24/03/2005
23:57:06
Index du forum Scène Internationale Conflits armés

DAMANN - Crise institutionnelle de 2004 - Page 2

536
Coalition démocrate a écrit :
https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/01/210701123528899655.png

A l'intention de sa majesté impériale,

La coalition ne voit aucun inconvénient à ce que vous rejoignez les forces coalisées. Nous attendons de votre part un engagement auprès des forces interarmées, votre état major devra donc se coordonner avec les états majors des autres nations de la coalition. Les forces démocratiques vaincront, la coalition démocrate accepte votre requête.

Notre effort de vaincre les totalitarismes sera remboursé, et les états de la coalition se battrons toujours pour des idéaux de paix, de démocratie et de liberté.


VIVE LA COALITION !
1500
flagunitaid
COMMUNIQUE OFFICIEL DU DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE LA DÉFENSE DES PROVINCES-UNIES DU LOFOTEN

Les Provinces-Unies du Lofoten, se sont clairement exprimés par un vote démocratique pour affirmer leur neutralité et leur non-intervention au Damann. Les conflits en Eurysie doivent être réglés par les Eurysiens eux-mêmes, de préférence par la voie d'une solution politique et diplomatique.

Compte tenu de la montée des violences, et de l'imminence d'un conflit armé, le Parlement du Lofoten a voté le Civil Care Act, qui, à défaut de toute ingérence militaire, autorise au travers du programme spécial humanitaire Unitaid de l'ONG du même nom, l'envoi de matériel médical et de biens de première nécessité ainsi que l'envoi d'un personnel humanitaire hautement qualifié composé principalement de médecins, d'infirmiers(ères) et de sauveteurs professionnels afin d'assister, d'aider, et de protéger les populations civiles sur tous les théâtres de guerre.

Unitaid ne saurait contribuer ou être utilisé à des fins militaires, et devront être protégés par tous les belligérants.
Le personnel et le matériel de Unitaid seront débarqués sur les côtes du Damann par le navire-hôpital militaire "Mercy".

Personnel déployé :
25 Médecins
15 chirurgiens(ennes)
60 infirmiers(ères)
35 secouristes professionnels en milieu difficile
5 vétérinaires
10 Ingénieurs structures
40 humanitaires volontaires

Matériel déployé :
6 hôpitaux de campagnes
4 blocs opératoires mobiles de campagne
2 cabinets d'ophtalmologie
1 cabinet de dentiste
1 clinique vétérinaire
Plusieurs tonnes de vivres et de matériel médical (eau, nourriture, couvertures, lits de camps, vêtements, fournitures médicales diverses et variées)
638
https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/01/210701123528899655.png

Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
666
État-major banairais a écrit :
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
2166
https://www.zupimages.net/up/21/27/r898.jpg


Les habitants de Ciardhai regardaient avec consternation le grand navire commercial sombrer au large du port. Une épaisse fumée noire s’échappait de sa coque perforée et ses occupants qui n’avaient pas été balayés par l’explosion tentaient de mettre à la mer les barques de sauvetage dans une cacophonie de cris et d’appels à l’aide. Puis au-dessus du nuage de flamme qui dévorait désormais le navire, le long sifflement d’une fusée. Saisie de crainte, la foule recule, mais la fusée éclate dans le ciel en une imposante boule rouge sang. Signer ses méfaits par des feux d’artifice, la méthode est bien connue des pirates pharois, pourtant il n’y a rien à l’horizon, pas l’ombre d’un bâtiment de guerre et de toute façon qui serait assez fou pour s’en prendre à un bateau au large de la capitale du Damann ?

La réponse viendra au journal de 20h, l’attaque n’a pas tardée à être revendiquée. Alors que la guerre civile contre le Front Uni semble déjà presque gagnée par les démocrates, les communistes s’inquiètent de l’après. Hors de question de laisser s’installer une pseudo-démocratie bourgeoise et libérale dans ce bastion des forces de gauche, la révolution ne sera pas une fois de plus volée et dévoyée par les misérables ambitions des socio-démocrates ! Le risque, pourtant, est réel, le communiqué insiste là-dessus : avec l’entrée en guerre des puissances capitalistes dans le Front Démocrate, les factions les plus radicales de la Révolution craignent de se trouver dépossédés de leur combat. Pire : de se voir imposer une constitution ou des lois par leurs « alliés » d’hier, au nom de la sacralité de la propriété privée et du libre-échange.

