30/03/2005
08:22:51
Index du forum Scène Internationale Appels d'offres

Levée de fonds pour la constitution d'un Programme International d’Aides à la Stabilité (PIAS)

PROGRAMME INTERNATIONAL D'AIDES A LA STABILITÉ (PIAS)


Le Programme International d'Aides à la Stabilité Étatique (PIAS) est un dispositif collecteur et dispensateur de fonds, des fonds à destination de territoires jugés prioritaires et entretenant des risques majeurs sur ces théâtres régionaux ou bien à l’échelle internationale. Pour achever sa création, la gouvernance de cette association recherche des investisseurs, étatiques ou bien encore des donateurs privés, pour initier ses actions de développement.

Les projets financés par le biais du PIAS sont exclusivement sociaux ou économiques, à l’instar de financement pour l’ouverture/la réouverture d’écoles, la scolarisation d’un jeune public, les aides à la création d’entreprises, etc…

Des places sont également disponibles au conseil d’administration du PIAS.

Logo du dispositif Blue Horizon

Parmi les démarches soutenues par le PIAS, il existe le projet “Blue Horizon” (litt. Horizon Bleu). Présenté sous un logo représentant un navire de plaisance sous une bulle protectrice dorée, le projet est destiné à financer des actions de lutte non violentes contre la piraterie.

Ainsi sur les théâtres régionaux où la piraterie puise ses ressources humaines et ses forfaitures, des actions pour le développement socioéconomique de ces territoires sont mises en place et visent à éloigner des activités illégales, les populations les plus précaires.

Dans ce but, le PIAS recherche:
  • des donateurs privés,
  • des états financeurs,
  • un territoire d’accueil pour l’implantation de son siège social,
  • des administrateurs pour son conseil de direction chargé d’orienter la stratégie de l’organisation qui se revendique non gouvernementale. Pour ce faire, le PIAS maintiendra les donations étatiques inférieures à 50% du total de ses donations.
Kara Korp

De : Kara Korp, Secrétariat des Affaires Extérieures

Madame, Monsieur,

Kara Korp, entreprise minière banairaise de premier plan, du fait de sa croissante implication à l'étranger, souhaiterait investir dans le PIAS. Au delà de la volonté de sécuriser ses exportations pétrolières et métallurgiques, Kara Korp tient à ses principes sociaux et à la sécurité de ses travailleurs et travailleuses, qui passe au long terme par une politique d'investissements dans les régions instables où notre entreprise extrait, produit et vend. Le montant de la participation s'élèverait à 10 millions de bilat d'or (soit ~15 millions de dollars).

Bien à vous,

A.Tyreh, conseiller relations étrangères Kara Korp.
RÉPONSE A APPEL D'OFFRE


Logo du dispositif Blue Horizon

Kara Korp,
Secrétariat des Affaires Extérieures pour le Banairah

Le conseil d’administration de l’organisation "Blue Horizon" se réjouit de pouvoir sentir tout l'intérêt de l'entreprise Kara Korp, autour des projets de sécurisation des routes commerciales. Nous accueillons le plus favorablement possible l'investissement faite par votre organisation à qui nous ouvrirons un siège au conseil d'administration très prochainement.

Permettez-nous de vous remercier une nouvelle chaleureusement, pour la marque de confiance et le soutien appuyé dont vous nous gratifiez.

Bien cordialement,

Pablo Caputo, Président-Directeur Général de Blue Horizon.
Union humanitaire communale

Coaxoch Zanihtla
Au nom de la Coalition Humanitaire Kah-tanaise.

Programme International d'Aides à la Stabilité Étatique .


Citoyens,
Il va sans dire que le devoir historique de l'Union des Communes du Grand Kah a toujours été d'assurer le bien-être et la prospérité de ses citoyens. Nous considérons depuis les premiers jours de notre révolution que ce devoir devrait, en fait, être celui de tout État et observons avec grande tristesse que ce constat n'est pas unanimement partagé. Pire encore, il nous semble de plus en plus évident que parfois, plus qu'une absence de volonté, c'est bien une absence de moyens qui empêche l'amélioration constructive des conditions de vie de nos frères et sœurs humains les plus infortunés.

Ce constat amena à la création de la Coalition Humanitaire Kah-tanaise. Il convient de comprendre que notre système politique ne fait pas la différence entre ce qui est de la sphère politique et ce qui est de la sphère économique, chaque citoyen ayant son mot à dire sur les deux sujets. A quelques rares exceptions le mécénat – même humanitaire – ne peut ainsi pas émaner d'entreprises privées ou de riches individus, mais de comités de coopératives, de communes ou de groupes impliqués de citoyens, partisans d'une même idée.

La Coalition Humanitaire Kah-tanaise est l'un de ces groupes qui, grâce à un lobby important au sein du Grand Kah, arriva à s'attirer les dons de nombreux citoyens, de coopératives et même de communes. Ces fonds furent jusque-là utilisés dans la seule limite des territoires avoisinants ceux du Kah. En d'autres termes notre action s'est limitée à ce jour à Paltoterra.

Vos objectifs et les nôtres sont assez similaires, à première vue, et nous espérions ainsi pouvoir soutenir vos efforts en organisant des campagnes de donation vous étant destiné au sein du Kah. C'est désormais chose faites grâces notamment au Club de l'Impossible, à l'Amicale Sociale-Démocratique et à plus d'une vingtaine de communes s'étant montrée touchées par votre initiative. Les sommes récoltées vous seront ainsi remises.

Pour répondre à une demande populaire, il me faut cependant vous indiquer que les Kah-tanais sont des amoureux de la transparence et que nous espérions ainsi pouvoir observer – sinon participer via du personnel volontaire issue du Kah – la façon dont seront menées vos opérations. Cette demande, peut-être déplacée, doit être comprise comme l'espoir sincère de participer à un nécessaire devoir d'humanisme.

Enfin, de nombreuses Communes du Grand Kah se sont proposées pour accueillir votre Siège, parmis lesquelles plusieurs de la cité exclave de Heon-Kuang qui reste, c'est vrai, la métropole la plus cosmopolite et en vue de notre nation.

Sachez enfin que ces dons à la PIAS seront si tout se passe bien suivis et répétés : une partie du surplus économique de plusieurs communes ou coopérative est déjà dédié aux efforts de notre Coalition humanitaire et pourront ainsi vous être redirigé, puisque votre champ d'action sera sans doute plus large et moins politiquement sensible que le nôtre, inévitablement chargé du poids et de l'image du Grand Kah.

Respectueusement,
Coaxoch Zanihtla, délégué de la coalition humanitaire kah-tanaise.
Haut de page