18/03/2005
13:05:45
Index du forum Continents Paltoterra Le Grand Kah

[AFFAIRES ETRANGERES] Commissariat aux affaires extérieures

3221

Commissariat aux affaires extérieures du Grand Kah



Sur une initiative d'Actée Iccauhtli, membre du Comité de Volonté Publique, et après délibération du Parlement Général, il a été décidé de refonder une commission chargée de la politique étrangère du Grand Kah. La prise de fonction effective du Commissariat aux Affaires Extérieures eut lieu le 19/03/2004, Cinquième Cycle du Kah.

La Chambre Hyper-structure
La Chambre Hyper-structure, servant de siège à la commission.

Mission :



Le Commissariat aux affaires extérieures est chargé des relations avec les entités étrangères, qu'elles soit nationales, supranationales, privées, associatives, terroristes, etc. Les commissaires ont pour responsabilité de tenir le Parlement et le Comité de Volonté Publique informé de l'évolution de la situation internationale et d'établir une documentation de synthèses et de rapports pour permettre au Grand Kah d'établir sa ligne de conduite politique. Le Commissariat n'est pas à l'initiative de ses actions et a en principe un rôle d'observation et de conseil. Concernant la diplomatie il ne peut pas prendre d'initiative sans l'aval du Comité, se contentant de proposer des solutions.

Le Commissariat a cependant une marge de manœuvre bien plus étendue concernant ses autres missions : facilitation des démarches d'immigration et prise en charge des arrivants, mise en place de programmes et projets visant exporter la culture Kah ou, au contraire, à mettre en valeur une culture étrangère etc. Dans ces situations il collabore directement avec les communes et cellules régionales et peut se passer de l'aval du parlement ou du Comité.

Le commissariat peut aussi se voir délégué ce qui en principe tient du rôle du Comité ou du Parlement, à comprendre la négociation diplomatique, économique et la signature de traités. Les commissaires diplomates en eux-mêmes ne sont que des agents et n'ont en aucun cas un statut de plénipotentiaire. Ils ne sont pas autorisés à prendre de décision sans l'aval préalable du Grand Kah ou, plus exceptionnellement, sans une commission de plein-droit leur étant attribuée le temps des négociations. Il est à noter que le Commissariat aux affaires extérieures collabore avec les commissions du Commissariat aux affaires intérieures dans plusieurs cadres tel que les des décisions de nature économique, des procédures d'immigration ou d'installation d'ambassades étrangères sur le sol du Grand Kah.

Personnel notable :



Actée Iccauhtli, membre du Comité de Volonté Publique ainsi qu'autrice reconnue à l'international pour ses romans historiques, ses études sociales et ses modèles politiques théoriques. Elle est à l'initiative de la création du Commissariat et a le titre de Commissaire préposées à l'édification de la diplomatie, intitulé de mission lui donnant en principe une autorité personnelle sur le Commissariat aux affaires extérieures et faisant d'elle l'équivalent Kah-tanaise d'un éventuel chef de la diplomatie ou ministre des affaires étrangères.

État des lieux diplomatique :



Statut des frontières : Ouvertes avec prise en charge par le Commissariat.
Statut de la représentation diplomatique étrangère : Acceptée sans distinction.

Relations internationales : nulles.

Ensemble des traités internationaux, accords etc :


Traités de Paltoterra, avec : Nhorr, Alguarena, l'EAU, le Yuhanaca, Fortuna. (Protection des routes commerciales, accords diplomatiques tacites divers).

Traité de protection unilatéral pour la Commune de Kotios.
Promesse d'aide militaire à la République du Damann.

Ambassades et représentation étrangère sur le sol Kah :



Mission diplomatique permanente avec les EAU (attente de la délégation).
Mission diplomatique bilatérale permanente avec les Provinces-Unies du Lofoten
Drapeau diplo

Déclaration officielle du Grand Kah par l'Intermédiaire du Commissariat aux Affaires Extérieures.


