26/03/2005
07:15:06
Index du forum Règles et inscription Inscriptions Inscriptions validées

[VALIDÉE] Confédération kaulthique

0

Création de pays : Confédération kaulthique


Généralités :



Nom officiel : Confédération impériale kaulthique
Nom courant : Confédération kaulthique, la Confédération, l'empire kaulthique ou Kaulthie
Gentilé : Un kaulthe, une kaulthe. Adjectif : Kaulthique

Inspirations culturelles : Saint Empire Romain Germanique, et la féodalité médiévale en général
Situation géographique :

Langue(s) officielle(s) : Gaulthique (semblable à l'Allemand IRL), Latin (le latin est parlé couramment par certaines élites)
Autre(s) langue(s) reconnue(s) : Aucunes

Drapeau :
Drapeau

Devise officielle : "Alle von der Konföderation vereint" -> "Tous unis par la Confédération"
Hymne officiel :
Monnaie nationale : Die Rosenmüse (la Pièce de Rose, établie par l'Impératrice Rose)

Capitale : Warenburg

Population : 54 000 000 habitants


Aperçu du pays :



Présentation du pays :

La Confédération kaulthique était à l'origine un très vaste ensemble de petits états qui ont accepté d'être temporairement dirigés par un Protecteur, qui avait pour mission de mobiliser toutes les armées kaulthiques contre les invasions des nomades. Ce Protecteur était Aldaric.

A la mort d'Aldaric, les nomades n'avaient toujours pas réussi à prendre contrôle des terres kaulthiques. Alors les états kaulthiques, qui avait apprécié la présence d'un protecteur qui dirigeait les armées coalisées, élirent le premier Empereur, qui fut le fils d'Aldaric, Sergeric. Celui-ci entreprit des campagnes contre les nomades, puis engagea la construction de la Grande Muraille des Kaulthes. A sa mort, son petit-fils Vithmiris fut élu empereur, et il mourut avant de laisser place à son propre fils Arius, élu à son tour par l'ensemble des états kaulthiques.

De base, les électeurs pour un Empereur étaient chaque dirigeant de chaque état kaulthique, et ils pouvaient élire n'importe quel homme de Kaulthie. Puis, à la mort d'Arius fut décidé que seul les descendants de l'Empereur précédent pouvaient être élus. Ainsi était né la puissante dynastie des Aldaringiens.

Le fils ainé d'Arius, Hildebar, fut alors élu Empereur. Accompagné de sa femme l'Impératrice Rose, ils augmentèrent les pouvoirs de la Couronne impériale, et le rôle d'Empereur qui n'était auparavant que militaire couvrait à présent certains domaines de l'économie et des lois. Hildebar mena une grande campagne de conquête, annexant de nombreux territoires tout autour de la Kaulthie. Ses descendants perpétuèrent cette quête, la justifiant comme étant une "Conquête d'Eurysie", et gagnaient beaucoup de territoires. Cependant, ils leur arrivaient aussi d'en perdre.

Le pouvoir impérial fut à son apogée sous le règne de Karl II le Subterfuge. Couvrant une bonne partie de l'Eurysie, la Confédération était un état uni, et le pouvoir de l'empereur était absolu et incontestable. Les anciens états kaulthiques n'avaient plus aucun pouvoir, et leurs dirigeants n'avaient qu'un rôle moral. Et, depuis le règne d'Elric premier, arrière-grand-père de Karl, il existait au sein des kaulthes un culte de l'empereur. Durant le règne de Karl, les catholiques kaulthiques firent scission avec les autres catholiques, et reconnurent l'empereur comme étant le chef de l'Eglise catholique, remplaçant ainsi le pape.

Le pouvoir impérial commença à s'affaiblir à la mort de Karl le Subterfuge, et déclina peu à peu au profit des états, qui se voulurent de plus en plus indépendantiste vis à vis de la Confédération. Finalement, une révolution scinda le pays, et plusieurs états déclarèrent leur indépendance, réduisant considérablement la taille de la Confédération.

Aujourd'hui, la Confédération est minuscule, comparée à ce qu'elle avait pu être. Cependant, elle persiste encore, et l'empereur est toujours présent, et toujours de la lignée directe d'Aldaric. Il a très peu de pouvoir, ne peut pas vraiment agir au sein des états, et n'a presque plus qu'une valeur morale qu'autre chose.

Les états kaulthiques sont principalement des monarchies constitutionnelles qui ont résisté au passage de nombreuses révolution pour la démocratie. Pour autant, ces monarchies ne sont pas, pour la plupart, des monarchies absolues. Elles sont les héritières d'un système féodal, et de nombreuses institutions sont indépendantes des décisions de leur monarque. Il existe aussi quelques évêchés et républiques au sein de la Confédération.

Le culte de l'empereur est toujours présent, et il reste le guide de la foi catholique selon la majorité des kaulthes. Il suscite beaucoup les légendes, notamment parce qu'on le voit très rarement.

