30/03/2005
07:28:18
Index du forum Scène Internationale Conflits armés

VARANYA - L'Affrontement Commence

2728
VARANYA
L'Affrontement Commence

Guerre civile varanyenne

La situation politique au Varanya ne faisait que se détériorer depuis maintenant plus de neuf mois, alors qu'à la montée des tensions entre le gouvernement du Shah et ses opposants étaient venues s'ajouter les multiples interventions lancées par des puissances étrangères, tentant de favoriser le camp qui représentait le mieux leurs intérêts. Alors que les mouvements rebelles du Front National Varanyen gagnaient toujours davantage en influence, des défections avaient même commencé à se produire au sein de l'Armée Impériale, touchant jusqu'aux état-majors du Shah, parmi lesquels des généraux s'étaient aventurés à critiquer ouvertement le pouvoir de l'Empereur. L'opposition politique se transformait peu à peu en opposition armée, et bien que la guerre civile qui s'apprêtait à secouer le Varanya demeurait larvée, elle n'en paraissait pas moins inévitable.

Les hostilités furent finalement déclenchées au matin du 17 mars 2004, lorsque le Général Farzad Mashayekhi, après avoir fait officiellement défection quelques mois auparavant, proclama la formation de l'Armée Nationale Varanyenne sous son commandement, auxquelles se rallièrent dans la foulée plusieurs unités militaires jusqu'alors fidèles à l'Empereur, dans un mouvement visiblement préparé à l'avance. Le Varanya comptait désormais deux armées, et les premières échauffourées aux frontières des territoires contrôlés par l’État et par les rebelles commencèrent rapidement à apparaître. Cette fois c'était clair : la guerre était déclarée.



Rapport de force

La carte suivante illustre la répartition des provinces varanyennes ente les zones contrôlées par les rebelles (en bleu) et par les forces du Shah (en vert). Une première répartition a été déterminée aléatoirement à partir de l'influence de chacun des camps dans les provinces, avant qu'une réadaptation soit effectuée pour obtenir des territoires homogènes sans bousculer le rapport de forces. Une certaine quantité de troupes et de matériel militaire a été ajoutée à chacun des deux pays en fonction de la population présente les territoires occupés.

Carte des territoires varanyens


Arbitrage

Les troupes varanyennes de chaque camp seront contrôlées collectivement par les joueurs soutenant cette même faction, qui devront s'accorder hebdomadairement sur Discord afin de décider des ordres militaires à donner. Les corps expéditionnaires étrangers demeurent sous la direction des pays qui les ont envoyés, bien qu'il reste recommandé de les intégrer au sein d'un dispositif englobant toutes les troupes de la faction. Un responsable sera désigné dans chacun des deux camps, qui sera chargé de trancher les ordres à donner en cas de litige, et de les transmettre au MJ sur ce topic. Dans la mesure où des messages RP relatifs à la guerre pourront aussi être publiés, les ordres doivent rester clairement identifiables, c'est pourquoi il est demandé de les intégrer dans des balises [quote].
4835
GUERRE CIVILE VARANYENNE
positionnement du 1er au 15 mars 2004


La gestion des influences a donné le positionnement des deux factions ci-dessous, à travers tout le pays.

Ouvertures de fronts possibles

Les contingents disponibles et le contact possible des deux factions le long de la ligne de front offre donc 4 opportunités d'affrontement au démarrage du conflit. Chaque front numéroté de 1 à 4 aura des troupes distinctes. Chacun des camps doit gérer les troupes et le matériel de sa faction en privilégiant (ou non) le renforcement d'un des fronts. Des troupes peuvent y être stationnées sans obliger à un affrontement, dans le cas où ni l'un ni l'autre des camps ne souhaite faire d'offensive.