Repris tel quel du discours de la citoyenne commissaire Actée Iccauhtli

Camarades, citoyens et citoyennes du monde,
Chefs d’États de tout les continents.

Le Grand Kah s'est dressé. Sortant lentement de son sommeil, émergeant de son territoire comme un grand mammifère d'une bien trop longue hibernation, tâtant lentement le sol, surpris de voir comme il a changé.

Nous avons été, c'est vrai, parmi les grands absents de la scène internationale depuis pré d'un demi-siècle. En un sens notre devoir historique de coopération et de partage n'a pas été remplie comme il aurait été souhaitable qu'il le soit, et je crois qu'il est du devoir du Comité que je représente, en ce cinquième cycle du Kah, d'émettre des excuses officielles. C'est que nous avons été une fois de plus menacés dans notre chair et notre liberté. Et quand un animal souffre, si noble soit-il, il se replie, le temps de cicatriser.

Ô nous avons cicatrisés, ça oui. Refermées, les plaies du passé. L'autoritarisme est mort aux pieds de nos citoyens. Nous avons graissé la Roue de son sang. Et elle tourne. Elle tourne, oui.

Alors, nous nous rouvrons au monde. C'est peut-être tout ce qu'il faut retenir. Terre chérie des réfugiés, nous revenons vers leurs métropoles et leur tendons la main, dans l'espoir d'une prospérité commune. Nous cherchons l'échange, la coopération et la mise en place – peut-être – de quelque-chose de beau.

Nous avons établi dans ce but un set de règles et de mesures encadrées par ce que vous appelleriez une administration dédiée, le Commissariat aux Affaires extérieures. Ce Commissariat est ouvert à toute prise de contact. Il se chargera sur demande de vous transmettre l'ensemble des documents légaux et para-légaux liés aux droits et devoirs des ressortissants étrangers se rendant sur notre sol ainsi que sur la mise en contact des partis économiques avec nos organes d'importation et d'exportation. Plus important, le Commissariat prendra en charge l'installation de toute mission diplomatique et servira d'intermédiaire avec les communes dans le cadre d'une éventuelle installation d'ambassade permanente sur le territoire du Grand Kah.

Alors venez, citoyens. Serrez donc la main qui vous est tendue.

Actée Iccauhtli
Missive diplomatique a écrit :
affaires etrangeres
Bureau du ministère des affaires étrangères de la République populaire du Nikawa


Le 02/06/2004, à 22:00:00
De la part de la Ministre des affaires étrangères Madame. Sun Tai,
À l'intention du Citoyen Shao Kai Yuhan, Commissaire Représentant,


Monsieur,

il faut croire qu'il reste encore une certaine minorité de rongeurs à éradiquer, s'attachant à un idéal illusoire, et bafouant nos valeurs et principes républicains les plus ancrées en nous. Soyez sûr qu'aucun de ceux-là n'ébranlerait votre nation, ou votre commune, tant que le Nikawa existera. J'aimerais ajouter à cela, que nous sommes honorés de vos remerciement mais ce n'est rien, nous n'avons fait que notre devoir, pour défendre nos valeurs.

Les revendications de ses extrémistes vis-à-vis de l'indépendance de votre commune n'est qu'une désillusion, fondé sur rien, et il n'y en aura sûrement plus d'autre. Effectivement, notre gouvernement s'acharne à traquer ceux qui perturbent le fragile équilibre de la paix.

Malgré votre requête, nous nous devons de vous informer qu'aucun média sera envoyé au Grand Kah, puis ce que nous sommes convaincus de la véracité de ce que vous avancez, et que ce qui est renvoyé comme image du Grand Kah, par ses extrémistes, n'est pas la réel image de votre nation. Si un média du Nikawa devait se rendre au Grand Kah, ce serait que par sa propre volonté.