Aussi, de nombreuses rumeurs se propagent chez les kaulthes, et parmi elle, on mentionne l'élaboration d'un dirigeant... artificiel. Ce serait une intelligence artificielle qui gèrerait les affaires du pays, et le Clergé kaulthique réfléchit à une façon de faire entendre la voix divine par ce procédé.

Mentalité de la population :

La population kaulthique est fougueuse, très pieuse, et chaque kaulthe est très chauvin de son état. L'élite kaulthe rassemble de nombreuses têtes à l'origine de la plupart des brevets scientifiques dans le monde, mais aussi des artistes de grande renommée. Les kaulthes sont très ouverts au monde sauf sur le plan des idées. Après des siècles de propagande et de culte de l'empereur, ils rejettent tout ce qui pourrait menacer les régimes en place, et sont donc pour l'immense majorité de fervents conservateurs. Le républicanisme, le communisme ou encore le fascisme n'ont jamais vraiment réussi à s'implanter au sein de la Confédération.

La plupart des kaulthes vit de l'agriculture, mais n'y voyez pas un pays pauvre et encore trop médiéval : la Kaulthie s'est modernisée et les kaulthes cultivent à l'aide des dernières technologies. Basés sur un système économique féodal, aucune grosse entreprise privée à l'image occidentale n'existe.

Place de la religion dans l'État et la société :

La religion d'état de la Confédération est le catholicisme impériale, et c'est aussi la religion de chaque état kaulthique.

Près de 96 % des kaulthes sont catholiques impériaux, 2 % sont chrétiens orthodoxes et obéissent au patriarche kaulthique. Le reste est un mélange d'athées, d'agnostiques et de chrétiens.


Politique et institutions :



Institutions politiques :

L'empereur : chef religieux et moral de la Confédération. Il ne possède aucun territoire si ce n'est la capitale, aucun domaine, et est au service des états kaulthiques. Cependant, il possède le droit de lever les armées de chaque état, et il peut déclarer une "guerre unie", qui concernerait chaque état kaulthique. Il a le devoir de protéger les états.

Les monarques (ducs, comtes, marquis...) : ils sont à la tête de leur état, et le pouvoir varie d'un état à un autre.

Les évêques : certains n'ont un rôle que clérical, d'autres ont parfois un rôle politique, quand ils sont dirigeant d'un "Reichbistum", et se nomment donc "Reichbishof".

Les doges : ce sont les dirigeants des républiques. Ils sont élus différemment en fonction des états.

Il existe une multitude d'états, et chacun à sa propre façon de fonctionner.

Principaux personnages :

- Franz II von Warenburg, empereur : âgé de 15 ans, Franz II a fait assassiné sa mère régente car il n'acceptait pas que le pouvoir d'empereur et de protecteur de la confédération revienne à quelqu'un d'autre que lui alors qu'il en est le légitime détenteur.

- Evelyn von Warenburg : soeur de l'empereur Franz, Evelyn lutte pour le droit des femmes, et elle essaie notamment de récupérer la couronne impériale. Elle veut aussi venger sa mère.

- Niklas von Heidler, duc de Wassenberg : le duché de Wassenberg, situé dans les montagnes, est le plus puissant état de la Confédération. Heidler est malgré tout très loyal à l'empereur, et est très conformiste quant aux règles de la Confédération.

- Elmar von Hammerstein, duc de Höngar : ambitieux et relativement puissant, Elmar est en quête de pouvoir. On raconte qu'il veut accomplir l'inimaginable : prendre la place de l'empereur.

- Ludwig Steinbacher : Doge de Schwrög, l’état le plus riche de la Confédération

- Jakob Moser : Reichbishof d’Almaräg, le plus puissant Reichbishof de la Confédération.

Politique internationale :

Autrefois, les états kaulthiques étaient très ouverts au monde, et étaient même le centre de la diplomatie eurysienne. Mais, depuis la période des révolutions, ils se sont renfermés sur eux-mêmes, et aujourd’hui, ils n’interagissent presque qu’entre eux. Il est arrivé au cours du siècle dernier que l’empereur traite avec des dirigeants étrangers, mais ce fut des cas rares et n’aboutissant pas à grand-chose. La Confédération est isolationniste, et ne se mêle presque jamais des affaires extérieures. Toutefois, depuis les cinq dernières années, certains états comme le duché de Höngar se sont un peu ouverts au monde extérieur.
0
Bonjour,
Je n'arrive pas à accéder au serveur discord, et quand je le recherche dans les serveurs publics, il n'apparait pas.
Si ça peut aider, mon tag discord c'est Esfaira#3540
0
Bonsoir et bienvenue,

Pas de remarque de forme et de fond notables, je valide la candidature.

J'ai vu que tu souhaitais développer une intelligence artificielle pour la gouvernance de ton pays : attention au réalisme, personne ne peut se targuer d'entretenir une IA à ce niveau. Si tu insistes sur cette voix, veille également à développer des technologies cohérentes pour ton RP en parallèle (informatique, robotique, électronique etc...) car tu pourras difficilement présenter ton pays comme étant un crack informatique si ton niveau de recherche stagne à 0/10.
Haut de page