29/08/2005
18:31:12
Index du forum Continents Eurysie Fortuna

La Torre Bianca - Ministère des affaires étrangères

1189
Ministère des affaires étrangères de la Sérénissime

.
La tour blanche, lieu d'arrivée des délégations étrangères dans la Lagune

Chaque nation disposant de son siège administratif afin de traiter à l'abri des oreilles indiscrètes les affaires concernant le monde au delà des frontières nationales, Fortuna ne fait pas exception à la règle et dispose pour sa part de la Torre Bianca, la tour blanche afin de remplir ce rôle. Datant du début de l'époque moderne cette tour a été construite sur un îlot excentré du coeur historique de la ville et proche du port afin de servir de point de passage obligatoire pour les délégations étrangères débarquant dans la cité.

De nos jours, la tour continue de remplir son rôle et bien plus encore qu'autrefois, le ministère affilié aux affaires étrangères par le Doge et confirmé par le sénat travaille en ces lieux avec des gens de confiance disposant de toutes les compétences nécessaire afin de traiter les diverses demandes et courriers reçus et en envoyer des équivalents, promouvoir les intérêts et les valeurs de la Sérénissime ça et là à travers le monde et le cas échéant rencontrer ambassadeurs et représentants.

Sous le gouvernement de Francesca Federica di Fortuna, l'actuel ministre siégeant au sein de la Torre Bianca est Il Signore Patrizio Derrizio

.
Il Signore Patrizio Derrizio, Patricien de la faction des Républicains
1441
Royal Missive

Communiqué Officiel de Sa Majesté la Haute-Reine Lemysia II de Lavyria.
25 Novembre 2003




A la Signora Francesca Federica Di Fortuna

Madame la Doge, dans le cadre de notre politique d'ouverture de notre nation et de notre plan d'accord international, nous constatons que le territoire de la Sérénissime est parsemé sur les mers et les terres du monde, dont le continent de Nazum. De votre position en ce continent, nous souhaiterions établir avec vous une relation économique et culturelle, pouvant profiter mutuellement à notre nation et vos territoires situés en Nazum ainsi que ceux de l'autre côté du monde. Nous sommes certains qu'un accord entre nos deux états profiteraient à tous, tant en terme d'échanges sociaux-culturel que sur le plan économique et politique.
Ainsi, afin d'engager les échanges, nous vous offrons la possibilité d'établir une ambassade au sein de notre capitale, marquant alors le début de notre relation, qui je l'espère durera dans le temps. Dans cette même lancée, par la présente, nous vous invitons cordialement à une entrevue diplomatique et une visite de notre belle capitale, tout à l'est de Nazum, Isha-Selevha. Nous vous laissons le soin d'en convenir la date et les modalités selon vos critères. Nous serions ravi de vous accueillir et d'aborder un premier échange mutuel.
Il s'en va de soit que nous espérons une réponse positive et dans l'attente de cette réponse.

Je vous prie, Madame la Doge, d'agréer l'expression de notre estime la plus sincère.



Sa Majesté la Haute-Reine,
Lemysia II.
Royal Sceal
1341
LZS


Communiqué Officiel de Sa Majesté la Haute-Reine Lemysia II de Lavyria.
05 Décembre 2003




A sa Grace la Doge, Francesca Federica Di Fortuna.

Votre grâce, c'est avec plaisir que nous avons fait la lecture de votre retour à notre sollicitation et c'est avec autant d'enthousiasme que nous acceptons votre proposition d'établissement d'une ambassade. En raison des évènements internes et externes à notre nation, je ne peux malheureusement pas me déplacer jusqu'à Fortuna, même si je l'aurais souhaité grandement, j'ai entendu beaucoup de bien de votre belle capitale et j'aurais souhaité être présente pour l'établissement de notre ambassade à l'étranger.
C'est donc avec regret que je vous annonce que je ne puis me déplacer pour cela, néanmoins, son Altesse Royale la Princesse Héritière Synthéa, chargée des relations internationales, sera présente avec la délégation diplomatique et accompagnera notre ambassadrice, Shima Levya qui fera office d'agent de liaison entre nos deux nations et qui sera, par la même occasion, la première expatriée lavyre en terre étrangère. Elle se fera le fer de lance d'une relation qui, je l'espère, sera durable et profitable. Elle se tiendra à votre entière disposition pour établir les bases de cette liaison.

