24/03/2005
23:59:21
Index du forum Scène Internationale Conflits armés

DAMANN - Crise institutionnelle de 2004

1803
5 décembre 2004 - Province d'Alpainn, aux environs de la capitale de Baidhenor.


Violences et zones de non-droit dans la capitale du Damann
Dans la capitale, plusieurs zones de non-droit se sont formées, tenues par les militants radicaux du culte damaniste, après l'annonce des résultants du 1er tour des élections nationales.


Moins d’une semaine après le premier tour des élections nationales, des milices se revendiquant du culte Damniste initient des actions armées contre les institutions gouvernementales du pays, pour contrecarrer l’orientation libérale d’une révolution, aujourd’hui légitimée par les résultats du premier tour des élections.

Cela fait près d’un an que le pays a débuté sa Révolution, à la faveur d’une instance démocratique que l'Église Damaniste a soutenu par défaut afin de permettre le renversement des organisations claniques qui décomposaient le pays en de nombreux intérêts politiques. Mais les premières élections nationales de décembre 2004 se sont montrées favorables à un État, marquant une séparation durable avec l’Eglise. Une déchéance notable pour le projet d’unification défendu par les théocrates et asgallistes.

Le front démocrate, composé des courants communistes et libéraux, soutenant la poursuite des élections ainsi que la mise en place d’un état désolidarisé de l'Église Damaniste.
Le front uni, réunissant principalement les théocrates et asgallistes, qui souhaitent respectivement la gouvernance par la foi ou une cogouvernance du pays entre le consul Anduin Deoir qui a unifié les clans et l’archidruide, représentant suprême de l'Église damaniste.

Administrations publiques, locaux des forces de l’ordre, de nombreuses structures stratégiques sont prises pour cibles par les militants du front uni, soucieux d’enrayer les moyens d’autodéfense de la nation naissante, tant par des actions de maintien de l’ordre liées à la sécurité ou la communication.

(En dehors du décompte des pertes et s'agissant d'une guerre civile, le joueur du Damann a toute la latitude nécessaire pour donner vie au conflit).
5667
GUERRE CIVILE AU DAMANN


Avant la proclamation de la République révolutionnaire du Damann, il n’existait pas vraiment de nation damann, mais plutôt une multitude de petites tribus celtes à la culture très différente. La création de cette République a donné un état très diversifié dans ses idées, sa culture, sa religion, et de fait très instable.

La République est dirigée par son fondateur, le Consul Anduin Deoir. Cependant, au jour du 5 décembre 2004, des élections sont en cours.

La République se veut religieuse, et jusqu’alors, de facto, c’était Artur Leoideach, le dirigeant de la Foi damaniste, qui menait réellement le pays ; et ça n’a pas plu à tout le monde. Ainsi, de nombreuses manifestations pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat ont eu lieu dans tout le pays, mais principalement dans la partie Nord.

Le 5 Décembre 2004, les Zélotes, qui rassemblent les Asgallistes et les Théocrates, prennent les armes en Alpainn (région environnant Baidhenor, la capitale damann). Ils veulent l’unification totale de l’Eglise et de l’Etat, sont contre les manifestants partisans de cette séparation, les Asgallistes étant pour maintenir une République oligarchique et religieuse comme celle actuelle, les Théocrates étant pour installer une Théocratie absolue. L’Archidruide Artur Leoideach, qui attendait la fin des élections, n’était pas à l’origine directe de ce soulèvement, et ne s’est d’ailleurs pas encore revendiqué comme prenant parti du conflit. Dans la journée, les Impérialistes (du parti Lutte impériale) se joignent au soulèvement des Zélotes, qu'ils considèrent comme des alliés face au libéralisme, au communisme et au parlementarisme des Démocrates, et ensemble, ils forment le Front uni.

Les Rouges, les Fédéralistes, les Pluralistes et les Républicains, unis par la Charte de l’Alliance démocrate, se joignent au gouvernement encore en place pour mettre fin aux révoltes. Ils forment le Front démocrate.

Contexte géopolitique

Le Damann est une région géographiquement uniforme : beaucoup de forêts et de collines sur l’ensemble du territoire.

