13/11/2004
16:43:42
Index du forum Continents Afarée Banairah

Ministère des Affaires Extérieures

1293
Ministère des Affaires Extérieures

L'Ambē, nichée dans son jardin de l'époque des Grands Progrès
L'Ambē, nichée dans son jardin de l'époque des Grands Progrès, surplombant Abunaj.

C'est au cœur d'Abunaj que se dresse l'Ambē, ou ministère des Affaires Extérieures, hébergeant la ministre du même nom, Siriam Amza. De par la confidentialité des dossiers passant sous ses mains, il s'agit bien d'une des seules institutions n'obéissant pas entièrement aux règles de la démocratie directe. L'Ambē est choisie par la population, mais tout le personnel, y compris ce dernier, doit avoir bénéficié d'un cursus d'études spécifiques, ce qui est le cas pour beaucoup de fonctions publiques. Mais surtout, aucune décision de l'Ambē est prise avec l'aide d'un autre organe étatique : la ministre est conseillée par l'administration de son ministère et concerte conjointement avec le chef d'état, mais il s'agit bien des seules personnes à participer à ce qui est considéré par la population comme l'une des plus respectables -et craintes- des institutions banairaises. Certains y voient parfois un risque pour la démocratie via la formation d'une oligarchie, mais son pouvoir ne s'étend pas aux affaires internes et est rigoureusement réglementé.

C'est à l'Ambē que déposent les diplomates étrangers leurs missives, fixent des rendez-vous diplomatiques ou encore participent à des rencontres.
1607
MISSIVE DIPLOMATIQUE
29/05/2004 | Contenu confidentiel

Cémétie croix symbole dynastique

Monsieur le Ministre,

Comme vous avez pu le constater, l'intensification des relations internationales et commerciales dans le bassin de la mer des Bohrins, dont nos deux États sont riverains, est une situation de tensions propices à la déstabilisation de l'équilibre local, régional et continental : la crise militaire et internationale au Varanya est le point de rupture qui marque le début d'une nouvelle ère géopolitique pour notre espace maritime commun. La Principauté de Cémétie est une puissance économique et militaire bénéficiant d'un certain dynamisme, en partie insufflé par sa politique étrangère proactive. Cet élan économique ne peut que bénéficier aux puissances limitrophes et continentales, en l'occurrence votre pays.

Pourtant, les relations entre la Cémétie et le Banairah sont au point mort : l'échec de la conférence de Kumdor, avec des États trop instables pour être de véritables partenaires, n'est qu'un temps d'arrêt pour la diplomatie afaréenne. Étant donné que nous partageons des intérêts communs, à savoir l'ordre local et la prospérité continentale, nous ne pouvons laisser nos relations se ternir de l'échec momentané provoqué par une initiative diplomatique que nous jugions de toute façon trop peu prometteuse. Pour cette raison, je propose par la présente missive l'organisation d'une réunion diplomatique sur le sol cémétéen entre un représentant de la Cémétie, en l'occurence moi-même, et un émissaire du Banairah, afin de définir le cadre de nos relations diplomatiques futures.

Cordialement,

Ράδαμες Χούρι
Rhadames Khoury
Υπουργός Διπλωματίας του Πριγκιπάτου του Κεμέτ
Ministre de la Diplomatie de la Principauté de Cémétie
Haut de page