Actions attendues des joueurs prenant en charge les factions - MISE EN PLACE EXCLUSIVEMENT a écrit :

- Me dire où vous placez vos troupes, (sur quels fronts?). Je préciserai pour chaque front, un aperçu global des forces en présence (la capacité de nuisance totale des troupes et/ou dominante blindée).
-Après avoir connaissance du positionnement approximatif des forces ennemies, vous me confirmerez vos positionnements initiaux/ajustements de troupes.
-Me dire où il y a une offensive, car certains fronts peuvent ne pas être défendus ou attaqués.
-Pour les fronts où il y a une offensive et si cela intéresse les joueurs, ils peuvent définir une stratégie en positionnant des troupes sur chaque secteur du front (l'approche indirecte n'est pas permise, les troupes s'y trouvant sont validées par la modération). Si les joueurs ne veulent pas entrer dans ce niveau de détail, la modération pourra positionner par défaut les troupes. Secteurs de front à fournir pour les camps A et B d'un front. Les spécificités de chaque secteur ont été rappelées sous discord, me contacter si besoin.

Rappel des troupes disponibles (dont pertes) dont contingent de volontaires internationaux:


EMPIRE DU VARANYA
  • soldats conscrits : 18 440
  • soldats réservistes : 4 608
  • soldats professionnels : 915
  • armes légères d'infanterie Niveau 2 : 20 000
  • armes légères d'infanterie Niveau 1 : 49 295
  • mitrailleuse lourde Niveau 1 : 3 654
  • mortiers légers Niveau 1 : 85
  • lance-roquettes Niveau 1 : 454
  • lance-missiles antichar Niveau 1 : 2 100
  • mortiers tractés Niveau 1 : 33
  • canon tractés Niveau 1 : 84
  • véhicules blindés légers Niveau 1 : 45
  • transports de troupes Niveau 1 : 50
  • véhicules de combat d'infanterie Niveau 1 : 100
  • véhicules légers tout-terrain Niveau 1 : 350
  • véhicules utilitaire Niveau 1 : 99
  • autobus Niveau 1 : 41
  • camions de transport Niveau 1 : 206
  • camions citerne Niveau 1 : 2
  • véhicules de transmission radio de niveau 1 : 9
  • hélicoptères de transport moyens niveau 1 : 14
  • avions de ligne niveau 1 : 2
  • patrouilleurs niveau 1 : 4
  • sous-marins d'attaque niveau 1 : 2
  • vedettes niveau 1 : 1
  • mines antichar niveau 1 : 4 000
  • mines navales niveau 1 : 100

FORCES CEMETEENNES
  • Soldats professionnels : 8000
  • Armes légères d'infanterie de niveau II : 10 000
  • Mitrailleuses lourdes de niveau I: 1000
  • Lance-missiles antichar de niveau I: 1000
  • Mortiers tractés de niveau I: 100
  • Canons tractés de niveau I: 50
  • Canons antaériens de niveau I: 40
  • Véhicules blindés légers de niveau I: 25
  • Véhicules de combat d'infanterie de niveau I: 50
  • Véhicules légers tout-terrain de niveau I: 200
  • Véhicules de transmission radio de niveau I: 3
  • Hélicoptères de transport moyen de niveau I: 25
  • Avions de chasse de niveau I: 25
  • Patrouilleurs de niveau I: 9
  • Vedettes de niveau I: 10

FORCES ALBELAISES
  • Soldats professionnels : 1000
  • Armes légères de niveau III : 2000
  • Mitrailleuses niveau I : 2000
  • Véhicules légers tout-terrain niveau 1 : 250
  • Avions d'attaque au sol niveau 1: 12