La Guerre du Damann est principalement une guerre idéologique. Ce sont d’abord Théocratisme et le Démocratisme qui s’affrontent, mais ce ne sont pas les seules idéologies qui font partie du conflit. L’Absolutisme, le Parlementarisme, le Communisme ou encore le Capitalisme ont aussi leur part dans le conflit.

Mais c’est aussi une guerre pour le contrôle des ressources de l’Île d’Eilean Mor :

Carte 1

Carte 2

  • En vert foncé : Forêts
  • En vert clair : Minerais rares
  • En marron clair : Fer
  • En gris foncé : pétrole terrestre
  • En noir : pétrole maritime

Enjeux pour les pays étrangers

Les Partis s'affrontant dans cette guerre ont besoin du soutien de pays étrangers, et il est possible pour ces derniers d'engager leurs troupes dans le combat, de donner des armes, d'en vendre contre des points de développement (si le Parti peut les acheter), d'apporter un soutien militaire tacite, ou de faire biens d'autres actions de soutien.

Enjeu idéologique et diplomatique

L'issu de ce conflit fixera l'idéologie du gouvernement du Damann, et il sera donc possible pour les pays participants de mettre en avant leur idéologie sur le pays, d'en faire un nouvel allié sur la scène internationale partageant des idées communes.

Enjeu économique et commercial

L’issu du conflit, en fonction des supports étrangers pour tel ou tel parti, pourrait avoir pour issus le rapprochement du Damann avec certains pays et l’éloignement avec d’autres, en termes diplomatiques comme commerciaux. Ou alors la prise de contrôle totale d’un pays étranger sur une ressource au Damann.

Fronts au Damann

L’armée nationale du Damann compte 10 000 professionnels, et 10 000 autres professionnels en formation ainsi que 800 réservistes en formation. Chaque parti compte un certain nombre de soldats loyaux qui se battront pour sa cause.

Initialement, deux fronts s’opposent. Mais à l’intérieur même de ces deux fronts, il existe des partis qui rêveraient de voir leurs idées se mettre en place, ce qui mènerait à la potentielle création d’autres fronts.
Chaque parti possède donc comme indiqué ci-dessus un nombre de soldats loyaux, indiqué ([Nombre de professionnels actifs]/[Nombre de professionnels en formation]/[Nombre de réservistes en formation])


  • Front démocrate (total : 6 000/4 000/400)

  • Le Front démocrate est le front supportant une République démocratique et parlementaire, séparée de l’Eglise

  • Partis du Front démocrate :

  • Les Républicains (2 000/500/0) : Veulent une république démocratique, libertaire et libérale (capitaliste), donc proche du bloc des signataires du pacte antibolchevique.

  • Les Rouges (2 000/1 500/400) : Veulent une république démocratique, libertaire et communiste, donc proche des membres de l’Internationale.

  • Les Fédéralistes (500/0/0) : Veulent une république démocratique, communiste, fédérale et traditionnaliste.

  • Les Pluralistes (1 500/2 000/0) : Veulent une république démocratique parlementaire semi-libérale et pluraliste.

  • Front uni (total : 4 000/6 000/400)

  • Le Front uni est composé de différents partis qui s’oppose aux idées du Front démocrate. Il est donc assez peu unifié dans les idées, si ce n’est qu’il rejette une République parlementaire séparée de l’Eglise.

  • Soutenu depuis le 9 décembre 2004 par le Magermelk

  • Partis du Front uni :

  • Les Asgallistes (1 500/1 000/200) : Veulent une République damaniste, où Consul et Archidruide travaille main dans la main.

  • Les Théocrates (1 000/1 000/200) : Veulent une Théocratie absolue dirigée par Leoideach.

  • Les Impérialistes (1 500/4 000/0) : Veulent une Monarchie fasciste, séparée ou non de l’Eglise

  • Partis neutre – pour l’instant

  • Les Seannistes : Veulent le retour des terres aux petits Rois celtes et le retour du système de castes.

  • Les Royalistes : Veulent une Monarchie unifiant les damann avec le retour du système de castes.


