18/03/2005
16:16:48
Index du forum Continents Eurysie Pharois Syndikaali

[ANNONCE GOUVERNEMENTALE] Il est rarement bon signe d'y voir de nouveaux messages

https://www.zupimages.net/up/21/13/c4yn.jpg

La loge doyenne d'où s'exprime le Doyen Pêcheur lorsque le Syndikaali s'adresse à l'internationale.
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 3 juin 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Mes chers concitoyens,

Après consultation avec le Gouvernement élu du Syndikaali,

Considérant les récents évènements qui ont endeuillé notre république et craignant que laisser de tels forfaits sans conséquences n'encourage à l'avenir d'autres nations à s'en prendre aux nôtres,
Considérant la mauvaise volonté manifeste des agresseurs à vouloir tendre vers une désescalade, leur absence d'excuses publiques et le refus d'accueillir sur leur sol une commission d'enquête indépendante pour faire la lumière sur le décès du jeune Luukas,
Considérant le caractère autoritaire et violent de nos interlocuteurs, déjà responsables de plusieurs incidents mortels à leurs frontières,
Considérant enfin au regard de tous ces points qu'une telle attitude représente un danger pour la sécurité du Syndikaali et les droits de l'Homme en règle générale,

Le Pharois Syndikaali ferme officiellement les portes du détroit à l'Empire des États Latin Francisquiens. Plus aucun accès vers l'Est des mers du Nord ne lui sera autorisé jusqu'à nouvel ordre.

Dans un nouveau geste de bonne volonté, le Syndikaali rappelle que si l'Empire des États Latin Francisquiens venait à finalement accepter ses requêtes, cette décision pourrait être réévaluée.

Pour l'heure, de nouveau, je le crains, les mers ne sont plus un endroit sûr.

Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/17/jqtb.jpg
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 7 juin 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Mes chers concitoyens,

C'est avec douleur et effroi que nous apprenons ce matin que l'exécution de nos deux enfants a été avancée sans préavis et sans annonce.

Mes pensées vont d'abord aux familles que je recevrai dans la journée à la loge doyenne pour prendre un petit thé réconfortant et échanger des anecdotes tristement joyeuses sur ces jeunes gens partis trop tôt. Peut-être y aura-t-il également quelques diapositives, nous verrons, et ce sera l'occasion de discuter hommage.

Concernant l'Empire Latin, malgré nos précautions, un cap a été franchi. Un cap ? Que dis-je ? Une péninsule.

A ce jour et jusqu'à ce que nous estimions que les torts ont été réparés, nous déclarons sur ses côtes la "Fatwarrr!" impliquant la légalisation de tous les actes de pirateries qui ne soient pas des crimes de sang sur les possessions terrestres et maritimes de l'Empire Latin.

Plus jamais leurs côtes ne seront sûres, je le crains.

De plus, à la demande de la ministre Irja, les sous-marins du Syndikaali sont en route dans la mer intérieure. Sans doute pas pour le plaisir de profiter des paysages, vous savez comme moi à quel point on n'y voit rien à travers un hublot.

Cela afin de prévenir de toute action belliqueuse supplémentaire de la part de cet Etat voyou.



Pour l'heure, encore plus, je le crains, les mers ne sont pas un endroit sûr.

Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/17/o5b7.jpg
Seconde allocution du Doyen Pêcheur en la date du 7 juin 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



A nos chers amis compatissants,

Le gouvernement du Syndikaali a reçu avec émotions vos lettres de condoléances pour la perte de ses enfants et les a transmises aux familles qui se sont dites touchées sauf une qui a déclaré "laissez moi récupérer mon bateau et mon fusil bande de connards, je m'en fous de ces lettres à la con". Des mots durs mais excusables au vu des circonstances, nous partageons tous cette douleur.

Il serait bien sûr inhumain d'instrumentaliser la vie de jeunes gens, comme a pu le faire l'Empire Latin Francisquien en transformant de simples délits en prise d'otage, un cap diplomatique a été franchi.

Toutefois nous attirons désormais l'attention de la communauté internationale sur la dangerosité de ce pays voyou et de ses méthodes. Que nul n'oublie ceux qui sont morts pour nous enseigner cette tragique leçon.