Les tracts communistes sont discrets au départ, sont envoyés aux comités de quartiers, principaux partis de gauche ou passent sur les réseaux sociaux. Tous disent la même chose : Damann, prends garde ou ceux que tu as juré de combattre aujourd’hui, le fascisme et le nationalisme, reviendront demain sous les oripeaux de la démocratie libérale. Il est temps que l’affrontement prenne un nouveau tournant et que se forme une nouvelle coalition : celle des véritables révolutionnaires, pour faire du Damann un pays du socialisme réel !

Le Kauhea, sous-marin pharois renommé « Sous-Marin Rouge » après avoir fait sécession est prêt à rejoindre la lutte auprès de ses camarades, contre l’impérialisme étranger, contre les forces libérales et réactionnaires, contre le bloc bourgeois, Damann, soulève toi !
1132
DÉCLARATION OFFICIELLE DU PREMIER CONSUL DE L'EMPIRE DÉMOCRATIQUE DES ÉTATS LATINS FRANCISQUIENS AU PEUPLE DU DAMANN

https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/19/210419080037328985.jpg


Chers Damann, cher peuple du Damann, il y a déjà quelques jours nous avons accueilli certaines de vos familles et petit à petit nous leur offrons le couvert et le gite. Pourtant de nature très répulsif contre les parasites, l'empire a décidé de prononcer des mesures exceptionnelles pour accueillir le peuple Damann et tous les civils qui souhaiterait se rendre dans l'empire pour être sûr qu'ils puissent être en sécurité et suivre d'un peu plus loin le conflit qui a éclaté dans son pays. Peuple Damann, notre nation s'adresse à toi pour t'avertir que si jamais tu avais besoin d'aide ou de t'enfuir alors l'empire démocratique latin francisquien sera le premier à t'offrir cette opportunité mais nous voulons aussi avertir toutes les factions qui sont entrées en guerre et ont causées la misère chez certains et enrôlées de force les enfants de certains : Nous n'aurons aucune pitié pour vous et si jamais notre nation subissait des dommages collatéraux dû à votre guerre de pacotille, nous n'hésiterons pas à répliquer sans délai.

Toi qui est Damann, si tu as besoin d'aide alors l'empire t'ouvrira les portes de la sécurité et de l'ordre.
3268
LA DISSOLUTION DU FRONT UNI



Carte de la Guerre du Damann
Situation à la veille de la dissolution du Front uni

Brume et poussière règnaient sur Baidhenor, lorsque les troupes de la Coalition démocrate pénétrèrent les rues pavées de la sinistre cité.
Amplement fermeé au monde depuis l’occupation du Front uni, Baidhenor restait la capitale de jure du Damann. Mais aujourd’hui, on pouvait constater que plus jamais cette cité ne serait le cœur du Damann.

« Méfiez-vous de la Garde Noire ! » avaient dit les habitants sur le chemin de Cinadhon à Unen. Puis, « Craignez la Garde Noire », disaient-ils d’Unen à Baidhenor. Mais les Démocrates, venus des quatre coins du mondes, n’avaient pas peur : la Garde Noire était un groupe armé comme tant d’autres, pensait-ils !

Et pourtant, sur le port de Baidhenor, on retrouva des cadavres écorchés ou brûlés d’hommes mais aussi de femmes et d’enfants, et sur le sol, sur les murs, on voyait inscrite avec le sang des victimes la Croix celtique, symbole du Front uni. Mais c’était la version droite et sinistre des Impériaux, pas la belle croix spirituelle des Damanistes.

« Les idées détruisent la Nation », « Dieu est Roi, tuez les infidèles », « La Croisade du Damann a commencé ». C’étaient les phrases de sang qu’avaient laissées la Garde Noire, qui était d’ailleurs à majorité catholique. Les « mauvais » catholiques, comme les appelaient les autres catholiques du monde.

