26/03/2005
03:36:45
Index du forum Continents Eurysie Etat Jaguellite

Encyclopédie de l'Etat Jaguellite (Histoire, Géographie, Culture, Economie, Symboles, etc.)

Jaguellite Vicipaedia


Table des matières :
  • I - Histoire Jaguellite avant 1899
  • II - Histoire Jaguellite depuis 1899
  • III - Géographie du pays
  • IV - Culture, Religion, Loisirs
  • V - Politique intérieure et extérieure
  • VI - Population
  • VII - Industrie, Entreprises, Commerce
  • VIII - Valeurs de la Théocratie Jaguellite
Histoire

I - Histoire Jaguellite avant 1899


1. Origines et 1ère croisade Jaguellite

L'Ordre monastique des frères Jaguellions est à l'origine une milice établie en 1214 chargée de protéger les pèlerins en route pour la ville Sainte de Samarine, symbole du catholicisme; elle s'est ensuite réorganisée pour devenir un ordre militaire composé principalement de chevaliers d'Eurysie engagés dans la lutte pour le Christ. Très vite, un Grand Maître est élu pour présider l'Ordre, il s'agit de Cönrad vel Hulmer qui va établir progressivement des commanderies Jaguellites sur l'ensemble de l'Eurysie.
Ce qui animera principalement l'Ordre durant ses débuts fut la 1ère croisade Jaguellite qui débutera vers 1233, en effet, l'Ordre décida de s'engager dans une guerre Sainte avec pour but d'envahir les nations du nord de l'Eurysie pour convertir au catholicisme les populations de confessions païennes et gagner du territoire pour établir son propre Etat sur ces lieux. L'opération se déroula avec succès dans l'ensemble, malgré la ténacité des guerriers nordiques, l'Ordre a su grâce à ses stratégies et à l'ardeur au combat de ses membres vaincre ou s'accorder avec l'adversaire sans trop de difficulté. Le territoire gagné nommé dorénavant l'Etat monastique des frères Jaguellions de Saint-Hermann-de-Samarine est étonnamment resté stable durant un siècle sans trop de querelles avec ses voisins et perte ou gain de territoires.

2. La 2ème croisade Jaguellite : "L'échec du siècle"

Après une longue période peu mouvementée, l'Ordre avec à sa tête à ce moment là Hendrick Vannecht s'engagea pour la 2ème croisade Jaguellite en 1382 avec pour but d'envahir la Tapiolie, un pays séparé de l'Etat Jaguellite par une mer. Le motif de cette croisade est d'étendre les terres Jaguellites vers le Nord pour agrandir le pays au nom du Christ mais le réel but de Hendrick est de pouvoir profiter des contrées Tapiolaises qui possèdent une très riche faune et flore et pour y installer progressivement une partie de son peuple. Malheureusement pour l'Ordre, lors du débarquement sur Albi, la plupart des bateaux de la croisade coulèrent sous les tirs de canons ennemis et les guerriers Jaguellites périrent soit transpercés par les flèches et les carreaux adverses, soit, pour les quelques croisés dont les vaisseaux avaient atteint la berge, empalés par les épées des combattants Tapiolais. Ce fut un véritable échec pour l'Ordre tant économique que militaire; la croisade faisait objet de sujet tabou et intangible auprès de la population Jaguellite pendant très longtemps et le conseil de l'Ordre se jura de ne plus jamais partir conquérir Albi en étant aussi mal préparé stratégiquement et militairement. On parlait dans le pays de cette croisade comme "dan Scheitrn desde Jahrhund" ("L'échec du siècle").

