06/08/2004
16:51:21
Index du forum Continents Aleucie Hausmanie

Ministère des affaires étrangères

955

MINSTERE DES AFFAIRES ETRANGERES HAUSMANIENS


Le ministère des affaires étrangères

Le Ministère des affaires étrangères est une institution gouvernemental, traitent des affaires internationales et maintient les relations existant et crée de nouvelle avec les états. Il est dirigé par la ministre des affaires étrangères, Tom Kirkman. Le ministère se situe à Zénith.

represantation du monde

Ce canal diplomatique, a pour but de vous permettre d'entrer en contact avec l'ensemble du corps diplomatique Hausmaniens, émettre des mandats, d'organisée votre venue sur le territoire, ainsi que tout d'acte diplomatique qui y confèrent...


1079
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 6 avril 2003

À l'intention de Son Excellence Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

Nous accueillons avec grand enthousiasme vos vœux d'amitié, et partageons la volonté hausmanienne d'instaurer un climat de dialogue et de confiance avec les autres nations du continent désireuses de coopérer avec leur voisin dans la bienveillance et la transparence. Votre pays porte des valeurs de liberté qui demeurent encore et toujours particulièrement chères à la Fédération d'Albel, et nous nous ferions plus qu'une joie de collaborer avec vous, ainsi que nos autres partenaires aleuciens, dans le sens d'une affirmation de nos préoccupations communes et de la pacification de notre continent.

Aussi, c'est avec grand plaisir que le Gouvernement Fédéral accepte votre invitation au Sommet Aleucien de Zénith, pour lequel le Président de la Fédération prendra la peine de se déplacer en personne.

Veuillez agréer l'expression de mes salutations les plus distinguées,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
863
header


Aumérine, le 7 avril 2003
S.E. Tom Kirkman
Ministre des Affaires étrangères
République Fédérale d'Hausmanie
Zénith



Votre Excellence,

Sachez tout d’abord que je me réjouis déjà du retour de votre nation sur le devant de la scène diplomatique.

L’Aumérine, dont l’existence est relativement récente, garde bien en mémoire la solidarité qu’a pu lui manifester l’Hausmanie par le passé.

Tout comme vous le souligniez dans votre dernière lettre, je pense également que l’amitié indéfectible qui liait autrefois nos peuples doit pouvoir perdurer aussi longtemps que possible.

En ce sens, nous espérons vivement pouvoir compter à nouveau l’Hausmanie parmi nos partenaires de premiers plans.

Au nom du peuple aumérinois et en mon nom personnel, je réponds à votre invitation par la positive et me rendrais donc à Zénith à compter du 25 juin prochain.

Dans l’attente de vous rencontrer, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de ma très haute considération.


signature
3064
communication diplomatique

De : Martha FULTON, Conseillère fédérale des affaires étrangères pour l'Arkencheen.
A : Tom KIRKMAN, Ministre des Affaires Étrangères


Monsieur,

Si votre récente invitation diplomatique laisse émerger des perspectives nouvelles pour la diplomatie arkencane, les éléments de forme et de fonds employés dans celle-ci nous laisseraient bien pantois s’il ne nous était pas impératif de critiquer le ton et les griefs que vous nous adressez.

Votre premier contact diplomatique, qui évoque une absence de bonnes relations entre nos deux pays, résonnerait presque tel un voeu pieu tant il apparaît à la fois formel dans ses déclarations mais aussi vide d’antériorité sur laquelle fonder votre jugement. Par votre missive, vous expliquez que l’Arkencheen, République Fédérale réunissant trois micronations émancipées de la décolonisation du XIXe siècle et désireuses d’y rester, est à taxer d’expansionnisme et d’impérialisme? Vraiment?

Et pour conforter vos positions, vous nous faites grâce d’étaler votre totale désapprobation à la mise en place de taxes commerciales au sein du détroit d’Arkencheen?

Vous l’avez dit, le détroit d’Arkencheen est à l’Arkencheen. Sur cette base, les actions politiques qui le concernent relèvent de la politique intérieure. Intégrer la situation en Arkencheen à l’ordre du jour d’un sommet intervenant à plusieurs milliers de kilomètres et dont la Hausmanie se veut l’organisatrice, là où l’Arkencheen serait un potentiel participant à qui l’on fait une fleur de l’inviter, est l’interférence la plus indélicate possible à la mise en place de relations bilatérales cordiales. C’est aussi, soit dit en passant, la plus belle illustration d’une volonté expansionniste et d’une recherche de domination hausmanienne que vous prétendez pourtant combattre.