Ce fut un plaisir et un honneur de pouvoir vous contacter.
En espérant que la prochaine fois qu'on ait à se parlé, ce soit dans une ambiance moins orageuse que celle-ci.

Nos salutations les plus distinguées.


https://nsa40.casimages.com/img/2021/04/20/210420105454293422.png

Message destiné à une puissance étrangère de la part du ministère des affaires étrangères
Longue vie à la république éternelle !


A l'intention des représentants du Kah,

Je tenais à vous remercier par votre lettre de félicitations, ça me touche beaucoup merci. Même si nous n'avons pas les mêmes idées politiques et que vous êtes libertaires, nous ne considérons pas que vous êtes un état liberticide, nous ne voyons donc aucun mal à établir un lien pacifique avec vous.

Nous sommes enchanté de part votre bienveillance et votre soutien, et peut être qu'un jour, le monde sera totalement libre du joug du communisme et du fascisme.

Peter Van Manlor, Premier Ministre de la République Fédérale de Makt
https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/18/210518125150206575.png

À l'intention d'un ou d'une responsable des affaires étrangère du Grand Kah,

Madame, Monsieur,

Nous avons prit connaissances de votre demande d'envoi d'un comité d'observateurs au sein de l'empire et nous accordons une répons favorable cependant nous avons des conditions bien précises dû à la menace que pourrait représenter des étrangers sur le sol francisquien dans le contexte isolationniste de l'empire. Les voici :

-Le comité d'observateurs ne peut être composés que de 10 à 15 personnes MAXIMUM.
-Le comité d'observateurs ne peut bénéficier que d'un temps de séjour égal à 15 jours hors temps de trajets dans l'empire.
-Le comité d'observateurs sera protégés 24h sur 24h pour assurer sa sécurité et celle du peuple francisquien.

Nous espérons que ces conditions vous conviennent. Dans le cas ou vous demanderiez la révision d'une de celles-ci, merci de nous le faire savoir.

Veuillez agréer aux salutations du Ministre des Affaires Étrangères,

Le Ministère des Affaires Étrangères de l'Empire Démocratique des États Latins Francisquiens
*

https://www.zupimages.net/up/21/14/y1pw.png

*

A notre pays frère,
Au Commissariat aux affaires extérieures du Grand Kah,


Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées


https://www.zupimages.net/up/21/13/euzz.jpg
Diplomatiquement votre,
Capitaine Irja,
Ministre de la défense territoriale du Pharois Syndikaali
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
Logo

A Eilean, en Iwwerdon, le 8 Novembre 2004,

Au Commissariat Kah-tanais des Affaires étrangères,

Etant actuellement en voyage diplomatique en Iwwerdon, je ne peux vous rencontrer avant quelques jours. Je vous convie cependant à me rencontrer dans quelques jours au Palais de la Révolution, siège du gouvernement damann au milieu de Baidhenor.

Mes salutations respectueuses à vous, camarades révolutionnaires,

Anduin Deoir, Consul de la République révolutionnaire des Damann.


Département Fédéral des Affaires Etrangères


A l'attention de l'honorable Citoyenne Actée Iccauhtli, représentante des Communes Unies du Grand Kah


Nous avons bien reçu votre missive diplomatique et nous vous en remercions vivement. Sachez que celle-ci a été accueillie favorablement auprès du Gouvernement Fédéral des Provinces-Unies que je représente, qui se réjouit notamment que cette loi qui ne concerne que les habitants et habitantes du Lofoten ait un écho positif par delà nos frontières. Il apparaît en effet que nos deux nations ont fort peu en commun sur le plan politique et économique, les Provinces-Unies n'exprimant que peu de sollicitude à l'égard des pays d'obédience socialiste, bien que nous parlions à tout le monde.
Toutefois force est de constater que nous nous retrouvons autour de valeurs communes que sont le respect des libertés fondamentales en matière de droits humains. Nous n'avons fait que corriger "une erreur" de l'histoire et espérons que la communauté LGBT puisse désormais jouir de tous ses droits non seulement en Lofoten et sur le sol Kah, mais également dans l'ensemble du monde.