Le Syndikaali renouvelle sont attention de voir une sortie de crise pacifique et diplomatique. Nous saluons la bonne volonté de tous les pays qui se joindront à nos efforts pour apaiser les tentions en mer du Nord et trouver un compromis satisfaisant pour tous les partis.

Après tout, quoi de plus beau que le soleil se levant sur l'horizon ?

Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/17/1cvw.jpg
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 12 juin 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Mes chers concitoyens,

Cette nuit, j'ai fait un rêve. Le rêve qu'on ne viendrait pas me réveiller à six heure du matin pour m'expliquer que notre pays venait d'entrer en guerre, par la force des choses.

Il faut croire que c'est un peu trop demander.

L'Empire Latin Francisquien fait une nouvelle fois monstre de son incapacité totale à tenir une politique raisonnable et semble trouver amusant de surréagir de la manière la plus stupide possible à la moindre occasion. De vous à moi, cet Empereur doit probablement être un fou, ou au minimum sacrément coutumier des psychotropes.

Toujours est-il que je vous rassure, peuple du Syndikaali, il n'y a rien à craindre des matamores. Et nous ne gaspillerons aucune vie humaine supplémentaire dans cette absurdité. Nos trois enfants sont un tribut déjà bien trop terrible pour que nous ne consentions à l'alourdir.

De fait et en espérant que cela suffise, nous étendons les prérogatives de la Fatwarrr. Les navires pirates navigant dans les eaux francisquiennes bénéficieront de la protection de la marine pharoise.

De plus, l'Empire est désormais sous blocus militaire, tout navire francisquien navigant dans ces eaux sera coulé à vue. J'invite le plus solennellement du monde les civils francisquiens à se tenir éloignés des côtes. J'invite également tous les sympathisants ou ressortissants Pharois à proximité de l'Empire à émettre sur leurs ondes le messages suivant :

Alors heu... attendez... ah voila.



Citoyens Francisquiens,
Citoyens du monde,
A l'appel des armes, nous répondons par l'appel de la fraternité.
Loin d'être votre ennemi, le Syndikaali est une nation sœur.


Protégez vous en ces temps troublés, l'aube apparaitra bientôt sur la mer.

Il arrivera un jour prochain où le gouvernement scélérat qui vous tient sous son joug tombera.
Et où Pharois et Francisquiens s'étreindront à nouveau comme un seul peuple, le peuple de l'humanité.

D'ici là, soyez prudents.
Ne vous mettez pas en danger.

Je ne vous dirai pas : désertez, sabotez.
Car c'est un crève-cœur de s'en prendre aux siens.
Et un jeu dangereux quand les siens sont fous.

Mais sachez qu'il y a une place pour chacun de vous de l'autre côté de la mer.
Et il nous tarde de vous voir l'occuper.
Votre destin vous appartient.

Bise.

Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/17/331e.jpg
L'aube sera marquée du cercle du Syndikaali.
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 16 juin 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Mes chers concitoyens,

Il n'est pas désagréable de se lever le matin à l'annonce d'une bonne nouvelle. J'espère que chacun de vous a pu profiter de son café en écoutant les dernières informations à la radio.

En effet, nos exigences ont été acceptées par l'Empire Latin, quel que soit le nom qu'il se donne aujourd'hui. Les sommes ont été versées, les excuses formulées et leur loi inique a été changée ce qui, j'en suis certain, rassurera tous les citoyens navigants dans les mers centrales du Nord.

Seule ombre au tableau, la disparition des deux corps de nos enfants, incinérés sans cérémonie. Un hommage national leur sera toutefois rendu et une crémation symbolique sera organisée à Pharot en présence du Gouvernement.

Dans les prochains jours, nous enverrons sur le territoire de l'Empire notre délégation d'enquêteurs afin d'investiguer sur la mort de Luukas et ainsi offrir la vérité à sa famille. Nous ne l'oublions pas.