_____________________________________________________


FRONT NATIONAL VARANYEN
  • soldats conscrits : 27 698
  • soldats réservistes : 6 921
  • soldats professionnels : 1 378
  • armes légères d'infanterie Niveau 2 : 17 000
  • armes légères d'infanterie Niveau 1 : 53 867
  • mitrailleuse lourde Niveau 1 : 2 484
  • mortiers légers Niveau 1 : 130
  • lance-roquettes Niveau 1 : 684
  • lance-missiles antichar Niveau 1 : 900
  • mortiers tractés Niveau 1 : 132
  • canon tractés Niveau 1 : 32
  • lance-roquettes multiples Niveau 1 : 20
  • canons antiaériens mobiles Niveau 1 : 50
  • véhicules blindés légers Niveau 1 : 180
  • transports de troupes Niveau 1 : 100
  • véhicules légers tout-terrain Niveau 1 : 720
  • véhicules utilitaire Niveau 1 : 127
  • autobus Niveau 1 : 52
  • véhicules de transmission radio de niveau 1 : 3
  • hélicoptères de transport moyens niveau 1 : 10

FORCES ARKENCANES (PRO REVOLUTION)
  • Avions de chasse niveau 1 : 12
  • Avions d’attaque au sol niveau 1 : 10
  • Dragueur de mines niveau 1 : 1
  • Patrouilleurs niveau 1 : 6
  • Sous-marins niveau 1 : 2
  • Véhicules blindés légers niveau 1 : 50
  • Transports de troupes blindés niveau 1 : 50
  • Véhicules légers tout-terrain niveau 1 : 100
  • Soldats professionnels : 3000
  • Armes d’infanterie légères lvl 3 : 4000
  • Lance-missiles antichars niveau 1 : 100
  • Mortiers tractés niveau 1 : 15
  • Lance-roquettes multiples niveau 1 : 5
  • Canons antiaérien mobiles niveau 1 : 20
  • Missiles de croisière air-sol/air-mer niveau 1 : 40

FORCES FORTUNEENNES (PRO REVOLUTION)
  • Soldats professionnels: 800
  • Armes légères de niveau 2: 1600
  • Mitrailleuse de niveau 1: 50
  • Lance-Missiles Anti-Char de niveau 1: 100
  • Canons tractés de niveau 1 : 10
  • Hélicoptères de transport Moyen de niveau 1: 10


On voit dimanche à 22h où tout le monde en est pour la fourniture des éléments et je déroule en fonction.
3985
ARBITRAGE CONFLIT
du 16 mars au 15 avril 2004


Cartographie avancement de conflit.
Carte de l'avancement du conflit : à gauche la ligne de front au 15 mars, à droite, la ligne de front au 15 avril.



MJ Conflit a écrit :
A retenir:
  • Rien ne bouge sur le front 1.
  • les fronts 2 et 3 deviennent un seul front (2) après la victoire des forces révolutionnaires et le repli des troupes impériales vers le nord
  • le front 4 s'est soldé par une victoire impériale, il est en stand by avant une nouvelle opposition/manoeuvre.


FRONT 1

Ni les forces révolutionnaires, ni les forces impériales n’ont entamé de manœuvres offensives sur cette partie du front. Les lignes de front restent par conséquent inchangées.

FRONT 2 et FRONT 3

Les forces révolutionnaires conduisent une offensive globale en deux points distincts destinés à se rejoindre sur Ahvadeh. Le contact avec les forces adverses entraîne des combats soutenus, monopolisant différentes armes telles que l’artillerie, les forces aéroportées, les régiments blindés ou encore l’aviation. Au bout d’une vingtaine de jours, la ligne de front impériale est largement entamée, contraignant celle-ci à opérer un repli stratégique mais précipité sur Ahvadeh, avec la logistique à sa disposition.

En effet et sur le 2e des fronts, les forces impériales doivent faire remonter plus de 4 500 hommes sur une ligne de retraite définie 100 km plus au nord.

Entretenant une logistique capacitaire de 1 276 hommes, l’armée impériale et ce malgré plusieurs aller-retours entre les lignes de front et de retraite, ne parvient pas à exfiltrer l’ensemble des troupes stationnaires avant l’approche des forces révolutionnaires* dont partie d’entre est rapidement déployée par hélicoptères derrière la ligne ennemie, pendant la retraite impériale.