Ces Fronts sont donc les Fronts d’origine, mais auront de grandes chances de se diviser par la suite.


BENEFICES POUR LES PARTICIPANTS (HRP)

Résumé des bénéfices pour les participants


  • En cas de victoire du front supporté :

  • 10 000 points de développement
  • Immense loyauté du Damann
  • Etablissement de l’idéologie supportée au Damann (donc un plutôt bon support sur la scène internationale)

  • En cas d’arrangement entre fronts :

  • 7 000 points de développement
  • Loyauté du Damann en fonction du parti au pouvoir

  • Dans tous les cas

  • Probablement des liens diplomatiques resserrés avec les Etats qui ont aussi supporté le même Front
  • Création potentielle de nouveaux blocs diplomatiques/idéologiques
28
Situation au 8 Décembre 2004

Map
342
Situation au 9 décembre 2004

map

Tandis que les Démocrates ont tenté de sécuriser le Nord, et se débarrasser des enclaves à majorité rebelle, le Front uni en a profité pour prendre la plupart des villes d'Alpainn, et d'effectuer des escarmouches près de Caodaig. Des lignes de front ont commencé à se former.

Artur Leoideach, à la suite des élections, s'est officiellement engagé du côté du Front uni.
1919
Haut-Ministère des Armées et de la Sécurité de la République chrétienne-militaire du Magermelk


COMMUNIQUÉ OFFICIEL DU
HAUT-MINISTÈRE DES ARMÉES ET DE LA SÉCURITÉ



Soutient de la République chrétienne-militaire du Magermelk envers le Front uni
dans la Crise institutionnelle de 2004 au Damann



La République chrétienne-militaire du Magermelk a été profondément choquée par les résultats de l'élection gouvernementale de la République révolutionnaire du Damann. En effet, les forces communiste de l'état ont bloqué tous les bureaux de votes susceptibles d'élire un membre de la Lutte impériale. Si l'on observe les comtés qui n'ont pas pu voté aux dernières élections, toutes étaient partisantes du front uni. Le Front soi-disant "Démocrate" a empêché tous ses ennemis de voter. Le Parti Communiste du Damann est donc arrivé illégalement au pouvoir. Cette jeune République qu'est le Damann a donc retrouvée immédiatement ses principes républicains bafoués par l'Alliance Communiste qui souhaite rallier le Damann aux dictatures autocratiques communistes qui ravagent le monde comme la peste ou le choléra.
La République chrétienne-militaire du Magermelk s'engage donc à soutenir les Front uni, la seule force du Damann qui pourrait rétablir la République et la Démocratie, enfermées entre les sombre mains des communistes.
La République chrétienne-militaire demande à Sineag Buiseid, Consul de la République élue, de quitter immédiatement ses fonctions, de se retirer de la vie politique, d'organiser un nouveau scrutin libre où la Lutte impériale pourrait se faire élire, et la suppression du parti Les Rouges, parti politique faussement démocratique et républicain qui promeut la violence du communisme et qui a déjà mis le Damann sous le joug des puissance mesquines et fourbes de l'Internationale.

Communiqué officiel du Haut-Ministère des Armées et de la Sécurité

Maréchal Mathieu de Loire, Haut-Ministre des Armées et de la Sécurité
de la République chrétienne-militaire du Magermelk

Maréchal Mathieu de Loire, Haut-Ministre des Armées et de la Sécurité de la République chrétienne-militaire du Magermelk
Vive la République, Vive le Magermelk, Vive Dieu

09 décembre 2004
538
République Révolutionnaire des Damann


Le 9 Décembre 2004,

Le Consul Anduin Deoir encore en fonction jusqu'au 15 Décembre 2004 accuse le Magermelk de propagations de fausses informations. Bien que n'approuvant pas du tout l'idéologie communiste de sa future successeuse Sineag Buiseid, elle reste une fervente défenseuse de la démocratie, et elle n'a jamais truqué une quelconque élection. Les bureaux de vote n'ayant pas rendu de résultats sont ceux des villes contrôlées par le Front uni, celui-ci empêchant la transmission de votes.