Toutefois, au vu de la relative collaboration de l'Empire Latin, les sanctions prises contre sa nation sont désormais levées. La Fatwarrr n'est plus en vigueur à partir de demain 17 juin 2004. Également le détroit ne leur est plus fermé et d'ici quelques jours nous rapatrierons nos forces militaires qui stationnaient dans la région.

C'est une ère de paix et de deuil à présent qui nous attend.

J'aurai le plaisir de croiser ceux d'entre vous qui feront le déplacement à Pharot dans les prochains jours - où qui y résident déjà ma foi - et nous panserons ensemble nos plaies.

De nouveau, les mers sont un endroit sûr.



Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/13/1fhm.png
La paix est signée, au grand soulagement général.
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 28 juillet 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Chers francisquiens,

Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous souhaiter la bienvenue au Syndikaali, cette communication sera donc une bonne opportunité pour cela. Au nom de notre pays, de ses ressortissants, de ses institutions, et de l'amitié universelle qui unie tous les peuples de ce monde, je vous souhaite une bonne installation, une bonne intégration, et une vie plus douce et apaisée que celle que vous avez été malheureusement obligés de fuir chez vous.

Ce n'est jamais chose aisée de quitter sa terre natale, on le fait rarement de gaieté de cœur, mais consolons nous en nous disant qu'au delà des frontières notre planète n'abrite qu'une seule et grande nation : celle de l'Humanité. Les voyages sont une aventure, les départs ouvrent de nouveaux horizons et le marin qui voit s'éloigner les côtes qui lui sont chères sait qu'il les retrouvera peut-être un jour, quand la mer sera moins agitée. Il n'est jamais rien de définitif pour les hommes libres.

Sur ce, trêve de lyrisme.


Mes chers concitoyens,
Chers francisquiens,

Ces derniers temps vous avez été de plus en plus nombreux à embrasser les préoccupations internationales sur une supposée tolérance du Pharois Syndikaali avec le terrorisme de la Fraternité des mers du Nord et, en tant que vos représentants élus, il était de notre devoir d'y répondre. Voila pourquoi je prends la parole aujourd'hui en espérant entamer ainsi un sain et salutaire dialogue dans le respect des règles de la vie démocratique. Pour le dire autrement, en espérant que le maire d'Helmi n'aura pas à trop augmenter son budget abribus dans les prochains mois.

Les questions qui ont été soulevées sont légitimes et puisque les réponses que nous avons adressées dans les médias et aux différents pays voisins et amis sur ce sujet n'ont manifestement pas été suffisamment claires, il nous faut rectifier le tir. Après tout, il en va de notre responsabilité de tenir un discours ferme et sans ambiguïtés sur ces exactions qui continuent de pourrir les relations internationales, le commerce et la sécurité dans les mers du Nord.

Bien entendu, une partie de ces accusations nous font un bien mauvais procès, d'ailleurs rien n'indique à l'heure actuelle que le Pharois plus qu'un autre pays aurait des collusions avec la Fraternité. Ce groupe est connu pour être internationaliste et recruter largement.

Toutefois, j'aimerai néanmoins énoncer quelques faits :

  • Une partie des terroristes arrêtés dans l'Empire Latin Francisquien lors de leur tentative de libération du Roi nhorréen étaient effectivement des ressortissants pharois que nous avons extradé. Ils sont à l'heure actuelle en prison, non pas pour leurs actes sur les côtes francisquiennes qui étaient parfaitement légaux aux yeux de la situation à ce moment donné, mais car ils sont soupçonnés d'avoir commis des actes de sabotage à Makt et tombent sous le coup d'une accusation pour association de malfaiteurs au Syndikaali.
  • Depuis 1997, sans compter ceux que je viens de citer, le Syndikaali a arrêté une trentaine d'anarchistes appartenant à la Fraternité des mers du Nord et quatorze d'entre-eux ont été condamnés à la peine capitale pour leurs crimes. Le reste est encore sous les verrous.
  • En plus de cela, la présence de groupes d'auto-défenses pharois en Lutharovie a permis de faire baisser drastiquement les activités terroristes dans la région et nous négocions actuellement avec la République de Makt afin d'améliorer notre collaboration dans la traque de ce qui reste de la Fraternité.
  • Enfin, les efforts de militarisation rapide qu'entreprend actuellement le Syndikaali devraient permettre d'ici peu de temps une meilleure sécurisation des voies commerciales de la région.