Non Monsieur, en vous répondant c’est bien notre administration qui vous laisse une chance, une chance d’adopter un comportement emprunt de discernement et de clairvoyance.

La taxation des navires commerciaux et la privatisation d’un détroit est une politique souveraine revêtant un caractère protectionniste. Si votre affirmation avait du crédit dans le monde intellectuel et que les états identifiés par des actes protectionnistes étaient paradoxalement taxés d’expansionnisme et d’impérialisme, je ne suis pas certaine qu’il me serait facile d’identifier un état qui soit autrement qu’expansionniste.

Comme évoqué dans la presse fédérale, le projet de loi pour la privatisation des détroits arkencans n’est pas encore passé devant l'assemblée parlementaire fédérale. Tant que cette présentation devant le parlement et que son vote n’ont pu intervenir, la consistance donnée à votre ordre du jour a la même épaisseur que la feuille de papier sur laquelle il est inscrit.

Il y aura présentation de ce projet de loi au parlement fédéral, qui je l’espère sera adopté. Mais l’Arkencheen restera seul maître de son calendrier et insensible à toute mention à l’ordre du jour X d’une rencontre Y, dans un pays Z.

Quoiqu’il en soit, la Fédération d’Arkencheen enverra une délégation pour “évoquer les sujets qui l’intéressent et rappeler ceux qui ne l’intéressent pas d’évoquer.”

Avec courtoisie,
Martha FULTON, Conseillère fédérale des affaires étrangères pour l'Arkencheen.

Martha FULTON
1627
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 15 avril 2003

À l'intention de Son Excellence Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

Monsieur,

Votre sollicitude à l'égard des intérêts de la Fédération d'Albel nous va droit au cœur, et nous acceptons volontiers votre proposition de soutien logistique aux convois commerciaux en provenance et à destination d'Albel. La nouvelle de l'ouverture d'une nouvelle route commerciale à travers la côte occidentale de votre pays sera certainement accueillie avec soulagement par les compagnies de transport et les marchés albelais, inquiétés par les décisions unilatérales des Îles Fédérées d'Arkencheen quant à l'administration des passages maritimes stratégiques de la Mer des Campos Azules.

La réouverture des liaisons aériennes entre les grandes villes albelaises et hausmaniennes est également un projet auquel nous consentons à adhérer, non sans un certain enthousiasme. Toutefois, vous comprendrez qu'une telle mesure demande préparation, au sujet de laquelle j'espère que le Président de la Fédération aura l'occasion de s'entretenir avec Son Excellence le Président de la République Fédérale d'Hausmanie lors de son prochain passage à Zénith. Les problématiques douanières qui sont au centre des tensions sur le continent doivent également être abordées sans plus tarder entre nos gouvernements respectifs, cette fois dans une perspective d'ouverture. Nous aspirons à ce que les modalités des futurs échanges de biens et de personnes entre les territoires albelais et hausmanien se situent au centre des discussions qui se tiendront dans votre capitale.

Amicalement,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'Etat aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
800
communication diplomatique

De : María Paula NOBOA, cheffe du département fédéral aux affaires étrangères pour l'Arkencheen.
A : Tom KIRKMAN, Ministre des Affaires Étrangères


Excellence,

Votre enthousiasme pour l’ouverture de canaux diplomatiques entre nos deux nations vous honore. Les projets pour la paix et la prospérité régionale sont nombreux et je ne doute que nous puissions dès à présent nous mettre à pied d'œuvre pour offrir un modèle de dialogue et de co-constructivité entre nos deux nations.

A cette fin, nous avons l’opportunité de nous rendre à Zénith, pour mutualiser nos intérêts nationaux et tracer les contours d’une future collaboration.

Avec courtoisie,
María Paula Noboa, cheffe du département fédéral aux affaires étrangères.

