26/03/2005
05:46:03
Index du forum Continents Aleucie Saint-Marquise

[GOUVERNEMENT / GOVERNMENT / THABIRNIMINT] Au sein de la Présidence / Inside the Presidency / Ensedi zi Prisedincén

sceau national

RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE,
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT,
SAINT-MARQUISE



Bienvenu dans la "Demeure Jaune", la Résidence du Président de la République de Saint-Marquise.

Découvrez les caractéristiques que composent la présidence en vigueur dans ce pays, ainsi que les anciens présidents qui se sont succédé.

NB : C'est dans cette rubrique que toutes Élections Présidentielles seront présentées ainsi que toutes cérémonies officielles.


Résidence Officielle du Président
La Résidence Présidentielle surnommé "La Demeure Jaune"


GÉNÉRALITÉS
La République de Saint-Marquise est dirigé par le Président, élu au suffrage universel direct, pour un mandat de quatre années renouvelable au maximum trois fois consécutives. Il est le commandant suprême de l'Armée Nationale dont tous les corps militaires (sauf l'Armée Civile Nationale, ACN) répondent à l'Ordre Présidentiel acquis, au préalable, par l'Aval de la Grande Assemblée.

Il est locataire avec sa famille, dans un bâtiment, la Résidence Présidentielle ou communément appelée « La Demeure Jaune », surnom donné dû à la couleur de la façade. L'édifice officiel du Président se situe à une rue du Capitole National.


POUVOIRS PRÉSIDENTIELS
Considéré comme étant le Chef de la Nation, le Président a tout de même un pouvoir assez limité, car il doit être en étroit partenariat avec la Grande Assemblée, l'union de la Chambre Citoyenne et du Sénat.

  • Il a le pouvoir de nomination et de destitution envers le Premier Conseiller, le Général de l'Armée Nationale et le Haut Commissaire de la Police. Il peut également, sans l'aval direct de la Grande Assemblée, mettre une (ou plusieurs) région ainsi que le Haut-District en état de catastrophe naturelle. De plus, il peut effectuer des missions diplomatiques, avec ou sans le partage des Pouvoirs Présidentiels, tout dépendra de la durée de la mission.
  • MAIS il ne peut pas faire de déclaration de guerre, de déploiement militaire, d'urgence nationale et d'évacuation du Haut-District sans avoir l'accord direct de la Grande Assemblée


LE SERMENT DE LA PRÉSIDENCE
Une fois qu'un nouvel élu accède à la Présidence issu de l'élection présidentielle, il doit, selon un rituel établi par le Premier Président John Mont-Law, prêter serment devant la Résidence Présidentielle ainsi que devant le Chef Législatif du Sénat et le Délégué Principal de la Chambre Citoyenne.
Pour que le serment de la présidence permette le début du nouveau gouvernement, il doit répéter deux fois le serment.
  • Une fois en répétant, soit en français soit en anglais, le serment énoncé par le Chef Législatif du Sénat, tout en mettant la main gauche sur le livre de la Constitution et en levant la main droit,
  • Et une seconde fois, dans la langue inverse de celle choisie en premier, le serment d'un trait par l'élu devant le peuple.

LE SERMENT
Voici ci-dessous le serment que l'élu doit prononcé :

  • FRANÇAIS : « Moi, noms officiels de l'élu, jure solennellement d'exécuter la présidence de la République de Saint-Marquise, de protéger et défendre la Constitution, de respecter les droits communs et de préserver la souveraineté de la République avec tout mon être. »

  • ANGLAIS : « I, official names of the elected one, do solely swear to execute the presidency of the Republic of Saint-Marquise, to protect and defend the Constitution, to respect the common rights and to preserve the sovereignty of the Republic with all my being. »



EN CAS D'INCAPACITÉ TEMPORAIRE OU PERMANENTE
Lorsque le Président est dans l'incapacité d'assurer sa fonction de façon temporaire ou permanente, il existe un ordre de succession pour l'intérim de la présidence.
1 Le Haut Sénateur.
2 La Grande Assemblée de façon collégial.



  • Si dans le cas où le Président est dans l'incapacité temporaire (maladie bénigne, en procédure de destitution), la Présidence est assurée par le Haut Sénateur qui prend l'intérim à la demande du Premier Conseiller jusqu'à que le président ne reprenne ses fonctions (guéri, verdict de la procédure de destitution négatif).


