important de noter, que le maintient de l'ordre publique, ce fait au niveau de force sécuritaire local (police municipal), voir régionale (police d'état) sur demande du gouverneur.

En théorie les instances lié aux maintiens de l'ordre publique (police) dépendent directement du ministère de l'intérieur et des membres de l'exécutifs, mais dans les territoires régionaux ou locaux (états-régionaux fédéraux et municipaux) la loi constitutionnelle leurs donnes un peu plus de liberté afin de soulager les hauts cadres (fonctionnaires) du ministère et de l'exécutif, il est important de noter que dans les états-régionaux, il y a ce que l'on appelle le "Parlement régional ou d'état", lequel légifère sur des arrêtés qui ne s'applique que dans les états-régionaux concerné. Dans ces états-régionales il y a des représentants politiques de tout horizon, tel que les conseillers régionaux, les conseillers municipaux et les cadres (ou hauts cadres) auprès des gouverneurs et des maires, est eux ont la responsabilité de gérer les forces de police aux niveaux territoriales et locales, par conséquent il nomme aussi de responsable à différent poste, que ce soit dans la police, les services de secours, l'administration et autres.

Ainsi, l'opposition nommé "LES PATRIOTS" a utilisé cette avantages constitutionnelle pour y influencer la politique et la gestion au niveau sécuritaire dans les états-régionaux pour mieux influer sur les décisions de l'exécutif et le parti "Démocratique et Républicain" qui eux sont majoritaire depuis les élections législative de 2000, en ayant former une coalition parlementaire avec les extrêmes, mais aussi avec ceux qui n'ont en aucun cas les même idéo, tant aux niveaux fédérale que territoriales (national, régionales et municipales) afin d'avoir un poids plus important dans certaines nominations et décisions politique. Le problème avec les polices dit "Local c'est qu'ils sont contrôler de façon individuelle et le ministère ne jette que rarement une œil sur leurs agissements, est malheureusement il ne se résume pas qu'à des bavures individuelles. C’est celui d’un appareil sécuritaire longtemps au service d’un régime individualiste (états-régionaux) adossé à une justice aux ordres.

Par ailleurs, nous soupçonnons aussi plusieurs tentative d'intimidation et de corruption, mais surtout plusieurs informations en interne tendent à croire que les patriotes menace leurs opposants et achète des voix, croyez nous, la situation n'est par opportun pour vous, nous serions d'ailleurs contrains de décrété l'état d'urgence dans les prochaines semaines, voir les prochains jours si la situation venait à stagner ou à s'intensifier, afin de reprendre le contrôle sur les forces gouvernementales et de protéger les institutions fédérale, ainsi que nos concitoyens.

Nous acceptons malgré tout votre offre de soutient matériel anti-émeutes supplémentaires à nos forces de police, et pourquoi pas dès que nous auront repris un certain contrôle en Hausmanie, vous pourrez y envoyer vos observateurs et seulement à ce titre, ainsi ils pourrait resteraient en poste jusqu’à la tenue du forum économique et commercial d’Aleucie (FECA), tout comme vous le souhaitez. Mais ne vous faite aucun soucis, le gouvernement fait très attention au bavure possible, nous sommes un pays libre et démocrates, mais nous nous devons aussi d'être ferme face aux risque accrue d'instabilité.

Nous espérons réellement pouvoir organiser le sommet durant le mois de septembre ou d'octobre, dès que les conditions politique et économique seront réunit et optimale, pour accompagner de meilleurs négociations et pour un débat constructif et serin. Nous espérons que cela n'aura aucune incidence dans la relation historique et amicale que nous entretenons avec Aumérine, le gouvernement haussmanniens tient à être un partenaire incontournable du Reinaume d'Aumérine, sachez que nous vous remercions de tout ce soutient apporté au gouvernement et au peuple qui le soutient.

Cordialement.

Tom Kirkman
Ministre des Affaires Étrangères


Tom Kirkman
2542
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 15 février 2004

À l'intention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Votre Excellence,

Comme vous le savez certainement depuis le sommet du F.E.C.A., où je tentai en vain d'alerter nos partenaires aleuciens quant à l'importance des enjeux qui entourent la crise varanyenne, la Fédération d'Albel partage sans réserve votre analyse de la situation sur place ainsi que vos préoccupations quant à l'ensauvagement du pays et le possible renversement du régime impérial légitime au profit d'une coalition hétéroclite de mouvements aux aspirations politiques dangereuses, pilotés en sous main depuis Aserjuco. L'atonie totale des autres participants au sommet de Zénith face à un sujet aussi essentiel que celui-ci remet sérieusement en cause la propension d'Albel à poursuivre les efforts fournis dans le sens d'une union continentale aleucienne ; projet jusqu'alors porté par des États qui n'en ont jamais eu ni les capacités, ni la cohérence nécessaire, et qui vise à fédérer un espace bien trop hétérogène pour être réellement efficace.