María Paula NOBOA
1046
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 13 août 2003

À l'intention de Son Excellence Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,



Monsieur,

Nous regrettons évidemment le report du Sommet Aleucien, et le retard qu'il induit dans le résolution des questions de sécurité régionale et le développement d'un réseau de coopération internationale à l'échelle du continent. Si les troubles qui agitent votre pays venaient à se prolonger, peut-être serait-il dans l'intérêt de tous d'envisager que la conférence se tienne dans une autre ville que Zénith, parmi les capitales des autres États devant participer au sommet, et dont la situation politique permettrait d'accueillir cet événement de manière sécurisée.

Amicalement,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d’État aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
1093
sceau
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




COMMUNIQUÉ DE RÉPONSE



À l'attention de Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

En réponse de la demande de l'Ambassadeur de l'Hausmanie, nous acceptons de faire la rencontre à Mont-Law très prochainement afin de renforcer ce lien économique qui a été affaibli par le passé.

Nous seront très heureux de pouvoir faire un échange constructif en matière du Commonwealth, de son futur développement d'infrastructure économique et industrielle.

À la demande du Président de la République de Saint-Marquise Anton Markon, il m'est donné la charge d'être votre intermédiaire toute la durée de cet échange historique, car il éprouve un intérêt particulier à cette correspondance et qu'il estime qu'elle doit perdurer dans les années à venir.

Dans l'attente de votre réponse, je vous envoie mes sincères salutations à vous et votre nation.


Premier Conseiller
de la République de Saint-Marquise,
HONORINE GLASWAY,
Sur la demande du Président.
630
sceau
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT
SAINT-MARQUISE




COMMUNIQUÉ DE RÉPONSE



À l'attention de Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

Nous seront très ravis d'accueillir votre ambassadeur à Mont-Law pour cette rencontre qui est nécessaire afin de montrer l'importance de restructurer nos relations.

Dans le cas pour du sommet, Le Forum Économique et Commercial d'Aleucie, nous vous affirmons que le Président de la République de Saint-Marquise Anton Markon et moi-même seront présent à Zénith, en Hausmanie, pour discuter d'une possible cohabitation sur le continent.

Veuillez agréer mes sincères salutations.

Le Premier Conseiller
de la République de Saint-Marquise,
HONORINE GLASWAY
1038
Drapeau
___________________________________________________________
San Paulo, le 11 Octobre 2003

À l'intention de Son Excellence Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,
___________________________________________________________

C'est avec une immense joie qu'el Señor President Lautaro Fernández Sanches a reçu ce matin votre invitation à participer au FECA. Bien entendu nous acceptons cette offre généreuse. Nous ne nous inquiétons aucunement des troubles mineurs actuels se passant en Hausmanie et avons une totale confiance en les forces de polices du pays. Nous serons donc bien présent ce 12 Octobre 2003 pour participer au sommet.

De plus, le président me fait savoir qu'une visite d'état officielle serait la bienvenue, nous permettant de discuter plus longuement sur de possibles politiques communes pouvant être mises en place.
Cependant notre première rencontre se passant déjà à Zénith, le président voudrais savoir si cela vous dérangerais de faire cette deuxième rencontre à San Paulo.
Avec l’espérance de bâtir une solide coopération entre nos deux nation, le président Lautaro Fernández Sanches et moi même vous saluons bien chaleureusement.

José Garica Rodríguez, Ministro de Asuntos Exteriores de la República Social y Democrática de Bochizuela

Drapeau
1627
header


Aumérine, le 1er juillet 2003
S.E. Tom Kirkman
Ministre des Affaires étrangères
République Fédérale d'Hausmanie
Zénith



Votre Excellence,

Nous déplorons bien entendu les heurts et les violences qui ont actuellement cours en Hausmanie, mon administration ainsi que moi-même, vous apportons tout notre soutien et sommes intimement convaincus que votre nation sortira une nouvelle fois grandi de cette terrible épreuve.

Mon pays n’autorisant pas l’ingérence dans les affaires d’un autre État sauf si, bien évidemment, des crimes contre l’humanité y ont cours ou que les intérêts de la Couronne y sont directement menacés, je me permets malgré tout de vous proposer l’envoie de matériels anti-émeutes supplémentaires et de quelques policiers aumérinois au titre d’observateurs dans le District de Zénith.