Anduin Deoir
Anduin Deoir, Consul en fonction de la République Révolutionnaire des Damann
1886
DÉCLARATION OFFICIELLE DE LA RÉPUBLIQUE DIRECTE DE BANAIRAH

Soutien au front démocrate dans la crise constitutielle de la République révolutionnaire de Damann

Chers frères du Nord, partisans de la démocratie,

Encore une fois l'obscurantisme toque à nos portes, tentant de détruire tout le travail que nous et nos prédécesseurs ont pu achever. La religion, détournée de sa vocation originelle, sert de nouveau les intérêts de groupes oligarchiques ayant pour seul but d'asseoir leur pouvoir et d'imposer leurs idées. Votre peuple a réussi à s'unir, mais pour combien de temps ? Profitant de la diversité pour diviser au lieu d'enrichir, le Front uni pourrait bien mettre tout une partie sur le bas-côté, délaissant scientifiques, penseurs ou simplement votants allant à l'encontre de leurs principes et de leur lecture intégriste de la religion, que ce soit du fait de leurs études, leurs actes ou leurs pensées. Il s'agit là d'une guerre qui décidera de votre avenir : celui d'un Damann éclairé, guidé par la rigueur scientifique et gouverné par la nation toute entière, ou celui d'un Damann ignorant, pauvre et soumis à des doctrines dictatoriales et obscurantistes.

En tant que démocrates, vous avez fait le choix d'un pays s'élevant à son plus haut potentiel, et non pour un dieu ou une idéologie particulière, mais pour ses habitants et leur bien-être, le choix d'une nation qui donne à ses enfants la possibilité de décider ensemble de leur avenir commun, et d'avancer malgré les différences et les difficultés. Nous avons nous-mêmes rencontré dans notre Histoire telle situation, et vous souhaitons la réussite. C'est pourquoi, au nom de la République et du peuple banairais tout entier, moi, Siriam Amza, Ministre des Affaires Étrangères, ainsi qu'Erka Endit, Ministre des Armées, apportons le soutien officiel du Banairah au Front démocrate et promettons l'envoi de troupes ainsi que de matériel à ses côtés dans les prochains jours.

Nous vous remercions de votre attention et vous envoyons tout notre soutien moral dans votre noble quête.

Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures au Banairah
Erka Endit, Ministre des Armées du Banairah

En direct depuis Abunaj, capitale du Banairah, le 9 décembre 2004
1698
https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/20/210420105454293422.png

Message destiné à une puissance étrangère de la part du ministère des affaires étrangères
Longue vie à la république éternelle !


CANAUX PRIVE

TOP SECRET

AU NOM DE LA REPUBLIQUE DE MAKT


A l'intention des forces du front démocrate en présence au Damann,

La démocratie a besoin de soutien, et le meilleur soutien pour une démocratie ne peut venir que d'autres démocraties.

Chers camarades, depuis votre révolution, vous n'avez cessez d'impressionner le monde de part votre persévérance à établir une démocratie dans vos terres, je ne peux que soutenir cela.

Vous avez tenu et tenez encore face aux despotes, aux rois, aux impérialistes, et autres ennemis de la liberté, je ne peux que soutenir cela.

Vous avez souhaité séparer l'église de l'état pour des principes de souveraineté, et une partie dictatoriale de votre peuple l'a refusé, vous combattez pour une juste cause, je ne peux que soutenir cela.

Voyez-vous, Makt, république depuis plus d'un millénaire, ne peut se permettre de voir la démocratie couler face au totalitarisme, nous ne nous permettrons pas d'abandonner des frères du nord sous l'emprise tyrannique d'un système injuste. Je ne peux, moi-même et mon cabinet, tolérer ça.

Croyez-vous que nous allons vous laisser dans cette situation ? Allons-nous laisser le Magermelk soutenir le front "uni" ? Et vous laisser dans une situation embarrassante ? Non, jamais. Et ne pensez pas que notre soutien se basera sur des paroles, non, des actes.

Je vais présenter au Parlement Fédéral de Makt, un projet visant à nous rapprocher officiellement, et de prendre part au conflit en envoyant des armes et des volontaires. Nous souhaitons seulement que dès que le conflit sera terminé, que vous pourrez marcher dans les rues de vos villes en chantant, en étant heureux de la libération, vous n'oublierez pas notre soutien.