Les Démocrates avaient tenté de secourir le plus de victimes, et aussi de comprendre comment avait pu avoir lieu un tel massacre. On leur avait raconté que la Garde Noire organisait cette opération depuis le débarquement du Grand Kah en Alpainn. Ils avaient d’abord tenté de prendre contrôle du port en repoussant les quelques démocrates qui résistaient, puis ils avaient entrepris des travaux étranges dans plusieurs rues. Enfin, quelques heures avant l’arrivée de la Coalition démocrate, le massacre commença. Des barrières sortirent du sol dans les rues où la Garde avait fait ses travaux, encerclant tout le quartier portuaire et empêchant la fuite de ses habitants. Puis, la Garde se mit à tuer tous les habitants qu’ils pouvaient, prétextant qu’ils avaient aidé le Front démocrate, qu’ils n’avaient pas rejoint la Garde Noire, et qu’ils étaient donc des ennemis à l’Empire du Damann. Puis, ils embarquèrent dans diverses embarcations en direction d’on ne sait où.
Le fléau qu’ils avaient laissé derrière eux était la pire atrocité de l’Histoire du Damann, et les morts ne se comptaient même plus.


A Talore, au Nord de l’Alpainn, d’autres évènements allaient marquer l’histoire du Damann ; c’était un véritable putsch à l’intérieur du Front uni. Les armées de la Lutte impériale, menées par Silis Artainn, lancèrent un assaut contre les troupes d’Artur Leoideach. On raconte qu’Artainn lui-même avait tué Leoideach de ses propres mains, en criant qu’il était le prophète de la religion ennemie à la Chrétienté.

Artainn revendiqua ne rien avoir avec le massacre de Baidhenor, et ne plus faire partie du Front démocrate. Il annonça son désir de renouer avec les Démocrates car une guerre civile ne serait plus dans l’intérêt du Damann, mais seulement dans l’intérêt des forces étrangères.

La prise de Baidhenor par les Démocrates, l’assaut des Impériaux sur les Théocrates, la mort d’Artur Leoideach et la volonté d’Artainn d’intégrer le Front démocrate ne signifient qu’une chose : le Front uni est vaincu.

Cependant, dans tout le pays, on ne parle pas de victoire. La République a vaincu la Théocratie, mais les tensions entre libéraux et communistes s’accentuent. La guerre n’est pas terminé, et ce n’était qu’une première phase.

HRP
Cet évènement marque une pause dans le conflit durant mon absence. Le conflit reprendra sûrement à mon retour.
1462
DÉCLARATION OFFICIELLE DE LA RÉPUBLIQUE DIRECTE DE BANAIRAH

Soutien et félicitations aux forces démocrates et recueillement pour les victimes du massacre de Baidhenor

Chers camarades démocrates,

C'est avec soulagement et gratitude envers nos forces alliées que nous constatons la réussite des opérations de libération du Damann du Sud du tyrannique Front Uni : grâce à votre courage et votre expertise, vous, soldats de la nation, mais également vos camarades damann, maktois, kah-tanais et yuhanacains avez pu chasser la menace de cette faction. Le Front uni maintenant dissout et en exil, et également privé d'une de ses anciennes composantes qui a su retrouver le droit chemin, laisse néanmoins une nation ravagée par le chagrin. Avant de prendre lâchement la fuite, les vils serviteurs de la 《Garde Noire》ont massacré les habitants de la capitale damann, dont le seul crime était de tenter de vivre en cette période si difficile pour leur pays. Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu'à l'ensemble du peuple damann. Sachez que nous ferons tout notre possible, nous, la Faction Démocrate, pour que ce sacrifice ne soit pas vain. Cependant, une menace pèse encore sur votre fragile démocratie : le spectre de dissenssions internes ne peut malheureusement encore être à ce jour écarté. L'avènement de possibles tensions doit à tout prix être évité, une vigilance accrue s'avère donc nécessaire à la construction d'un avenir paisible pour le Damann. Néanmoins, en cas de reprise des conflits, vous pourrez compter sur notre aide pour triompher des dérives totalitaires qui se développent si vite en territoire instable.

Vive le Damann, vive la démocratie, vive le Banairah !
Haut de page