  • Si dans le cas où le Président est dans l'incapacité permanente (coma, décès, dépression, démission, destitution acquise), la présidence est assurée par le Haut Sénateur si celui-ci l'accepte. De ce fait, si accepté, il effectue l'intérim jusqu'à la fin du mandat de l'ancien président et une nouvelle élection sénatoriale d'urgence est ordonnée car il ne peut assurer deux postes à la fois.


  • Si dans le cas où le Haut Sénateur ne peut ou ne veut assurer la présidence, c'est la Grande Assemblée qui assure l'intérim de façon collégiale, mais pour un délai de trois mois. Cette échéance passée, une nouvelle élection présidentielle doit être ordonnée ainsi qu'une nouvelle élection citoyenne.


PROCÉDURE DE DESTITUTION
Pour que le Président soit destitué de ses fonctions, il faut que celui-ci ait effectuer une ou plusieurs actions contraires à la Constitution.
Si c'est le cas, alors la Grande Assemblée se réunit à l'insu du Président et avec les preuves de culpabilité du Chef de la Nation en main, elle invoque la Court Suprême du Sénat pour juger le président de ses actes. Cette procédure peut durer deux à trois mois.


4592
sceau national

RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE,
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT,
SAINT-MARQUISE


LES PRÉSIDENTS

Les locataires qui ont succédé à la présidence de la République de Saint-Marquise depuis le 24 Août 1812, date de l'Indépendance de la République, jusqu'à ce jour.

  • JOHN MONT-LAW (1812 – 1824)
  • Premier président élu par l'Assemblée Indépendante et provisoire. Voulant que le peuple choisisse le dirigeant et le représentant de la chambre basse, il décida d'instaurer le vote au suffrage universel direct pour les élections présidentielles et citoyennes en 1813.

  • THOMAS SILDAR (1824 – 1830)
  • Deuxième président faisant parti des Coloniaux élu de justesse par une voix qui fit la différence, mais la fin de son mandat fut bousculé par la mort de sa femme qui le mit dans une dépression extrême.

  • DANIELA OMBRE (1830 – 1834)
  • Troisième président faisant parti des Coloniaux et première femme à accéder à la présidence, ceci prouva que la parité dans la République de Saint-Marquise était bien acceptée dans les esprits.

  • LOUIS-ÉRIC HETTI (1834 – 1842)
  • Quatrième président faisant parti du Parti Unique.

  • MARTIN HONORIAN (1842 – 1854)
  • Cinquième président faisant parti du Parti Unique

  • DENIS RÉGUS (1854 – 1858)
  • Sixième président faisant parti des Coloniaux.

  • MARTHA ERKAN (1858 – 1862)
  • Septième président faisant parti des Coloniaux et deuxième femme à accéder à la présidence.

  • FRÉDÉRIC DAUGAS (1862 – 1870)
  • Huitième président faisant parti du Parti Unique.

  • VALÉRIE SAINT-JEAN (1870 – 1882)
  • Neuvième président faisant parti des Coloniaux, troisième femme à accéder à la présidence et elle était également la première présidente à effectuer trois mandats consécutifs.

  • GRÉGOIRE TALL (1882 – 1890)
  • Dixième président faisant parti du Parti Unique.

  • JEAN WESSERAN (1890 – 1898)
  • Onzième président faisant parti des Coloniaux qui rebaptisa la République-Unie.

  • HAROLD SHEER (1898 – 1906)
  • Douzième président faisant parti du Parti Unique qui rebaptisa le Parti Démocratique. En 1899, il signa l'entrée de la République de Saint-Marquise dans le Commonwealth du continent aleucien.

  • STEPFANY BRICK (1906 – 1920)
  • Treizième président faisant partis d'un nouveau parti nommé les Indépendants, quatrième femme à accéder à la présidence, deuxième femme à effectuer trois mandats consécutifs.

  • BERNIE GROIND (1920 – 1928)
  • Quatorzième président et fut le premier homme du Parti Démocratique à avoir une ancienneté avancée de 73 ans.

  • HUGO TOURM (1928 – 1936)
  • Quinzième président faisant parti de la République-Unie. Étant fan de football, il demanda de créer une équipe de football nationale, les BLUE LIONS et dans le même élan, un stade fut construit à Barthelemew (Comté d'Indépendance, Westmer) : LE BARTHELEMY STADIUM.

  • FRIEDA GRECKMAN (1936 – 1940)
  • Seizième président faisant parti des Indépendants et cinquième femme à accéder à la présidence.

  • HENRY LAGRANGE (1940 – 1952)
  • Dix-septième président faisant parti de la République-Unie. Politicien très proche du peuple décida avec l'accord de la Grande Assemblée que la République de Saint-Marquise resterait neutre lors de la guerre de 1941 - 1946, cette politique de neutralité, à l'origine pour la guerre, va s'étendre sur tous les conflits à venir.

