06/09/2005
08:24:06
Index du forum Continents Afarée Banairah

Ministère des Affaires Extérieures

1293
Ministère des Affaires Extérieures

L'Ambē, nichée dans son jardin de l'époque des Grands Progrès
L'Ambē, nichée dans son jardin de l'époque des Grands Progrès, surplombant Abunaj.

C'est au cœur d'Abunaj que se dresse l'Ambē, ou ministère des Affaires Extérieures, hébergeant la ministre du même nom, Siriam Amza. De par la confidentialité des dossiers passant sous ses mains, il s'agit bien d'une des seules institutions n'obéissant pas entièrement aux règles de la démocratie directe. L'Ambē est choisie par la population, mais tout le personnel, y compris ce dernier, doit avoir bénéficié d'un cursus d'études spécifiques, ce qui est le cas pour beaucoup de fonctions publiques. Mais surtout, aucune décision de l'Ambē est prise avec l'aide d'un autre organe étatique : la ministre est conseillée par l'administration de son ministère et concerte conjointement avec le chef d'état, mais il s'agit bien des seules personnes à participer à ce qui est considéré par la population comme l'une des plus respectables -et craintes- des institutions banairaises. Certains y voient parfois un risque pour la démocratie via la formation d'une oligarchie, mais son pouvoir ne s'étend pas aux affaires internes et est rigoureusement réglementé.

C'est à l'Ambē que déposent les diplomates étrangers leurs missives, fixent des rendez-vous diplomatiques ou encore participent à des rencontres.
1607
MISSIVE DIPLOMATIQUE
29/05/2004 | Contenu confidentiel

Cémétie croix symbole dynastique

Monsieur le Ministre,

Comme vous avez pu le constater, l'intensification des relations internationales et commerciales dans le bassin de la mer des Bohrins, dont nos deux États sont riverains, est une situation de tensions propices à la déstabilisation de l'équilibre local, régional et continental : la crise militaire et internationale au Varanya est le point de rupture qui marque le début d'une nouvelle ère géopolitique pour notre espace maritime commun. La Principauté de Cémétie est une puissance économique et militaire bénéficiant d'un certain dynamisme, en partie insufflé par sa politique étrangère proactive. Cet élan économique ne peut que bénéficier aux puissances limitrophes et continentales, en l'occurrence votre pays.

Pourtant, les relations entre la Cémétie et le Banairah sont au point mort : l'échec de la conférence de Kumdor, avec des États trop instables pour être de véritables partenaires, n'est qu'un temps d'arrêt pour la diplomatie afaréenne. Étant donné que nous partageons des intérêts communs, à savoir l'ordre local et la prospérité continentale, nous ne pouvons laisser nos relations se ternir de l'échec momentané provoqué par une initiative diplomatique que nous jugions de toute façon trop peu prometteuse. Pour cette raison, je propose par la présente missive l'organisation d'une réunion diplomatique sur le sol cémétéen entre un représentant de la Cémétie, en l'occurence moi-même, et un émissaire du Banairah, afin de définir le cadre de nos relations diplomatiques futures.

Cordialement,

Ράδαμες Χούρι
Rhadames Khoury
Υπουργός Διπλωματίας του Πριγκιπάτου του Κεμέτ
Ministre de la Diplomatie de la Principauté de Cémétie
1334

Ministère des affaires étrangères jozor
07/05/2005

Lettre officielle du ministère des Affaires Etrangères jozor à l'attention du ministère des affaires extérieures du Banairah

Monsieur le ministre,

Etant donné la situation actuelle de notre pays, vous avez pu constater qu'il est difficile de forger des relations diplomatiques avec les autres états du monde, le Jozor est un pays en plein essor économique, militaire et diplomatique, la gestion du pays ne fait que se perfectionner, les équipements et personnels militaires ne font que s'accroître et le PIB de l'état a augmenté de 4 millions de dollars en moins d'un mois. Ainsi, nous pensons que notre essor devrait bénéficier à nos frères en Afarée, plutôt sous-estimés aux yeux du monde entier alors que si nous nous unissons, nous pouvons anéantir des civilisations entières grâce à notre force, courage et notre dévouement à nos patries respectives qui ne cessent de s'améliorer.

Cependant, les relations entre nos deux pays demeurent neutres. Alors, en pensant que nous avons les mêmes objectifs et intérêts, il est impossible de rester ainsi, à voir les états du monde entier en train de s'unir contre d'autres et former de puissantes alliances. Ainsi, je vous propose une réunion diplomatique sur notre sol, à Imate en présence de moi-même, et d'un diplomate du Banairah. Cela nous permettra à tous de fixer et régler les potentielles et futures relations entre le Jozor et le Banairah.

Veuillez agréez nos plus sincères salutations.
Dahmane Moubarak
signature du ministre des affaires étrangères jozor


1114
Ministère des Affaires étrangères de la République chrétienne-militaire du Magermelk

Tarkeft, le 25 mai 2005


À Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures de la République directe de Banairah

Vous avez accueilli sur votre sol national un réfugié maguerrois en exil : Lucien Devivre. La République chrétienne-militaire du Magermelk n'a rien contre cette pratique, mais cette personne est accusée par de femmes de 15 et 16 ans d'attouchement sexuel et viol. Nous souhaitons que vous extradiez Lucien Devivre pour qu'il puisse être jugé selon les lois du Magermelk. S'il s'avère que ces accusations sont fausses et que M. Devivre est innocenté, il pourra revenir immédiatement dans le Banairah. Vous comprenez sûrement la détresse de ces deux jeunes femmes qui souhaitent voir leur agresseur puni. Le Banairah s'est toujours battu pour la justice, il est donc normal que Lucien Devivre soit extradé vers le Magermelk. Si Lucien Devivre est déclaré coupable, il sera condamné à de la prison, sa vie ne sera pas en jeu.