L’objectif ici est double puisqu’il permettrait à nos policiers de se familiariser avec ces scènes insurrectionnelles en plus de permettre le partage et l’échange de conseils et d’informations entre nos différents services de sécurité intérieure quant à la meilleure doctrine à employer sur le terrain.

Ces « observateurs » resteraient en poste jusqu’à la tenue de cet événement majeur qu’est le forum économique et commercial d’Aleucie (FECA), ces derniers seraient par ailleurs nos yeux et nos oreilles en Hausmanie afin que nos services d’ordre puissent jauger le niveau du risque par eux-mêmes selon l’évolution de la situation sur le terrain et garantir une sécurité optimale autour des officiels aumérinois qui se rendront en Hausmanie, dont notre souveraine Élisabeth V qui, jusqu’à présent, vous fait également savoir qu’elle maintient comme prévu son séjour sur le sol hausmanien.

Dans l’attente de vous rencontrer, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de ma très haute considération.


signature
1289
LA FEDERATION DU GARAGUAY

drapeau

Querétaro, le 25 Septembre 2003
Jesus Medina
À l'attention de Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

Nous seront très ravis d'assister, moi ainsi que le Président de la république fédéral, Diego Dominguez, et le Ministre de l'économie et des finances, Eiji Nakagawa, au sommet d'Aleucie en Octobre. Nous estimons que ce sommet est nécessaire afin de montrer l'importance d’améliorer les relations politiques, économiques et commerciales entre les nations du continent. Nous seront bien évidemment présent à Zénith, en Hausmanie, avec l'ensemble des puissances continental pour en discuter.

Je suis aussi trés ravi de pouvoir prochainement rencontrer le Premier Ministre de la république fédéral d'Hausmanie pour parler du développement de plusieurs projets d'infrastructure économique et industrielle de grandes envergure.

Comme vous le souligniez dans votre dernière lettre, il est important de scellé un lien historique qui aura été affaibli depuis la Krach de 1992. Nous regrettons les actes de l'ex-Président de la république fédéral, Juan Salgado, qui aura essayé de faire sortir le Garaguay du Commonwealth par deux référendums qui ont tous les deux échoue. Nous espérons tourner cette page sombre de notre histoire et d'écrire, avec l'Haussemanie, un nouveau chapitre qui, a mon avis, sera radieux, authentique et unique.

Sincèrement,
Jesus Medina
president
Premier Ministre de la Fédération du Garaguay
2620
Département d’État de la Fédération d'Albel

Paradis, le 11 décembre 2003

À l'intention de Son Excellence Tom Kirkman, Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale d'Hausmanie,

Votre Excellence,

Alors que les tensions agitant la scène politique varanyenne poussent l'État Impérial de plus en plus loin sur le chemin de l'explosion, nous constatons que la République Fédérale d'Hausmanie n'a pas encore pris position de manière claire dans le conflit qui menace d'éclater de manière ouverte dans les semaines à venir. Je souhaiterais attirer votre attention sur plusieurs points, le premier étant la nature de l'opposition au gouvernement du Shah, au sein de laquelle la Ligue Communiste de Libération joue un rôle non négligeable. La ligne collectiviste et totalitaire de ce mouvement se trouve en totale opposition avec les valeurs de liberté et de démocratie défendues par votre nation, comme par l'ensemble de nos partenaires aleuciens, et il va de soi que l'accession d'un pareil mouvement aux plus hautes fonctions dans quelque pays que ce soit, Varanya y compris, doterait la menace communiste internationale de moyens qui viendraient menacer la sécurité des nations du monde libre. Nous ne pouvons tolérer que pareille infamie se produise.

Il est par ailleurs de notoriété publique que les Îles Fédérées d'Arkencheen, qui n'ont jamais caché leur hostilité à l'égard d'Albel et de l'ensemble de ses partenaire aleuciens, allant jusqu'à dévoiler au grand jour toute leur perfidie lors du dernier Sommet Aleucien de Zénith, figurent parmi les premiers soutiens des mouvements qui menacent la paix et la stabilité au Varanya, et par extension la sécurité des nations aleuciennes. Il ne fait aucun doute que l'intervention arkencane au Varanya n'est motivée par aucune sorte de sentiment altruiste, mais par une volonté impérialiste et expansionniste de prise de contrôle du territoire varanyen, qui aura bel et bien lieu si les nations du monde libre restent sans réagir face à l'effondrement de l'ordre naturel au Varanya.