Sur le 3e des fronts, les forces impériales sont également contraintes au repli stratégique, devant emmener avec elles, près de 3 700 combattants. Avec une logistique calibrée pour la mobilité de 1 276 hommes, la retraite totale des forces impériales y est plus rapide, d’autant que l’absence de forces aéroportées chez les révolutionnaires, rend la pression adverse plus soutenable.

Pertes des fronts 2 et 3.

FRONT 4

Le front 4 opéré dans la partie orientale du pays, concentre la quasi exclusivité des forces impériales coalisées. Provoquant l’offensive, l'armée du Shah et ses alliés entament une véritable percée dans la ligne défensive des révolutionnaires.

Appuyée par des éléments aéroterrestres, la compagnie d’artillerie arkencane présentée en soutien des combattants révolutionnaires ne parvient pas à donner le change, perdant l’intégralité de ses pièces sous le feu combiné des avions d’attaque au sol et des bataillons d’artillerie adverses. Aux termes d’une vingtaine de jours, la ligne de front est entièrement désertée par les forces révolutionnaires et alliées en la présence de l’Arkencheen, lorsqu’ils ne sont pas capturés par l’approche rapide de forces cémétéennes héliportées. La destruction matérielle des équipements révolutionnaires, mêlée à une mobilité importante des forces impériales et alliées, invite plusieurs unités révolutionnaires et arkencanes à se rendre.*

Le repli des forces impériales à hauteur d’Ahvadeh offre un accès privilégié aux autoroutes du sud varanyen, pour les forces révolutionnaires et ses alliés, conduisant au rassemblement des troupes du 2e et 3e front. Les troupes impériales et alliées du 4e front sont libres d’entamer de nouvelles manœuvres, après la prise en compte des prisonniers.

Pertes du front 4.


Tableau de suivi des pertes
Tableau de suivi des pertes ** (clic gauche pour agrandir)



* A fixer entre l’arbitrage et les joueurs.

**Les pertes, qu’elles soient humaines ou matérielles, ne se traduisent pas exclusivement par la mort ou la destruction des unités inRP. Les pertes indiquées peuvent être exprimées inRP par des blessés, infirmes, des déserteurs, des prisonniers, du matériel lourdement endommagé, ou tout simplement perdu voire capturé. Le matériel capturé par les forces adverses et les troupes faites prisonnières sont appréciés par l’arbitrage. Ne sachant comment le quantifier dans l’immédiat, on l'établit sur demande des joueurs concernés.


PS-1: Etant donné le nombre de troupes opposées aux autres, 1 arbitrage pour 15 jours RP me semble bien ambitieux, je vais ramener cette référence à 30 jours de combat.
PS-2: Les remarques de fond et de forme sont les bienvenues.

PERTES DECOMPTEES
2189
ARBITRAGE CONFLIT
du 16 avril au 31 mai 2004


Cartographie avancement de conflit.
Carte de l'avancement du conflit : à gauche la ligne de front au 15 avril, à droite, la ligne de front au 31 mai.



MJ Conflit a écrit :
A retenir:
  • L’état-major révolutionnaire lance une offensive sur le front 1, initiant la bataille dit de Meyahan. L'opposition des forces en présence ne permet pas d’offrir un tournant décisif à cet affrontement mais la mobilité des forces révolutionnaires permet l’accomplissement de plusieurs manœuvres de débordement sur les positions défensives impériales qui, aidées par les opérations héliportées fortunéennes, contraignent à la reddition ou la désertion un nombre important de combattants loyalistes.
  • Sur le front 2, les troupes impériales stationnées tiennent de plus en plus difficilement leurs positions dans la ville d’Ahvadeh. L’arrivée de renforts alliés leur offre cependant une petite bouffée d’air, par notamment l'exécution de frappes aériennes albelaises, à l’encontre de plusieurs convois blindés révolutionnaires, ce qui casse le rythme de la progression révolutionnaire.