Pour la justice, nous espérons que vous extraderez Lucien Devivre.

Maréchal Marc Evrand, Ministre des Affaires étrangères
de la République chrétienne-militaire du Magermelk


Maréchal Marc Evrand, Ministre des Affaires étrangères de la République chrétienne-militaire du Magermelk
1078
From : Ministerio de Asuntos Exteriores
To : Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures de la République directe de Banairah
CC :
Subject : Accueil d'Ambassade
Sécurité : chiffrement S/MIME

À l’attention de Son Excellence, Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures de la République directe de Banairah,

Ambitieuse et prospère, la République directe de Banairah est un modèle de développement pour toute l’Afarée.

En témoigne la récente adhésion de nos corporations agricoles à la coopérative Tekar N'ek, le Bochizuela se tourne et observe attentivement ce qu’il se passe au Banairah.

L’absence d’ambassades dans nos pays respectifs est un frein certain au bon développement des relations politique et économique entre nos nations. Il faut y remédier !

Avec l’espérance de bâtir une solide coopération entre nos deux nations, le président Lautaro Fernández Sanches et moi-même vous prions d’agréer à notre plus profond respect.
Bien Cordialement

José Garcia Rodríguez
Ministro de Asuntos Exteriores de la República Social y Democrática de Bochizuela
San Paulo

T: 01786 467060
E: diplomacia@gobierno.bo
W: www.ministeriodeasuntosexteriores.bo


Ministerio de Asuntos Exteriores de la República Social y Democrática de Bochizuela
1657
Grand-Maréchal, Président de la République chrétienne-militaire du Magermelk

Tarkeft, le 22 juin 2005


À Siriam Amza, Ministre des Affaires Extérieures de la République directe de Banairah

Nous avons demandé 25 mai dernier à la République directe du Banairah l'extradition de Lucien Devivre. Ce pédocriminel est accusé par la République chrétienne-militaire du Magermelk de viol sur mineur, c'est pourquoi nous demandons son extradition immédiate vers le Magermelk pour qu'il soit jugé. De plus en plus d'éléments semblent alourdir l'accusation qui pèse contre lui, vous ne pouvez pas garder sagement ce potentiel pédocriminel violeur entre vos murs. Lucien Devivre est un danger pour le Banairah comme pour le Magermelk, nous devons absoluement le juger pour ces potentiels crimes. Nous respectons bien évidemment la présomption d'innocence, mais il doit être jugé pour savoir si oui ou non il est responsable de ces viols. S'il advenait que des éléments prouveraient sa culpabilité et que le Banairah le garderait encore, cela serait bonne publicité pour tous les criminels des cinq contients, mais l'image internationale de la République directe du Banairah serait très endommagée. La République chrétienne-militaire du Magermelk demande l'extradition immédiate de Lucien Devivre pour qu'il soit jugé pour les multiples crimes dont il est accusé. Si le Banairah s'entête encore à garder Lucien Devivre sous de piètres justifications, nous invitons Saroud Al'Tenhé, Kasser de la République directe du Banairah, à me téléphoner dans les plus brefs délais pour comprendre les raisons du refus d'extradition de ce potentiel violeur.

En espérant que vous prendrez en considération la dangerosité de Lucien Devivre

Grand-Maréchal Benoît Grisette,
Président de la République chrétienne-militaire du Magermelk


Grand-Maréchal Benoît Grisette, Président de la République chrétienne-militaire du Magermelk
866
RFN a écrit :
logoaf.gouv
Communication Officielle de la République Fédérale de Novigrad.

Le 15 Août 2005 - Canal Diplomatique.

Monsieur le Ministre,

C’est avec satisfaction et tout notre respect que nous prenons note de ce première échange diplomatique entre nos deux nations. La stabilité du golfe Eurafaréen est au cœur de notre politique internationale et nous sommes donc ravis d’entrevoir la possibilité d’un rapprochement entre la République Fédérale de Novigrad et la République Directe de Banairah. Avec la multiplication des régimes autoritaires en Eurysie, la RFN se tourne vers l’Afarée à la recherche de partenaires potentiels. C’est pourquoi nous serions enchantés d’organiser une rencontre officielle entre nos dirigeants. Nous pouvons bien évidemment venir jusqu’à vous ou vous pouvez faire le déplacement pour découvrir Novigrad C.F.

En l'attente de votre réponse, soyez convaincu de mes plus sincères salutations,

- Varban Emilov Ilev, Ministre des Affaires Etrangères de Novigrad.

832
RFN a écrit :
logoaf.gouv
Communication Officielle de la République Fédérale de Novigrad.

Le 24 Août 2005 - Canal Diplomatique.

Monsieur le Ministre,

Nous prenons note des documents transmis concernant les modalités d’atterrissage au sein de votre aéroport. Le Chancelier Alexandrov Logan Antov vient tout juste de donner son accord pour ce déplacement historique en territoire afaréen, il serait tout à fait enchanté de découvrir votre capitale aux côtés de votre chef d’état. Néanmoins nous sommes au regret de devoir repousser la date prévue pour notre rencontre, le gouvernement fédéral attend la livraison prochaine d’un avion de ligne spécialement conçu pour transporter le Chancelier. Nous souhaitons donc repousser la date de la rencontre au 6 Septembre 2005, si cela ne dérange pas votre propre agenda.

En l'attente de votre réponse, soyez convaincu comme toujours de mes plus sincères salutations,

- Varban Emilov Ilev, Ministre des Affaires Etrangères de Novigrad.

Haut de page