Le régime impérial varanyen a certes ses défauts, et certaines des revendications démocratiques habilement formulées par les courants d'opposition peuvent sembler séduisants et légitimes, mais il ne faut en aucun cas oublier où se situent les intérêts de l'Aleucie, qui résident dans un soutien total et dénué de réserve au gouvernement varanyen en cette période de crise. Aussi, j'espère que la République Fédérale d'Hausmanie saura prendre les mesures qui s'imposent pour faire front aux côtés de ses partenaires aleuciens que sont la Fédération d'Albel et le Reinaume d'Aumérine dans la lutte contre la montée en puissance de la pieuvre arkenco-bolchévique au Varanya, et convaincre ses partenaires du CHEI d'en faire de même.

Veuillez agréer l'expression de mes sentiments d'amitié les plus sincères,

Son Excellence Ségolène Poltanova
Secrétaire d'État aux Affaires Diplomatiques de la Fédération d'Albel
2962
header


Aumérine, le 2 avril 2004
S.E. Tom Kirkman
Ministre des Affaires étrangères
République Fédérale d'Hausmanie
Zénith



Votre Excellence,

Par la présente, je sollicite votre attention sur l’évolution future d’une hypothétique alliance et sur les débouchées que pourrait avoir celle-ci à moyen-long termes. Notamment dans les domaines scientifiques et militaires d’avenirs et à la fois très prometteurs comme celui de l’aérospatial.

En effet, de nombreuses questions demeures quant à nos capacités de réactions face à d’éventuelles menaces sur un plan purement stratégique. L’avènement de nouvelles armes sur le marché telles que le missile intercontinental, le sous-marin lanceur d’engins ou encore le bombardier furtif pourrait, dès demain, rendre nos mégalopoles très vulnérables à un raid éclair ou à une frappe courte lancée depuis nos côtes ou ce que j’appelle moi un angle mort, peu importe la plateforme utilisée. Et doit par conséquent nous interpeller sur la manière dont nous pourrions répondre à nos besoins futurs et protéger efficacement nos approches maritimes ainsi que notre espace aérien de tout acte hostile émanant d’une puissance étrangère aux intentions belliqueuses, ou d’un groupe terroriste bénéficiant de soutiens extérieurs. Car, aujourd’hui encore, nombreux sont les ennemis de la démocratie !

Pour se faire, je vous propose de nous réunir à Balmoral le 15 juin prochain afin de discuter de la participation et du rôle que chacun de nos deux Etats pourraient avoir à tenir au sein d’une telle alliance stratégique si celle-ci devait se voir concrétiser. Ne serait-ce que sur le plan scientifique avec la coopération de nos forces aérospatiales et le développement d’une ligne de détection avancée en Aleucie septentrionale pour mettre conjointement en alerte l’ensemble de notre réseau d’infrastructures radars.

L’emploi d’équipements suivant des standards identiques et intégrés à un même réseau augmenterait considérablement le partage d’informations en temps réels et la réactivité de nos intercepteurs maintenus à l’état d’alerte permanente. L’objectif pour nos forces étant bien entendu ici de ne pas se faire surprendre et de conserver un temps d’avance en matière d’anticipation de menaces… « Dissuasion, Détection et Défendre » seraient là les maîtres mots appropriés si je devait en résumer les termes de cette coopération.

Sur recommandations de ses conseillers militaires, mon gouvernement envisage par ailleurs l’acquisition auprès du complexe militaro-industriel hausmanien d’un certain nombre d’équipements de pointe. A cette fin, permettez-moi de vous dire que vos stations radios et de radars mobiles de dernière génération ont littéralement piqués dans le vif l’intérêt que peut leur porter notre état-major et, qu'à cette occasion, nous aurions espérés pouvoir bénéficier de tarifs préférentiels ou d’un quelconque geste commercial de votre part. Dans un futur proche cette-fois ci, nos états-majors pourraient également être amenés à conduire conjointement des exercices militaires aux scénarios divers et variés, mais nous auront tout le loisir, je l’espère, d’élaborer ceci lors de ce sommet si nous parvenions à un accord commun.

Dans l’attente de vous rencontrer, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de ma très haute considération.


signature
Haut de page