Face à la perspective d'un conflit qui semble désormais inévitable et imminent sur le territoire varanyen, la Fédération d'Albel a d'ores-et-déjà détaché une brigade d'infanterie de l'Ordolibertas ainsi qu'un escadron de soutien de l'Armée de l'Air Fédérale afin de prêter main forte aux troupes impériales dans la défense du territoire varanyen face aux assauts arkenco-bolchéviques. Bien que nous nous accordions avec vous quant à l'importance vitale de l'île de Bina et la nécessité impérieuse d'y transférer la famille de Sa Majesté, nous comptons concentrer en premier lieu nos efforts sur la défense de la capitale varanyenne afin que le Shah puisse y demeurer aussi longtemps que possible pendant toute la durée du conflit, et maintenir ainsi le moral des armées loyalistes.

L'éventualité d'un repli sur Bina n'est bien sûr pas écartée, et demeure même l'option numéro un retenue par notre état-major en cas d'échec à défendre la capitale. Nous soutiendrons par ailleurs toute initiative de fortification préventive de l'île en vue d'une retraite future. En revanche, bien que ne l'éludant pas totalement, nous conservons l'option diplomatique en ultime recours, privilégiant pour le moment la défense par voie militaire des territoires contrôlés par le Shah. Quand le moment viendra, nous soutiendrons bien entendu le Reinaume d'Aumérine dans ses tentatives de négociation avec l'opposition au régime impérial. Mais, en attendant, les valeureux guerriers de l'Ordolibertas se battront jusqu'au dernier homme pour qu'au Varanya triomphent la liberté, l'honneur et la volonté.

Amicalement,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
1277
sceau
BUREAU DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




COMMUNIQUÉ DE RÉPONSE

MONT-LAW, le 14 Mai 2004

À l'attention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Monsieur,
Le Président par intérim de la République de Saint-Marquise, George Aldor, vous remercie de votre compassion envers cette tragédie qui nous a tous affecté et il transmettra vos condoléances à la famille Markon ainsi qu'à l'ancien président.

En ce qui concerne notre future entente cordiale aisni qu'une possibilité d'une alliance entre nos deux nations, le Président par intérim, vu qu'il continue le mandat d'Anton Markon, n'y vois pas d'inconvénient mais à l'issu des Élections Présidentielles de cette année, dont le résultat sera le 20 Septembre, le nouveau président ou la nouvelle présidente ne sera peut-être pas dans cette optique-là.

Étant signataire du Pacte Anti-Bolchévique, ratifié le 4 Mai, nous vous proposons de venir en toute diplomatie ici, à Mont-Law, pour éventuellement former un sommet afin de discuter de cette menace et de trouver des moyens pour la contrecarrer avec les autres États signataires, mais sachez que la République de Saint-Marquise est neutre de tout conflit depuis 1941, ce qu'il va faire d'elle un état de soutien.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, veuillez agréer, Son Excellence Anderson Boyd, mes sincères salutations.


Le Premier Conseiller de
la République de Saint-Marquise
HONORINE GLASWAY
1344
sceau
BUREAU DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




COMMUNIQUÉ DE RÉPONSE

MONT-LAW, le 17 Mai 2004

À l'attention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Monsieur,
Au nom du Président par intérim de la République de Saint-Marquise,

  • En premier lieu, je vous certifie que la date, le 27 Mai 2004, que vous avez annoncé serait acceptée pour accueillir votre délégation à Mont-Law pour discuter voire ratifier un traité entre nos deux nations.

  • En second lieu, la République n'est pas influencée par Aserjuco, capitale des Îles Fédérées de l'Arkencheen, c'est exclusivement un accord signé à l'amiable entre Saint-Marquise et l'Arkencheen pour rendre le commerce international plus accessible en créant la monnaie internationale, l'Ecobelt ().


  • Et pour terminer, en ce qui concerne le conflit civil au Varanya, la Grande Assemblée a voté, le le 2 Novembre 2003 droit d'asile pour ses habitants. Ils auront un statut d'asile politique et pourront vivre comme tout saint-marquois, ce statut reste en vigueur jusqu'à ce que, nous le souhaitons, cette guerre soit terminée, à partir de là, ils auront le choix, soit de rester dans la République, dans ce cas-là, il devront respecter la loi de l'immigration (Code Civil – Article Deux) en vigueur en Saint-Marquise, soit de rentrer dans leur pays natal.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, veuillez agréer, Son Excellence Anderson Boyd, mes sincères salutations.