Makt sera à vos côtés, compagnons de la liberté.

Peter Van Manlor, Premier Ministre de la République Fédérale de Makt
1711
https://geokratos.com/img/army/64.png

Intervention du Kah aux côtés du gouvernement élu de la République du Damann.


"Conformément aux demandes du Consul en fonction Anduin Deoir, l'Union des Communes, Syndicats et Républiques du Grand Kah a décidée, par l'intermédiaire d'une consultation publique pré-approuvée par les délégués au sein de la Convention Générale, de prendre part aux opérations de protection de la République du Damann. L'insurrection coalisée des forces réactionnaires, monarchistes et fanatiques, visant à faire tomber le gouvernement élu présentant un risque réel pour la stabilité régionale et le bien-être des populations locales, il a été décidé qu'une intervention directe des forces militaires de l'Union était nécessaire. Cette intervention et les divers processus autour desquels s'organisera l'aide de l'Union à la République, sont regroupés sous le nom d'Opération interarmées Foudre, sous le commandement du citoyen-général Atl Mikami qui reçoit pour se faire un mandat plénipotentiaire concernant la gestion de la stratégie et de la coopération militaire.

A l'heure de ce communiqué, nos troupes sont déjà déployées et prennent part aux affrontements aux côtés du peuple Damann.

Nous espérons une guerre rapide, étouffant promptement l'incendie de la réaction, mais sommes prêts à rester tant qu'il le faudra au service de ce peuple ami.

Vive l'Humanité, vive la Liberté.
"


Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
1616
République Fédérale de Makt a écrit :
COMMUNIQUE OFFICIEL


Depuis la crise au Damann, la République Fédérale de Makt n'a cessé de s'inquiéter pour ses frères du nord. Nous constatons les difficultés du camp démocrate, et, dans un élan pour défendre la paix et la démocratie, nous avons commencé un rapprochement officiel avec le front démocrate.

Pour contrer la menace réactionnaire à nos portes et pour défendre la démocratie, nous considérons que le soutien d'une puissance démocrate comme la notre est nécessaire au bien du Damann et de la stabilité de la région d'Eurysie Boréale. C'est donc pour cela que le Premier Ministre, soutenu par son cabinet, a posté la proposition au parlement qui a été votée.

Makt entre donc dans le conflit en fournissant au front démocrate : des armes, des vivres, des hommes.

C'est ainsi que l'état major maktois a mis en place l'opération phare en hommage à un philosophe maktois qui est l'auteur de la célèbre citation "La liberté est un phare qui nous appelle". L'état major se charge donc de l'opération militaire, et de nombreux militaires professionnels uniquement, seront envoyés en opération extérieure, pour plus ample informations, rendez-vous dans un commissariat fédéral des armées le plus proche ou rendez-vous sur le site internet des forces armées maktoises.

https://nsa40.casimages.com/img/2021/06/29/210629103928515510.png

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
1965
Troupes démocrates engagées au 12 décembre

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
912
État-major de la République Directe de Banairah a écrit :
Opération Nuur Shanālyun / Lumière du Nord
L'opération Nuur Shanālyun consiste en le soutien actif du Front Démocrate par l'envoi de matériel ainsi que de soldats professionnels banairais sur le sol damann afin de faire plier toute opposition obscurantiste des troupes du sombre Front Uni. Les troupes et le matériel envoyé est ci-dessous consigné :

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
555
Troupes du Front uni engagées au 12 décembre

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
461
https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/01/210701123528899655.png

FORMATION DE LA COALITION DEMOCRATE


Après différents appels bilatéraux entre le Kah, le Banairah et Makt, les trois états se sont résolus, dans un élan de coordination militaire au Damann, de créer une coalition commune, avec un état major commun dans le cadre de cette guerre. La coalition, nouvellement fondée, invite tout les états souhaitant défendre la démocratie en soutenant le front démocrate à la rejoindre.



Vive la démocratie, la liberté et les états de la coalition !
1782
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
Haut de page