3. L'Inquisition Jaguellite, entre foi et horreur

Un autre épisode tragique de l'histoire Jaguellite est l'Inquisition de 1478 engagée par le clergé en accord avec le tyrannique Grand Maître Jaguellite de l'époque, Amadeusz Adalbertus qui par des procès, condamna l'hérésie, cela allant de la simple peine spirituelle (prières, pénitences) à la peine de mort (crucifixion publique, bûcher). L'hérésie dans l'Etat Jaguellite est une doctrine qui s'oppose au dogme, la religion d'Etat (catholicisme) en contredisant la Constitution Jaguellite composée d'ouvrages religieux anciens. Les évêques et autres membres du clergé firent office de juges pendant l'Inquisition et condamnèrent arbitrairement des milliers de Jaguellites à des peines plus ou moins graves. L'Eglise s'est fortement enrichie pendant cette période en s'approvisionnant dans les réserves des condamnés, on estime que cette dernière avait en tout amassé plus de 30% du stock d'or du pays. L'Inquisition prit fin en 1485 lors de la mort d'Adalbertus et de la montée au pouvoir d'un nouveau Grand Maître pour l'Etat Jaguellite, Franciscus Lorentz qui apaisa la situation et condamna l'Eglise à payer des taxes trois fois plus importantes pour compenser son enrichissement.

l'Inquisition
Gravure d'Alexzander Lovzcic de 1534 représentant des hérétiques brûlés vifs, victimes de l'Inquisition Jaguellite (1478-1485)
Histoire

II - Histoire Jaguellite depuis 1899


1. 1899, l'entrée dans une nouvelle ère

L'Etat Jaguellite a connu une forte évolution au XIXème siècle, d'ordinaire orientée vers le secteur primaire (la production de matières premières, agriculture, pêche…) la population Jaguellite avec l'encouragement de l'Etat s'est progressivement mobilisée vers le secteur secondaire avec la normalisation de l'industrialisation dans le monde et l'essor de la production de masse. On assiste vers la fin du siècle à la montée en puissance des syndicats ouvriers (qui sont normalement interdits) qui se plaignent des conditions de vie difficiles et des salaires presque invivables de ces derniers. Le secteur tertiaire, en général plus généreux au niveau des revenus, étant réservé à la bourgeoisie et à la haute-société et s'exerçant dans les grandes villes a très vite provoqué jalousie et haine chez les populations moins aisées du pays à tel point qu'on assiste à des soulèvements, à des grèves ouvrières et à de violentes manifestations tournant à l'émeute sur l'ensemble du territoire, ce qui provoqua l'affolement du gouvernement et conduisit à une suite d'accords pour céder plus de droits aux ouvriers :
- Tout d'abord les Accords de Höfstestadf en 1875 qui garantissent le droit à des syndicats et à des représentants syndicaux dans les usines
- Ensuite la Conférence d'Omifyra en 1899 qui aboutit à la réduction de la semaine de travail à 35 heures au lieu de 45h, un impressionnant changement pour les travailleurs, mais également la mise en place d'un salaire minimal décent fixé à l'initial à 1300 Fm (Ferrbandmark, la monnaie Jaguellite) et une hausse salariale de 5 à 20% pour les ouvriers. C'est un bouleversement pour le peuple Jaguellite apaisant radicalement la situation interne.
- Enfin, les Accords d'Ultimatus en 1924 qui permettent aux ouvriers de prendre congé une semaine tous les 6 mois pour se reposer tout en étant payés.
Toutes ces évolutions économiques et sociales ont permis à l'Etat Jaguellite de s'inscrire dans la mondialisation et de s'imposer comme grande puissance industrielle mondiale pour s'exposer sur la scène internationale.

2. Faire face à la tendance républicaine

Au cours du XXème siècle, de plus en plus d'Etats deviennent des républiques et des démocraties, l'Etat Jaguellite qui est une théocratie oligarchique constitutionnelle fasciste doit faire face à l'essor de ces régimes politiques pour éviter les guerres civiles et les révolutions à l'intérieur du pays, le gouvernement va donc peu à peu céder plus de droits à son peuple et l'endoctriner grâce à la propagande et à l'éducation patriotique et catholique des enfants. On peut citer les nombreux accords ouvriers de 1875 à 1924 (voir au-dessus), la signature de la Seconde Constitution Jaguellite en 1959 (composée d'ordinaire de textes religieux ancestraux, cette nouvelle Constitution est un peu plus "légère" sans pour autant délaisser les traditions catholiques) ou encore les impressionnantes fêtes nationales tout au long de l'année exposant une vision majestueuse et grandiose de l'Etat Jaguellite et du catholicisme. Malgré ces tentatives d'amadouement de la population, les mouvements républicains intérieurs vont se multiplier au cours du siècle et vont mettre en place sabotages, rébellions et compagnie pour faire tomber le gouvernement mais ils sont vite neutralisés par la Ferrbandheer, l'armée Jaguellite. Néanmoins, un de ces mouvements s'impose par dessus les autres, "Hoffnung" ("Espoir") fondé et mené en 1943 par Conztanza Kerlfried qui souhaite faire évoluer l'Etat Jaguellite vers une République qui respecte les droits de l'homme et les libertés fondamentales. Elle met même en place une milice au service du mouvement nommée "Taubnung", raccourcissement de "Tauben der Hoffnung" signifiant "Les colombes de l'espoir".