Le Premier Conseiller de
la République de Saint-Marquise
HONORINE GLASWAY
1141
sceau
BUREAU DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




COMMUNIQUÉ OFFICIELLE

MONT-LAW, le 11 Juin 2004

À l'attention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Votre Excellence,

Au nom du Président par intérim George Aldor, je vous permet d'envoyer cette missive diplomatique pour vous affirmer une alliance avec votre gouvernement.

Vu que vous nous avez laissé sans nouvelle, le Président George Aldor, très fervent de cette union entre la République de Saint-Marquise et le Reinaume d'Aumérine, s'est montré inquiet à votre égard par l'absence de réponse de votre part. Il souhaiterait d'envisager une possible rencontre dans le lieu qui vous semblerait adéquat où il serait en personne.
Il ne voudrait pas perdre un allié potentiel dans ce continent, car il est très important pour lui ainsi que pour le gouvernement saint-marquois d'avoir un allié qui comprenne l'importance démocratique que pourrait apporter cette alliance.

Il vous propose de faire cette rencontre à la date du 20 Juin 2004.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, veuillez agréer, votre Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine, mes salutations les plus sincères.

Le Premier Conseiller de
la République de Saint-Marquise
HONORINE GLASWAY
1121
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 18 août 2004

À l'intention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Votre Excellence,

Vous avez certainement connaissance de l'acte officiel publié par les services du Département d'État de la Fédération d'Albel, proclamant l'instauration d'un blocus naval autour du territoire de l'Empire des États Démocratiques Latin Francisquiens. C'est à contre-coeur que nous avons dû nous résoudre à de pareilles mesures coercitives suite à des tentatives de négociation infractueuses, en vue de la mise en place d'une transition démocratique sur place qui permettra la fin des actes de répression sanglants auxquels se trouve sujet le peuple francisquien, ainsi que le rétablissement de la stabilité régionale.

Nous savons que le blocus empêchera la livraison du matériel militaire récemment vendu par le Reinaume d'Aumérine au gouvernement francisquien. Dans le souci d'éviter que ses actions nuisent au commerce de ses alliés, la Fédération d'Albel est disposée à racheter le matériel vendu, et ainsi compenser les pertes financières subies par le Reinaume.

Amicalement,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
825
https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/23/210523125020292314.png

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
1733
*

https://www.zupimages.net/up/21/14/y1pw.png

*
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
832
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 27 août 2004

À l'intention de Son Excellence Anderson Boyd, Ministre des Affaires Étrangères du Reinaume d'Aumérine,

Votre Excellence,

La faute revient à la Fédération d'Albel de ne pas avoir su prévenir ses alliés de ses intentions avant le lancement des opérations de maintien de la paix en Eurysie occidentale. Nous nous excusons d'avoir ainsi dû contraindre le Reinaume à revenir sur sa parole commerciale, et confirmons notre volonté d'acquérir le matériel originellement destiné à l'Empire Francisquien. Non pas que ces quelques pièces d'artillerie, obsolètes selon les normes en vigueur au sein de l'Armée Fédérale, représentent pour nous un quelconque intérêt stratégique, mais nous tenons à ce que nos partenaires ne se trouvent pas lésés par notre initiative.

Amicalement,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
1054
https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/20/210420105454293422.png

Message destiné à une puissance étrangère de la part du ministère des affaires étrangères
Longue vie à la république éternelle !


A l'intention des représentants du Reinaume d'Aumérine,

Monsieur le ministre, je vous prie d'agréer mes sincères salutations ainsi que mon respect total envers Sa Majesté la Reine Elizabeth V. Il est vrai que le département de défense aérienne maktois vous a commandé du matériel de défense aérienne ainsi qu'un F-15. Nous comprenons la difficulté soudaine que vous rencontrez.

Cependant, dû aux tensions fréquentes dans notre région et le manque d'efficacité dans ce secteur de l'armement à Makt, nous ne pouvons concevoir à un remboursement, et attendons la construction de votre cargo afin de transporter ces armes. Nos armées seront ravies de disposer de nouvelles armes fraîchement arrivées et nous ne pouvons nous permettre de rater l'occasion de se défendre ! C'est donc par ces contraintes que Makt ne demande pas de remboursement et attends, malgré un retard, l'arsenal militaire commandé.

Longue vie à la République éternelle !
Longue vie à la Reine !
Peter Van Manlor, Premier Ministre de la République Fédérale de Makt
Haut de page