Je vous prie, votre Grace, d'agréer l'expression de mes sentiments respectueux.

Ambassadrice Shima Levya
Shima Levya


Sa Majeté la Haute Reine,
Lemysia II
Royal Sceal
1148
communication diplomatique

De : Mazeri ABROGARA, Présidente de la Fédération d’Arkencheen.
A : Sa Grâce Francesca Federica di Fortuna, Doge de la Sérénissime Fortuna


Vostre Grâce,

Par la présente lettre, je souhaitais me manifester auprès de vous pour esquisser les prémices d’une rencontre officielle entre nos deux pays.

En effet, si les intérêts fortunéens et les nôtres ont depuis quelques temps déjà, trouvé des convergences réelles dans la gestion de la crise au Varanya, ou des prises de position palpables en faveur de la pérennité des routes commerciales internationales, nous souhaiterions cependant entamer avec vous une réflexion profonde sur les moyens les plus appropriés afin d’entretenir la stabilité régionale et d’initier la densification des flux commerciaux.

Dans ce but, permettez-moi de vous inviter solennellement à un échange diplomatique à Aserjuco, pour envisager la meilleure coopération possible de nos intérêts respectifs.

Dans l’attente de connaître votre retour, je vous prie de croire à l’expression la plus respectueuse de mes sentiments,
Avec courtoisie,

Mazeri ABROGARA, Présidente de la Fédération d’Arkencheen.

Mazeri ABROGARA
524
MAE

Communiqué Officiel de Julie Dupont MAE:
13 mai 2004


Sincères salutations à la Sérénissime République de Fortuna! Dans le cadre de notre programme sur le plan international dont l'objectif principal est de nouer des relations avec les différents états, nous voudrions créer un programme d'envoi d'ambassadeurs entre nos 2 pays. Compte tenu de la proximité de nos 2 nations, c'est très à cœur que nous prenons cette demande en espérant que vous honoriez cette demande. Notre proximité mérite la peine d'entreprendre des initiatives solides profitant aux intérêts des 2 pays !
Cordialement, Julie Dupont MAE
1208
*

https://www.zupimages.net/up/21/14/y1pw.png

*

A notre cher voisin,
Au Signore Patrizio Derrizio,


Le Syndikaali tient à vous remercier tout particulièrement pour votre soutien et vos condoléances dans l'épreuve qu'il traverse. Les familles des victimes se sont dites touchées par la mobilisation internationale autour de ce drame déplorable.

Nous connaissons la réputation d'excellence de la diplomatie fortunéenne et son impartialité, notamment du fait de ses intérêts mondialisés et avons pris bonne note de votre proposition de médiation.

Nous saluons également la lucidité qui veut qu'un retour au calme dans les mers du Nord n'implique ni oublie ni pardon et n'ayez nul doute sur le fait que le Syndikaali y veillera tout particulièrement.

De ce fait, nous ne fermons pas la porte à une sortie de crise par le dialogue. Simplement exprimons nous des doutes sur la capacité diplomatique de l'Etat voyou francisquien, nos tentatives de conciliation étant jusque là un échec honteux.

Pour l'heure, le peuple pharois ne comprendrait pas que nous nous montrions indulgents. Ces tractations doivent donc rester à la stricte discrétion des gouvernements impliqués. Nous restons attentifs à l'évolution de vos tractations et prendrons une décision si celles-ci venaient à se concrétiser.

Paix sur vos eaux,

https://www.zupimages.net/up/21/13/euzz.jpg
Diplomatiquement votre,
Citoyenne Irja,
Ministre de la défense territoriale
1397
https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/20/210420105454293422.png

Message destiné à une puissance étrangère de la part du ministère des affaires étrangères
Longue vie à la république éternelle !


A l'intention des représentants de la Sérénissime,

Nous avons les mêmes inquiétudes, et il est vrai que nos rôles en tant que démocraties est de garantir la paix, c'est ce que Makt fait depuis ces dernières jours. Malgré nos relations avec l'Empire Latin Franc, nous savons qu'ils sont très stricts vis-à-vis de leurs lois, notamment sur les étrangers. J'ai bien peur que sa Majesté l'Empereur ne nous prête pas attention. Cependant, les représentants de l'Empire Latin Franc m'ont clarifié que l'Empire n'a pas pour dessein d'attaquer le Syndikaali et que si ces derniers ne font rien, ils ne feront rien non plus. En effet, cette atmosphère de guerre froide se ressent au nord, et Makt semble y avoir pris part, malgré ses tentatives de restaurer la paix et de rediriger les deux camps au tour d'une table. Nous devons, en plus de l'Empire Latin Franc, s'assurer que le Syndikaali se prêtera au jeu : l'histoire est bien plus compliquée que "les gentils contre les méchants". Nous vous apportons notre soutien et userons de toute l'influence que nous possédons pour que l'Eurysie retrouve le chemin de la paix.