3. Plus de 700 ans au service de la foi

En 1954, comme précédemment vu, Hoffnung s'impose dans le pays, au point d'en passer à la lutte armée, c'est donc lors de cette année qu'on assiste à une Guerre Civile appelée "Vogelkampf" ("Le Combat des oiseaux") opposant les "colombes" républicaines aux "aigles" fascistes Jaguellites. Quelques combats s'effectuent dans les campagnes du pays mais Hoffnung et sa milice, la Taubnung, ont beaucoup de mal à résister à la Ferrbandheer très bien équipée et préparée. La Guerre Civile prend fin en 1955 car les forces républicaines ne font plus le poids et se replient en catastrophe pour certains jusqu'au delà des frontières, dans les pays voisins. Malgré cette victoire de la théocratie Jaguellite, une nouvelle Constitution est signée en 1959, elle cède plus de libertés et de droits à la population.
Aujourd'hui, les mouvements intérieurs sont moins nombreux, mais Hoffnung s'est relevé de ses cendres et, maintenant présidé par Mattias Besknish, est soutenu par les républicains et démocrates internationaux. Le gouvernement Jaguellite fait de son mieux pour dissimuler l'existence de ce mouvement et le dissoudre au plus vite. L'Etat des frères Jaguellions reste ainsi assez discret à l'international à cause de son régime politique autoritaire. Ce pays théocratique a néanmoins et étonnamment survécu pendant plus de 700 ans avec le même système politique qui a subi très peu de changements.

soldats de la Taubnung
Les soldats de la Taubnung, milice du mouvement révolutionnaire et républicain Hoffnung qui s'oppose à la théocratie Jaguellite.
Géographie

II - Géographie


L'Etat Jaguellite possède un climat assez rude, avec des hivers très froids. Au niveau géographique, il est situé dans une zone majoritairement composée d'imposantes forêts de conifères et de taïgas vers le Nord et de plaines fertiles au Sud du pays. Il y a beaucoup de reliefs avec les mottes, les collines ou même les montagnes qui arpentent le territoire. Avec ses 21 millions d'habitants environ, le pays est assez bien peuplé; la population se répartie majoritairement sur les espaces ruraux avec les plaines fertiles du Sud (70 % des habitants) et dépend des grandes villes qui exercent leur influence sur le territoire. Mais il n'est pas rare de trouver des châteaux au style architectural très détaillé dans le Nord du pays car c'est le lieu principal des résidences de la noblesse Jaguellite. Cette partie du pays est aussi côtière, il y a donc de nombreuses villes portuaires qui y trouvent place et abritent presque 30 % des habitants.

Paysages Jaguellites
Exemples de taïga présente dans le Nord du pays à gauche et de plaine située au Sud à droite

_______________

Les principales métropoles Jaguellites sont : Hermannberg (42%*), Herrmacht (21%), Felrandberg (13%), Hildeberg (10%), Höfstestadf (9%), Höhefald (5%)
*pourcentage d'influence sur l'ensemble du pays repérable par les flux que la ville attire et émet

La capitale du pays est Hermannberg, c'est aussi la plus grande ville du territoire en superficie et en peuplement (il y a environ 4648000 habitants). Elle abrite également le Grand Conseil, composé des 5 Grands Commandants Jaguellites et du Grand Maître Jaguellion, qui se réunit toutes les semaines dans le Palais de Vinterbroter pour prendre des décisions politiques.