Veuillez agréer, Madame Actée Iccauhtli, l'expression de mes salutations les plus sincères

Cordialement


conseillère
Département Fédéral des Affaires Etrangères


A l'attention de l'honorable Citoyenne Actée Iccauhtli, représentante des Communes Unies du Grand Kah


Par avance, je vous prie de bien vouloir accueillir nos plus plates excuses, nous avons en effet omis de considérer votre requête d'ouvrir une ambassade au sein des Provinces-Unies du Lofoten. J'ai le plaisir de vous informer que nous donnons une suite favorable à votre demande, et que le Grand Kah est autorisé à acheter le bâtiment qui lui conviendra afin d'y faire siéger son ambassade ainsi que son personnel plénipotentiaire à Pembertøn.
En retour les Provinces-Unies souhaiteraient également établir une mission diplomatique permanente au sein du Grand Kah, bien qu'il est vrai que rares sont les ressortissants Lofotèns en votre contrée. Toutefois il faut bien un début à tout, et cela serait un premier pont culturel entre nos deux nations que tout, à priori, semble opposer.

Dans l'attente de votre retour,

Veuillez agréer, Madame Actée Iccauhtli, l'expression de mes salutations les plus sincères

Cordialement


conseillère
Pour nos camarades Kah-tanais, plus particulièrement du comissariat aux Affaires Extérieures,

Chère citoyenne Actée Iccauhtli,

C'est avec un enthousiasme non dissimulé que nous acceptons votre installation en terres glisoises, vous qui nous avez tant apporté lors de notre libération. Malheureusement, pour que vous puissiez voir le fruit mûr, nous vous annonçons que l'ouverture de notre ambassade sur votre territoire se fera probablement au cours de l'année prochaine, au vu du peu de stabilité au niveau de notre politique étrangère actuelle. Rien de grave, bien évidemment, simplement que la réorganisation d'un système qui était autant encastré dans un traditionnalisme délétère cause une multitude d'effets inattendus sur notre capacité à présenter une destinée commune qui soit intelligible à une puissance étrangère.

Soyez néanmoins assurés de notre totale coopération pour l'avenir et que Dieu vous bénisse,


Benjamin Dallas
Service diplomatique glisois, le 14 décembre 2004.


En bas de la missive se trouvait, griffonée à la hâte en toute informalité, une note supplémentaire explicative.

P.S: Benjamin Dallas et Molly Harris ont été déchus de leur statut hautement privilégié de maire, mais ont gardé leurs fonctions diplomatiques, en raison de leur rôle majeur lors de la libération et de leur compétence qui n'est plus à prouver. Molly Harris a en outre hâte de converser à nouveau avec vous, citoyenne Actée!
Message secret
Information secrète réservée aux personnes autorisées
*

https://www.zupimages.net/up/21/14/y1pw.png

*

A notre pays frère,
Au Commissariat aux affaires extérieures du Grand Kah,


Je profite de cette occasion pour me présenter : Sakari, nouveau ministre de la Défense Territoriale pharoise, je serai votre interlocuteur au moins jusqu'aux prochaines élections et j'espère un peu après aussi d'ailleurs !

Alors là, Kotios, sacré affaire. L'équipe de l'ancienne ministre m'a informé des dernières tractations entre nos deux pays, fondamentalement je ne vois aucun problème à continuer sur cette voie. Il faut dire les choses comme elles sont, pour le moment le Syndikaali ne possède pas de forces aériennes suffisamment conséquentes pour peser dans la balance de ce point de vue là, mais nous serions tout à fait prêt à accueillir celle d'un pays ami, au moins le temps de répondre à la crise.

Les terrains d'atterrissage prévus pour les zeppelins sont toujours disponibles, je vais informer les intéressés et débloquer des pistes civiles plus larges pour le reste de l'aviation.

