24/03/2005
21:24:57
Index du forum Continents Eurysie Carnavale

Rapports - Commissariat Central

1956
Rapport n°106 de la 64ème année
21/01/2005
Département de police de Carnavale
Commissariat Central


Cette année encore, nous sommes seuls


Demande de réouverture du dossier Couture


Maximilien Demilion, plus connu sous son nom donné par la presse Couture a refait surface dans les quartiers Est. Trois nouvelles victimes sont à déplorer, trois femmes, trouvées ce matin à 08h26, 09h12 et 11h34, respectivement rue Pieuxmont, rue du Carénage et rue Philéas Rouillage. L'une d'elle a pu être formellement identifiée grâce à ses empreintes présentes dans la base de donnée de Commissariat Central, il s'agit de Marie Siloin, une prostituée de 38 ans, connue des services pour fait de violence en réunion, escroquerie et tapage nocturne. Les deux autres victimes sont en cours d'identification.

Comme lors du rapport n°845 de l'année 2002 et n°240 ; 381 ; 387 ; 1044 et 1791 de l'année 2003, les victimes ont été retrouvées le visage maquillé maladroitement et lacéré, la langue tranchée ou perforée. Attendons le rapport d'autopsie mais tout porte à croire que l'hémorragie les a tué.

L'hypothèse d'un copycat est pour le moment écartée, Maximilien Demilion s'était échappé de Grand Hôpital le mois dernier et était hautement recherché par le département de police, le mode opératoire est le même qu'avant son premier internement au Palais d'Hiver, de plus deux témoins en cours d'interrogatoire disent avoir reconnu son masque.

Maximilien Demilion est un homme de type caucasien âgé de 34 ans, faisant 1m73 pour 68kg lors de sa dernière visite médicale à Grand Hôpital. Brun, yeux marrons, type sanguin 0+. Signes particuliers : deux cicatrices d'impacts de balles à l'épaule gauche et à la poitrine datant de l'année dernière, reçues lors de son arrestation.


Annexes

Maximilien Demilion
Photographie du suspect lors de son séjour à Grand Hôpital.


Photographie du visage de Maximilien Demilion en attente de transfert de Grand Hôpital.


Consignes : demande à tous les agents de faire preuve de la plus grande prudence, l'individu est dangereux et notoirement déraisonnable. Il privilégie les armes blanches mais l'usage d'armes à feu n'est pas exclu.
Permission de tirer à vue.


Rapporteur : Lieutenante Gils, matricule 0097612


Commissariat Central
Commissariat Central
Protéger, jusqu'au dernier.
2354
Rapport n° 108 de la 64ème année
21/01/2005
Département de police de Carnavale
Commissariat Central


Cette année encore, nous sommes seuls



Rapport d'organisation de la surveillance du Boulevard des Hauts Moulins en vue de protéger le galas annuel pour les orphelins de Carnavale


Comme chaque 21 janvier se tiendra le galas de charité de Carnavale au 13 Boulevard des Hauts Moulins, dans l'Hôtel Marillon. Ce galas réunit les plus influentes et riches personnalités de la ville et fait comme chaque année l'objet d'un risque maximal. Commissariat Central a pour devoir d'assurer la protection de l'évènement afin de prévenir de toute tentative d'intrusion dans le bâtiment ou d'actes de protestations symboliques aux alentours comme cela a déjà été vu (voir rapport n° 31 de la 57ème année).

Pour l'occasion, les grandes familles auront dépêché leurs propres gardes rapprochées, la consigne est de collaborer avec les mercenaires Dalyoha, Obéron et Castelage. Afin d'éviter tout débordement, chaque officier de Commissariat Central se verra assigné à un poste de surveillance précis qu'il ne doit pas quitter sans autorisation express de sa hiérarchie. Chaque lieutenant se verra attribué la charge de dix officiers avec qui il restera en contact en permanence. Les lieutenants rendront compte de la situation au Capitaine Michon toutes les demi-heures. Le Capitaine Michon sera quant à lui en contact avec le Capitaine Philémont, chargé des équipes d'intervention dirigée par les lieutenants Alain et Ducareq.


Annexes

Plan d'action de protection

Plan du Boulevard des Hauts Moulins fourni par les archives de Carnavale, merci à elles.
Les emplacements numérotés de 1 à 5 correspondent à la position des patrouilles mobiles et les axes de déploiement des agents motorisés.
En dehors de ces axes, seuls les agents à pieds peuvent circuler.
Les routes sont pavées et largement défoncées, faites gaffe où vous marchez pour ne pas vous casser la gueule.
C'est le seul plan qu'on a à notre disposition alors essayez de visualiser au maximum, on détaillera plus en sale de briefing.


Consignes : vous savez comme moi que c’est pas impossible que ça tourne au règlement de compte entre sous-fifres alors encore une fois : on ne bouge pas de son poste sans ordre ! On fait ça pour défendre le galas et les orphelins, si les rupins veulent s’intimider les uns les autres c’est pas notre problème. Dans le doute, demandez toujours confirmation à votre n+1 avant de prendre une initiative stupide, même si vous voyez un type se faire descendre sous votre nez, ok ? Franchement les gars déconnez pas, j’ai pas envie de perdre encore un homme pour des conneries…


Rapporteur : Capitaine Michon, matricule 0077854


Commissariat Central
Commissariat Central
Protéger, jusqu'au dernier.
Haut de page