Palais de Vinterbroter
Le Palais de Vinterbroter situé dans la ville de Hermannberg

_______________

L'Etat Jaguellite est divisé en 4 régions distinctes avec une capitale pour chacune :

Mönterrland

Le Mönterrland est la plus puissante, célèbre et influente des régions Jaguellites. Sa capitale, également nationale, est Hermannberg. Cette région est située entre deux biomes distincts, les taïgas et forêts de sapins du Nord et les plaines du Sud, ce qui fait d'elle une région globale qui enveloppe les différents paysages du pays. C'est également la région la plus peuplée du territoire, les activités politiques, économiques et culturelles sont majoritairement concentrées dans cet espace et la mondialisation y est bien intégrée. L'architecture des édifices du Mönterrland est bien propre à son territoire, les anciennes commanderies et les vieux châteaux datant de l'époque des croisés Jaguellites font encore surface de nos jours et retracent l'histoire guerrière du pays. Les somptueuses églises qui surplombent les collines du Mönterrland montrent également l'importance de la foi catholique conservée pendant des siècles au sein de l'Etat Jaguellite.


Bratnenzger

Le Bratnenzger est une région principalement côtière, cela fait d'elle une zone où les activités portuaires comme la pêche sont des piliers de l'économie locale. La capitale de ce territoire est Herrmacht, la seconde plus grande ville de l'Etat Jaguellite située au bord de la mer. Le Bratnenzger contient aussi la cité de Höhefald qui est également une grande métropole avec son importance dans le pays. Cette région qui arpente le Nord et l'Ouest du territoire possède de grandes forêts et taïgas et est soumise à de violents vents et parfois tempêtes en hiver et en automne mais à des températures plutôt chaudes et à une situation météorologique assez calme en été et au printemps. De nombreuses collines, mottes et monts prennent place dans le paysage du Bratnenzger rendant ainsi plus difficile l'accessibilité de cette région.


Vunderlen

Le Vunderlen est une région située au Nord-Est de l'Etat Jaguellite, donc principalement dans les terres avec les zones forestières du pays mais également un petit peu sur les côtes avec un accès à la mer. Deux métropoles prennent place dans cette région : la première est Felrandberg qui est d'ailleurs sa capitale et la seconde est Höfstestadf, la cinquième ville la plus peuplée du pays. Ce fût anciennement, au XIXème siècle et avant, la zone commerciale la plus puissante du pays avec la sylviculture et la pêche mais depuis l'essor des activités industrielles, le Vunderlen s'est reconverti et aujourd'hui, il est très performant dans l'industrie des hautes technologies. C'est aussi la région de l'Etat Jaguellite où il y a le plus d'édifices religieux (en particulier des églises) qui furent construits très peu de temps après la 1ère croisade, le Vunderlen est donc marqué par une très vieille architecture Jaguellite datant du XIIIème siècle.


Grëttenwacht

Le Grëttenwacht est une région du Sud et de l'Est de l'Etat Jaguellite. Composée de terres fertiles, l'agriculture y est abondamment présente malgré la reconversion industrielle du pays. Il y a de nombreuses villes et villages qui ont été construits sur les plaines de la région mais une seule cité est considérée comme métropole, il s'agit de Hildeberg qui est aussi capitale de la région. Le Grëttenwacht, assez détaché des autres régions à cause de son nombre considérable de terres agricoles et de ses immenses campagnes, a presque adopté une attitude d'indépendance vis-à-vis de l'Etat Jaguellite. L'une des causes de ce "détachement" est que le Grëttenwacht est le lieu de naissance de la plupart des mouvements révolutionnaires de l'Etat Jaguellite, en particulier de "Hoffnung" dont les membres multiplient depuis longtemps sabotages et rébellions au sein du pays. Mis-à-part cela, la région est également célèbre et reconnue dans le pays pour sa gastronomie et ses traditions rustiques.

_______________

Voici la répartition des quatre régions de l'Etat Jaguellite :

Les quatre régions Jaguellites
Haut de page