Concernant la situation de Kotios en elle-même, tant que la Commune n'aura pas développé les infrastructures nécessaires à sa propre défense - et il faut envisager le fait qu'elle ne le fera peut-être jamais - nous sommes ses garants dans la région. L'invasion ou je ne sais pas très bien comment appeler cela, de l'Empire nous montre que le risque reste loin d'être écarté.
J'ai appris que vous aviez soumis à leur Assemblée Populaire une proposition d'installation de base militaire sur place mais qu'à cause du putsch la chose n'a pas encore été votée ? Que penseriez-vous d'une base internationale ? Je suis certain que nos "amis" de la Fraternité et du Parti de la Libération seraient plus rassurés de se savoir sous une protection multipolaire et la conjonction de nos forces dissuaderait largement toute attaque contre la Commune en plus d'en favoriser le développement.

Au demeurant, nous y serions les premiers.

J'attends de vos nouvelles, d'ici là j'appelle mes équipes pour qu'elles voient avec les vôtres l'organisation de l'accès à notre espace aérien pour vos avions.


https://www.zupimages.net/up/21/30/i3tn.png
Enthousiasment votre,
Citoyen Sakari,
Ministre de la défense territoriale du Pharois Syndikaali
https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/29/210729022825147408.png

À l'intention de qui de droit,

Assassins des peuples,

Nous vous remercions pour cette missive chaleureuse et tout a fait amical qui a ravie tout le ministère et pour cette raison, nous avons souhaités vous répondre :

Dans la liste que vous énoncez des protecteurs de Kotios vous semblez oublier que l'Empire Démocratique Latin Francisquien a juré souveraineté et défense à Kotios et d'ailleurs si la liste que vous avez énoncée existe c'est uniquement parce-que notre nation en a décidée ainsi. À l'heure où je vous parle l'armée francisquienne n'est plus à Kotios et est déjà de retour dans notre nation et évidemment nous ne manquerons pas de lui adresser vos plus chaleureuses salutations cependant l'État-Major voudrait vous adresser un petit message de courtoisie :

J'ai appris que votre nation voulait porter atteinte aux intérêts de la nation francisquienne et qu'elle refusait cependant d'intervenir à Kotios pour tenter de calmer la situation et faire revenir l'ordre alors que le seul but de l'intervention francisquienne à Kotios était celle-ci. Lâcheté ou tentative de propagande, si certaines nation tomberont dans votre piège d'autres verront clair dans votre jeu qui consiste à faire passer notre pays pour le méchant envahisseur ce qui vous permet donc de vous dédouaner de vos engagements et de votre serment à la commune de Kotios, bien tenté. Sachez que votre lettre est parvenue jusqu'à l'État-Major francisquien et beaucoup on rit en la lisant mais en ce qui me concerne je la prends très au sérieux et des menaces comme celle-ci ne resteront pas impunies alors en toute amicalité& je me permet de vous conseiller : La dernière fois que des gens se sont présentés sur nos côtes ils ont été exécutés publiquement et un roi un peu trop aventureux a comprit très tôt qu'il n'aurait pas l'occasion de retenter l'expérience. Vous ne savez pas ce qu'il se passe dans les prisons militaires francisquienne et croyez-moi, vos hommes soldats non plus alors ne tentez rien ou vous en paierez le prix.

Avec mes salutations,

Le Chef d'État-Major Francisquien

Le ministère quant à lui vous rappel que notre nation peut envahir la commune quand elle le souhaite et comme bon lui semble d'ailleurs vous avez pu le voir n'est-ce pas? Une base militaire et un mur n'arrêteront pas des francisquiens qui crient vengeance et son gavés de violence.

Avec les salutations du Ministre,

Le Ministère des Affaires Étrangères de l'Empire Démocratique des États Latins Francisquiens
Haut de page