N'oubliez pas, Makt a signé l'Alliance Boréale avec l'Empire Latin Franc, si le Syndikaali l'attaque, nous serons dans l'obligation de défendre l'agressé, en l'occurrence l'Empire Latin Franc. Nous ne renoncerons pas à ça mais nous ferons tout pour que la paix persiste.

Theodor Storksen, Premier Ministre de la République Fédérale de Makt
1392
L'office consacrée à l'ambassade attitrée à Nhorr n'avait pas reçu de visiteurs depuis près d'un peu plus d'un siècle. Le représentant Nhorréens se manifesta vêtu d'un costume taillés sur le mesure couleur noir combiné à une chemise rouge. Si le diplomate avait du formuler le motif de sa présence au garde frontière et bien entendu de ses intentions non hostiles, l'homme fut autorisé à accoster en compagnie de la garde maritime à Torre bianca, la tour blanche. Le représentant disait représenter un conseil nouvellement formé en Nhorr tentant d'assumer temporairement une nouvelle identité politique afin de résoudre plusieurs affaires de crises autant interne qu'externe. Le diplomate pris connaissance de ses quartiers et demanda un rendez vous urgent auprès de l'un des représentants attitré pouvant mettre en contact Fortuna et Nhorr.

Il était question de proposer à Fortuna un moyen de sympathiser avec Nhorr, tout d'abord, par un pacte de non agression avec l'ensemble des clans que représentait le diplomate, pas moins de la moitié des clans majeurs existants : Les clans Siohban, Kendall, Eyden et Morgan. De plus, le nouveau conseil demandait humblement du soutien. Surtout logistique afin de favoriser les actions des Nhorréens visant à préparer leurs opérations dans le but d'organiser une opération visant à extraire le Roi tribal Glenn Kendall de Nhorr des geôles de l'Empire démocratique Latin Fransciquien. Nul doute que ce dernier geste saurait être apprécié des Nhorréens. Une chose était sûr, pour ce précieux service rendu. Les Nhorréens sauraient rendre la pareille à Fortuna au moment décisif.
https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/21/210521101934347466.png

Monsieur le responsables des Affaires Étrangères,

Le Ministère des Affaires Étrangères de l'Empire Démocratique Latin Francisquien vous fait parvenir cette lettre afin que l'Impératrice Augustus Caius Princeps Clémence Première ai l'occasion de rencontrer le Doge de la Sérénissime en personne afin de discuter de relations diplomatiques entre nos deux pays. Nous le savons de par les mesures que la Sérénissime a prise contre l'empire, son sénat et donc le peuple qu'il représente ne semble à première vue ne pas aimer l'empire cependant nous avons remarqués que la présence de la Sérénissime au Nord est inexistante et très...Appréhendée. Dans un contexte compliqué pour notre pays et de réouverture au monde nous souhaitons collaborer avec la Sérénissime pour un futur qui est prometteur.

Veuillez agréer aux salutations du Ministère,

Le Ministère des Affaires Étrangères de l'Empire Démocratique des États Latins Francisquiens
https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/22/210522082938823848.png

Monsieur,

C'est avec plaisir que le Ministère des Affaires Étrangères accepte votre demande et par conséquent, un diplomate francisquien se rendra en personne à Kotios et attend dès maintenant un lieu de rendez-vous en espérant y trouver une délégation nhoréenne. Évidemment ce n'est pas le sujet principal car nous nous réjouissons de savoir que la Sérénissime cherche elle aussi à faire évoluer les relations diplomatiques entre nos deux pays.

Avec les salutations du Ministère,

Le Ministère des Affaires Étrangères de l'Empire Démocratique des États Latins Francisquiens
1386
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
1832
header


Axis Mundis, le 9 mars 2005


Au gouvernement de la Sérénissime République de Fortuna.
A qui de droit en son sein.