Si je prends le temps de vous énumérer tout cela, ce n'est pas pour le plaisir d'entendre le son de ma propre voix ou de dédouaner notre pays de ses fautes mais bien pour nuancer certaines critiques un peu trop véhémentes pour être justes envers notre politique anti-terroriste. Il y a un problème de piraterie mettant à mal la sécurité des mers du Nord dans la région, c'est un fait, et le Syndikaali est prêt à prendre sa part de responsabilités. Toutefois, il ne s'agirait pas non plus de trop charger la barque, elle finirait par couler si vous me passez l'expression.

La vérité est que face à une menace invisible, capable de se cacher dans les infiniment nombreux ports de toute la région, il est difficile pour une seule nation d'agir avec toute l'efficacité que la situation le demanderait. Toutefois nous ne désespérons pas d'y parvenir bientôt, simplement nous ne braderons pas nos libertés et notre indépendance pour cela, ce serait donner raison à la rhétorique anarchiste.

Concernant les suspicions de l'Empire Démocratique Latin Francisquien sur une possible implication de la Fraternité à Kotios, il est difficile de se prononcer. Il est de notoriété commune que sa presse est un tissu de propagande mensongère à laquelle on ne peut raisonnablement se fier, le passé nous l'a prouvé. Nous ne voudrions pas donner crédit à une manœuvre du pouvoir en place pour discréditer des partis démocratiques en les associant aux exactions terroristes.

Si toutefois la Fraternité agissait bel et bien sur place, nous serions naturellement prêts à proposer notre aide au gouvernement de l'Empire le cas échéant afin de participer à la sécurisation de la ville sans recourir à une répression violente.

A ce propos, je ne peux que très fermement appeler l'Empire Démocratique Latin Francisquien à ne commettre aucunes nouvelles exactions contre son peuple, à Kotios ou ailleurs. Le sort de la population francisquienne dont nous accueillons chaque jour plus de réfugiés nous tient à cœur comme nous tient à cœur le sort de toute l'Humanité. Des massacres comme ceux de Rézus ne sauraient plus longtemps être perpétrés impunément.

Espérons que bientôt, les mers seront de nouveau un endroit sûr.



Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/19/gc1e.jpg
Plus que jamais restons unis derrière le Syndikaali !
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 14 août 2004

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Chers citoyens des mers du Nord, quelle que soit votre nationalité, vos idées, votre colère ou vos peines,

Une fois de plus, ma personne incarnant le Pharois Syndikaali s'adresse à vous avec le cœur, c'est à dire une discours qui commence à me pomper (l'air). Les plus astucieux auront saisi la plaisanterie.

Mais assez ri, reprenons notre sérieux. Ce qui est beaucoup moins amusant à l'heure actuelle, c'est l'ouverture d'un nouveau conflit opposant l'Empire Démocratique Latin Francisquien et l'Assemblée clanique de Nhorr.

Quelles que soient les motivations derrière cette agression, force est de constater qu'elle met en péril des civils, des femmes, des hommes et des enfants se trouvant une nouvelle fois pris en étau entre deux nations hostiles.

Nous ne pouvons que le déplorer. Notre région a connu suffisamment de troubles ces derniers mois et il est de notre devoir de lui épargner une nouvelle escalade infernale. Nous le déplorons d'autant plus que l'Assemblée clanique de Nhorr n'a pas émis de revendications claires, fermant de facto la porte à une résolution pacifique du conflit. Une agression violente et sans compromis est une insulte aux désirs collectifs d'émancipation individuelle et de paix.

De fait, le Pharois Syndikaali appelle chacun des protagonistes du conflit à émettre revendications et conditions de paix. Si les deux camps en voyaient l'intérêt, nous nous proposons même d'accueillir à Pharot les pour-parlers afin de garantir une tenue neutre des négociations.

Faute de ces discussions, nous condamnons par avance toute agression envers la population civile et en cas d'exactions sanglante de l'un ou de l'autre protagoniste, sera soumis au vote du Parlement Pharois une potentielle intervention militaire afin de garantir la paix dans la région et la défense des citoyens.