  • JOHN SUMBOR (1952 – 1964)
  • Dix-huitième président faisant parti du Parti Démocratique.

  • NATHAN BELMI (1964 – 1972)
  • Dix-neuvième président faisant parti des Indépendants, il est le premier président, âgé de 30 ans à accéder à la présidence.

  • ALBAN HOGS 1972 – 1976)
  • Vingtième président faisant parti de la République-Unie.

  • MARY VIDALIS (1976 – 1984)
  • Vingt-et-unième président faisant partie du Parti Démocratique et sixième femme à accéder à la présidence.

  • GÉRARD HEY-SING (1984 -1996)
  • Vingt-deuxième président faisant parti du Parti Démocratique et il était également le premier politicien ouvertement homosexuel à accéder à la présidence. Il augmenta la majorité civile, qui était de 20 ans de 1813 à 1987, à 22 ans.

  • ANTON MARKON (1996 – 2 MAI 2004)
  • Vingt-troisième président faisant parti du Parti Démocratique. Il se représente pour un possible troisième mandat à la prochaine élection présidentielle qui se déroulera le 20 Septembre 2004. Mais le 2 Février 2004, Anton Markon lança un référendum sur demande du peuple pour faire quitter la République de Saint-Marquise du Commonwealth d'où le résultat du scrutin est sans appel, le pays le quitta avec 52% de oui.
    Il décida de quitter la présidence, le 24 Avril 2004, il ne se sentait plus d'assurer ce poste des suites de la mort de son fils

  • Intérim : GEORGE ALDOR (2 MAI 2004 – 1er OCTOBRE 2004)
  • Suite à l'annonce du retrait en politique d'Anton Markon, George Aldor l'ancien Haut Sénateur prêta serment le 2 Mai 2004 pour devenir Président par intérim. Il signa le 5 Mai 2004, le Pacte Anti-Bolchévique formulé par la Fédération d'Albel.

  • ISABELLE DEPREY (2004 – en cours de mandat)
  • Vingt-quatrième et actuel Président faisant parti du Parti Démocratique, choisie comme candidate par l'ancien Président par intérim George Aldor et élue à 53% des voix, le 20 Septembre 2004.




ATTENTION !
Cette liste n'est pas exhaustive, elle pourrait évoluer dans l'avenir.
4982
sceau national

RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE,
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT,
SAINT-MARQUISE



CÉRÉMONIE DE
LA PASSATION DE POUVOIR

passation de pouvoir
Anton Markon passe les pouvoirs présidentiels à George Aldor

Le 2 Mai 2004

Sous un soleil de mai, la Demeure Jaune est flamboyante, en brillant de mille feux. Le pupitre, où Anton Markon et le futur président par intérim vont énoncer leurs discours et prêter serment, a été mis la veille devant les grilles de la résidence présidentielle ainsi que la tribune officielle, les caméras de télévision et les gradins amovibles ont été installés peu de temps après.

Une heure avant que commence la cérémonie, les saint-marquois qui ont répondus présents pour assisté à la passation de pouvoir entre Anton Markon et George Aldor, et attendent l'heure de la cérémonie.


10h00
Une foule attend la première personne qui va ouvrir cette cérémonie qui est à la fois inattendue et sensible.
Le Délégué Principal de la Chambre Citoyenne, Yannick Merval, prend place sur le podium devant le micro :

"Mesdames et Messieurs,
Bienvenu devant la Demeure Jaune où va se dérouler la Passation de Pouvoir entre Anton Markon et George Aldor mais avant de commencer, veuillez vous lever et effectuez une minute de silence en hommage à Julian Markon, mort le 23 Avril dernier."

Pendant la minute de silence imposée, Yannick Merval baisse les yeux accompagné des spectateurs.
L'instant passé, Yannick Merval reprend la parole.

"Merci.
Nous somme ici, aujourd'hui, pour transmettre les Pouvoir Présidentielles du Président de la République de Saint-Marquise, Anton Markon au Haut-Sénateur, George Aldor.
Messieurs."

Anton Markon et George Aldor montent sur le podium, le Président à gauche du Délégué Principal de la Chambre Citoyenne et le Haut Sénateur à droite.

"Nous allons procéder au Serment de la Présidence."