Messieurs-dames,

Comme vous le savez sans doute déjà, l'ayant probablement appris par vos propres services, la situation de la Commune de Kotios a évoluée pour le pire. Alors que la jeune république commençait à peine à se redresser des épreuves de l'indépendance, bâtissant peu à peu son économie, son système de santé, de justice, d'éducation, et que l'avenir s'ouvrait enfin à son peuple, un mouvement révolutionnaire armé s'est attaqué à son assemblée élue.

S'il n'est pas dans les habitudes de l'Union des Communes, Républiques et Syndicats du Grand Kah d'ingérer trop ouvertement dans les affaires de peuples étrangers, sauf demandes de la part de ces derniers, il nous a semblé que l'évènement était tout de même notable en cela que ce mouvement putschiste, d'inspiration clairement fascisante et s'étant à divers reprises illustré par des prises de position ne rappelant que trop celles de sale empire voisin, était justement soutenu par ce dernier. C'est pas moins de cinq cents hommes et femmes de l'armée francisquienne qui ont passé la frontière, amenant avec eux des armes de guerre et de l'artillerie lourde, pour réprimer le peuple et massacrer quiconque s'opposerait à la volonté de leurs protégés.

Si cet acte n'a pas été accompagné d'une déclaration de guerre en bonne et due forme - qui l'aurait attendu de la part d'une nation barbare dont nous savons bien qu'elle ne reconnait ni le droit de l'humain à la liberté, ni la moindre bienséance élémentaire concernant tous les aspects de la politique et de la diplomatie, il n'en compose pas moins un acte d'agression, de guerre, d'invasion.

Votre pays a, au même titre que le nôtre, juré de protéger l'indépendance de la Commune de Kotios. Nous vous proposons ainsi d'organiser une rencontre avec l'ensemble des pays concernés par cette promesse de protection pour envisager ensemble les solutions que nous pourrons initier.

Avec tout notre respect,

Citoyenne Actée Iccauhtli
Membre du Comité de Volonté Publique
Au nom du Commissariat aux Affaires Extérieures
1026
RFN a écrit :
logoaf.gouv
Communication Officielle de la République Fédérale de Novigrad.

Le 25 Juillet 2005 - Canal Diplomatique.

Monsieur,

Après plus d'une décennie d'isolation, notre nation souhaite de nouveau se mettre en relation avec les puissances eurysiennes voisines. La position maritime de la Sérénissime République de Fortuna avec notamment l'une de vos îles qui se trouve en contact direct avec nos frontières maritimes ainsi que les similitudes idéologiques de nos nations, en fait un acteur de choix avec lequel nous souhaiterions nous rapprocher à l'avenir. La situation au sein de la RFN étant particulièrement propice à l'entrée de celle-ci sur la scène internationale et surtout commerciale, nous sommes intéressés par l'établissement d'une relation cordiale avec la Sérénissime République afin d'envisager des partenariats commerciaux et culturels.

Si notre échange se trouve être concluant, notre Chancelier envisagera une rencontre diplomatique officielle si bien évidemment nos propositions se trouvent à votre convenance.

En l'attente de votre réponse, soyez convaincu de mes plus sincères salutations,

- Varban Emilov Ilev, Ministre des Affaires Etrangères de Novigrad.

959
RFN a écrit :
logoaf.gouv
Communication Officielle de la République Fédérale de Novigrad.

Le 06 Août 2005 - Canal Diplomatique.

Monsieur le Ministre,

Nous apprécions le sérieux et l’efficacité de votre diplomatie. La RFN est ravie de pouvoir entrevoir la Sérénissime République comme un partenaire prometteur avec qui nous allons pouvoir établir un jour des relations fraternelles, nous l’espérons. Le Conseil des Ministres s’est réuni ce matin afin de discuter de votre proposition, le gouvernement fédéral est donc parvenu à un consensus validant votre offre. De ce fait, nous préparerons sous peu une équipe de hauts-fonctionnaires prêts à investir une ambassade au sein de votre capitale.

Par ailleurs nous vous offrons la même possibilité en acceptant d’accueillir ce qui pourra être la première ambassade étrangère du pays depuis au moins un demi-siècle. Monsieur le Chancelier s’est d’ailleurs montré enthousiaste à l’idée de rendre visite à votre nation lorsque l’installation consulaire aura aboutie.

Avec tout notre respect,

- Varban Emilov Ilev, Ministre des Affaires Etrangères de Novigrad.

Haut de page