Enfin, nous tenons à rappeler que même si chacun des deux camps a assuré son soutien à la Commune de Kotios, notre pays souligne sa volonté et son droit de déployer ses forces militaires dans la région afin d'assurer la protection et la souveraineté de la ville.

Espérons que bientôt, les mers seront de nouveau un endroit sûr.


Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/20/yd60.jpg
Vive la paix ! Puissent à nouveau les enfants du monde entier jouer paisiblement dans les mers du Nord.
Allocution du Doyen Pêcheur en la date du 13 janvier 2005

https://www.zupimages.net/up/21/13/wzld.jpg



Ô renouveau printanier,
Ô révolution des âges,
Combien d'horreur as-tu dissimulé
Sous tes riantes vallées ?


Ainsi parlait la poétesse Annikki dans son œuvre posthume : "Lettre aux enfants à venir", et rarement des paroles n'ont été si justes et si terribles à la fois.

Alors que je me levais ce matin, ragaillardi par une longue nuit de sommeil et l'idée enthousiasmante de boire mon café sur ma terrasse, celle qui donne sur la mer, j'ai reçu un appel du Ministère de la Défense me demandant de me préparer à faire une allocution de toute urgence.

Y a-t-il moyen de se gâcher plus la vie que d'apprendre à 7h du matin qu'on doit annoncer de mauvaises nouvelles à la nation ? C'est à vous en faire des ulcères.

Pour ceux qui m'écouteront en allant travailler, dans leur voiture, la cabine de leur navire ou dans leur cuisine, pendant leur petit-déjeuner, toutes mes excuses par avance d'assombrir par mes paroles une matinée qui aurait pu être si riante. Mais les responsabilités sont comme nos vieux chiens malade, le prix pour s'en débarrasser est bien plus grand que les torts qu'il peuvent nous causer.


Hier, le Kauhea a refait surface à l'ouest du Damann où il a coulé un navire de commerce, provocant la perte de la cargaison et plus d'une dizaine de morts. Heureusement, l'attaque s'étant produite au large de Ciardhai, la plupart des marins ont pu être immédiatement pris en charge par les autorités locales qui leur ont apporté soins et réconfort.

Cette agression contre un bâtiment civil, ressortissant d'un pays allié, s'est faite sans aucune concertation de l'Etat-Major Pharois. A l'heure actuelle, tout porte à croire que nous soyons face à une situation de mutinerie de l'équipage du Kauhea.

D'autres rapports vont malheureusement dans ce sens, le capitaine Hymveri, autoproclamé général de l'armée sous-marine rouge a pris contact avec la presse du Damann pour revendiquer son acte au nom du communisme international, de la révolution prolétarienne et de tout un tas d'autres éléments sémantiques que je vous épargne. Nous travaillons actuellement à entrer en contact avec ce sinistre individu afin d'en apprendre un peu plus sur l'équipage du Kauhea et les intentions de ce nouveau groupe terroriste.

Ces agissements ne resteront pas impunis. Le Syndikaali a toujours su répondre dans l'adversité et la sédition, il ne sera pas dit que nous tolèrerons de telles exactions contre nos ressortissants, nos possessions et celles de nos alliés et partenaires. Le Ministère de la Défense ainsi que tous les membres du Gouvernement se réunissent actuellement afin d'apporter une réponse adéquate à cette nouvelle crise qui se profile devant nous.

Citoyens du monde, restons unis et intransigeants face à la terreur que ces malandrins cherchent à nous inspirer !

Je vais écrire immédiatement au Damann pour lui présenter des excuses officielles, ainsi qu'aux familles endeuillées pour leur présenter nos condoléances ainsi que des places de croisière gratuites pour venir visiter le Syndikaali, utilisables dès la cessation des hostilités.


Citoyen Makku,
Doyen Pêcheur.


https://www.zupimages.net/up/21/27/nmxp.jpg

Notre avenir n'est pas rouge mais orange, noir et blanc. Syndikaali, oh oui !
Haut de page