FRONT 1
La percée des forces révolutionnaires jusqu’à Ahvadeh a incité son état-major à entamer une nouvelle offensive sur le front 1, pour éviter la prise en étau de l’armée principale des révolutionnaires, à mesure qu’elle s’enfonce dans le pays. La très forte motorisation des troupes révolutionnaires a permis une certaine élasticité des offensives le long de la ligne de front, là où les troupes impériales ont davantage entretenu des positions statiques. Trop limités en nombre, les canons antiaériens fixes ne parviennent pas à couvrir toute la ligne de front, et laissent s’accomplir des opérations aéroportées fortunéennes, qui se montreront notables dans le débordement des forces loyalistes au Shah.
Pertes du front 1.

FRONT 2
La réussite militaire des forces révolutionnaires sur le front 2 a motivé le redéploiement des forces impériales et de ses alliés. D’abord en route pour longer la côte orientale du pays, celles-ci ont fait route vers Ahvadeh pour rejoindre le combat qui s’y déroule. L’importance des troupes en manœuvre a toutefois nécessité plusieurs jours pour modifier les déplacements initiaux et arriver à la destination prévue. Cependant, l’engagement de forces alliées au Shah marque un réel tournant et semble payer, en fixant les combats sur Ahvadeh et prévenir toute propagation des affrontements dans cette région stratégique.
Pertes du front 2.

PERTES DECOMPTEES
1982
ARBITRAGE CONFLIT
du 1er juin avril au 31 août 2004


Cartographie avancement de conflit.
Carte de l'avancement du conflit : à gauche la ligne de front au 1er juin, à droite, la ligne de front au 31 août 2004 (clic gauche pour agrandir).

MJ Conflit a écrit :
A retenir:

  • FRONT 1 : Les positions défensives impériales sont débordées en plusieurs points compte tenu du rapport de force entre elles et leurs assaillants révolutionnaires.
  • Malgré des effectifs 3 fois supérieurs en nombre, les pertes révolutionnaires restent importantes compte tenu du décalage des équipements entre les unités motorisées révolutionnaires et la compagnie blindée impériale.

  • FRONT 2 : L’état-major révolutionnaire tente de prendre durablement pied dans l’intérieur de la ville d’Ahvadeh. Les éléments blindés révolutionnaires et alliés qui composent le fer de lance de son offensive sont majoritairement détruits, sous l’effet des bombardements aériens albelais et des affrontements urbains contre les unités impériales. Malgré les pertes importantes de parts et d'autres, l'issue de l'engagement reste sensiblement à la faveur des forces impériales.

  • Les capacités de nuisance des camps ont été pondérées selon les règles sur les variables au combat.

  • FRONT 1 : Camp révolutionnaire malus -11%, justificatif RP possible : les bombardements aériens ont rendu impraticables certaines routes, restreignant la mobilité et donc la capacité offensive des forces révolutionnaires. Camp impérial bonus 6%, justificatif RP possible : Destruction d’un convoi révolutionnaire assurant la logistique de cette ligne de front. Pertes du front 1.

    FRONT 2 : Camp révolutionnaire malus -2%, justificatif RP possible : Retard d’approvisionnement en munitions. Camp impérial malus -10%, justificatif RP possible : Décès d’un officier de liaison cémétéen chargé de la coordination des forces coalisées contre-révolutionnaires. Pertes du front 2.

  • En l'absence de forces impériales pour stopper sa progression, une 3e armée révolutionnaire s'est créée pour longer la côte orientale et joindre le nord du pays.

  • Pour faire face au retard accumulé et rattraper progressivement le calendrier en cours, nous avons à nouveau arbitrer 3 mois (les capacités de nuisance perdues de chaque armée sont multipliées en conséquence).
PERTES DECOMPTEES
Haut de page