Il tend le livre de la Constitution à Anton Markon et fait d'un geste pour placer les deux hommes en face du pupitre devant la foule venu exprès et les caméras et Anton Markon, malgré le chagrin toujours présent, prend cette fois-ci la parole :

"Monsieur le Haut Sénateur, mettez votre main gauche sur le Livre de la Constitution, levez votre main droite et répétez après moi.
Moi, vos noms officiels..."

GEORGE ALDOR
"Moi, George Alexander Aldor..."

ANTON MARKON
"...jure solennellement..."

GEORGE ALDOR
"...jure solennellement..."

ANTON MARKON
"...d'effectuer l'intérim de la présidence de la République de Saint-Marquise..."

GEORGE ALDOR
"...d'effectuer l'intérim de la présidence de la République de Saint-Marquise..."

ANTON MARKON
"...de protéger et de défendre la Constitution..."

GEORGE ALDOR
"...de protéger et de défendre la Constitution..."

ANTON MARKON
"...de respecter les droits communs..".

GEORGE ALDOR
"...de respecter les droits communs..."

ANTON MARKON
"...et de préserver la souveraineté de la République..."

GEORGE ALDOR
"...et de préserver la souveraineté de la République..."

ANTON MARKON
"...avec tout mon être."

GEORGE ALDOR
"...avec tout mon être."

foule pendant la cérémonie
Tous les Saint-Marquois étaient présent pour la Passation de Pouvoir.

Suite à la prononciation du Serment, Anton Markon serre la main de George Aldor en le félicitant d'être le Président par intérim de la République de Saint-Marquise.
Le Délégué Principal reprend la parole :

"Mesdames et Messieurs, veuillez vous levez pour l'hymne national."

L'hymne de la République de Saint-Marquise retentit dans les hauts-parleurs installés. Une minute trente plus tard, le Délégué Principal reprend :

Mesdames et Messieurs, voici le Président par intérim de la République de Saint-Marquise, George Aldor.

Sous des acclamations solennelles et presque silencieuses, George Aldor s'avance vers le pupitre dont Yannick Merval lui a laissé la place. En se tenant au pupitre des deux mains, George Aldor se met à prononcer un discours improvisé :

"Mes chers citoyens de la République,
Je suis ému et honoré par la confiance que me porte Anton Markon à être le Président par intérim de la République de Saint-Marquise.
Je continuerai le travail qu'il a déjà accompli tout en faisant de mon mieux pour être en mesure de sauvegarder le mandat en cours.
En ce qui concerne les Élections Présidentielles prochaines, j'ai décidé que je n'y participerai pas car il était entendu qu'Anton Markon devait s'y présenter mais en prenant la décision de quitter la politique, je m'engage à nommer en urgence un nouveau candidat pour le parti qu'il représentait.
Je ne sais pas ce que la vie sera faite, mais je serais tout de même à la disposition du prochain président élu le 20 Septembre 2004, si il le souhaite, pour revenir à la vie politique.
Je vous remercie, je ne vous décevrai pas.
Merci.
Longue vie à la République."

Après un discours émouvant, George Aldor s'écarte et Yannick Merval reprend le relais :

"Mesdames et Messieurs, Honorine Glasway, Premier Conseiller, va parler au nom d'Anton Markon"

Honorine Glasway monte et prend la place de Yannick Merval :

"Mesdames et Messieurs, au nom d'Anton Markon je souhaite une réussite à George Aldor, le Président par intérim de la République de Saint-Marquise et, malgré les séquelles de la tragédie, il présente son admiration à vous, citoyens de la République, Longue vie à la République.
Merci."

C'est ainsi que se termine la cérémonie de Passation de Pouvoir, Anton Markon quitte la Demeure Jaune pour laisser place à George Aldor qui va prendre ses marques pour son futur job pendant cinq mois.
sceau national

RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE,
MONT-LAW, HAUT-DISTRICT,
SAINT-MARQUISE



CÉRÉMONIE D'INVESTITURE
DU NOUVEAU CHEF D'ÉTAT


Investiture
Affiche de l'Investiture de la Présidente-élue, Isabelle Deprey.


Le 1er Octobre 2004

Une pluie tombait en ce jour du 1er Octobre 2004, le podium était, comme voulait la coutume, installé devant les grilles fermées de la Demeure Jaune. Couvert pour mettre à l'abri les acteurs de la Cérémonie d'Investiture qui étaient, le Nouveau Haut Sénateur, Amanda Portnell, la présidente-élue, Isabelle Deprey et le Délégué Principal de la Chambre Citoyenne, Yannick Merval.

Malgré une pluie qui continuait de tomber et une heure avant que commence la cérémonie, les saint-marquois avaient répondus présents pour assisté à la Cérémonie d'Investiture de la Présidente-élue.


À PARTIR DE 10h00
Une foule de parapluie attendait sous une pluie battante, la première personne qui allait ouvrir cette cérémonie.
Le Haut Sénateur, Amanda Portnell, prend place sur le podium devant le micro :

"Mesdames et Messieurs,
Bienvenu devant la Demeure Jaune, pour la Cérémonie d'Investiture. Voici la Lettre de Reconnaissance écrite par les membres de la Grande Assemblée quelques jours auparavant :"

Lecture de la Lettre par AMANDA PORTNELL
"Madame Isabelle Constance Deprey, les membres de la Grande Assemblée ainsi que moi-même, le Haut Sénateur, Amanda Portnell, vous reconnaissent comme étant la 24ème Présidente de la République de Saint-Marquise.
En espérant que notre collaboration sera vigoureuse et durable et que vos ambitions personnelles ne devront jamais compromettre les fonctions constitutionnelles de la présidence, au nom des Grands Délégués et Sénateurs, nous souhaitons que votre premier mandat vous soit favorable pour les quatre années à venir."

Isabelle Deprey monta sur le podium, elle se mit à gauche du Haut Sénateur déjà présent

"Nous allons procéder au Serment de la Présidence."

Yannick Merval monta à son tour sur le podium et tendit le livre de la Constitution à Isabelle Deprey et prit la parole :

"Madame Isabelle Deprey, mettez votre main gauche sur le Livre de la Constitution, levez votre main droite et répétez après moi."

"Moi, vos noms officiels."

ISABELLE DEPREY
"Moi, Isabelle Constance Deprey..."

YANNICK MERVAL
"...jure solennellement..."

ISABELLE DEPREY
"...jure solennellement..."

YANNICK MERVAL
"...d'effectuer la présidence de la République de Saint-Marquise..."

ISABELLE DEPREY
"...d'effectuer la présidence de la République de Saint-Marquise..."

YANNICK MERVAL
"...de protéger et de défendre la Constitution..."

ISABELLE DEPREY
"...de protéger et de défendre la Constitution..."

YANNICK MERVAL
"...de respecter les droits communs..."

ISABELLE DEPREY
"...de respecter les droits communs..."

YANNICK MERVAL
"...et de préserver la souveraineté de la République..."

ISABELLE DEPREY
"...et de préserver la souveraineté de la République..."

YANNICK MERVAL
"...avec tout mon être."

ISABELLE DEPREY
"...avec tout mon être."

YANNICK MERVAL
"Maintenant répétez-le dans le seconde langue officielle de la République."

ISABELLE DEPREY
"I, Isabelle Constance Deprey, do solely swear to execute the presidency of the Republic of Saint-Marquise, to protect and defend the Constitution, to respect the Common Rights and to preserve the sovereignty of the Republic with all my being."

Il lui serra la main tout en disant :

YANNICK MERVAL
"Félicitations Madame la Présidente."

Sous de fortes acclamations qui résonnaient malgré la pluie qui ne cessa de tomber, Isabelle Deprey s'avança vers le pupitre dont Amanda Protnell lui avait laissé la place.
En se tenant au pupitre des deux mains, Isabelle se mit à prononcer un discours qu'elle avait composé pendant la période entre les résultats des élection du 20 Septembre et le Jour de l'Investiture :

ISABELLE DEPREY
"Mes chers citoyens de la République,
Je suis émue et honorée par la confiance que vous me portez pour être votre nouvelle Présidente de la République de Saint-Marquise, je remercie également la Grande Assemblée de m'avoir reconnue comme étant le nouveau chef d'état.
Ce mandat qui m'a été démocratiquement donné sera synonyme d'ouverture, car notre République va s'ouvrir au monde et offrir ses merveilles pendant un temps indéterminé.
C'est aussi un mandat de changement, je tiens tout d'abord à remercier Honorine Glasway pour ses bons loyaux services envers le mandat d'Anton markon et celui de l'Intérim de George Aldor.
Mais je la relève de ses fonction pour nommer Henry Peters comme étant le nouveaux Premier Conseiller.
Je vous remercie encore une fois pour votre confiance que vous m'accordez, je vous souhaite que ce mandat que je m'apprête à faire vous soit également favorable pour les quatre années à venir.
Merci.
Longue vie à la République."


C'est ainsi que se termina la cérémonie d'Investiture de d'Isabelle Deprey qui va prendre ses marques pour son futur poste pendant quatre ans.
Haut de page